Recherche - بحث

compteur de visite

Catégories

21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:29
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:18
Hisnii : Invocations authentiques et Rappels quotidiens (application)

L'équipe du site 3ilmchar3i.net vous conseille fortement l’installation de cette magnifique application sur votre portable, et en plus c'est gratuit !

 

                    

 

Invocations et rappels authentiques :

Plus pratique et plus accessible que la version papier

 

Le très grand avantage de cette application, c'est qu'elle permet d'avoir l'intégralité des invocations et rappels authentiques authentifiés par Cheikh Al-Albâni رحمه الله directement sur son smartphone.

 

Plus besoin de penser à prendre son petit carnet d'invocations avec soi, tout est déjà sur votre téléphone !

 

Hisnii : un contenu riche et complet

 

Hisnii, c'est plus de 400 invocations authentiques, classées et organisées en catégories et sous-catégories pour plus de facilité.

 

Une organisation irréprochable, c'est simple, beau et clair.

 

Si vous connaissez la Citadelle du musulman (Hisn al-muslim) c'est la même chose mais en bien plus complet et totalement authentique.

 

 

 

50 Rabbanâ


Cette application vous permet également d'accéder aux 50 Rabbanâ.

 

Elles sont aussi classées pour un accès plus rapide à ce que l'on cherche, et récitées pour un meilleur apprentissage.

Les trésors inestimables

 

Ajouté à tout cela, Hisnii propose une catégorie des plus bénéfiques qui ne pourra que faire accroître notre foi chaque jour avec la permission du Très-Haut.

Cette catégorie se nomme "les trésors inestimables" et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle porte bien son nom...

En effet, y est répertorié pour chaque invocation, les nombreux mérites qui en découlent lorsqu'on la prononce in shâa Allâh. 

Un excellent moyen de prendre véritablement conscience de l'immense récompense d'invoquer notre Créateur chaque jour.

 

 

 

 

Images à partager

 

Hisnii, c'est encore de magnifiques illustrations à partager sans modération sur vos réseaux sociaux.

 

 

 

Rappel Du Jour

 

Nouveauté des plus bénéfiques, la fonction "Rappel du jour" qui vous envoie chaque jour un rappel, hadith du jour, verset du jour, court dans la forme mais rempli de bienfaits dans le fond, et tout ceci illustré une fois encore d'une superbe image que vous pourrez partager sur vos réseaux sociaux.

Personnalisation pour tous les goûts

 

Il ne vous aura certainement pas échappé que la nouvelle version de l'application Hisnii, invocations et rappels authentiques proposait de petites nouveautés qui font de Hisnii une application incontournable. 

Nouvelle interface plus intuitive, votre application est maintenant personnalisable : Vert, bleu, rose, rouge, laissez parler vos envies !

Hisnii, disponible sur Iphone et Android

 

Téléchargez Hisnii gratuitement sur Google play : https://hisnii.app.link/android​

Téléchargez Hisnii gratuitement sur Iphone : https://hisnii.app.link/ios​

 

Consulter le site Hisnii : http://hisnii.com/​

 

 

D’après Abou Hourayra رضي الله عنه, le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Celui qui appelle au bien aura la récompense de celui qui le suivra, sans que leurs récompenses (respectives) soient pour autant diminuées.

Celui qui appelle à l'égarement aura le péché de celui qui le suivra, sans que leurs péchés (respectifs) soient pour autant diminués.» 

Rapporté par Muslim

 

N’hésitez pas à partager autour de vous... !

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:17
Est-ce que lire le Noble Coran rapidement est une chose interdite ?

Question :

 

Est-ce que lire le Noble Coran rapidement est une chose interdite ?

 

Réponse :

 

La rapidité lors de la lecture du Coran est de deux sortes :

 

Celle qui engendre la non-prononciation de certaines lettres ou de certains mots : Celle-ci n’est pas autorisée. 

 

Et celle dont le lecteur conserve la bonne prononciation des lettres, des mots et des règles grammaticales : Celle-ci est permise. 

 

Fatâwa noûr 'ala al-darb 5/2

Traduit et publié par darataalibat.com

 

يقول السائل بالنسبة للسرعة في قراءة القرآن الكريم هل هي محرمة؟

فأجاب رحمه الله تعالى: السرعة نوعان سرعة يلزم منها إسقاط بعض الحروف أو الحركات فهذه لا تجوز وسرعة أخرى مع المحافظة على الحروف والكلمات والإعراب فهذه جائزة

فتاوى نور على الدرب ( العثيمين ) ، الجزء : 5 ، الصفحة : 2 ت

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:16
Le châtiment de la maladie des coeurs

Si la personne ne s'est pas efforcée à remédier à la maladie de son coeur alors elle sera châtiée par l'augmentation de la maladie en vertu de Sa Parole (traduction rapprochée du sens) :

 

{Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypocrisie), et Allâh laisse croître leur maladie.}

 

Et nul doute que ce châtiment est plus grave que le châtiment de la perte d'un enfant, de la famille et de biens.

 

Et beaucoup de gens le néglige, beaucoup de gens pense que le châtiment ne peut être que dans les choses apparentes comme le corps, les biens et les enfants.

 

La réalité est que le châtiment de la maladie des coeurs et sa corruption sont pires et plus graves que le châtiment par ces choses-là, même pire, beaucoup de gens dont le coeur est mort, sont atteints par des calamités parmi la peur, la faim et d'autres que cela comme calamités psychosomatiques.

 

Et il ne s'abstient ni ne renonce à ce sur quoi il est comme perversions et désobéissances...


أحكام من القرآن الكريم - ج ١ ص ٨٧

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

 

 الإنسان إذا لم يحرص على علاج مرض قلبه فإنه يعاقب بزيادة المرض لقوله

" فِي قُلُوبِهِمْ مَرَضٌ فَزَادَهُمُ اللَّهُ مَرَضًا "

ولا شك أن هذه العقوبة أعظم من العقوبة بفقد الولد و الأهل و المال
وكثير من الناس يغفل عنها فكثير من الناس ، يظنون أن العقوبة إنما تكون في الأمور الظاهرة كالأبدان و الأموال و الأولاد
والحقيقة : أن العقوبة بمرض القلوب و فسادها أشد و أعظم من العقوبة بمثل تلك الأمور ، بل إن كثيراً من الناس يكون قلبه ميتاً يصاب بالمصائب من الخوف و الجوع و غير ذلك من المصائب المادية المحسوسة
ولا يرعوي و لا يرتدع عما هو عليه من الفسوق و العصيان

أحكام من القرآن الكريم - ج ١ ص ٨٧

الإمام ابن عثيمين رحمه الله

📚أحكام من القرآن الكريم - (ج ١ ص ٨٧)

قال الإمام ابن عثيمين -رحمه الله- 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:15
Revenir aux péchés après avoir accompli le pèlerinage (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement de revenir aux désobéissances après avoir accompli l'obligation du pèlerinage ?

 

Réponse : 

 

Revenir aux désobéissances après avoir accompli l'obligation du pèlerinage est un grave échec car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit: 

 

«Celui qui a accompli le pèlerinage sans avoir eu de rapports, ni commis de perversion en sortira» 

C'est-à-dire de ses péchés : 

«tel le jour où sa mère l'eût mis au monde»

Rapporté par al Boukhaariy. 

 

Et il صلى الله عليه وسلم a dit:

 

«Le pèlerinage pur n'a d'autre récompense que le Paradis»

rapporté par Mouslim et al Boukhaariy. 

 

Donc, s'il (Note du traducteur : le pèlerin) purifie son registre par la cause de ce pèlerinage, le noircir avec ses mauvais actes après le pèlerinage serait de la bassesse. 

 

De même, pour la saison du jeûne de Ramadhan, si la personne revient à la désobéissance  (Note du traducteur : après ce mois béni), elle aura certes perdu, d'une perte immense, et se sera fortement rétrogradée.

 

Elle devra, par conséquent, revenir de nouveau à Allâh, demander pardon et se repentir. 

 

Et celui qui se repent du péché est tel celui n'ayant pas commis de péchés, voir mieux encore ; La personne pourrait effectivement, après le péché, se retrouver en meilleur état que celui qui lui précéda, dans le cas où elle se repentirait à Allâh et demanderait pardon. 

 

N'avez-vous pas vu Âdam عليه السلام ?

 

Allâh a dit à son sujet (traduction rapprochée) : 

 

«Âdam désobéit ainsi à son Seigneur et il s'égara [121], Son Seigneur l'a ensuite élu, agrée son repentir et l'a guidé [122]» (sourate TaHa verset 121 et 122) 

 

Cette élection, ce repentir et cette guidée se réalisèrent après le péché.

 

La personne peut donc se retrouver en meilleur état, après le péché, que l'état dans lequel elle se trouvait avant celui-ci ; Et cela dans le cas où elle se repentirait à Allâh et saurait qu'elle a grandement besoin d'Allâh عز وجل

 

Majmou3 al fatâwâ 24/10. 

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

‎ما حكم الرجوع للمعاصي بعد أداء فريضة الحج؟

فأجاب فضيلته بقوله: الرجوع إلى المعاصي بعد أداء فريضة الحج نكسة عظيمة؛ لأن النبي - صلى الله عليه وسلم - قال

"من حج فلم يرفث ولم يفسق رجع"

يعني من ذنوبه

"كيوم ولدته أمه "

 أخرجه البخاري

وقال صلى الله عليه وسلم

"الحج المبرور ليس له جزاء إلا الجنة"

 رواه البخاري ومسلم

فإذا نقى صحيفته بهذا الحج فإن من السفه أن يسود الصحيفة بسيئات أعماله بعد الحج، وهكذا أيضاً موسم الصوم في رمضان إذا عاد الإنسان إلى المعاصي فقد خسر خاسرة عظيمة، وانتكس نكسة عظيمة، فعليه أن يعود إلى الله مرة أخرى، وأن يستغفر ويتوب، والتائب من الذنب كالذي لم يفعل الذنب أو أشد، فقد يكون الإنسان بعد ذنبه إذا تاب إلى الله واستغفر أحسن حالاً منه قبل ذلك ألم تروا إلى آدم عليه الصلاة والسلام قال الله عنه

(وَعَصَى آَدَمُ رَبَّهُ فَغَوَى (١٢١) ثُمَّ اجْتَبَاهُ رَبُّهُ فَتَابَ عَلَيْهِ وَهَدَى (١٢٢

سورة طه، الآيتان: ١٢١-١٢٢

وهذا الاجتباء والتوبة والهداية حصلت بعد الذنب، فقد يكون الإنسان بعد الذنب أحسن حالاً منه قبل الذنب إذا تاب إلى الله، وعرف أنه مفتقر إلى الله عز وجل

‎مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٢٤ ص١٠٦

سورة طه، الآيتان: ١٢١-١٢٢

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:14
L'Arabie Saoudite n'applique pas la loi islamique et s'allie avec les non-musulmans... ?! (audio)

 

Question :

 

Qu'Allâh vous comble de Ses bienfaits ! 

 

Quelqu'un demande : L'une des raisons à l'origine de l'effervescence des kharijites dans notre pays, c'est l'attitude des autorités qui n'appliquent pas la loi islamique, et qui s'allient avec les non-musulmans ?

 

Que pensez-vous de cela ?

 

Réponse :

 

C'est complètement faux !

 

Est-ce que notre pays n'applique pas les Lois d'Allâh !

 

Chaque quartier, chaque village, et chaque canton n'est-il pas régi par un tribunal religieux qui ouvre ses portes pour juger d'après le Livre d'Allâh et la Sunna de Son Messager.

 

Il ne faut pas écouter les mensonges qui sont proférés sur ce pays.

 

Ce pays, qu'Allâh soit loué est régi par la loi musulmane.

 

Nous ne disons pas à 100 %, car des erreurs sont commises, mais dans l'ensemble, il gouverne selon la législation islamique qu'Allâh soit loué !

 

Quelle est l'autre raison ?

 

Question :

 

L'autre raison, c'est de s'allier aux non-musulmans.

 

Réponse :

 

Le pays n'est pas l'allié des non-musulmans, il a plutôt des relations d'affaires avec eux, ce que l'Islam autorise.

 

Il autorise même d'avoir de bonnes relations avec eux, dans la mesure où ils ne font pas de mal aux musulmans.

 

Avoir des relations avec des mécréants est une chose, s'en faire des alliés en est une autre.

 

Il est possible de faire des échanges avec eux, car les musulmans en ont besoin, mais au même moment, il n'est pas permis d'avoir des sentiments envers eux.

 

C'est cette dernière chose qui est interdite.

 

Il faut avoir des relations d'intérêts avec eux et les détester en même temps, pour leur religion et leur croyance.

 

Traduit par Karim Zentici

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

الرد على من يختلق أسبابا واهية للإرهاب
نص السؤال : أيضا يقول : هناك من يقول إن من أسباب ظهور الخوارج في بلادنا هو وجود البطالة وعدم تحكيم البلاد للشريعة ، وبسبب الولاء للكفار ، فكيف نرد على هذه الشبهات ؟

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:13
Ne soit pas trompé par ta jeunesse (vidéo)

Question :

 

Il dit : Quel est votre conseil pour celui qui est abusé par sa jeunesse et qu’il est encore petit en âge, qu’il se repentira plus tard.

 

Mais quand il atteint l'âge adulte tu le vois alors demeurer sur les péchés ?

 

Réponse :

 

Ceci, nous en avons déjà parlé.

 

Il ne convient pas que la personne se laisse tromper par sa jeunesse.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a même dit :

 

«Profite de cinq avant cinq»

 

et il a cité parmi eux :

 

«ta jeunesse avant ta vieillesse».

 

Profite de cette jeunesse en (accomplissant) les adorations et les obéissances.

 

Quand tu médites sur certains textes, tu trouves que le jeune a une valeur.

 

Un jeune dont le cœur est attaché aux mosquées, «Un jeune qu’une femme a appelé, qui était dotée d’une beauté et d’un haut statut» naturellement la femme de beauté et de haut statut n’appelle pas le vieux, elle appelle les jeunes.

 

Il a alors délaissé cette chose et il a dit : «Je crains Allâh».

 

C’est pourquoi (le prophète) عليه الصلاة والسلام a dit :

 

«Ton Seigneur S’est étonné»

 

écoute :

 

«Ton Seigneur S’est étonné d’un jeune qui n’a pas de désir».

 

Ça ne signifie pas qu’il est eunuque, c’est-à-dire qu’il n’a pas d’attirance pour les femmes, non !

 

Mais c’est que par l’intensité avec laquelle il a retenu ce désir, il est devenu comme s'il n'avait pas ce désir.

 

Certaines fois, des gens se questionnent : «Ce jeune qui va cinq fois à la mosquée, il est constant sur sa prière, la lecture du Coran, il baisse son regard… Étonnant, ces désirs ne l’ébranlent-ils pas ?! Donc, il y a un dysfonctionnement en lui.» 

 

Nous disons : non «Ton Seigneur S’est étonné d’un jeune qui n’a pas de désir».

 

Le dysfonctionnement n’est qu’en ceux-là qui se mélangent aux femmes et les gens obscènes matin et soir...

 

Les choses se retourneront sur eux.

 

Tu trouves l’homme qui se mélange au groupe de femmes, il ne ressent aucun effet : Chez qui est le dysfonctionnement ?!

 

Le premier ou le second ?

 

Le second !

 

Il est devenu eunuque - et c’est auprès d’Allâh qu’on cherche refuge - !

 

Pourquoi ?

 

À force de se mélanger aux femmes et aux gens obscènes, il s’est fait influencé, à cause d'eux et c’est auprès d’Allâh qu’on cherche refuge.

 

 Traduit et publié par : La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française - https://telegram.me/MashaykhDZ | https://twitter.com/MashaykhDZ

Cheikh Hassan Boûqelîl - الشيخ حسن بوقليل

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:12
Allâh ne change pas la situation d’un peuple tant qu’ils ne changent pas d’eux-mêmes

On trouve parmi les fléaux imperceptibles mais répandus, le fait que le serviteur jouisse d’un bienfait qu’Allâh Lui a octroyé et qu’Il a choisi pour lui, puis celui-ci s’en lasse et cherche à passer à autre chose, qu’il pense être, tout ignorant qu’il est, meilleure que le bienfait dont il jouit actuellement.

 

Son Seigneur a pitié de lui et le laisse donc dans son bienfait initial.

 

Il l’excuse pour son ignorance et les mauvais choix qu’il fait pour lui-même.

 

Mais lorsque le serviteur est excédé par ce bienfait, s’en irrite, s’en agace et s’en lasse définitivement, Allâh le lui retire.

 

Quand le serviteur quitte ce bienfait pour ce qu’il recherchait, et se rend compte de la différence entre ce dont il jouissait et ce qu’il vit désormais, il sera alors pris de tourments, de remords et désirera revenir à son bienfait initial.

 

Quand Allâh désire le bien et la droiture pour Son serviteur, Il lui fait se rendre compte que sa situation actuelle est un bienfait de Sa part.

 

Il fait en sorte qu’il s’en contente et lui inspire de Le remercier pour cela.

 

Si son âme lui insuffle de délaisser ce bienfait pour autre chose, il consultera alors son Seigneur comme le ferait une personne qui ignore ou se trouve l’intérêt, incapable de le cerner, s’en remettant totalement à Allâh en Lui demandant de faire le meilleur choix pour lui.

 

Rien n’est plus néfaste au serviteur que de se lasser du bienfait d’Allâh, car il ne le considère alors plus comme un bienfait, ne remercie plus Allâh pour cela ni ne s’en réjouit.

 

Au contraire, il déteste ce bienfait, s’en plaint, et le considère comme un malheur, alors que c’est l’un des plus grands bienfaits dont Allâh lui ait jamais octroyé.

 

La majorité des gens sont les ennemis des bienfaits dont Allâh leur fait don.

 

Ils ne se rendent pas compte du fait qu’Allâh déverse Ses bienfaits sur eux, et ils s’efforcent donc de les repousser et les rejeter injustement et par ignorance.

 

Combien de bienfaits se sont acheminés vers l’un d’eux, bienfaits qu’il s’efforce alors de repousser avec violence.

 

Et combien de bienfaits lui sont parvenus, mais qu’il s’efforce de rejeter et de faire disparaître injustement et par ignorance.

 

Allâh تعالى dit (traductions rapprochées) : 

 

«Allâh ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui ci ne change ce qui est en lui-même.» (Sourate Al Anfâl verset 53)

 

«En vérité, Allâh ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens le composant ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes» (Sourate Ar Ra’d verset 11)

 

Il n’y a pas de pire ennemi pour les bienfaits que l’âme du serviteur, qui s’associe à son propre ennemi (satan) contre sa propre âme.

 

Satan allume le feu brûlant les bienfaits et le serviteur l’attise.

 

C’est donc le serviteur qui permet à Satan d’allumer le feu, et l’aide en l’attisant.

 

Lorsque les flammes deviennent envahissantes, il criera : 

 

Au feu !

 

Et il ne trouvera alors rien de mieux à blâmer que le destin :
 

Le serviteur étourdi rate toutes les bonnes occasions

Lorsque l’une d’elles lui échappe, il blâme le destin

 

Kitab al Fawa'id 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

من الافات الخفية العامة أن يكون العبد في نعمة أنعم الله بها عليه واختارها له ، فيملها العبد وبطلب الانتقال منها إلى مايزعم لجهله أنه خير له منها ، وربه برحمته لا يخرجه من تلك النعمة ويعذره بجهله وسوء اختياره لنفسه ، حتى إذا ضاق ذرعا بتلك النعمة وسخطها وتبرم بها واستحكم ملله لها سلبه الله إياها ؛ فإذا انتقل إلى ما طلبه ، ورأى التفاوت بين ماكان فيه وما صار إليه ؛ اشتد قلقه وندمه وطلب العودة إلى ما كان فيه

فإذا أراد الله بعبده خيرا ورشدا أشهده أن ما هو فيه نجمة من نعمه عليه ورضاه به وأوزعه شكره عليه ؛ فإذا حدثته نفسه بالانتقال عنه استخار ربه استخارة جاهل بمصلحته عاجز عنها مفوضيى إلى الله طالب
منه حسن اختياره له

وليس على العبد أضر من ملله لنعم الله ؛ فإنه لا يراها نعمة ولا يشكره عليها ولا يفرح بها، بل يسخطها ويشكوها ويعدها مصيبة ، هذا وهي من أعظم نعم الله عليه

فأكثر الناس أعداء نعم الله عليهم ، ولا يشعرون بفتح الله عليهم نعمه ، وهم مجتهدون في دفعها وردها جهلا وظلما؛ فكم سعت إلى أحدهم من نعمة وهو ساع في ردها بجهده ! وكم وصلت إليه وهو ساع في دفعها وزوالها بطلمه وجهله
قال تعالى

ذَٲلِكَ بِأَنَّ ٱللَّهَ لَمۡ يَكُ مُغَيِّرً۬ا نِّعۡمَةً أَنۡعَمَهَا عَلَىٰ قَوۡمٍ حَتَّىٰ يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنفُسِہِمۡ‌ۙ  - الأنفال / 53

وقال تعالى

إِنَّ ٱللَّهَ لَا يُغَيِّرُ مَا بِقَوۡمٍ حَتَّىٰ يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنفُسِہِمۡ‌ۗ - الرعد/ 11

فليس للنعم أعدى من نفس العبد؛ فهو مع عدوه ظهير على نفسه، فعدوه يطرح النار في نعمه وهو ينفخ فيها؛ فهو الذي مكنه من طرح النار ثم أعانه بالنفخ ؛ فإذا اشتد ضرامها استغاث من الحريق، وكان غايته معاتبة الأقدار

 وعاجز الرأي مضياان لفرصته حتى إذا فات أمر عاتب القدرا

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:11
Faire la prière en ayant les épaules découvertes

Question : 

 

Peut-on faire la prière en ayant les épaules découvertes ?

 

Et quel est le jugement de la prière accomplie avec un débardeur ?

 

Qu’Allâh vous récompense en bien.

 

Réponse :

 

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

Cela dit :

 

Si le prieur met une partie des vêtements sur ses épaules, sa prière est valide.

 

Si, au contraire, il prie en ayant le torse nu, les épaules découvertes, cela devient interdit, vu le hadith :

 

«Que l’un d’entre vous ne prie dans un seul vêtement sans qu’il en couvre ses épaules.» (1)

 

Cela est clarifié par le hadith rapporté par Bourayda رضي الله عنه où le Messager d’Allâh صلَّى الله عليه وآله وسلَّم interdisait de prier en portant des sarouals sans se couvrir par un habit (2).

 

Il apparait que l’interdiction citée dans ces hadiths invalide de prière de la personne qui peut couvrir ses épaules.

 

C’est l’avis adopté par Ahmad dans une de ses versions, bien que la majorité des savants atteste que cela est seulement détesté vu le hadith :

 

«Est-ce que vous possédez tous un double habit ?» (3)

 

Et le hadith de Djâbir رضي الله عنه qui a dit :

 

«J’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم en train de prier dans un seul habit.» (4).

 

Néanmoins, ces hadiths ne peuvent servir de preuve qu’en étant restreints par le fait de couvrir les épaules.

 

On réunit ainsi les deux preuves.

 

Le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم a dit :

 

«Quiconque accomplit une prière dans un seul vêtement, qu’il inverse ses bords.» (5)

 

Et ‘Oumar ibn Aboû Salama رضي الله عنهما rapporte que :

 

«Le Prophète صلَّى الله عليه وآله وسلَّم a prié dans un seul vêtement en inversant ses bords.» (6)

 

Il va de soi que celui qui inverse les bords de son vêtement couvrira nécessairement ses épaules.

 

En effet, le débardeur cité dans la question est un vêtement qui couvre le torse du prieur et une partie de ses épaules, sa prière est ainsi valide et correcte – si Allâh le permet –.

 

Quant à la femme, il suffit qu’elle mette un Khimâr (7) et une cape (Dhir‘) pour que sa prière soit valide.

 

Maymoûna et Oum Salama رضي الله عنهما priaient en mettant une cape et un Khimâr, sans pour autant mettre un pagne (Izâr).

 

"Il serait absolument parfait qu’elle accomplisse la prière en portant une cape, un khimar et une milhafa (8)". (9)

 

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par : Al-Boukhârî (359) et Mouslim (516). Cette version est aussi rapportée par Al-Bayhaqî (3286), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(2) Rapporté par : Aboû Dâwoûd (636), Al-Hâkim (914) et Al-Bayhaqî (3276), d’après Bourayda رضي الله عنه. Ce hadith est jugé haşane (bon) par Al-Albânî dans Sahîh Abî Dâwoûd (3/202).

(3) Rapporté par : Al-Boukhârî (358) et Mouslim (515), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(4) Rapporté par : Al-Boukhârî (353) et Mouslim (518), d’après Djâbir رضي الله عنه.

(5) Rapporté par Al-Boukhârî (360), d’après Aboû Hourayra رضي الله عنه.

(6) Rapporté par : Al-Boukhârî (354) et Mouslim (517), d’après ‘Oumar ibn Abî Salama رضي الله عنهما.

(7) Khimâr est un voile qui couvre les cheveux. (NDT).

(8) C’est une sorte de tunique sans manche. (NDT).

(9) Rapporté par : Ibn Abî Chayba (6168) et Al-Bayhaqî (3264). Al-Albânî a dit dans Tamâm Al-Minna (162) : «La chaine de transmission de ce hadith est jugée sahîh [authentique].» Cf. Mâ Sahha Min Âthâr As-Sahâba fî Al-Fiqh de Zakariya Ibn Ghoulâm Qâdir Al-Bâkistânî (1/280).

 

Alger, le 21 de Djoumâdâ Al-Oûlâ 1429 H, correspondant au 26 mai 2008 G.

Fatwa n° 508

 Publié par ferkous.com

 

في حكم صلاة مكشوف العاتقين

السؤال : ما حكمُ صلاة مكشوفِ العاتقَيْن؟ وما حكمُ الصلاة بالفنيلة؟ وجزاكم الله خيرًا

الجواب : الحمد لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على مَن أرسله الله رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد
فإذا ما جعل المصلِّي شيئًا مِن الثياب على عاتقيه ـ وهو ما بين المنكبين إلى أصل العنق ـ فإنَّ صلاته تصحُّ بخلافِ ما إذا صلَّى مكشوف القسم الأعلى مِن بدنه مِن غيرِ أَنْ يضع على عاتقَيْه شيئًا فإنَّه منهيٌّ عنه لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«لاَ يُصَلِّيَنَّ أَحَدُكُمْ فِي الثَّوْبِ الوَاحِدِ لَيْسَ عَلَى عَاتِقَيْهِ مِنْهُ شَيْءٌ»

(١)

 ويوضِّحه حديثُ بُريدة رضي الله عنه

«نَهَى رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ أَنْ يُصَلِّيَ الرَّجُلُ فِي سَرَاوِيلَ وَلَيْسَ عَلَيْهِ رِدَاءٌ»

(٢)

، فظاهِرُ النهي في هذه الأحاديث يُفيدُ بطلان صلاة القادر على الفعل بتركه لها، وهو مذهب أحمد في روايةٍ عنه، وإن كان الجمهور حَمَلَها على الكراهة التنزيهية لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«أَوَلِكُلِكُمْ ثَوْبَانِ»

(٣)

، وفي حديث جابرٍ رضي الله عنه قال

«رَأَيْتُ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يُصَلِّي فِي ثَوْبٍ»

(٤)

، غير أنَّ هذه الأحاديثَ لا يُسْتَدَلُّ بها إلاَّ مقيَّدةً بتغطية العاتقَيْن جمعًا بين الدليلين لقوله صلَّى الله عليه وآله وسلَّم

«مَنْ صَلَّى فِي ثَوْبٍ وَاحِدٍ فَلْيُخَالِفْ بَيْنَ طَرَفَيْهِ»

(٥)

، وفي حديث عُمَرَ بن أبي سلمةَ رضي الله عنه:

«أَنَّ النَّبِيَّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ صَلَّى فِي ثَوْبٍ وَاحِدٍ قَدْ خَالَفَ بَيْنَ طَرَفَيْهِ»

(٦)

، ولا يخفى أنَّ مَن يخالف بين طَرَفَيْه لا يَسَعُه إلاَّ بجعل شيءٍ على عاتقَيْه، ولمَّا كان المذكور في السؤال مِن الثياب يغطِّي القسمَ الأعلى مِن بدن المصلِّي وعلى عاتقَيْه منه شيءٌ فإنَّ صلاته صحيحةٌ جائزةٌ ـ إن شاء الله تعالى ـ
أمَّا المرأة فأقلُّ ما يمكن أن تصحَّ صلاتُها: الدرعُ والخمار، فقَدْ كانت ميمونةُ وأمُّ سَلَمة يصليَّان في الدرع والخمار وليس عليهما إزارٌ، والأكمل لها في صلاتها: الدرعُ والخمارُ والمِلْحفة، لحديثِ عمر بنِ الخطَّاب رضي الله عنه قال

«تُصَلِّي المَرْأَةُ فِي ثَلاَثَةِ أَثْوَابٍ: دِرْعٍ وَخِمَارٍ وَإِزَارٍ»

(٧)

والعلم عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمدُ لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا

الجزائر في: ٢٣ رجب ١٤٢٧ﻫ
الموافـق ﻟ: ١٧ أوت ٢٠٠٦م

١) 
أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٩)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٦)، واللفظ للبيهقي (٣٢٨٦)، مِن حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٢) أخرجه أبو داود في «الصلاة» (٦٣٦)، والحاكم في المستدرك (٩١٤)، والبيهقي (٣٢٧٦)، مِن حديث بريدة رضي الله عنه. والحديث حسنه الألباني في «صحيح أبي داود» (٣/ ٢٠٢)

٣) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٨)، ومسلم في الصلاة (٥١٥)، مِن حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٤) أخرجه البخاري في الصلاة (٣٥٣)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٨)، مِن حديث جابرٍ رضي الله عنه

٥) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٦٠) من حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٦) أخرجه البخاري في «الصلاة» (٣٥٤)، ومسلم في «الصلاة» (٥١٧)، مِن حديث عمر بن أبي سلمة رضي الله عنهما

٧) أخرجه ابن أبي شيبة في «المصنَّف» (٦١٦٨)، والبيهقي (٣٢٦٤)، وقال الألباني في «تمام المنَّة» (١٦٢): «وإسناده صحيح». وانظر: «ما صحَّ من آثار الصحابة في الفقه» لزكريَّا بن غلام قادر الباكستاني (١/ ٢٨٠)

الفتوى رقم: ٥٠٨

الصنف: فتاوى الصلاة - أحكام الصلاة

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

الفتوى رقم: ٥٠٨
الصنف: فتاوى الصلاة - أحكام الصلاة
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:10
Quel est le sens voulu du mot : «Ombre du Trône» ?

Question :

 

Quel est le sens voulu du mot ''ombre'' dans la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

"Sept personnes seront ombragées par Allâh sous Son ombre le jour où il n'y aura d'ombre que la Sienne..." suite du hadith.

 

Réponse :

 

L'ombre dans ce hadith signifie : L'ombre du Trône du Très-Miséricordieux تبارك وتعالى, tel qu'expliqué dans le hadith de Salmân رضي الله عنه dans les Sunans de Sa`îd ibn Mansour dont :  

 

"Sept personnes seront à l'ombre du Trône d'Allâh..." suite du hadith.

A-Hâfidh Ibn Hadjr رحمه الله تعالى a jugé bonne la chaîne de transmission du hadith dans le (Al-Fath 2/144).

 

A la fin de son explication, Al-Hâfidh Ibn Radjab رحمه الله تعالى a dit sur le hadith de (Sahîh Al-Boukhârî 6/ 51) : L'imam 'Ahmad l'a rapporté ainsi qu'At-Tirmithî qu'il l'a classé authentique selon le hadith de Abou Hourayra  رضي الله عنه d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :  

 

"Quiconque traite son adversaire avec tolérance ou lui pardonne, sera abrité à l’ombre du Trône au Jour de la Résurrection".

 

Cela prouve que le sens voulu par l'ombre d'Allâh est bel est bien l'ombre de Son Trône.

 

Ibn Al-Qayyim رحمه الله تعالى a indiqué ce même sens dans l'ouvrage intitulé (Al-Wâbil As-Sayyib) et vers la fin de son ouvrage intitulé (Rawdat Al-Mohibîn).

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

 Publié par alifta.net

 

المراد بظل العرش

س: ما المراد بالظل المذكور في حديث النبي صلى الله عليه وسلم

سبعة يظلهم الله في ظله يوم لا ظل إلا ظله...  الحديث

ج: المراد بالظل في الحديث : هو ظل عرش الرحمن تبارك وتعالى ، كما جاء مفسرا في حديث سلمان رضي الله عنه في (سنن سعيد بن منصور ) ، وفيه

 سبعة يظلهم الله في ظل عرشه... الحديث

حسن إسناده الحافظ ابن حجر رحمه الله تعالى في الفتح 2/ 144

وقال الحافظ ابن رجب رحمه الله تعالى ، في آخر شرحه لهذا الحديث من (صحيح البخاري 6/ 51) ما نصه : (وخرج الإمام أحمد والترمذي وصححه ، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه ، عن النبي صلى الله عليه وسلم قال

 من نفس عن غريمه أو محا عنه كان في ظل العرش يوم القيامة

 . وهذا يدل على أن المراد بظل الله : ظل عرشه
وقد أشار ابن القيم رحمه الله تعالى في (الوابل الصيب) وفي آخر كتابه (روضة المحبين) إلى هذا المعنى
وبالله التوفيق ، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

D'après Abou Houreira رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit : 

 

"Sept personnes seront couvert par Allâh dans son ombre le jour où il n'y aura pas d'autre ombre que son ombre:

- un dirigeant juste

- un jeune qui a grandit dans l'adoration de son Seigneur

- un homme dont le coeur est accroché aux mosquées

- deux hommes qui se sont aimés pour Allâh il se sont rassemblés pour lui et se sont séparés pour lui (1)

- un homme qu'une femme noble et belle a appelé et lui a dit : "Je crains Allâh"

- un homme qui a fait une aumône qu'il a cachée au point où sa main gauche ne sait pas ce que sa main droite a dépensée

- un homme qui a mentionné Allâh (2) alors qu'il est seul et s'est mis à pleurer".

Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°630 et Mouslim dans son Sahih n°1031

 

(1) C'est à dire que la mort les a séparés alors qu'ils étaient dans cette situation, ils s'aimaient pour Allah.
(Charh Boulough Al Maram de cheikh Otheimine vol 6 p 215)

(2) Ceci est général et comprend le rappel d'Allah à travers la lecture du Coran, la prière, la réflexion, la méditation, la lecture de la vie du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui)...
(Charh Boulough Al Maram de cheikh Otheimine vol 6 p 217)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

سبعة يظلهم الله في ظله يوم لا ظل إلا ظله : الإمام العادل ، وشاب نشأ في عبادة ربه ، ورجل قلبه معلق في المساجد ، ورجلان تحابا في الله اجتمعا عليه وتفرقا عليه ، ورجل طلبته امرأة ذات منصب وجمال فقال إني أخاف الله ، ورجل تصدق اخفى حتى لا تعلم شماله ما تنفق يمينه ، ورجل ذكر الله خاليا ففاضت عيناه

رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٣٠ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٣١ 

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee