compteur de visite

Catégories

17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 15:03

            

            

            

            

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:09
Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts !

'Umar ibn Al-Khattab رضي الله عنه disait :

 

رحم الله امرأً أهدى إلي عيوبي

 

"Qu'Allâh fasse miséricorde à celui qui me montre mes défauts." 

 

Et il interrogeait Salmân sur ses défauts.

 

Lorsque ce dernier vint à lui, il le questionna : "Que t'est-il parvenu me concernant parmi ce que tu détestes ?"

 

Il dit : "Dispense-moi (de te répondre) Ô commandeur des croyants."

 

Il insista, alors Salmân répondit : "Il m'est parvenu que tu réunissais deux condiments sur une même table et que tu possédais deux tenues, une pour la journée et une autre pour la nuit."

 

Il dit : "T'est-il parvenu autre chose ?"

 

Il répondit : "Non."

 

Il dit : "Quant à ces deux choses-là, je m'en charge."

 

Et il interrogeait Hudayfah رضي الله عنه et lui disait : "Tu es le compagnon du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم quant au fait de déceler les hypocrites. Vois-tu en moi une quelconque trace d'hypocrisie ?"

 

Il incriminait donc ainsi sa propre personne, et ce en dépit de sa grande valeur et de son haut rang رضي الله عنه.

 

Plus la personne est saine de raison, forte en religion et haut placée, plus elle est humble, loin de l'orgueil et de la vanité, et encline à incriminer sa propre personne.

 

Et ce genre de personnes est rare et difficile à trouver.

 

Rares sont les amis sincères et francs, loin de la flatterie, qui prennent garde à la jalousie, qui t'informent de tes défauts sans rien y ajouter ni en enlever, qui n'ont pas d'arrière-pensées et ne cherchent pas à faire passer pour un défaut ce qui n'en est pas un ou à en dissimuler certains.

 

Il a été dit à un savant qui s'était isolé et retiré des gens : "Pourquoi t'es-tu privé de la fréquentation des gens ?"

 

Il répondit : "Que ferais-je d'un peuple qui me cache mes propres défauts ?"

 

La personne de religion avait donc un désir ardent d'être alertée sur ses défauts, contrairement à nous.

 

Nous concernant, les personnes qui nous sont les plus détestables sont celles qui nous conseillent et qui nous font remarquer nos défauts.

 

Et les personnes les plus aimables à nos yeux sont celles qui nous couvrent d'éloges, malgré le mal que contiennent les éloges comme : L'orgueil, la vanité et le mensonge.

 

Et ceci est le signe d'une faiblesse de foi.

 

Les mauvais caractères sont plus préjudiciables que les serpents, les scorpions et autres bestioles.

 

Or, si une personne te faisait remarquer qu'il y a un serpent sur ton vêtement, ta chaussette ou ton lit, tu la remercierais sans doute et invoquerais pour elle ; Tu t'appliquerais à te montrer bienfaisant envers elle et à la conseiller au mieux, de même que tu te précipiterais à éloigner le serpent de toi et à le tuer.

 

Alors que cette bête cause du tort au corps uniquement et que son mal ne dure qu'un court temps.

 

Tandis que les vils caractères, eux, causent du tort au coeur et leur préjudice peut perdurer jusqu'après la mort.

 

Pourtant, on ne se réjouit pas de ceux qui nous les font remarquer et on ne s'emploie pas à les faire disparaître.

 

Plutôt, on répond au conseil de la personne conseillère en disant, sur le ton de la réprimande et de l'intimidation : "Et toi, tu as ceci et cela comme défaut ! Regarde-toi et ne t'occupe pas de nous ! Chacun se connaît lui-même mieux que personne !"

 

Puis on devient trop occupé à lui témoigner de l'hostilité pour pouvoir tirer profit de son conseil, au lieu de la remercier pour nous avoir conseillé et montré nos défauts.

 

(...)

 

إرشاد العباد للاستعداد ليوم المعاد - ص 22

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

رحم الله من أهدى إلي عيوبي

للعلامة الشيخ الزاهد عبد العزيز السلمان رحمه الله

كان عمر بن الخطاب رضي الله عنه يقول

( رحم الله امرأً أهدى إلي عيوبي )

وكان يسأل سلمان عن عيوبه، فلما قدم عليه قال: ما الذي بلغك عني مما تكرهه
قال: أعفني يا أمير المؤمنين فألح عليه، فقال: بلغني أنك جمعت بين إدامين على مائدة وأن لك حلتين حلة بالنهار وحلة بالليل
قال: وهل بلغك غير هذا ؟ قال: لا، قال: أما هذان فقد كفيتهما
وكان يسأل حذيفة ويقول له: أنت صاحب رسول الله صلى الله عليه وسلم في معرفة المنافقين فهل ترى علي شيئا من آثار النفاق
فهو على جلالة قدره وعلو منصبه هكذا كانت تهمته لنفسه رضي الله عنه
فكل من كان أرجح عقلا وأقوى في الدين وأعلى منصبًا، كان أكثر تواضعًا، وأبعد عن الكبر والإعجاب وأعظم اتهامًا لنفسه، وهذا يعتبر نادرًا يعز وجوده
فقليل في الأصدقاء من يكون مخلصًا صريحًا بعيدًا عن المداهنة متجنبًا للحسد يخبرك بالعيوب ولا يزيد فيها ولا ينقص وليس له أغراض يرى ما ليس عيبا عيبًا أو يخفي بعضها
قيل لبعض العلماء، وقد اعتزل الناس وكان منطويًا عنهم: لِمَ امتنعت عن المخالطة؟ فقال: وماذا أصنع بأقوام يخفون عني عيوبي
فكانت شهوة صاحب الدين في التنبيه على العيوب، عكس ما نحن عليه، وهو أن أبغض الناس إلينا الناصحين لنا والمنبهين لنا على عيوبنا، وأحب الناس إلينا الذي يمدحوننا مع أن المدح فيه أضرار عظيمة كالكبر والإعجاب والكذب
وهذا دليل على ضعف الإيمان فإن الأخلاق السيئة أعظم ضررًا من الحيات والعقارب ونحوها
ولو أن إنسانًا نبهك على أن في ثوبك أو خفك أو فراشك حية أو عقربًا لشكرته ودعوت له وأعظمت صنيعه ونصيحته واجتهدت واشتغلت في إبعادها عنك وحرصت على قتلها
وهذه ضررها على البدن فقط ويدوم ألمها زمن يسير وضرر الأخلاق الرديئة على القلب ويخشى أن تدوم حتى بعد الموت ولا نفرح بمن ينبهنا عليها ولا نشتغل بإزالتها
بل نقابل نصح الناصح بقولنا له: تبكيتًا وتخجيلاً وأنت فيك وفيك ناظر نفسك ولا عليك منا كلٌ أبصر بنفسه
ونشتغل بالعداوة معه عن الانتفاع بنصحه بدل ما نشكره على نصحه لنا بتنبيهه لنا على عيوبنا، فلا حول ولا قوة إلا بالله العلي العظيم
اللهم ألهمنا رشدنا وبصرنا بعيوبنا وأشغلنا بمداواتها ووفقنا للقيام بشكر من يطلعنا على مساوينا بمنك وكرمك يا أكرم الأكرمين

من كتاب "إرشاد العباد للاستعداد ليوم المعاد" ص 22

Cheikh Abdul-'Azîz As-Salmân - الشيخ عبد العزيز بن محمد السلمان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:08
Réviser le Coran par peur de l'oubli

Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya a dit :

 

"L'oubli du Qur'ân fait partie des péchés"

 

Madjmou' Al Fatâwa tome 13, p.423

قال شيخ الإسلام ابن تيمية

فإن نسيان القرآن من الذنوب

مجموع الفتاوى ٤٢٣/١٣

On interrogea Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya رحمه الله, au sujet d'un homme qui récite le Qur'ân par peur de l'oubli, et par espoir de la récompense ;

 

Est-il récompensé pour sa lecture en vue de l'étude et par peur de l'oubli, ou non ?

 

Un homme, parmi ceux que l'on affilie à la science, a mentionné que si le lecteur lit pour étudier par peur de l'oubli, il n'est pas récompensé, est-ce que sa parole est vraie ou non ?

 

Il répondit :

 

Au contraire, s'il lit le Qur'ân pour Allâh تعالى alors il est rétribué pour cela de toute façon, et ce même s'il vise par sa lecture le fait de le lire afin de ne pas l'oublier.

 

En effet, l'oubli du Qur'ân fait partie des péchés.

 

S'il vise avec le Qur'ân, l'accomplissement de ce qui lui est obligatoire comme la pérennité de sa mémorisation du Qur'ân, et l'éloignement de ce qui lui est interdit comme sa négligence au point de l'oublier, alors il aura certes visé l'obéissance à Allâh ; Comment ne serait-il donc pas rétribué ?!

 

D'après le Prophète صلى الله عليه وسلم, dans les deux authentiques, il dit :

 

"Révisez le Qur'ân car il s’échappe plus facilement des poitrines des hommes que ne le fait le chameau de ses liens"

 

Et il صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Les mauvaises œuvres de ma communauté m'ont été exposées et parmi ses actes infâmes, il y a l'homme à qui Allâh a donné un verset du Qur'ân, et il en fut insouciant au point de l'oublier"

 

Et dans l'authentique de Muslim, d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم, il dit :

 

"Il n'y a pas un groupe de gens qui se rassemble dans une des maisons d'Allâh, récite le Livre d'Allâh, et l'étudie, sans que la miséricorde ne les enveloppe, que la sérénité ne descende sur eux, que les anges ne les encerclent et sans qu'Allâh ne les mentionne chez ceux qui sont auprès de Lui, et celui dont (le peu d'œuvres) l'a retardé, sa lignée ne le fera pas aller plus vite"

 

Et Allâh est Le plus Savant.

 

Madjmou' Al Fatâwa tome 13, p.423-424

Traduit par Oum Omayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

وسئل عن رجل يتلو القرآن مخافة النسيان ورجاء الثواب فهل يؤجر على قراءته للدراسة ومخافة النسيان أم لا ؟ وقد ذكر رجل ممن ينسب إلى العلم أن القارئ إذا قرأ للدراسة مخافة النسيان أنه لا يؤجر فهل قوله صحيح أم لا ؟

فأجاب : بل إذا قرأ القرآن لله تعالى فإنه يثاب على ذلك بكل حال ولو قصد بقراءته أنه يقرؤه لئلا ينساه فإن نسيان القرآن من الذنوب فإذا قصد بالقرآن أداء الواجب عليه من دوام حفظه للقرآن واجتناب ما نهي عنه من إهماله حتى ينساه فقد قصد طاعة الله فكيف لا يثاب . وفي الصحيحين عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

 استذكروا القرآن فلهو أشد تفلتا من صدور الرجال من النعم من عقلها

 وقال صلى الله عليه وسلم

 عرضت علي سيئات أمتي فرأيت من مساوئ أعمالها الرجل يؤتيه الله آية من القرآن فينام عنها حتى ينساها

" وفي صحيح مسلم عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

 ما اجتمع قوم في بيت من بيوت الله يتلون كتاب الله ويتدارسونه إلا غشيتهم الرحمة ونزلت عليهم السكينة وحفت بهم الملائكة وذكرهم الله فيمن عنده ومن أبطأ به عمله لم يسرع به نسبه

 والله أعلم

   

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:07
La subsistance est comme le décret (audio-vidéo)

La crainte pieuse d'Allâh est la base de la subsistance. 

 

C'est pour cela qu'il est rapporté dans le hadith que le prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Celui dont la principale préoccupation est ce monde, Allâh mettra ses affaires en désordre et sa pauvreté lui sera mise entre ses deux yeux.

En outre, il ne lui accordera de ce monde que ce qu'Allâh lui a écrit. 

En revanche, celui dont l'intention est dirigée vers l'au-delà, Allâh mettra de l'ordre dans ses affaires et placera sa richesse dans son coeur. 

Cette vie ici-bas viendra alors à lui contrainte et forcée."

 

Celui qui ne craint pas Allâh, celui qui préfère cette vie à l'au-delà, en fait sa principale préoccupation est que le halal est ce qu'il y a dans sa poche, "Allâh mettra ses affaires en désordre" son coeur sera dispersé, il ne sera pas heureux.

 

Il ne sera jamais heureux, Allâh mettra ses affaires en désordre, et si Allâh disperse son coeur, qui serait capable de le remettre en ordre.

 

C'est pour cela, Ô les frères, qu'on trouve les riches des riches parmi les mécréants qui se suicident.

 

Beaucoup d'entre eux se suicident, car Allâh a dispersé leurs coeurs.

 

"et sa pauvreté lui sera mise entre ses deux yeux"

 

Et s'il regarde, qu'est-ce qu'il verra ?

 

Il verra la pauvreté, même s'il est rempli de richesse, il verra la pauvreté, à chaque fois qu'il regardera (devant lui), il verra la pauvreté.

 

Et il ne prend pas plaisir à la richesse, car il se voit pauvre.

 

Il cherche ardemment les biens et se fatigue à rassembler les richesses, mais il n'en tire même pas profit.

 

"En outre, il ne lui accordera de ce monde que ce qu'Allâh lui a écrit." quoi qu'il fasse.

 

La subsistance est comme le décret (de la mort).

 

Cela ne se réduit pas et n'augmente en rien.

 

Allâh a écrit notre subsistance comme il a écrit notre décret.

 

Nous étions une fois dans une assise de Cheikh 'Atiyyah رحمه الله, sur la chaise où j'enseigne actuellement (à la mosquée du prophète صلى الله عليه وسلم).

 

Il nous a mentionné ce sujet.

 

Et le Cheikh رحمه الله a dit :

 

Une personne digne de foi m'a rapporté, qu'un homme est tombé dans un puits, et un groupe de personnes est venu, et l'ont trouvé (dans ce puits), ils l'ont donc sorti.

Il n'avait absolument rien eu.

Ils lui ont donné un verre de lait qu'il a bu.

Pureté à Allâh, après qu'il ait bu, une personne lui dit : "Comment es-tu tombé dans ce puits ?"

Il répondit alors : "J'étais sur ce puits, je me tenais (...)"

Il est tombé par la suite (en leur montrant comment il était arrivé là).

Il mourut.

Il lui restait donc de sa subsistance, ce verre de lait, il est sorti (de ce puits) pour cela.

 

Et ces derniers cours instant faisaient partie de son terme, il est donc sorti pour ce but et lorsque cela s'est réalisé, il mourut.

 

Ainsi la subsistance est comme le décret (de la mort).

 

En revanche, celui dont l'intention est dirigée vers l'au-delà, celui-ci est celui qui craint Allâh.

 

L'au-delà passe avant toute chose.

 

"Allâh mettra de l'ordre dans ses affaires", son coeur sera donc apaisé, Allâh lui a rassemblé le coeur, son coeur est donc apaisé, il n'est pas dispersé.

 

"et placera sa richesse dans son coeur", il est reconnaissant, à chaque fois qu'il est pourvu de quelque chose, il dit : "Al-hamdoulliLlâh".

 

Il a remercié Allâh pour le bienfait, il s'est acquitté du devoir lié à son argent, il a fait des aumônes, et sa richesse augmente.

 

Il est reconnaissant, Allâh a placé la richesse dans son coeur.

 

"Cette vie ici-bas viendra alors à lui contrainte et forcée", il ne sera pas privé de cette vie à cause de la crainte pieuse d'Allâh.

 

Traduit et publié par tawhidfirst.fr

(...) Zayd ibn Thâbit رضي الله عنه entendit le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

"Celui dont la principale préoccupation est ce monde, Allâh mettra ses affaires en désordre, et il ne verra que la pauvreté entre ses deux yeux.

En outre, Il ne lui accordera de ce monde que ce qui lui a été prédestiné.

En revanche, celui dont l'intention est dirigée vers l'au-delà, Allâh mettra de l'ordre dans ses affaires et remplira son coeur de contentement.

(Les biens de) ce monde viendront alors à lui contraints et forcés."

Sounan Ibn Mâjah 4105

Authentifié par Cheikh Al-Albâny : As-sahihat 950

 

حدثنا محمد بن بشار حدثنا محمد بن جعفر حدثنا شعبة عن عمر بن سليمان قال سمعت عبد الرحمن بن أبان بن عثمان بن عفان عن أبيه قال خرج زيد بن ثابت من عند مروان بنصف النهار قلت ما بعث إليه هذه الساعة إلا لشيء سأل عنه فسألته فقال سألنا عن أشياء سمعناها من رسول الله صلى الله عليه وسلم سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول

من كانت الدنيا همه فرق الله عليه أمره وجعل فقره بين عينيه ولم يأته من الدنيا إلا ما كتب له ومن كانت الآخرة نيته جمع الله له أمره وجعل غناه في قلبه

وأتته الدنيا وهي راغمة

سنن ابن ماجة - 4105

تحقيق الألباني : صحيح ، الصحيحة  950

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:06
Ils utilisent le Coran et la sunna, et prétendent aimer le Prophète صلى الله عليه وسلم et l'islam !

Iblis n'a pas dit à Adam et Hawâ' : "Je suis injuste et débauché" ; Mais :

 

وَقَاسَمَهُمَآ إِنِّى لَكُمَا لَمِنَ ٱلنَّـٰصِحِينَ

 

(traduction rapprochée)

 

{Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux, un bon conseiller} (sourate Al-'Araf verset 21)

 

Et pharaon n'a pas dit à son peuple : "Je suis un mécréant, un injuste et un tyran" ; Mais il leur a dit à propos du droit du prophète d'Allâh Moussa :

 

إِنِّىٓ أَخَافُ أَن يُبَدِّلَ دِينَڪُمۡ أَوۡ أَن يُظۡهِرَ فِى ٱلۡأَرۡضِ ٱلۡفَسَادَ

 

(traduction rapprochée)

 

{Je crains qu'il ne change votre religion ou qu'il ne fasse apparaître la corruption sur terre.} (sourate Ghâfir verset 26)

 

Et il dit à son peuple :

 

مَآ أُرِيكُمۡ إِلَّا مَآ أَرَىٰ وَمَآ أَهۡدِيكُمۡ إِلَّا سَبِيلَ ٱلرَّشَادِ

 

(traduction rapprochée)

 

{Je ne vous indique que ce que je considère bon. Je ne vous guide qu'au sentier de la droiture.} (sourate Ghâfir verset 29)

 

Et ainsi sont tous les prêcheurs de l'égarement et du faux et les ennemis de la vérité.

 

Aucun d'entre eux ne dit : "Je suis un débauché et je veux vous égarer", mais ils utilisent le qu'ran et la sunna et prétendent aimer le Prophète et l'islam.

 

Ils feignent la sincérité, la véracité et le conseil.

 

Et, dans ce climat, ils propagent leur faux, leur égarement et leur poison. 

 

Traduit par Muhammad Abou Maher - @OoMeditationoO

Publié par 3ilmchar3i.net

 فهذا إبليس ما قال لآدم وحواء إني ظالم فاجر بل

{وقاسمهما إني لكما لمن الناصحين}

وهذا فرعون ما قال لقومه إني كافر ظالم جبار، بل يقول لهم في حق نبي الله موسى

{إني أخاف أن يبدل دينكم أو أن يظهر في الأرض الفساد}

وقال لقومه

{ما أريكم إلا ما أرى وما أهديكم إلا سبيل الرشاد}

وهكذا جل دعاة الضلال والباطل وأعداء الحق

لا يقول أحد منهم إني فاجر وأريد أن أضلكم بل يتعلق بالكتاب والسنة ويدعي حب الرسول والإسلام ويدعي الإخلاص والصدق والنصح،وفي هذه الأجواء ينشر باطله وضلاله وسمومه

(دحر افتراءات ...، ص 173)

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:05
La rétribution est en fonction de la nature de l'oeuvre

La rétribution est semblable à la nature de l’action que cela soit dans le bien comme dans le mal.

 

Celui donc qui dissimule (les défauts) du musulman, Allâh dissimulera (ses défauts) ;

Celui qui facilite à la personne en difficulté, Allâh lui facilitera ici-bas et dans l'au-delà ;

Celui qui soulage un musulman d'une peine, parmi les peines de ce bas-monde, alors Allâh lui soulagera une peine parmi les peines du Jour de la Résurrection ;

Celui qui efface la vente de la personne (l'acheteur ou le vendeur) qui a du remord après celle-ci, alors Allâh effacera ses fautes le Jour de la Résurrection.

 

(Quant à) Celui qui guette l'intimité de son frère, alors Allâh guettera son intimité ;

Celui qui cause du tort à un musulman, alors Allâh lui causera du tord ;

Celui qui rend difficile (l'affaire du musulman ) Allâh lui rendra difficile (ses affaires) ;

Celui qui abandonne un musulman dans une situation où il lui est indispensable de le secourir, alors Allâh l'abandonnera dans une situation où il lui sera indispensable de le secourir.

 

Et celui qui est clément, Allâh sera clément envers lui ;

Ceux qui font miséricorde, Allâh leur fera miséricorde et certes, Allâh fait miséricorde à ses serviteurs miséricordieux ;

Celui qui dépense (dans le sentier d'Allâh), Allâh dépensera pour lui et celui qui retient par avarice, alors Allâh retiendra (de ces bienfaits ) pour lui.

 

Quant à celui qui se défait de son droit, alors Allâh se défera de son droit et celui qui pardonne Allâh lui pardonnera.

 

Ceci est la législation d'Allâh, et tout son décret, sa révélation, sa récompense et son châtiment sont dressés sur ce fondement. 

 

I’lâm al-muwaqi’în (1/150)

Publié par Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al-Madkhali

 الجزاء من جنس العمل

قـال الإمـام ابن الـقيـم رحمـه الله تعالى

فالْـجَزَاءُ مُمَـاثِلٌ لِلْـعَمَلِ مِنْ جِنْسـِهِ فِي الْـخَيْرِ وَالـشـَّر ِّ، فَمـَنْ سَتَرَ مُسْلِمـًا سَتَرَهُ اللَّه ُ، وَمَنْ يَسـَّرَ عَلَى مُعْسِـرٍ يَسَّـرَ اللَّهُ عَلَيْهِ فِي الـدُّنْيَا وَالْآخـِرَة ِ، وَمَنْ نَفَّـسَ عَنْ مُؤْمِـنٍ كُرْبَةً مِنْ كُرَبِ الـدُّنْيَا نَفَّـسَ اللَّهُ عَنْهُ كُرْبَةً مِنْ كُرَبِ يَوْمِ الْـقِيَامَة ِ، وَمَنْ أَقَـالَ نَادِمًـا أَقَالَـهُ اللَّهُ عَثْرَتَهُ يَوْمَ الْقِيَامَة ِ، وَمَنْ تَتَبَّعَ عَـوْرَةَ أَخِيهِ تَتَبَّعَ اللَّهُ عَوْرَتَه ُ، وَمَنْ ضـَارَّ مُسْلِمًـا ضـَارَّ اللَّهُ بِه ِ، وَمَنْ شـَاقَّ شَـاقَّ اللَّهُ عَلَيْه ِ، وَمَنْ خـَذَلَ مُسْلِمًا فِي مَوْضِعٍ يَجـِبُ نُصْرَتُهُ فِيهِ خَذَلـَهُ اللَّهُ فِي مَوْضِعٍ يَجِبُ نُصْرَتُهُ فِيهِ، وَمَـنْ سَمَحَ سَمَحَ اللَّهُ لَـهُ ، وَالـرَّاحِمُونَ يَرْحَمُهُمْ الـرَّحْمَن ُ، وَإِنَّمَا يَرْحَمُ اللَّهُ مِنْ عِبَادِهِ الرُّحَمـَاء َ، وَمَنْ أَنْفَقَ أَنْفَقَ عَلَيْه ِ، وَمَنْ أَوْعَى أَوْعَى عَلَيْه ِ، وَمَنْ عَفـَا عَنْ حَقـِّهِ عَفَـا اللَّهُ لَـهُ عَنْ حَقـِّه ِ، وَمَنْ تَجَـاوَزَ تَجَـاوَزَ اللَّهُ عَنْه ُ، فَهَـذَا شَـرْعُ اللَّهِ وَقَدَرُهُ وَوَحْيُهُ وَثَوَابه وَعِقـَابُهُ كُلُّـهُ قَائِمٌ بِهَـذَا الْأَصـْلِ

 إعلام الموقعين - ١٥٠/١

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:04
L'innovation d'abandonner le travail en prétextant le tawakul

On questionna l'imam Ahmad à propos de gens qui ne travaillent pas et qui disent : "Nous plaçons notre confiance en Allâh "? 

 

Il répondit : "Ce sont des innovateurs !"

 

Al-Masâ'il de Ahmad ibn Hanbal rapporté par Abû Al-Fadl Saleh 529

Et Abou Bakr Al-Khallel (mort en 311 de l'hégire) dans "L'incitation à s'adonner au commerce et à la fabrication - 4" a dit : Muhammad ibn Housayn m'a informé que Al-Fadl Ibn Ziyâd leur a raconté, il dit : J'ai entendu Abou 'Abdillâh (Ahmad ibn Hanbal) inciter fortement à la pratique du commerce en disant :

 

"Il n y a rien de mieux que de se passer des gens."

Et 'AbdAllâh le fils de l'imam Ahmad a dit : J'ai entendu mon père, qu'Allâh lui fasse miséricorde, dire :
 

"Le fait de s'abstenir de demander aux gens et de travailler, nous est plus aimé que s'asseoir en attendant ce qu'il y a dans les mains des gens."

Et il a été rapporté par Al-Boukhari dans son authentique (1523), d'après ibn 'Abbas, qu'Allâh les agréés, qui a dit :

 

"Les gens du Yémen faisaient le hajj sans prendre de provisions, et il disaient : "Nous sommes ceux qui plaçons notre confiance en Allâh", puis lorsqu'ils étaient proches de mekkah ils mendiaient auprès des gens.

 

Et Allâh Le Très-Haut a fait descendre le verset :

 

وَتَزَوَّدُوا فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى - البقرة: ١٩٧

 

(Traduction rapprochée)

 

{Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété} (sourate Al-Baqara verset 197)."

 

Traduit par Muhammad Abou Maher - @OoMeditationoO 

Revu et corrigé par Abdoullah Abou Khouzaymah - @AMizwak

Publié par 3ilmchar3i.net

بِدعَة ترك الْعَمَل بزعم التَّوَكُّل

 سُئِلَ الإمام أحمد عَن قوم لَا يعْملُونَ وَيَقُولُونَ نَحن متوكلون؟

قَالَ هَؤُلَاءِ مبتدعة

 مسائل أحمد بن حنبل رواية ابن أبي الفضل صالح - ٥٢٩

 وقال أبو بكر الخلّال (ت: ٣١١ هـ) في الحثّ على التجارة والصناعة ٤

أَخْبَرَنِي مُحَمَّدُ بْنُ الْحُسَيْنِ، أَنَّ الْفَضْلَ بْنَ زِيَادٍ، حَدَّثَهُمْ، قَالَ

سَمِعْتُ أَبَا عَبْدِ اللَّهِ (أحمد بن حنبل) يَأْمُرُ بِالسُّوقِ وَيَقُولُ

«مَا أَحْسَنَ الِاسْتِغْنَاءَ عَنِ النَّاسِ»

 وفي (١٠٧) يقول عبد الله بن أحمد بن حنبل

وَسَمِعْتُ أَبِي رَحِمَهُ اللَّهُ يَقُولُ

الِاسْتِغْنَاءُ عَنِ النَّاسِ بِطَلَبٍ يَعْنِي الْعَمَلَ، أَعْجَبُ إِلَيْنَا مِنَ الْجُلُوسِ وَانْتِظَارِ مَا فِي أَيْدِي النَّاسِ

 وجاء عند البخاري في صحيحه (١٥٢٣) من طرءق عِكْرِمَةَ، عَنِ ابْنِ عَبَّاسٍ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا، قَالَ

كَانَ أَهْلُ اليَمَنِ يَحُجُّونَ وَلاَ يَتَزَوَّدُونَ، وَيَقُولُونَ: نَحْنُ المُتَوَكِّلُونَ، فَإِذَا قَدِمُوا مَكَّةَ سَأَلُوا النَّاسَ

فَأَنْزَلَ اللَّهُ تَعَالَى

وَتَزَوَّدُوا فَإِنَّ خَيْرَ الزَّادِ التَّقْوَى - البقرة: ١٩٧

Cheikh 'Arafat ben Hussein al Mohammadi - الشيخ عرفات بن حسن المحمدي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:03
Deux types de personnes qui n’obtiendront jamais la science (audio-vidéo)

Je l’ai dit à plusieurs reprises : La science est lourde.

 

Et jusqu’à parvenir à elle (la science), tu auras besoin de beaucoup d’efforts et de patience.

 

Tu n’acquerras pas la science en étant reposé, et celui qui préférera le repos, il sera dépassé par le repos.

 

Le Paradis ne s’atteint que via un pont de fatigues et la science également ne s’atteint que via un pont de fatigues.

 

Tu assistes aux cours, tu lis, tu prends des notes, tu révises et tu patientes 3 ans, 4 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans et tu ne te presses pas.

 

Le pressé et celui qui se lasse n’acquièrent pas la science, ils n’obtiendront jamais la science.

 

Le pressé est celui qui veut devenir Cheikh Al-Islâm ibn Taymiyya en une année ou devenir en une année comme les savants qui enseignent la science alors qu’ils ont 50 ans et plus.

 

Celui-là s’arrêtera (en chemin) car il ne peut pas y arriver, cela nécessite des années.

 

Mais, toi tu es sur le chemin du Paradis, depuis que tu as commencé, si tu as été sincère, tu es sur le chemin du Paradis.

 

Que la personne ne se presse donc pas.

 

De même, celui qui se lasse, celui dont il lui restait 2, 3, 4 ou 10 cours, il se lasse et il cherche un autre cours.

 

Il reste 1 semaine, 2 semaines ou 10, il se lasse puis il cherche un autre cours, celui-là n’acquerra pas la science.

 

Et en général, ce type de personne se leurre : "J’ai étudié chez Cheikh untel et Cheikh untel et Cheikh untel et Cheikh untel" alors qu’il n’a rien étudié et n’a pas acquis de science.

 

Mes biens aimés, la science requiert de la patience et saches que dans ta recherche, tu es un combattant sur le chemin d’Allah si Allah t’a accordé la sincérité, notre Cheikh Ibn Al-‘Outhaymin disait :

 

"Le jihâd de cette époque est la science".

 

Donc toi, tu es combattant sur le chemin d’Allah, si Allah t’a accordé la sincérité.

 

Et toutes les fois que tu apprendras, tu acquerras quelque chose, tu acquerras quelque chose.

 

Et ta capacité intellectuelle, spécifiquement lors de la présence aux cours, plus tu y assisteras et plus elle foisonnera et tu auras de l’aptitude.

 

Spécifiquement dans les cours des savants et des érudits qui se soucient de développer les aptitudes lors de l’enseignement, cela te sera donc profitable et t’élèvera et tu verras qu’à chaque étape, tu augmenteras en compréhension, en maturité et en connaissance.

 

Et en général, plus le temps passe alors que la personne est avide dans la recherche de la science et plus sa stabilité dans la science augmente.

 

Patiente donc car la fin est bonne.

 

Prends garde à la précipitation et prends garde à la lassitude !

 

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:02
L’invocation est parmi les plus utiles des remèdes

L’invocation est parmi les remèdes les plus utiles.

 

Et elle est l’ennemie du malheur : Elle le repousse, y remédie, elle empêche sa survenue et elle l’ôte ou l’allège lorsqu’il survient.

 

Elle est l’arme du croyant.

 

Comme l’a rapporté Al-Hâkim dans son sahîh, selon un hadîth de Ali Bn Abî Tâlib, qu’Allâh l’agréé : le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«L’invocation est l’arme du croyant et la colonne de la religion et la lumière des cieux et de la terre».

 

L’invocation accompagnée de malheurs à des stations.

 

Elle en a trois :

 

L’une d’elles est qu’elle soit plus forte que le malheur et alors elle le repousse.

 

La deuxième est qu’elle soit plus faible que le malheur alors le malheur s’intensifie contre lui et le serviteur en est affecté. Mais, elle peut l’alléger même si elle était faible.

 

La troisième: qu’ils soient égaux en force et que chacun d’eux empêche son compagnon de l’autre.

 

Et Al-Hâkim a rapporté dans son sahîh selon un hadîth de Aicha, qu’Allâh l’agréée qui a dit que le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit:

 

«La circonspection ne rajoute pas au destin et l’invocation est utile pour ce qui est advenu et pour ce qui ne l’est pas.

Et certes le malheur survient et l’invocation le rencontre et ils se mènent une lutte jusqu’au jour de la résurrection »

 

Et s’y trouve également, selon le hadîth de Ibn Omar, selon le Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :

 

«L’invocation est utile pour ce qui est survenu et pour ce qui n’est pas survenu.

Alors vous devez invoquez Ô serviteur d’Allâh».

 

Et s’y trouve également selon un hadîth de Thawbân selon le Prophète صلى الله عليه وسلم :  

 

«Ne repousse le destin que l’invocation.

Et n’ajoute en âge que la piété.

Et l’homme n’est certes privé de la subsistance qu’à cause d’un péché contracté».

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

‎والدعاء من أنفع الأدوية ، وهو عدو البلاء ، يدفعه ، ويعالجه ، ويمنع نزوله ، ويرفعه ، أو يخففه إذا نزل ، وهو سلاح المؤمن
‎كما روى الحاكم في صحيحه من حديث علي بن أبي طالب – رضي الله عنه – قال : قال رسول الله – صلى الله عليه وسلم

الدعاء سلاح المؤمن ، وعماد الدين ، ونور السماوات والأرض

‎للدعاء مع البلاء مقامات
‎وله مع البلاء ثلاث مقامات

‎أحدها : أن يكون أقوى من البلاء فيدفعه
‎الثاني : أن يكون أضعف من البلاء فيقوى عليه البلاء ، فيصاب به العبد ، ولكن قد يخففه ، وإن كان ضعيفا
‎الثالث : أن يتقاوما ويمنع كل واحد منهما صاحبه

‎وقد روى الحاكم في صحيحه من حديث عائشة – رضي الله عنها – قالت : قال رسول الله – صلى الله عليه وسلم

لا يغني حذر من قدر ، والدعاء ينفع مما نزل ومما لم ينزل ، وإن البلاء لينزل فيلقاه الدعاء فيعتلجان إلى يوم القيامة

‎وفيه أيضا من حديث ابن عمر عن النبي – صلى الله عليه وسلم – قال

الدعاء ينفع مما نزل ومما لم ينزل ، فعليكم عباد الله بالدعاء

‎وفيه أيضا من حديث ثوبان عن النبي – صلى الله عليه وسلم

لا يرد القدر إلا الدعاء ، ولا يزيد في العمر إلا البر ، وإن الرجل ليحرم الرزق بالذنب يصيبه

الآداب والرقائق
الجواب الكافي لمن سأل عن الدواء الشافي
أبو عبد الله محمد بن أبي بكر - ابن قيم الجوزية
دار المعرفة
سنة النشر: 1418هـ / 1997م

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:01
L'emploi de la douceur et de la sagesse dans la réfutation de l'erreur du sunni

L'erreur doit être réfutée et n'est pas acceptable, contre qui que ce soit et de qui que ce soit.

 

Toutefois, il ne convient pas de traiter le savant de ahl as-sunnah lorsqu'il commet une erreur
comme on traiterait les gens des passions et de l'innovation qui en commettent une.

 

La douceur est requise, de même que la sagesse, dans nos rapports avec quiconque et a fortiori, envers le savant quand il commet une erreur.

 

Certaines personnes -qu'Allah les guide- dénigrent et critiquent un grand savant de ahl as-sunnah en raison d'une erreur émanant de lui qu'ils ont repérée sur une question khabariyyah, 'ilmiyyah ou 'amaliyyah (Ndlt : Questions relatives à la croyance dans le chapitre des noms et attributs divins) et c'est comme si le Cheikh sunni était à leurs yeux un chef parmi les chefs de l'innovation. 

 

Il se peut même que ces personnes réfutent les gens de l'innovation avec calme et douceur, tout en faisant preuve de sagesse !

 

Et ceci est à l'opposé de ce qu'il convient de faire.

 

La douceur et la sagesse sont requises envers tout le monde, et davantage encore envers le sunni !

 

Ceci est une première chose.

 

Ensuite, il se peut que l'étudiant en science commette une erreur qui s'apparente à la parole et la façon de faire d'un groupe parmi les groupes et d'une secte parmi les sectes.

 

Il ne convient alors pas de dire que cette personne fait partie de ce groupe ou de cette secte. 

 

On se contente plutôt de caractériser la parole qu'il a prononcée sans pour autant caractériser le savant. 

 

On ne l'affilie donc pas à telle secte ou tel groupe.

 

Ceci est une deuxième chose.

 

Enfin, la dureté, l'intransigeance et l'absence de douceur font que les gens qui aiment ce savant et estiment qu'il fait partie de ahl as-sunnah le défendent, afin de protéger le bien qu'ils considèrent être en lui. 

 

La personne qui a réfuté l'erreur du savant s'oppose alors à ces étudiants parla réfutation, le dénigrement et la virulence.

 

Les choses évoluent donc d'une façon déplorable et contraire à ce que devrait être la situation des étudiants en science, les gens du hadith. 

 

Et la cause de tout ceci n'est autre que l'emploi de la dureté et le délaissement de la douceur et de la sagesse dans la réfutation et l'éclaircissement de l'erreur.

 

Et ceci est une troisième chose, et c'est par celle-ci que je terminerai.

 

Sur la page Facebook de Cheikh

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

الخطأ يرد و لا يقبل، على أي أحد ومن أي أحد

لكن لا ينبغي أن يعامل العالم من أهل السنة إذا أخطأ كما يعامل صاحب الهوى والبدعة إذا أخطأ ؛

والرفق مطلوب والحكمة مطلوبة في التعامل مع كل أحد، وفي حق العالم إذا أخطأ أوكد

وبعض الناس هداهم الله يشنعون على عالم كبير من أهل السنة بسبب أنه وقف على خطأ له في مسألة خبرية علمية أو عملية، و كأن الشيخ السني عنده رأسا من رؤوس البدعة، بل لعله إذا رد على صاحب بدعة هدأ وترفق واستعمل الحكمة؛

وهذا عكس لما ينبغي أن يكون، فالرفق والحكمة مطلوبان مع الكل، وفي حق الرجل السني أوكد

هذه واحدة

وأخرى قد يقع طالب العلم في خطأ فيشابه قول وطريقة جماعة من الجماعات وفرقة من الفرق، فلا ينبغي أن يوصف القائل بأنه من تلك الجماعة أو من تلك الفرقة، إنما يقتصر على وصف القول الذي قاله دون أن يصف العالم فلا ينسبه إلى تلك الفرقة أو الجماعة

هذه ثانية

وأمر آخر، الشدة والتعنت وعدم الرفق تجعل من يحب هذا العالم ويرى أنه من أهل السنة يدافع عنه حمية لما يظن فيه من خير، فيتصدى الذين يردون خطأ العالم لهؤلاء الطلاب بالرد والتشنيع والتشغيب؛

فتتشعب الأمور بطريقة غير محمودة، وخلاف ما ينبغي أن يكون عليه حال طلاب العلم أهل الحديث، وسبب هذا كله استمعال الشدة وترك الرفق والحكمة في الرد وبيان محل الخطأ

وهذه الثالثة ، وأقف عندها، نفعنا الله بما علمنا وألهمنا رشدنا ورزقنا التوفيق والسداد

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee