compteur de visite

Catégories

7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 18:13

            

            

            

            

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:08
Comment  réformer mon cœur ? (audio)

Voici une question qui dit :

 

Comment réformer mon cœur ?

 

La réponse :

 

Tu as posé une question sur une chose énorme, cette chose détient l’essence de tout le bien.

 

En effet, le Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- dans le célèbre hadith que vous connaissez dit à la fin :

 

«N’est-ce point qu’en vérité il y a dans le corps (humain) un morceau de chair qui, en étant en bon état, rend le corps entièrement en bon état et qui, en étant en mauvais état le corrompt entièrement, (ce morceau) c’est le cœur.»

 

Alors, c’est le cœur qui règne sur tous les organes.

 

Cela dit, sa réforme se fait par ce qui suit :

 

Premièrement : (craindre) Allâh - Glorieux et Très-Haut-soit-Il - en sachant qu’Il nous observe en secret et en public, aussi en récitant le Qour’ên afin (de méditer) les menaces et les promesses (d’Allâh).

 

Les promesses qui sont destinées aux croyants et les menaces qui sont destinées aux opposants, et (de méditer également) le sort qu’Allâh a réservé aux uns et aux autres.

 

Certes, la récitation du Qour’ên améliore les cœurs, elle les rend doux, leur inspire de la crainte, et les redresse.

 

Puis, lire la biographie du Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui-, lire également les biographies des gens pieux.

 

Ensuite, consulter les livres d’exhortation, tout en veillant à accompagner les gens de bien et pieux, et de s’éloigner aussi de ce qui cause le mal, la corruption et la tentation.

 

Puis, il est nécessaire pour l’individu en plus de ces six éléments, de persévérer dans l’invocation d’Allâh -Exalté et Très-Haut soit-Il-, en Lui demandant de réformer son cœur, de le rendre conforme à la vérité et à la guidée, de l’affermir dans cette vérité après qu’Il l’ait guidé vers elle, et de ne pas l’exposer à la tentation.

 

En effet, l’invocation (d’Allâh) est une porte énorme dont beaucoup de gens ne se préoccupent pas.

 

Donc, qu’il (le questionneur) invoque Allâh, surtout dans le dernier tiers de la nuit.

 

(Allâh dit comme il est rapporté dans un hadith qoudsî) : 

 

«Qui m’invoque ? Alors Je l’exauce».

 

Citons-les encore une fois :

 

Premièrement : La récitation du Qour’ên.

 

Deuxièmement : Lire la sounna du Prophète -prière et salut d’Allâh sur lui- et sa biographie.

 

Troisièmement : Lire la biographie des Compagnons et celle des gens pieux.

 

Quatrièmement : Consulter les livres d’exhortation qui rappellent (l’au-delà) à l’individu, ils sont tel un fouet qui frappe le cœur, ainsi s’éveille-t-il.

 

Cinquièmement : Avoir une compagnie pieuse.

 

Sixièmement : S’éloigner de la mauvaise compagnie ; celle des gens de la passion et de l’innovation et celle des gens pervers et débordés de mal.

 

Septièmement : Il faut qu’il persiste dans l’invocation.

 

(Remarquez) que nous avons mentionné la fréquentation et l’éloignement, chacun séparé de l’autre, alors qu’avant on les a évoqué ensemble. 

 

Si vous les comptez en deux cela fera sept et si vous les compter en un seul élément cela fera six.

 

Donc, ces éléments susmentionnés sont les six causes qui réforment le cœur avec la permission d’Allâh - Béni et Très-Haut-soit-Il -.

 

Nous demandons à Allâh de réformer nos cœurs, celui de notre frère questionneur et ceux de tous les musulmans.

 

Traduit de l’arabe par Aboû El walîd Târeq Ibn Mouhammed

Relu par Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên AYAD - @FahimaAbou

Publié par kabyliesounna.com

ﻛﻴﻒ ﺃﺻﻠﺢ ﻣﻦ ﻗﻠﺒﻲ ؟

ﻫﺬﺍ ﻳﺴﺄﻝ ﻳﻘﻮﻝ : ﻛﻴﻒ ﺃﺻﻠﺢ ﻣﻦ ﻗﻠﺒﻲ؟

ﺍﻟﺠﻮﺍﺏ : ﺳﺄﻟﺖ ﻋﻦ ﺃﻣﺮٍ ﻋﻈﻴﻢ، ﻭﻫﺬﺍ ﻣﻼﻙ ﺍﻷﻣﺮ ﻭﺍﻟﺨﻴﺮ ﻛﻠﻪ، ﻓﺈﻥ ﺍﻟﻨﺒﻲ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ – ﻓﻲ ﺍﻟﺤﺪﻳﺚ ﺍﻟﻤﺸﻬﻮﺭ ﺍﻟﺬﻱ ﺗﻌﺮﻓﻮﻧﻪ ﻗﺎﻝ ﻓﻲ ﺁﺧﺮﻩ

ﺃَﻟَﺎ ﻭَﺇِﻥَّ ﻓِﻲ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪِ ﻣُﻀْﻐَﺔً ﺇِﺫَﺍ ﺻَﻠَﺤَﺖْ ﺻَﻠَﺢَ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪُ ﻛُﻠُّﻪُ، ﻭَﺇِﺫَﺍ ﻓَﺴَﺪَﺕْ ﻓَﺴَﺪَ ﺍﻟْﺠَﺴَﺪُ ﻛُﻠُّﻪُ ﺃَﻟَﺎ ﻭَﻫِﻲَ ﺍﻟْﻘَﻠْﺐُ

ﻓﺎﻟﻘﻠﺐ ﻫﻮ ﺍﻟﻤﻠﻚ ﻋﻠﻰ ﻫﺬﻩ ﺍﻷﻋﻀﺎﺀ ﺟﻤﻴﻌًﺎ، ﻭﻳﻜﻮﻥ ﺇﺻﻼﺣﻪ؛
ﺃﻭﻟًﺎ: ﺑﻤﺮﺍﻗﺒﺔ ﺍﻟﻠﻪ – ﺟﻞَّ ﻭﻋﻼ– ﻓﻲ ﺍﻟﺴﺮ ﻭﺍﻟﻌﻼﻧﻴﺔ، ﻭﻳﻜﻮﻥ ﺃﻳﻀًﺎ ﺑﻘﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ ﺣﺘﻰ ﻳَﻤُﺮ ﻋﻠﻰ ﻣﺎ ﻓﻴﻪ ﻣﻦ ﺍﻟﻮﻋﻴﺪ ﻭﺍﻟﻮﻋﺪ، ﺍﻟﻮﻋﺪ ﻟﻌﺒﺎﺩ ﺍﻟﻠﻪ ﺍﻟﻤﺆﻣﻨﻴﻦ ﻭﺍﻟﻮﻋﻴﺪ ﻟﻠﻤﺨﺎﻟﻔﻴﻦ، ﻭﻣﺎ ﺃﻋﺪَّﻩ ﺍﻟﻠﻪ ﻟﻬﺆﻻﺀ ﻭﻫﺆﻻﺀ، ﻓﺈﻥَّ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ ﺗُﺼﻠﺢ ﺍﻟﻘﻠﻮﺏ ﻭﺗﺮﻗِّﻘﻬﺎ ﻭﺗﺨﻮِّﻓﻬﺎ ﻭﺗﻘﻮِّﻣﻬﺎ ﺛﻢ ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺳﻴﺮﺓ ﺭﺳﻮﻝ ﺍﻟﻠﻪ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ- ﺛﻢ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﺳﻴﺮ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ، ﺛﻢ ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲﻛﺘﺐ ﺍﻟﻮﻋﻆ، ﺛﻢ ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺃﻫﻞ ﺍﻟﺨﻴﺮ ﻭﺍﻟﺼﻼﺡ، ﺛﻢ ﺍﻟﺒﻌﺪ ﻋﻦ ﺃﺳﺒﺎﺏ ﺍﻟﺸﺮﻭﺭ ﻭﺍﻟﻔﺴﺎﺩ ﻭﺍﻟﻔﺘﻦ

ﺛﻢ ﻋﻠﻰ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﻣﻊ ﻫﺬﻩ ﺍﻟﺴﺘﺔ ﺍﻷﻣﻮﺭ ﺃﻥ ﻳُﻜﺜِﺮ ﻣﻦ ﺍﻟﻠَّﻬﺞ ﺑﺎﻟﺪُّﻋﺎﺀ ﻟﻠﻪ – ﺳﺒﺤﺎﻧﻪ ﻭﺗﻌﺎﻟﻰ - ﺑﺄﻥ ﻳُﺼﻠﺢ ﻗﻠﺒﻪ، ﻭﺃﻥ ﻳُﻘﻴﻤﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺤﻖ ﻭﺍﻟﻬﺪﻯ، ﻭﺃﻥ ﻳﺜﺒِّﺘﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺤﻖ ﺑﻌﺪ ﺇﺫ ﻫﺪﺍﻩ ﺇﻟﻴﻪ، ﻭﺃﻥ ﻻ ﻳﻔﺘﻨﻪ، ﻭﺃﻥ ﻻ ﻳﻌﺮِّﺿﻪ ﻟﻠﻔﺘﻦ، ﻓﺈﻥَّ ﺍﻟﺪﻋﺎﺀ ﺑﺎﺏٌ ﻋﻈﻴﻢٌ ﻏَﻔَﻞَ ﻋﻨﻪ ﻛﺜﻴﺮٌ ﻣﻦ ﺍﻟﻨﺎﺱ ﻓﻌﻠﻴﻪ ﺑﺎﻟﺪُّﻋﺎﺀ، ﻭﻻﺳﻴﻤﺎ ﻓﻲ ﺛﻠﺚ ﺍﻟﻠﻴﻞ ﺍﻵﺧﺮ

 ﻣَﻦْ ﻳَﺪْﻋُﻮﻧِﻲﻓَﺄَﺳْﺘَﺠِﻴﺐَ ﻟَﻪُ

 ﻓﻬﺬﻩ ﺍﻷﻣﻮﺭ ﺍﻟﺘﻲ ﺫﻛﺮﻧﺎﻫﺎ؛ ﻧُﻌﻴﺪﻫﺎ؛

 ﺃﻭﻟًﺎ : ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺍﻟﻘﺮﺁﻥ

 ﺛﺎﻧﻴًﺎ : ﻗﺮﺍﺀﺓ ﺳﻨﺔ ﺍﻟﻨﺒﻲ – ﺻﻠَّﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺳﻠَّﻢ- ﻭﺳﻴﺮﺗﻪ - ﻋﻠﻴﻪ ﺍﻟﺼﻼﺓ ﻭﺍﻟﺴﻼﻡ

 ﺛﺎﻟﺜًﺎ : ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﺃﺧﺒﺎﺭ ﺍﻟﺼﺤﺎﺑﺔ ﻭﺳﻴﺮ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ

 ﺭﺍﺑﻌًﺎ: ﺍﻟﻘﺮﺍﺀﺓ ﻓﻲ ﻛﺘﺐ ﺍﻟﻮﻋﻆ ﻭﺍﻟﻤﻮﺍﻋﻆ ﺍﻟﺘﻲ ﺗﺬﻛِّﺮ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ ﻓﺈﻧﻬﺎ ﻛﺎﻟﺴﻴﺎﻁ؛ ﺗُﻨَﺒِّﻪ ﺍﻹﻧﺴﺎﻥ، ﺗﻀﺮﺏ ﻓﻲ ﺍﻟﻘﻠﺐ ﻓﻴﺘﻨﺒﻪ

 ﺧﺎﻣﺴًﺎ : ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺍﻟﺼﺎﻟﺤﻴﻦ

· ﺳﺎﺩﺳًﺎ : ﺍﻟﺒﻌﺪ ﻋﻦ ﻣﺼﺎﺣﺒﺔ ﺍﻟﺴﻴﺌﻴﻦ ﺃﻫﻞ ﺍﻷﻫﻮﺍﺀ ﻭﺍﻟﺒﺪﻉ، ﻭﺃﻫﻞ ﺍﻟﻔﺴﻖ ﻭﺍﻟﻔﺠﻮﺭ

 ﺳﺎﺑﻌًﺎ: ﻋﻠﻴﻪ ﺃﻥ ﻳﻠﺘﺰﻡ ﺍﻟﺪﻋﺎﺀ

ﻓﻨﺤﻦ ﻗﺴﻤﻨﺎ ﺍﻟﻤﻼﺯﻣﺔ ﻭﺍﻟﻤﻔﺎﺭﻗﺔ ﺟﻌﻠﻨﺎﻫﺎ ﻫﻨﺎ ﺍﺛﻨﻴﻦ، ﻭﺫﻛﺮﻧﺎﻫﺎ ﺃﻭﻟًﺎ ﻭﺍﺣﺪ، ﻓﺈﻥ ﺟﻌﻠﺘﻤﻮﻫﺎ ﺍﺛﻨﻴﻦ ﻓﺴﺒﻌﺔ، ﻭﺇﻥ ﺟﻌﻠﺘﻤﻮﻫﺎ ﻭﺍﺣﺪﺓ ﻓﺴﺘﺔ

ﻓﻬﺬﻩ ﺍﻟﺴﺘﺔ ﻫﻲ ﺃﺳﺒﺎﺏ ﺇﺻﻼﺡ ﺍﻟﻘﻠﺐ ﺑﺈﺫﻥ ﺍﻟﻠﻪ – ﺗﺒﺎﺭﻙ ﻭﺗﻌﺎﻟﻰ

ﻭﻧﺴﺄﻝ ﺍﻟﻠﻪ ﻟﻨﺎ ﻭﻷﺧﻴﻨﺎ ﻭﻟﻌﻤﻮﻡ ﺍﻟﻤﺴﻠﻤﻴﻦ ﺻﻼﺡ ﺍﻟﻘﻠﻮﺏ

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:07
Conseil à ceux que les smartphones ont détournés de leur famille (audio)

Question :

 

Certaines épouses se plaignent de leurs maris qui s'affairent de façon excessive à leur téléphone portable, à tout moment :

Avant de dormir puis après, aprés le fajr, le asr, le maghreb, avant de dormir...

 

Et ils ont oublié leur rôle dans l'orientation et l'éducation des enfants.

 

Réponse :

 

Quant au fait que les maris soient distraits, par ces appareils et autres, du fait de s'acquitter de leurs obligations légiférées en terme de protection de la maison, selon sa parole صلى الله عليه وسلم comme dans les deux authentiques :

 

"Chacun d'entre vous est un berger et chacun d'entre vous sera interrogé concernant son troupeau" jusqu'à la fin du hadith.

 

Ainsi que sa parole صلى الله عليه وسلم comme dans les sunan :

 

"Le meilleur d'entre vous est celui qui est le meilleur avec sa famille.

Et je suis le meilleur avec ma famille."

 

L'éloignement, la distraction des hommes, et de tous ceux qui ont une tutelle/autorité et sur lesquels d'autres personnes ont des droits, avec ce type d'appareils, est une négligence de ce qui leur incombe de façon légiférée.

 

Ces appareils sont un fléau et un grand mal.

 

Ils prétendent que c'est...

 

Ceci, comme on dit, fait partie de ce qu'on appelle se jouer de la raison des gens sans même qu'ils réfléchissent et analysent : "Est-ce que cette rumeur est vraie ou non ?"

 

Ils appellent ceci : "Les moyens de communication sociale" (réseaux sociaux).

 

N'est-ce pas ?

 

Ne les appellent-ils pas ainsi ?

 

Communication sociale !

 

Quelle communication sociale alors que tu es négligent envers ta propre maison ?

 

Tu communiques avec celui qui t'est éloigné et auquel aucun lien ne te lie mis à part ce lien (fictif) et tu prétends qu'il s'agit de communication sociale ?!

 

(Traduction rapprochée du sens)

 

"Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté" (Sourate 47, Verset 22)

 

Tu coupes les liens avec les personnes envers lesquelles il t'incombe le plus d'en tisser, les gens de ta maison (femme, fils, filles, parents)...

 

Et tu prétends communiquer ?!

 

Ceci est plutôt une division des familles et un fractionnement des gens !

 

Les gens se sont empressés d'accepter cette appellation selon laquelle il s'agit réellement de communication sociale.

 

Ô homme, ils l'ont dénommée ainsi et toi tu l'as gobé ?

 

Il n'en est pas ainsi !

 

Ils ont dit "smartphones" (appareils intelligents) ?

 

Mais quelle intelligence comportent-ils au juste ?

 

Dites-le moi, je vous en conjure !

 

Ce ne sont que des manigances pour détourner et distraire les gens.

 

Tu en trouves dix voire vingt dans un seul et même endroit, chacun regardant l'autre, et tu le vois sourire, et rire, et être contrarié, et s'énerver, etc.

 

C'est comme s'il avait un retard mental à cause de ses comportements et de ses troubles !

 

C'est un déséquilibre (mental) !

 

Ils ont détourné les gens de beaucoup de réalités et de devoirs, et ils les ont dupés alors ils se sont fait avoir.

 

Le croyant doit être perspicace.

 

'Umar رضي الله عنه a dit :

 

"Je ne suis pas un trompeur, et le trompeur ne me dupe pas."

 

C'est-à-dire : "Je ne suis pas un stratège ni un imposteur, et le stratège perfide ne me trompe pas. J'ai une part de perspicacité et de vigilance qui me permet de différencier."

 

Il incombe à ces bergers de craindre Allâh dans leur propre personne, et qu'ils s'acquittent des droits (des autres) qui pèsent sur eux !

 

"Allâh s'adressera à chacun d'entre vous le jour de la résurrection, sans qu'il n'y ait d'interprète", comme il l'a dit صلى الله عليه وسلم chez Al-Bukhari dans son Sahih.

 

Alors prépare une réponse et fais attention à cela !

 

Si seulement ce qui les occupait avait un quelconque bénéfice.

 

Mais ce ne sont que des paroles légères sans aucun bénéfice ni gain à en retirer.

 

Abdullah ibn Az-Zubayr Al-Humaydi, le Cheikh du hafidh Ibn Hazm رحمه الله a dit, dans ce qu'a rapporté Al-Hafidh Al-'lraqi dans son explication de التبصرة والتذكرة :

 

"La rencontre des gens n'apporte rien en dehors du délire des on-dit, alors diminue la rencontre des gens, sauf pour la recherche de la science ou pour une réconciliation."

 

Ceci concerne la rencontre des gens alors que penser de ce genre d'occupations (les réseaux sociaux) jour et nuit ?!

 

Et beaucoup d'accidents de la route, dans lesquels des âmes ont été retirées, de même que les hôpitaux sont bondés à cause des accidents et des sinistres dûs à la distraction des téléphones portables !

 

N'est-ce pas ainsi ?

 

Jusqu'où irons-nous ?

 

Je dis : Jusqu'où ?!

 

Craignez donc Allâh et réformez-vous !

 

Et observez les droits que les autres ont sur vous et les vôtres aussi.

 

Et faites attention à ceci, bâraka llâhu fikum.

 

Donne à l'épouse son droit, donne aux enfants leurs droits et accorde-leur de la considération.

 

Les gens pensent que l'éducation se réduit à donner à manger et à boire, et à vêtir, c'est tout !

 

Qui pense que l'éducation c'est nourrir et abreuver ?

 

Même les animaux dans la rue mangent !

 

Le chat et d'autres animaux s'alimentent.

 

L'affaire est bien plus immense que cela et bien plus grande que cela.

 

Et les droits et les obligations sont nombreux alors ne les négligez pas, bâraka llâhu fikum.

 

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:06
L'Islâm s'est-il répandu par l'épée ? (dossier)

La louange toute entière appartient au Seigneur de l'Univers.

Que l'éloge et le salut soient sur celui qui fut envoyé comme miséricorde pour l'humanité, ainsi que sur sa famille et ses nobles compagnons.

Ceci dit :

 

Depuis que le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) fut envoyé et commença à inviter les gens à l'islâm, à sortir des ténèbres du polythéisme et des comportements vils et de l’oppression entre les créatures, les ennemis de cette prédication guettent la moindre opportunité.

 

Ils jettent des ambiguïtés autour de celle-ci et des paroles de doute, afin de démontrer sa caducité et de la couvrir de mensonges et de calomnies.

 

Tantôt en diffamant le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) par des accusations de sorcellerie, de mensonge, de pratiquer la voyance, etc.

 

Tantôt en diffamant le Livre Puissant, alors que le faux ne l'atteint ni par devant, ni par derrière.

 

Tantôt en diffamant la Sounnah de l'élu (Éloge et salut d'Allâh sur lui).

 

Mais - la louange toute entière revient à Allâh - jamais les êtres raisonnables ne s'accordèrent sur l'invalidation d'un seul jugement authentique de la législation religieuse, celle avec laquelle est venue le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui), ni sur la confirmation d'une seule ambiguïté à son sujet.

 

La résistance de cette prédication face aux calomnies, aux nombreux opposants et combattants, incapables de produire un seul argument clair et explicite quant à la fausseté de cette législation, avec ce qu'elle contient comme jugements textes, n'est que la preuve irréfutable que c'est une prédication authentique et une parole parfaite de la part du Seigneur de l'Univers, par miséricorde pour l'humanité.

 

Malgré cela, il incombe aux étudiants en science religieuse qui défendent la religion d'Allâh, de lutter dans le sentier d'Allâh par la parole et les écrits.

 

Afin de démonter la fausseté de ces allégations et de rendre évidents le mensonge et les calomnies à l'encontre de notre noble législation religieuse.

 

Allâh dit :

 

ليهلك من هلك عن بينة ويحيا من حي عن بينة وإن الله لسميع عليم

 

Traduction approximative du sens :

 

"Afin que périsse avec clairvoyance celui qui devait périr et que vive avec clairvoyance celui qui devait vivre." (Sourate al-Anfal verset 42)

 

Toutefois, il convient de se méfier d'une chose, qui est ce dans quoi est tombé un groupe de ceux qui réfutent ces ambiguïtés, qui est de se laisser influencer par celles-ci ou par n'importe quel facteur externe aux sources législatives religieuses, que sont le Coran, la sounnah ainsi que les règles religieuses authentiques.

 

Ceci afin que nous ne tombions pas dans l’altération des décrets d'Allâh ou dans le fait de semer l'ambiguïté parmi Ses serviteurs en ce qui concerne la religion qu'Il leur a prescrite.

 

Et lorsque j’ai médité sur les réfutations des étudiants en science contre cette ambiguïté, je les ai trouvées gravement impactées par celle-ci, ce qui les a conduits à l’outrance et à la négligence dans sa réfutation comme je vais le démontrer - si Allâh le veut.

 

Et ce qui nous est obligatoire, c’est de clarifier la vérité, celle qu’Allâh aime et agrée.

 

Certes, la législation d’Allâh est infaillible, parfaitement achevée, elle ne contient pas ce qui la rabaisse ou de quoi en avoir honte, si ce n’est chez l’ignorant qui ne connaît ni ses sagesses, ni ses subtilités.

 

Et c’est Allâh qui dirige et raffermit sur la vérité et le vrai.

La première ambiguïté : «La propagation de l'islam par l'épée»

 

Les ennemis de l'islâm se sont succédé dans l'évocation de cette ambiguïtés autour de l'islâm. Nombreux furent ceux qui clarifièrent sa nullité et la réfutèrent.

 

Certains orientalistes l'ont eux-même réfutée.

 

Ceci confirme la véracité de ce que nous avons évoqué précédemment au cours de l'introduction : Mais - la louange toute entière revient à Allâh - jamais les êtres raisonnables ne s'accordèrent sur l'invalidation d'un seul jugement authentique de la législation religieuse, celle avec laquelle est venue le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui), ni sur la confirmation d'une seule ambiguïté à son sujet.

 

Toutefois, lorsque j'ai analysé ces réfutations, j'ai pu constater que certains auteurs s'étaient laissé influencer par cette ambiguïté.

 

L'un d'eux n'a rien trouvé de mieux que de renier le caractère légiféré du jihad offensif dans un premier temps, puis de faire passer le jihad du prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) contre les romains (rûm) pour un jihad défensif.

 

Et ceci est une parole fausse, une transgression envers la législation d'Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- et une opposition au Coran, à la sounnah et au consensus de cette communauté.

 

Au contraire, le jihad du prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) était mené dans l'optique d'évincer les obstacles se dressant devant la propagation de la prédication islamique dans les pays du monde entier.

 

Et il n'existe pas un pays dans le monde sans que l'on y trouve des adeptes du faux, épris de leurs propres personnes et de leurs passions, faisant front contre l'appel de la vérité dans le but de conserver leur rang, des biens ou dans un tout autre intérêt mondain.

 

La plupart de ces individus sont d'ailleurs des personnes de haut rang, des riches, des personnes influentes dans leur pays, peut-être même des pères, des mères, des tribus, des clans ou des coutumes.

 

Ils se dressent donc tel un barrage entre les gens et la prédication de l'islâm.

 

Soit en empêchant son accès à la base, ou en en mentant sur celle-ci et en déformant son image aux yeux des gens.

 

C'est pour cela qu'Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- a légiféré le jihad offensif, afin de faire disparaître tout ces obstacles du sentier de la prédication, afin qu'elle puisse parvenir à l'ensemble des gens. À l'inverse, certains entendirent cette parole et la réfutèrent en affirmant l'opposé.

 

Ils affirmèrent que l'islam s'était bel et bien répandu par l'épée, craignant que le jugement relatif au jihad offensif ne disparaisse du cœur des musulmans.

 

C'est la parole d'un homme qui s'est laissé submerger par la fougue et qui ne fut pas pointilleux dans ses propos.

 

Nous allons donc -si Allâh le veut- exposer la vérité à ce sujet en nous basant sur la parole d’un des grands érudits de l’islâm, pour lequel l’éloigné et le proche ont attesté de lui la piété et l’enracinement dans la science.

 

Et il fait partie des savants des pieux prédécesseurs, ceux qui ne furent influencés en aucun cas par les facteurs externes au domaine des preuves argumentatives.

L'imâm savantissime Ibn Al-Qayyim al-Jawziyyah dit dans «hidâyatu l-hayârâ fi adjwibati l-yahûd wa l-nassârâ» :

 

«Chapitre :

 

Parmi les droits d'Allâh sur Ses serviteurs, il y a de réfuter ceux qui s'attaquent à Son Livre, à Son messager et à sa religion, et de les combattre par l'argument et la démonstration, par le sabre et la lance, ainsi que par le cœur et le for intérieur.

 

En-deçà de cela, il ne persiste même pas le poids d'un grain de moutarde de foi.

 

Il nous est parvenu que des questions furent introduites par un des mécréants négateurs chez un des musulmans qui ne pu trouver de quoi y répondre correctement et l’apaiser.

 

Le remède n'eut donc aucun effet sur le mal qu'il portait en lui.

 

Le musulman pensa alors qu'il pourrait le soigner en le frappant et lui assena un coup, puis dit : «Ceci est la réponse !»

 

Le mécréant répondit : «Nos compagnons avaient bien raison, l'islâm s'est érigé par le sabre et non par le Coran».

 

Ils se séparèrent donc tels quels, l'un étant frappeur et l'autre frappé.

 

L'argument s'est perdu quelque part entre le solliciteur et le sollicité.

 

Un individu apte à répondre retroussa ses manches, se prépara courageusement à la tache, se leva cherchant l'assistance auprès d'Allâh, lui confiant totalement son cas, s'en remettant totalement à Lui dans l'approbation de son agrément.

 

Il ne dira pas comme disent les incapables ignorants : «Les mécréants doivent être traités par les fouets et non par la discussion» car ceci est une désertion du champs de bataille et une inclination à l'incapacité et à la faiblesse.

 

Ainsi la discussion avec les mécréants après les avoir appelé [à l'islâm] permet d'établir l'argument et de leur ôter toute excuse :

 

"Afin que périsse avec clairvoyance celui qui devait périr et que vive avec clairvoyance celui qui devait vivre".

 

Quant au sabre, il n'est employé que pour frayer un chemin à l'argument, corriger le récalcitrant et appliquer la sentence légale à l'impie.

 

لقد أرسلنا رسلنا بالبينات وأنزلنا معهم الكتاب والميزان ليقوم الناس بالقسط وأنزلنا الحديد فيه بأس شديد ومنافع للناس وليعلم الله من ينصره ورسله بالغيب إن الله قوي عزيز

 

"Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allâh reconnaisse qui, dans l'Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allâh est Fort et Puissant" (Sourate al-Hadid verset 25)

 

La religion de l'islâm s'est donc réalisée par le Livre et la guidée et le passage fut dégagé par le sabre victorieux.

 

Poème :

 

فما هو إلا الوحي أو حد مرهف

يقيم ضياه أخدعي كل مائل

فهذا شفاء الداء من كل عاقل

وهذا دواء الداء من كل جاهل

 

Il ne s'agit que de la révélation ou d'une lame tranchante

dont la lumière rabat l'orgueil de celui qui s'écarte

L'une est la guérison du mal pour tout être raisonnable,

l'autre est le remède au mal pour tout être ignorant.

 

Et c'est d'Allâh que nous espérons la conformité en tout chose.

 

Il est Celui Qui ouvre les portes du bien et Qui facilite ses causes.»

 

Et il dit dans «zâd al ma3âd» (179 et 411/1) :

 

«Lorsque le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) se levait pour faire son discours, il s'appuyait sur un bâton alors qu'il était sur le minbar, comme cela fut rapporté à son sujet par Abou Dawoud selon Ibn Chihâb et les trois califes qui lui ont succédé en firent de même.

 

Il (Éloge et salut d'Allâh sur lui) s'appuyait parfois sur un arc, mais rien de ce qui fut consigné ne soutient qu'il se serait appuyé sur un sabre.

 

Certains ignorant prétendent malgré tout qu'il se saisissait d'un sabre lorsqu'il se tenait sur le minbar ; voulant par cela démontrer que l'islâm s'était érigé par le sabre.

 

Et ceci est une ignorance monstrueuse selon deux points de vue :

 

Le premier : Ce qui est effectivement consigné est qu'il (Éloge et salut d'Allâh sur lui) s'appuyait sur le bâton ou sur l'arc.

 

Le second : La religion s'est érigée par la révélation, l'épée n'a pour fonction que de faire périr les adeptes de l'égarement et du polythéisme.

 

La ville où le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) faisait ses discours n'a d'ailleurs été conquise qu'avec le Coran et non par le sabre.»

Je dis (Cheikh Ali Ar-Ramlî) :

 

Ceci démontre que la religion ne s'est érigée que par la révélation.

 

Quant au sabre, il n'est qu'un instrument aidant à la dissipation des obstacles se dressant devant la preuve et l'exposé.

 

Mais que veulent ces gens-là par cette ambiguïté ?

 

Ils ne voulurent par cela qu'abroger la réalité, qui est que l'islâm a conquit le cœur des serviteurs en qualité de religion authentique et véridique.

 

Car ils savent que la propagation de la religion chez un aussi grand nombre, sans avoir eu recours à la force, est un argument solide attestant de la véracité de cette religion.

 

C'est dans cette optique qu'ils voulurent faire fuir de cet argument, par cette propagande mensongère et fallacieuse adressée aux gens.

 

Je vais vous évoquer -si Allâh le veut- des faits historiques que nul ne renie si ce n'est un ignorant ou un orgueilleux. Ceci en mentionnant des pays et des contrées dans lesquels l'islâm s'est introduit et propagé, sans que les armées de l'islâm n'y mettent les pieds.

 

Et l'histoire atteste de cela.

 

1 - Les habitants de Médine : celui qui a déjà lu la biographie [prophétique] et qui connaît l'histoire, sait sans aucun doute que le premier état islamique qui s'est érigé est celui de Médine.

Et cet état fut établit par la preuve et l'exposé.

 

2 - Les habitants de Hajar - cet endroit se trouve aujourd'hui à Bahreïn - : leur histoire est très connue et se trouve dans les deux authentiques [bukhâri et mouslim] dans l'histoire de la délégation de 'Abdou-Qays.

 

3 - Les habitants d'Oman : ils sont entrés dans l'islam de plein gré, comme ceci est rapporté dans (tabaqât ibn Sa'd 1/351), voir aussi (subulu l houdâ wa rachâd 6/264) et (al-isâbah 6/48 d'al-Hafidh ibn Hajar).

 

4 - Les habitants du Yémen : ils sont entrés dans l'islam sans aucune bataille, Ibn Kâthir a mentionné l'histoire de leur conversion dans ( as-Sîrah an-Nabawiyah 4/203 ).

 

5 - La conversion des tribus arabes après la conquête de la Mecque : Les arabes éprouvaient un énorme respect pour la Mecque.

Ils furent témoins de ce qu'Allâh fit des éthiopiens qui lui voulurent du mal.

Ils avaient la conviction ferme que nul n'était capable de pénétrer une telle contrée avec son armée.

En effet, ils disaient : «délaissez Mohammad et son peuple, s'il les domine, c'est qu'il est sur la vérité».

C'est pour cela que lorsqu'il pénétra en son sein et remporta la victoire sur son peuple, les gens embrassèrent la religion d'Allâh en masse.

 

6 - Le plus grand pays musulman aujourd'hui, l'Indonésie : Il est connu que les armées musulmanes n'atteignirent pas ce pays.

L'islâm n'y parvint que par l'intermédiaire des commerçants comme l'ont rapporté beaucoup de ses historiens.

 

7 - La Malaisie : Où le pourcentage de musulmans atteint les 60% de ses habitants, alors qu'aucune armée islamique n'y entra.

L'islâm n'y entra que par la cause des commerçants comme cela fut le cas en Indonésie.

Même si la façon dont l'islâm y pénétra fait l'objet d'une divergence chez les historiens, ils sont cependant unanimes pour dire qu'il n'est pas entré par le sabre.

 

8 - Le Japon : On y trouve un grand nombre de musulmans originels.

Donc, comment l'islâm a t-il bien pu leur parvenir alors qu'aucune armée islamique n'y est nullement parvenue.

 

9 - L'Europe : L'islâm envahit ce continent au point où leurs élites gémirent de peur qu'il ne devienne un continent musulman.

Et beaucoup de politiciens, d'économistes, de prêtres et bien d'autres y embrassèrent l'islâm.

Tout ceci sans que n'y entrent les armées de l'islâm, si ce n'est en petite quantité.

 

10 - L'Amérique : L'islâm s'est propagé au Canada ainsi qu'aux États-Unis.

Se répandant au sein des différentes tranches de la population, alors qu'aucune armée islamique n'y est jamais parvenue.

 

Et de même, un nombre important de gens dans le monde entier qui s’est aussi converti sans que l’armée islamique n’atteigne leurs pays.

 

Il convient toutefois d'attirer notre attention sur un point crucial, qui est de différencier entre l'expansion de l'état islamique - et nul doute que cette expansion islamique s'est réalisée par l'épée dans le but de faire sauter les obstacles et les barrières ; et la propagation de l'islam dans le cœur de gens, qui n'a pu se réaliser que par l'argument et la démonstration.

 

L'islâm ne cesse de se répandre en cette époque, alors que les musulmans ne possèdent ni puissance, ni force.

 

C'est un fait, il ne fut pas connu non plus que les musulmans contraignaient qui que ce soit à entrer dans la religion d'Allâh, Allâh -tabâraka wa ta'âlâ- dit :

 

لا إكراه في الدين قد تبين الرشد من الغي

 

"Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement." (Sourate al-Baqarah verset 256)

 

Ibn Kathîr -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a dit dans son exégèse (1/682) :

 

« C'est à dire : ne contraignez personne à entrer dans la religion de l'islâm.

En effet, [l'islâm] ses preuves et ses arguments sont évidents, clairs, incontestables.

Il n'a donc pas besoin de contraindre qui que ce soit à y entrer.

Au contraire, quiconque Allâh aura guidé à l’islâm, lui aura ouvert sa poitrine [à l'islâm] et illuminé la vue, il y entrera par une preuve évidente.

Quant à celui à qui Allâh a aveuglé son cœur et scellé son ouïe et sa vue, entrer dans la religion contraint et forcé ne lui sera d'aucune utilité.

Et il évoquèrent que la cause de la révélation de ce verset concernait un peuple parmi les Ansâr, bien que son jugement soit général.» fin

 

Puis, si la contrainte dans la religion existait comme le prétendent ceux-là, nous ne trouverions pas un seul des partisans d’autres religions dans les pays gouvernés par les musulmans.

 

Pourtant nous voyons les juifs, les chrétiens et d'autres qu'eux, vivre dans les états de l’islâm, cela depuis que fut établi (le premier) état de l’islâm jusqu'à nos jours.

 

Et de même, les musulmans n'auraient accepté la conciliation avec personne et ils n'auraient accepté la jizyah de la part de quiconque.

 

Et même plus, ils n'auraient exclu personne de la tuerie dans leurs batailles, comme ils ont exclu les femmes, les enfants, les personnes âgées et les prêtres.

 

Tout ceci démontre qu’ils ne voulaient qu’évincer les obstacles face à la propagation de l'appel à l'islâm, et que leur objectif ne fut en aucun cas de tuer et de faire couler le sang.

Pour conclure, j'évoquerai à présent la parole de certains orientalistes concernant la réfutation de cette ambiguïté :

 

L'orientaliste Thomas Carlyle dit* :

«Accuser le Prophète (Éloge et salut d'Allâh sur lui) d’avoir eu recours au sabre pour amener les gens à répondre à son appel, est une absurdité incompréhensible.

En effet, cela fait partie de ce qui n’est pas admis dans l’entendement, [Il n'est pas concevable] qu'un homme seul brandisse son sabre pour laisser aux gens le choix, soit de mourir, soit d'adhérer à son message, et qu'à ce moment-là, ceux-ci décident de le suivre alors qu'ils ont la capacité de le combattre.

Ceux-ci crurent en lui de plein gré, attestant (du message).

Aussi, ce sont eux qui eurent à subir la guerre par leurs ennemis, avant qu'ils fussent capables de la mener.»

 

L'historien Gibbon dit :

«Il y a une loi monstrueuse qui fut attribuée aux adeptes de Mohammad : [elle stipule] l'obligation d'éradiquer toutes les religions par le sabre.»

 

Il dit aussi :

«Le Coran a réfuté cette accusation ignorante et extrémiste tout comme l'a réfutée l'histoire des conquêtes islamiques.

Et de même, ce par quoi sont devenus célèbres les conquérants comme tolérance connue et légitime envers la religion chrétienne.

Le plus grand succès dans la vie de Mohammad est le résultat de la puissance morale uniquement, et sans avoir donné un seul coup de sabre.»

 

Et Allâh est plus Savant.

 

* En vérifiant la version anglaise «the hero as prophet» à la page 30, on s’aperçoit que les propos de l'auteur sont légèrement différents bien que concordants.

 

Traduit par Al-Firqatou An-Najiyatou 

Revu et corrigé par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 شبهات حول الإسلام

الحمد الله رب العالمين ، والصلاة والسلام على المبعوث رحمة للعالمين ، وعلى آله وصحبه الغرِّ الميامين . أمَّا بعد

فمنذ أن بعث النبي محمد صلى الله عليه وسلم وبدأ بدعوة الناس إلى الإسلام ؛إلى الخروج من ظلمات الشرك وفساد الأخلاق، وظلم العباد ؛ فمن ذلك الحين وأعداء تلك الدعوة يتربصون بها ، ويلقون حولها أنواع الشبهات ، وكلمات التشكيك ، لبيان بطلانها ، وإلباسها ثوب الكذب والبهتان

فمرة بالطعن في النبي صلى الله عليه وسلم برميه بالسحر أو الكذب أو الكهانة أو غير ذلك

ومرة بالطعن في الكتاب العزيز الذي لايأتيه الباطل من بين يديه ولا من خلفه

ومرة بالطعن في سنة المصطفى صلى الله عليه وسلم

وبحمد الله لم يتفق العقلاء على بطلان حكم واحد صحيح من أحكام الشريعة التي جاء بها النبي صلى الله عليه وسلم ، أو إثبات شبهة باطلة عليه ، وما صمودها أمام تلك الطعونات مع كثرة المخالفين والمحاربين وعدم قدرتهم على الإتيان بدليل واضح وصريح على بطلان هذه الشريعة مع كثرة أحكامها ونصوصها ؛ إلا دليل واضح على أنها دعوة حق وكلمة صدق جاءت من عند رب العالمين ، رحمة بالعباد أجمعين . ومع ذلك فلا بد على طلبة العلم الذابين عن دين الله ، من الجهاد في سبيل الله باللسان والبنان ؛ لبيان بطلان تلك الدعاوى ، وإظهار كذبها وافترائها على شريعتنا الغراء

ليهلك من هلك عن بينة ويحيى من حيََّ عن بينة - الأنفال :42 

. ولكن لابد من الحذر من أمرٍ ؛ وهو ماوقع فيه جماعة من الراديين لتلك الشبه ؛ وهو التأثر بها أو بأي مؤثرات خارجية عن مادة الاستدلال الحكيمة ، كالكتاب والسنة والقواعد الشرعية الصحيحة ، وذلك لكي لا نقع في تغيير أحكام الله أو التلبيس على عباده في دينهم الذي شرعه لهم

وإنني عندما تأملت ردود طلبة العلم على هذه الشبه ؛ وجدتها متأثرة تأثراً كبيراً بها ؛ مما أدََّى بهم إلى الإفراط أو التفريط في ردِّها كما سأبينه في موضعه – إن شاء الله-، والواجب علينا هو أن نبين الحق الذي يحبه الله ويرضاه ؛ فإنَّ شريعة الله محكمة متقنة ليس فيها مايعيبها أويستحيى منه ؛ إلا من قبل الجاهل الذي لايعرف حِكَمَها ودقائقها . والله الموفق للحق والصواب

الشبهة الأولى : انتشار الإسلام بالسيف

لقد تتابع أعداء الإسلام على ذكر هذه الشبهة حول الإسلام ، وقد بين بطلانها الكثيرون وردّوا عليها ؛ بل ردََّ عليها بعض المستشرقين أنفسهم ، مما يؤكد لنا صدق قولنا السابق في المقدمة : إنَّ العقلاء لم يتفقوا على بطلان حكم شرعي صحيح من أحكام الشريعة الإسلامية، أو إثبات شبهة باطلة عليه، ولكنني عندما نظرت في هذه الردود وجدت بعضهم تأثر بهذه الشبهة ؛ فما كان منه إلا أن نفى شرعيَّة جهاد الطلب من أصله ، وأظهر أن جهاد النبيصلى الله عليه وسلم للروم إنَّما كان جهاداً للدفع عن النفس ، وهو قول باطل ، وتعدٍّ على شريعة الله تبارك وتعالى ، ومخالفة للكتاب والسنة وإجماع الأُمَّة ؛ بل كان جهاد النبي صلى الله عليه وسلم لإزالة العقبات التي تقف أمام نشر الدعوة الإسلامية في بلاد العالم ، ولايوجد بلد في العالم إلا وفيه من أهل الباطل المحبين لأنفسهم وأهوائهم ، الذين يقفون أمام دعوة الحق من أجل جاه أو مال أو أي مصلحة دنيوية أخرى ، وأكثر هؤلاء الناس من أصحاب الجاه و الأموال وأصحاب الكلمة في بلادهم ، بل وربما من الآباء والأمهات والعشائر والقبائل والأعراف ؛ فيقفون سدًّا منيعاً بين الناس ودعوة الإسلام ؛ إمَّا بمنع وصولها أصلاً ، أو بالكذب عليها وتشويه صورتها عند الناس ؛ لذلك شرع الله تبارك وتعالى جهاد الطلب لإزالة هذه العقبات من طريق الدعوة لوصولها إلى جميع الناس

وقابلهم آخرون سمعوا كلامهم هذا فردوا عليهم بالضدِّ ، فأثبتوا أن الإسلام انتشر بالسيف ؛ خوفاً على ضياع حكم جهاد الطلب من قلوب المسلمين ، وهو قول إنسان أخذته الحميَّة ولم يدقِّق فيما قال ، ونحن نبين الحق في ذلك –إن شاء الله – معتمدين في ذلك على كلام أحد كبار علماء الإسلام ، الذي شهد له القاصي والداني بالتقوى والرسوخ في العلم ،وهو من علماء السلف الذين لم يتأثروا بالمؤثرات الخارجية عن مواطن الاستدلال.

قال الإمام العلامة ابن قيم الجوزية - رحمه الله – في " هداية الحيارى في أجوبة اليهود والنصارى "(ص10- الجامعة الإسلامية)

" فصل : ومن بعض حقوق الله على عبده ؛ رد الطاعنين على كتابه ورسوله ودينه ومجاهدتهم بالحجة والبيان والسيف والسنان والقلب والجنان ، وليس وراء ذلك حبة خردل من الإيمان ، وكان انتهى إلينا مسائل أوردها بعض الكفار الملحدين على بعض المسلمين ، فلم يصادف عنده مايشفيه، ولا وقع دواؤه على الداء الذي فيه ، وظن المسلم أنه بضربه يداويه ؛فسطا به ضرباً ، وقال: هذا هو الجواب . فقال الكافر: صدق أصحابنا في قولهم: "إن دين الإسلام إنما قام بالسيف لا بالكتاب " فتفرقا ، وهذا ضارب وهذا مضروب ، وضاعت الحجة بين الطالب والمطلوب ، فشمَّر المجيب ساعد العزم ، ونهض على ساق الجد ، وقام لله قيام مستعين به ، مفوض إليه متكل عليه في موافقة مرضاته ،ولم يقل مقالة العجزة الجهال ؛ إن الكفار إنما يعاملون بالجلاد دون الجدال ،وهذا فرار من الزحف وإخلاد إلى العجز والضعف ، وقد أمر الله بمجادلة الكفار بعد دعوتهم ؛ إقامة للحجة وإزاحة للعذر

 ليهلك من هلك عن بينة ويحيى من حيَّ عن بينة - الأنفال : 42

 والسيف إنما جاء منفذاً للحجة ، مقوِّماً للمعاند ، وحدًّا للجاحد ، قال تعالى

لقد أرسلنا رسلنا بالبينات وأنزلنا معهم الكتاب والميزان ليقوم الناس بالقسط وأنزلنا الحديد فيه بأس شديد ومنافع للناس وليعلم الله من ينصره ورسله بالغيب إنَّ الله قوي عزيز - الحديد :25

فدين الإسلام قام بالكتاب الهادي ، ونفذه السيف الماضي

فما هو إلا الوحي أوحد مرهف

يقيم ضباه أخدعي كل مائل

فهذا شفاء الداء من كل عاقل

وهذا دواء الداء من كل جاهل

وقال في " زاد المعاد"1/179و411- الرسالة

" وكان –أي : النبي صلى الله عليه وسلم -إذا قام يخطب أخذ عصا فتوكأ عليها وهو على المنبر ، كذا ذكره عنه أبو داود عن ابن شهاب ، وكان الخلفاء الثلاثة بعده يفعلون ذلك ،وكان أحياناً يتوكأ على قوس ،ولم يحفظ عنه أنه توكأ على سيف ، وكثير من الجهلة يظن أنه كان يمسك السيف على المنبر ؛ إشارة إلى أن الدين إنما قام بالسيف ، وهذا جهل قبيح من وجهين ؛

أحدهما : أن المحفوظ أنه صلى الله عليه وسلم توكأ على العصا وعلى القوس

والثاني: أن الدين إنما قام بالوحي ، وأما السيف فلمحق أهل الضلال والشرك، ومدينة النبيr التي كان يخطب فيها إنما فتحت بالقرآن ، ولم تفتح بالسيف "

قلت : فقد تبين من ذلك أن الدين إنما قام بالوحي ، وأما السيف فإنما كان عاملاً مساعداً على إزالة العقبات أمام الحجة والبيان

ولكن : ماذا يريد أولئك القوم من هذه الشبهة ؟

إنما أرادوا من ذلك إبطال كون الإسلام دخل قلوب العباد لكونه دين حق وصدق ، لأنهم يقرّون أن الدين إذا انتشر بين فئة كبيرة من الناس دون عامل القوة يكون ذلك دليلاً قوياً على صدق ذلك الدين ، فلذلك أرادوا أن يفروا من هذا الدليل بالدعوة التي ادعوها كذباً وتدليساً على الخلق

وسأذكر – إن شاء الله - دليلاً من التاريخ الذي لاينكره إلا جاهل أومكابر ، سأذكر بعض الدول والمناطق التي دخلها الإسلام وانتشر فيها من غير أن تدخلها جيوش الإسلام، والتاريخ شاهد على ذلك

أولا : أهل المدينة ؛ لا يشك من قرأ السيرة وعرف التاريخ أن أول دولة إسلامية قامت في المدينة ، وهذه الدولة قامت بالحجة والبيان

ثانياً : أهل هجر – وهي في البحرين اليوم - ؛ وقصتهم معروفة في " الصحيحين " وغيرهما ، في قصة وفد عبد القيس

ثالثاً : أهل عمان ؛ أسلم أهل عمان طوعاً كما جاء في "طبقات ابن سعد"(1/351)، وانظر: "سبل الهدى والرشاد" (6/264) ، و "الإصابة" (6/48) للحافظ ابن حجر

رابعاً : أهل اليمن ؛ أسلموا من غير قتال، ذكر قصة إسلامهم ابن كثير في " السيرة النبوية "4/203

خامساً :إسلام قبائل العرب بعد فتح مكة ؛ لقد كان العرب يعظمون مكة ، وقد رأووا ما فعل الله بالحبشة عندما أرادت بها سوءاً ، فكانوا يعتقدون أن تلك البلاد لا يستطيع دخولها أحد بجيشه ، فكانوا يقولون : اتركوا محمداً وقومه ؛ فإن غلبهم كان محقّاً ، فلذلك عندما دخلها صلى الله عليه وسلم وانتصر على قومه دخل الناس في دين الله أفواجاً

سادساً : أكبر بلد إسلامي في العالم اليوم ؛ وهو أندونيسيا ؛ فإنه من المعلوم أن جيوش الإسلام لم تصل إلى تلك البلاد ، وإنما وصلها الإسلام عن طريق التجار كما حكاه غير واحد من مؤرخيها

سابعاً : ماليزيا ؛ و تبلغ نسبة المسلمين فيها 60% من سكانها ، مع أنها دولة لم تدخلها الجيوش الإسلامية ، وإنما دخلها الإسلام عن طريق التجار كما حصل في أندونيسيا ، وإن اختلف المؤرخون في كيفية دخول الإسلام إليها ؛ إلا أنهم متفقون على أنه لم يدخلها بالسيف

ثامناً : اليابان ؛ يوجد في اليابان الكثير من المسلمين الأصليين ، فكيف وصلهم الإسلام والجيوش الإسلامية لم تصل إلى تلك البلاد ؟

تاسعاً : أوروبا ؛ لقد غزا الإسلام تلك القارة حتى ضج بعض كبارها ؛ خوفاً من تحوّل أوروبا إلى قارة مسلمة ،وقد أسلم فيها السياسيون والاقتصاديون والقساوسة وغيرهم كثير ، هذا ولم تدخل جيوش الإسلام إلا القليل منها

عاشراً : أمريكا ؛ انتشر الإسلام في كندا والولايات المتحدة بين أهلهما ، وانتشر بين طبقاتهم المختلفة ، والجيوش الإسلامية لم تصل هناك البتة

وكذلك أسلم أعداد كبيرة من الناس في العالم أجمع من غير أن يصل الجيش الإسلامي إلى بلادهم

ولا بد هنا من التنبيه على أمر لابد منه ، وهو التفريق بين انتشار الدولة الإسلامية ، وهذا الانتشار لا شك أنه قام بالسيف لإزالة العقبات والسدود ، وبين انتشار الإسلام في قلوب العباد ؛ وهذا ما كان إلا بالحجة والبيان

ومازال الإسلام ينتشر في هذه الأزمان ؛ والمسلمون لاحول لهم ولاقوة

هذا ولم يعلم أن المسلمين كانوا يرغمون أحداً على الدخول في دين الله . قال الله تعالى

 لا إكراه في الدين قد تبين الرشد من الغي - البقرة : 256

قال ابن كثير – رحمه الله – في " تفسيره " (1/682 ،البقرة 256) : " أي لا تكرهوا أحداً على الدخول في دين الإسلام فإنه بيّنٌ واضح جلي دلائله وبراهينه ، لايحتاج إلى أن يكره أحد على الدخول فيه ، بل من هداه الله للإسلام ، وشرح صدره ، ونوَّر بصيرته ؛ دخل فيه على بينة ،ومن أعمى الله قلبه وختم على سمعه وبصره ؛ فإنه لايفيده الدخول في الدين مكرهاً مقسوراً ، وقد ذكروا أن سبب نزول هذه الآية في قوم من الأنصار ، وإن كان حكمها عاماً "

ثم لو كان الإكراه على الدين موجوداً كما يدعيه هؤلاء ؛ لما وجد في الدول التي حكمها المسلمون أحد من أصحاب الديانات الأخرى ، ونحن نرى اليهود والنصارى وغيرهم يعيشون في دول الإسلام منذ أن قامت دولة الإسلام إلى يومنا هذا . وكذلك لما قبل المسلمون الصلح مع أحد ؛ ولا قبلوا الجزية من أحد ، بل ولا استثنوا في معاركهم من القتل أحداً ؛ كما استثنوا قتل النساء والأطفال والشيوخ والرهبان

هذا كله يدل على أنهم إنما كانوا يريدون إزالة العقبات أمام نشر دعوة الإسلام ، وليس هدفهم القتل وسفك الدماء

وأخيراً ؛ أذكر كلام بعض المستشرقين في رد هذه الشبهة

قال المستشرق توماس كارليل : إن اتهامه –أي النبي صلى الله عليه وسلم- بالتعويل على السيف في حمل الناس على الاستجابة لدعوته ؛ سخف غير مفهوم . إذ ليس مما يجوز في الفهم أن يشهر رجل فرد سيفه ليقتل به الناس ، أو ليستجيبوا لدعوته ، فإذا آمن به من لا يقدرون على حرب خصومه ؛ فقد آمنوا به طائعين مصدقين ، وتعرضوا للحرب من أعدائهم قبل أن يقدروا عليها

ويقول المؤرخ جيبون : إن شريعة خبيثة قد ألصقت بالمحمديين ؛ وهي واجب استئصال جميع الأديان بالسيف

ويقول أيضاً : إن هذه التهمة الجاهلة والمتطرفة يدحضها القرآن كما يدحضها تاريخ الفتوحات الإسلامية ، وما اشتهر الفاتحون به من تسامح تجاه العبادة المسيحية معروف ومشروع . إن أعظم نجاح في حياة محمد جاء نتيجة للقوة الأخلاقية فقط ، وبلا ضربة سيف واحدة

وفي هذا القدر كفاية ؛لمن أراد الهداية ، والبعد عن الغواية. والله الموفق ، وآخر دعوانا أن الحمد لله رب العالمين

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:05
La colère de la femme contre son époux lors d’une dispute (audio-vidéo)

Question :

 

Il advient parfois certains différents et controverses corsés entre les époux.

 

La femme met alors son époux en colère et la plupart du temps, ces controverses portent sur des affaires mondaines.

 

Est-ce qu’alors la femme endosse le péché d’avoir mis son époux en colère ?

 

Soyez nous bénéfiques, qu’Allâh le soit avec vous.

 

Réponse :

 

Si sa colère contre lui est sans droit (raison valable), elle est pécheresse et il ne lui est pas permis de se quereller ni de lui nuire par la parole.

 

Mais si c’était avec droit (raisons valable) en lui ayant réprouvé une mauvaise action : il est négligent dans la prière alors elle le lui a reproché, il boit de l’alcool alors elle le lui a reproché et le conseilla et il se mit en colère, elle est alors récompensée et non pécheresse mais plutôt remerciée.

 

Ainsi, ce qui est voulu est : si sa colère contre lui était avec droit alors elle est récompensée et si ce fut sans droit, elle est alors pécheresse et il ne lui est pas permis de le mettre en colère sans raison valable.

 

Et elle se doit d’employer de bonnes paroles, écouter et obéir dans le convenable.

 

Mais si c’est lui qui commet des désobéissances, qu’elle le lui a réprouvé, l’a conseillé et l’a aiguillé vers le bien alors il lui incombe d’accepter d’elle, de la remercier et de ne pas se mettre en colère car elle est bienfaisante, récompensée et conseillante.

 

Sa récompense est alors que son amour (pour elle) augmente et qu’il lui en soit reconnaissant.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:04
Parmi les plus grandes causes du raffermissement - من أعظم أسباب الثبات (audio)

L'essentiel c'est que le croyant soigne sa foi, toujours et à jamais.

 

Cherchant à faire les causes (pour cela) ceci est indispensable et particulièrement dans ces temps-là, où se multiplient les troubles de tous genres et sous toutes ses formes, troubles d'ambiguïté, troubles de passion, dans nos rues, dans nos maisons, dans nos lieux de travail.

 

‎Et si nous ne soignons pas notre foi et que nous ne sommes pas assidus à ce genre d'assises qui sont à l'image du remède pour ces maladies (les troubles), alors nous périrons inévitablement.

 

C'est pour cela que l'une des causes de la force des compagnons dans leur foi et leur relation avec leur seigneur تبارك وتعالى était (dû à) leur assiduité à assister aux assises de rappel avec le prophète صلى الله عليه وسلم dans sa vie et avec leurs Imam (les grands compagnons tel que Abou Bakr, Omar, Othmane, Ali ...etc) après sa mort صلى الله عليه وسلم.

 

Traduit et publié par shadjaratou-lislam.blogspot.fr

الَمهم أَنْ يكُون المؤْمن متعاهداً لِإِيمانهِ دائمًا وأبدا، ساعيًا في أسبابه وهذا لابد منهُ وخاصةً في مثل هذا الزمان الذي تكثر فيهِ الفتن بكل أنواعها وصورها وأشكالها، فتنَ الشُّبهَات، وفتن الشهوات في شوارعنا في بيوتنا في أماكنِ عملنا فإذا لم نتعاهدْ إيماننا ولم نواظب على مثلِ هذه المجالسِ التي هي بمثابة الدواء لمثل هذه الادواء فَإِننا سنهلك لامحاله بمثابة الدواء لمثل هذه الادواء فَإِننا سنهلك لامحاله ولهذا كان من أعظمِ أَسباب قوة الصحابه رضي اللّه تعالى عنهمْ في إِيمانهم وفي علَاقتهم بربهم جل وعلَّا هو محافظتهم على مجالس الذكر مع رسولِ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلم في حياته ومعَ أَئمتهم بعد مماته عليه الصلَاة والسلام

Cheikh Azhar Sinîqra - الشيخ أزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:03
Il se peut que cette calamité soit un bien pour toi

Si tu as été touché par une calamité alors il se peut que cette calamité soit un bien pour toi, que cette calamité ait été sur tes biens ou ton corps ou sur quoi que ce soit qui t'ait fait souffrir et tourmenter.

 

Il se peut que ce soit une cause afin d'élever ta situation ici bas et dans l'au delà.

 

Et il se peut que ce soit un examen minutieux venant d'Allâh عز وجل.

 

Kitāb al-musâra'ah p 533
Traduit et publié par cerclesciences.fr
إذا أصبت بمصيبة ربما تكون تلك المصيبة خيرا لك سواء أكانت تلكم المصيبة في مالك أو كانت في جسدك أو كانت في أي شيء يؤلمك ويقلقك ربما يكون سببا لرفع شأنك في الدنيا والآخرة وربما يكون تمحيصا من الله عز وجل
كتاب المصارعة ص 533

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:02
Le voile de la femme musulmane contraste avec la nudité des femmes athées et laïques

Ma sœur musulmane,

 

Ce sont les paroles d'un père miséricordieux, d'un frère attentionné et d'un fils qui a peur pour sa mère, voulant le salut pour l'ensemble des femmes musulmanes - Qu'Allâh te préserve et te garde indemne.

 

Il se peut que tu conçoives le hijâb de façon erronée.

 

Je vais donc résumer tant se peut ce que j'ai à dire, afin que te parvienne ce que je veux exprimer.

 

Le hijâb est une obligation qui a pour but de dissimuler ta beauté, ta parure et ta jeunesse et non pas de les rendre apparente.

 

N'écoute pas celui dont le Shaytân s'exprime par sa langue et te dit : «Il te vieillit et te rend laide.»

 

Dis lui : «C'est justement parce que je suis jolie que le hijab m'a été ordonné, pour dissimuler ma beauté. Pour que ne voit ma beauté que ma famille qui la considère réellement comme une beauté et non comme une pulsion charnelle qu'ils voudraient assouvir.»

 

Lorsque tu as compris cela, sache que les pantalons moulant, les vestes moulantes laissant apparaître les atouts de séduction, ou le jilbab cintré ou ouvert à partir du bas ne sont pas un hijâb.

 

Afin de satisfaire ton Seigneur et de ne pas t'exposer à sa colère, enfile un hijâb large, ample, qui recouvre ton corps tout entier, ne décrit pas les formes de celui-ci et ne laisse pas voir ce qu'il y a en-dessous.

 

Est-ce que l'obligation du hijâb est une humiliation et rabaissement pour la femme, comme le prétendent les laïques et les athées ?

 

Non, au contraire, c'est un anoblissement pour elle ainsi qu'une protection contre la nuisance et le fait que les pervers la prennent pour cible, car elle est précieuse et protégée.

 

Et aussi parce que les filles du laïc sont méprisables, humiliées, elles se dénudent et deviennent tels des déchets sur lesquels se pose n'importe quelle mouche, avec leur consentement ou malgré elles.

 

Lorsque Allâh a interdit la fornication, Il ordonna le port du hijâb pour couper les routes y conduisant.

 

En effet, les atouts de séduction de la femme produisent un effet sur l'homme, ce qui le pousse à la convoiter, que ça soit avec son consentement ou non, ceci ne l’intéresse pas, l'essentiel est de s'efforcer à l'atteindre.

 

Et le résultat de cela est ce que vous pouvez entendre aujourd'hui, comme méfaits en occident.

 

Le pire de ceux-ci est le grand nombre d'enfants issus de la fornication, privés de la majeure partie de leurs droits à cause de la fornication.

 

Analysez la législation du Très-Sage (Allâh), comparez entre celle-ci et entre les athées, les laïques et autres.

 

Afin que vous sachiez que la législation (d'Allâh) détient d'immenses sagesses tandis que les laïques n'ont que des passions qui égarent.

 

Ils sont tels des animaux haletants après l'assouvissement de leurs désirs, plutôt, ils sont plus égarés du sentier !

 

Prenez donc garde (Ô femmes) contre le fait de vous laisser tromper par leurs propagandes, vous perdriez alors le bas-monde et l'au-delà.

 

Je demande à Allâh qu'Il octroie la guidée à nos filles, le succès et la droiture.

 

Et Allâh est Le plus Savant.

 

Sur la page Facebook de Cheikh

Traduit et publié par Al-Firqatou An-Najiyatou

أختي المسلمة

هذه كلمات أب رحيم وأخ مشفق وابن خائف على أمه ويحب لجميع المسلمات النجاة - حفظك الله وسلمك
لقد فهمت الحجاب بشكل خاطئ أقول لك باختصار بقدر ما يمكن لإيصال ما أريد قوله
الحجاب فرض لإخفاء جمالك وزينتك وشبابك لا لإظهاره
لا تسمعي لمن ينطق على لسانه الشيطان فيقول لك لقد كبر سنك وقبحك
قولي له لأنني جميلة أمرت بالحجاب ليخفي جمالي
وليكون جمالي فقط لأهلي الذين يرونه جمالا لا يرونه شهوة يريدون قضاءها فقط إذا علمت ذلك فاعلمي أن البنطال الضيق والسترة الضيقة المظهرة للمفاتن ليست حجابا ولا الجلباب المخصور والمفتوح من أسفل حجابا
كي ترضي ربك ولا تعرضي نفسك لسخطه ارتدي حجابا واسعا فضفاضا يغطي جسدك كله لا يصف جسمك ولا يشف عما تحته
هل فرض الحجاب إهانة للمرأة وإذلالا لها كما يقوله العلمانيون الملاحدة
لا بل هو إكراما لها وحفظا من الأذية وتعرض الفساق لها لأنها كريمة حفظت
ولأن بنات علمان مهانات ذليلات تعرين وصرن كالقمامة تقع عليها كل ذبابة إما برضاها أو رغما عنها
لما حرم الله الزنا أمر بالحجاب كي يقطع أسبابه فمفاتن المرأة تثير الرجل فيدفعه ذلك إلى طلبها برضاها أو لا لا يهمه المهم أن يحرص على الوصول إليها
وينتج عن ذلك كل ما تسمعون به من مفاسد في الغرب وأعظمها كثرة أبناء الزنا الذين يحرمون من أكثر حقوقهم بسبب الزنا
انظروا إلى الشرع الحكيم وقارنوا بينه وبين الملحدين من العلمانيين وغيرهم كي تعلموا أن للشرع حكما عظيمة وللعلمانيين أهواء مضلة فهم كالأنعام يلهثون خلف إشباع شهواتهم بل أضل سبيلا فإياكن أن تنخدعن بدعواتهم فتخسرن الدنيا والآخرة
أسأل الله الهداية لبناتنا والتوفيق والسداد . والله أعلم

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:01
Le droit chemin a des piliers qui ont été révélés dans sourate Al-Fatiha

(sens rapproché) :

 

(1) Je demande par tous les Noms d’Allâh son aide exclusive, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

(2) Les Louanges reviennent de droit à Allâh, Seigneur des univers.

(3) Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

(4) Maître du Jour de la rétribution.

(5) C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est à Toi Seul que nous demandons l’aide.

(6) Guide-nous vers le droit chemin,

(7) Le chemin de ceux que Tu as comblé de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

La parole d’Allâh (dans Son sens rapproché) : «C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est à Toi Seul que nous demandons l’aide.»

 

Renvoie à la sincérité envers Allâh, purifié et élevé soit-Il.

 

La parole d’Allâh (dans Son sens rapproché) : «Le chemin de ceux que Tu as comblé de faveurs»

 

Renvoie au suivi de ce sur quoi sont venus les prophètes.

 

La parole d’Allâh (dans Son sens rapproché) : «Non pas de ceux qui ont encouru Ta colère»

 

Renvoie à la recherche de la pratique de cette science avec laquelle le messager est venu, pour que l’on n’ait pas la caractéristique des juifs, ceux qui ont encouru la colère d’Allâh pour avoir délaissé ce avec quoi les messagers sont venus.

 

La parole d’Allâh (dans Son sens rapproché) : «Ni des égarés»

 

Renvoie au délaissement de l’innovation et de ses partisans, car les chrétiens sont les égarés qui ont innové des adorations par lesquels ils ont adoré Allâh, sans que cela leurs furent imposés.

 

Ce sont les fondements du droit chemin :

 

• La sincérité

• Le suivi

• L’application de ce sur quoi sont venus les messagers صلوات ربي وسلامه عليهم

• Faire attention à l’innovation et ses partisans

 

Et ces points constituent les fondements de la Salafiya.

 

Le messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم les a cités dans le hadith d’Abi Najih al Irbad ibn Sâriya رضي الله عنه.

 

Il a dit :

 

«Le messager d’Allâh صلى الله عليه و سلم nous a fait un sermon après la prière, qui remplit nos cœur de crainte et fit couler nos larmes.»

Un homme dit alors : «On dirait que c’est le sermon de quelqu’un qui fait ses adieux. Qu’est-ce que tu nous recommandes Ô messager d’Allâh ?»

Il dit : «Je vous recommande la crainte pieuse d’Allâh, d’écouter et d’obéir, même si vous êtes commandés par un esclave d’Abyssinie.

En réalité, celui d’entre vous qui vivra après moi verra de nombreuses divergences.

Et prenez garde aux chose nouvelles, car ils sont égarements.

Celui parmi vous qui vivra cela, qu’il suive donc ma Sounnah et la Sounnah des califes bien guidés après moi.

Accrochez-vous-y, mordez-y avec vos molaires.»

 

Sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

«Je vous recommande la crainte pieuse d’Allâh.»

 

Regroupe la sincérité et le suivi, car sans eux, le serviteur ne peut faire parti de ceux qui craignent Allâh !

 

A travers sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

«D’écouter et d’obéir, même si vous êtes commandés par un esclave d’Abyssinie.»

 

Il leur a recommandé de s’attacher au groupe, et cela fait partie des plus grandes recommandations des messagers envers leurs peuples.

 

Et la plus grave des épreuves à laquelle cette communauté sera confrontée, son remède est l’attachement au groupe, l’écoute et l’obéissance dans le convenable à ceux qui détiennent le pouvoir.

 

Et dans sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

«En réalité, celui d’entre vous qui vivra après moi verra de nombreuses divergences.

Et prenez garde aux choses nouvelles, car ils sont égarements.

Celui parmi vous qui vivra cela, qu’il suive donc ma Sounnah et la Sounnah des califes bien guidés après moi.

Accrochez-vous-y, mordez-y avec vos molaires.»

 

Il y a dans cela, l’avertissement contre les innovations et ses partisans, ainsi que la voie qui permet de s’en préserver !

 

Ce sont les piliers du droit chemin, les fondements de la Salafiya et les recommandations du messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Traduit et publié par tawhidfirst.fr

الصراط المستقيم له أركان دلت عليها سورة الفاتحة

بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ (1) الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ (2) الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ (3) مَالِكِ يَوْمِ الدِّينِ (4) إِيَّاكَ نَعْبُدُ وَإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ (5) اهْدِنَا الصِّرَاطَ الْمُسْتَقِيمَ (6) صِرَاطَ الَّذِينَ أَنْعَمْتَ عَلَيْهِمْ غَيْرِ الْمَغْضُوبِ عَلَيْهِمْ وَلَا الضَّالِّينَ (7) ؛

فقوله تعالى: (إياك نعبد وإياك نستعين) دل على الإخلاص لله سبحانه وتعالى

وقوله تعالى: (صراط الذين أنعمت عليهم) دل على المتابعة لما جاءت به الرسل

وقوله تعالى: (غير المغضوب عليهم) دل على طلب العمل بالعلم الذي جاءت به الرسول، حتى لا نكون على صفة اليهود المغضوب عليهم، بسبب تركهم للعمل بما جاءتهم به الرسل

وقوله تعالى: (ولا الضالين) دل على ترك البدعة وأهلها، لأن النصارى هم الضالون ابتدعوا عبادة تعبدوا الله بها لم فرضها عليهم

فهذه أصول الصراط المستقيم

الإخلاص

المتابعة

العمل بما جاءت به الرسل صلوات ربي وسلامه عليهم

الحذر من البدعة وأهلها

وهي أصول السلفية

فقد ذكرها رسول الله صلى الله عليه وسلم في حديث أبي نجيح الْعِرْبَاضِ بْنِ سَارِيَةَ قَالَ

وَعَظَنَا رَسُولُ اللَّهِ - صلى الله عليه وسلم - يَوْمًا بَعْدَ صَلَاةِ الْغَدَاةِ مَوْعِظَةً بَلِيغَةً، ذَرَفَتْ مِنْهَا الْعُيُونُ، وَوَجِلَتْ مِنْهَا الْقُلُوبُ، فَقَالَ رَجُلٌ: إِنَّ هَذِهِ مَوْعِظَةُ مُوَدِّعٍ، فَمَاذَا تَعْهَدُ إِلَيْنَا يَا رَسُولَ اللَّهِ؟ قَالَ أُوصِيكُمْ بِتَقْوَى اللَّهِ، وَالسَّمْعِ وَالطَّاعَةِ وَإِنْ عَبْدٌ حَبَشِيٌّ؛ فَإِنَّهُ مَنْ يَعِشْ مِنْكُمْ يَرَى اخْتِلَافًا كَثِيرًا، وَإِيَّاكُمْ وَمُحْدَثَاتِ الْأُمُورِ؛ فَإِنَّهَا ضَلَالَةٌ، فَمَنْ أَدْرَكَ ذَلِكَ مِنْكُمْ؛ فَعَلَيْهِ بِسُنَّتِي وَسُنَّةِ الْخُلَفَاءِ الرَّاشِدِينَ الْمَهْدِيِّينَ، عَضُّوا عَلَيْهَا بِالنَّوَاجِذِ

فقوله صلى الله عليه وسلم

أوصيكم بتقوى الله" اشتمل على الإخلاص والمتابعة، إذ بدونهما لا يكون العبد متقيا لله

وقوله صلى الله عليه وسلم

وَالسَّمْعِ وَالطَّاعَةِ وَإِنْ عَبْدٌ حَبَشِيٌّ

أوصاهم بالعمل على لزوم الجماعة، وهي من أهم وصايا الرسل لأقوامهم، وأخطر ما سيواجه هذه الأمة من فتن يكون علاجها بلزوم الجماعة والسمع والطاعة في المعروف لولاة الأمر

وقوله صلى الله عليه وسلم

 فَإِنَّهُ مَنْ يَعِشْ مِنْكُمْ يَرَى اخْتِلَافًا كَثِيرًا، وَإِيَّاكُمْ وَمُحْدَثَاتِ الْأُمُورِ؛ فَإِنَّهَا ضَلَالَةٌ، فَمَنْ أَدْرَكَ ذَلِكَ مِنْكُمْ؛ فَعَلَيْهِ بِسُنَّتِي وَسُنَّةِ الْخُلَفَاءِ الرَّاشِدِينَ الْمَهْدِيِّينَ، عَضُّوا عَلَيْهَا بِالنَّوَاجِذِ

فيه التحذير من البدعة وأهلها ، والطريق للسلامة منها

فهذه هي أركان الصراط المستقيم، وهذه هي أصول السلفية، وهذه هي وصية رسول الله صلى الله عليه وسلم

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:00
Ce qui est demandé de la lecture du coran

Et de toute évidence, ce qui est recherché, à travers chaque parole, est la compréhension de son sens et non pas ses simples mots.

 

Et le qur'an est le plus en droit de cela. 

 

Aussi, la coutume (même) refuse qu'un peuple lise un livre dans une matière scientifique, comme la médecine et le calcul, sans en rechercher l'explication.

 

Que dire alors de la parole d'Allâh qui représente leur protection (Ndt : aux serviteurs), leur salut, leur bonheur et le maintient de leur religion et de leur vie (d'ici-bas) ?!

 

Al-majmou3, 13/332

Traduit par l'équipe al Miirath - @al_miirath

قال شيخ الاسلام ابن تيمية رحمه الله

وَمِنْ الْمَعْلُومِ أَنَّ كُلَّ كَلَامٍ فَالْمَقْصُودُ مِنْهُ فَهْمُ مَعَانِيهِ دُونَ مُجَرَّدِ أَلْفَاظِهِ فَالْقُرْآنُ أَوْلَى بِذَلِكَ وَأَيْضًا فَالْعَادَةُ تَمْنَعُ أَنْ يَقْرَأَ قَوْمٌ كِتَابًا فِي فَنٍّ مِنْ الْعِلْمِ كَالطِّبِّ وَالْحِسَابِ وَلَا يستشرحوه فَكَيْفَ بِكَلَامِ اللَّهِ الَّذِي هُوَ عِصْمَتُهُمْ وَبِهِ نَجَاتُهُمْ وَسَعَادَتُهُمْ وَقِيَامُ دِينِهِمْ وَدُنْيَاهُمْ؟

المجموع ج١٣ ص٣٣٢

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee