compteur de visite

Catégories

22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:20

 

Votre site «3ilm.char3i - La science légiférée - العلم الشرعي» effectue actuellement une mise à jour importante afin de vérifier la totalité des articles qu'il contient :

Correction des traductions, révision de l'orthographe et de la grammaire, remise en ligne des liens non valides et audios/vidéos supprimées, annulation des doublons, etc...

 

Le symbole : apposé dans les références de chaque article indique qu'il a bien été relu et validé par notre équipe.

 

Jazâkoum Allahou khairèn pour votre patience et votre compréhension !

Voir les commentaires

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:19
Choisir une femme belle... ? (audio-vidéo)

 

Il est rapporté de l’Imam Ahmad Ibn Hanbal, qu’il a dit :

 

"Il incombe à l’homme, s’il veut se marier, d’interroger au sujet de la beauté de la femme, si elle lui plait, il demande alors au sujet de sa religion, si celle-ci lui plaît il l’accepte, et si elle ne lui plait pas alors il la refuse".

 

Donc son consentement et son refus auront été pour quoi ?

 

Pour la religion.

 

Et les jeunes de nos jours inversent les choses : Il demande en premier au sujet de la religion... 

 

S’ils lui disent : "C’est une femme pieuse, elle prie, elle jeûne et ci et ça", alors il demande au sujet de sa beauté, s’ils lui disent : "Couci-couça", il la délaisse.

 

Son refus aura été pour quelle raison ?

 

Pour la beauté.

 

Non !

 

L’imam Ahmad enseignait aux gens que le sujet n’est pas tel quel.

 

Interroges au sujet de la beauté, car la beauté est requise, interroges au sujet de la beauté, et si sa beauté te plait, alors demandes au sujet de sa religion, et si sa religion te plait alors tu l’épouses et si sa religion ne te plait pas tu la refuses.

 

Tu l’auras alors accepté en raison de la religion et tu l’auras refusé en raison de la religion.

 

Est-ce clair ?

 

Et ceci est une indication de l’imam Ahmad que la beauté est une chose requise et l’instinct la désire.

 

Mais j’avertis ici sur certaines choses :

 

La première

 

La beauté excessive peut être un obstacle pour le jeune homme dans son adoration, dans son travail et dans sa vie, cela va le distraire.

 

Et ceci est l’explication de ce qui est rapporté d’après Abu Bakr As-Siddiq رضي الله عنه ou d’après Omar Ibn Al Khattâb رضي الله عنه, qu’il a ordonné à un de ses fils de divorcer son épouse, ils dirent :

 

"car elle l’a distrait par sa beauté".

 

Le fils ne voulait que s’asseoir à côté d’elle c’est tout, il ne veut aller ni à droite ni à gauche, il reste juste assis près d’elle (le cheikh rigole) qu’est-ce qu’il veut !

 

Lorsque le père vit l’état du fils il lui ordonna de la divorcer.

 

Pourquoi ?

 

Car il craignit pour la religion de son fils à cause d’elle, car elle est belle et sa beauté l’a distrait.

 

Et cela signifie que ce qui est voulu par "beauté", Ô mon frère, c'est que tu n'exagères pas (dans ce critère), surtout aujourd’hui Ô jeunes, en cette époque dans laquelle se sont multipliées les chaînes télévisées qui exhibent des jeunes filles d’une belle apparence.

 

Alors le jeune garde en lui-même l’image d’une de ces images et se met à la rechercher, il veut une femme telle que celles-là.

 

Ceci est une erreur, et cela ne convient pas.

 

Ce qui incombe au jeune c’est de rechercher une femme bien, correcte, jolie, qui ne soit pas repoussante ou hideuse, sans défauts ni difformités.

 

Et ce point, il est essentiel aux gens d’y prêter attention.

 

Ce qui est voulu des savants lorsqu’ils évoquent la beauté ce n’est pas que l’homme recherche cette beauté qui distrait, ou cette beauté qui détourne l’homme de son adoration. 

 

Le deuxième point sur lequel j’attire l’attention au sujet de la beauté

 

Ceux qui ont expérimenté et ont connu le cas des femmes.

 

Il dit : "Par Allaah ! Avec la vie commune et la bonne relation toutes choses changent."

 

Comment ?

 

Il dit : "J’ai épousé une femme, d’une grande beauté, mais lorsque je l’ai côtoyé en vie commune, et j’ai vu qu’elle était hautaine et orgueilleuse, qu’elle n’accomplit pas correctement les tâches du foyer et qu’elle n’agit pas convenablement avec moi, et que je n’entends d’elle que des paroles déplaisantes, je me suis mis à la détester, je la voyais avec sa beauté et je la détestais".

 

Il dit : "Je n’ai ressenti la délectation du mariage, la saveur du bonheur conjugal, et la joie d’être un époux et qu’elle soit une épouse, que lorsque je l’ai divorcé et que j’ai épousé une deuxième femme d’une beauté moindre que la sienne, mais qui serait presque d’un niveau normal, j’ai éprouvé le repos et la quiétude que le Qur’ân mentionne au sujet de la relation entre un homme et son épouse"

 

Aussi, le troisième point sur lequel je veux attirer l’attention

 

C’est que la véritable beauté, c’est la beauté dans la manière d’agir, la beauté des qualités, la beauté du bon rapport entre la femme et son époux.

 

Et si l’homme épouse une femme dont la beauté est banale, cela à fortiori بإذن الله avec son bon comportement et sa bonne obéissance, quand il la regardera, elle le réjouira.

 

Cet homme là, qui avait une belle épouse, dit après un certain temps : "J’en suis arrivé, lorsque je la regarde, à ressentir de l’affliction et du ressentiment, elle ne m’apaise pas, je ne suis pas apaisé". 

 

Ainsi la véritable beauté qu’il incombe a l’homme de rechercher, c’est la beauté des qualités et de la religion, avec la simplicité, qu’il n’exagère pas et qu’il ne soit pas dupé par les photos qu’il voit et il recherche des femmes selon ces photos là, cela est contraire à la législation, et même certains salafs ordonnaient à leur fils de divorcer leur épouse du fait qu’ils voyaient le fils se distraire par sa beauté.

 

S’il se distrait par sa beauté c’est fini, il ne voudra plus aller travailler, il ne voudra plus partir au combat au moment de combattre.

 

Que peut bien vouloir un père avec une telle femme pour son fils ?

 

Il lui ordonnait donc de divorcer car elle l’a distrait, car elle l’a préoccupé.

 

Est-ce clair ? 

 

Alors nous disons que ce qui est voulu par la beauté, c’est la beauté normale, dans le sens qu’il ne doit pas y avoir de défauts sur la femme, dans le sens que la femme ne doit pas avoir de défauts.

 

Et si la femme est belle dans son corps ou son visage alors par sa mauvaise façon d’agir elle fera fuir l’homme d’elle-même. 

 

traduit par Oum Omayr

 

والإمام أحمد ابن حنبل روي عنه انه قال

" ينبغي للرجل اذا أراد أن يتزوج أن يسأل عن جمال المرأة فإن أعجبه سأل عن دينها ، فإن أعجبه قبلها والا لم يعجبه ردها"
فيكون قبوله ورده لماذا ؟ للدين والشباب اليوم يعكسها يسال اول شيء عن الدين فإذا قالولو ذات دين تصلي وتصوم وكذا وكذا سال عن جمالها قالولو والله نص نص تركها فصار قبولو وردوا على ايش ؟ على الجمال
لا
الامام احمد كان يعلم الناس ان المسالة ليست هكذا اسال عن الجمال فان الجمال مطلوب ، اسال عن الجمال فان اعجبك جمالها اسال عن دينها فان اعجبك دينها اخذتها وان لم يعجبك دينها رددتها فتكون قد قبلتها من اجل الدين ورددتها من اجل الدين واضح وهذا يدل من الامام احمد ان الجمال شيء مطلوب والفطرة تريده لكن انبه هنا تنبيهات
التنبيه الاول : ان الجمال الزائد قد يكون معيقا للفتى عن عبادته وعن عمله وعن حياته يشغله: وهذا هو محمل ماورد عن ابي بكر الصديق رضي الله عنه أو عن عمر ابن الخطاب -رضي الله عنه- انه امر احد ولده ان يطلق زوجة قالوا لانها اشغلته بجمالها الولد ماكان يبغي يجلس جنبها بس ، مايبغي يروح لايمين ولا شمال يظل جالسا جنبها

( يضحك الشيخ )

ايش ابغا...
فلما راى الاب حال الولد امر بطلاقها ليش ؟
لأنه خشي على دين ولده منها لانها جميل جمال اشغلته مما يفيد انه ليس المطلوب بالجمال انك يااخي تبالغ خاصة احنا اليوم ياشباب في هذا العصر التي كثرت فيه القنوات التي تعرض الفتيات ذوات الصور المليحة فان الشاب يضع في نفسه صورة من هذه الصور ويبحث عنها يريد امراة مثلها هذا خطأ وهذا ما ينبغي الذي ينبغي للشاب أن يطلب إمرأة مليحة جيدة يعني جميلة ليست ذميمة ولا قبيحة لا عورة ولا شوهة وكذا ، إمرأة وهذه نقطة لابد للإنسان أن ينتبه لها
فليس مقصود العلماء عندما يذكرون الجمال أن يطلب المرء ذلك الجمال الذي يشغل أو ذاك الجمال الذي يفتنن به الإنسان عن عبادته النقطة الثانية التي انبه عليها في موضوع الجمال
الذين جربوا وعرفوا حال النساء يقول : والله بالعشرة وحسن المعاملة كل شيء يتغير
كيف ؟
يقول :أنا تزوجت إمرأة ذات جمال شديد لكن لما عاشرتها ورأيتها مغرورة ومتكبرة ولا تحسن عمل البيت ولا تحسن التعامل معي ولا أسمع منها من الكلام ما يعجبني صرت أكرها ، صرت لما أراها بجمالها أكرها يقول : ما شعرت بلذة الزواج وبلذة السعادة الزوجية وبلذة أني زوج وهذه زوجة إلا لما طلقتها وتزوجت إمرأة ثانية أقل جمال منها ، بل تكاد تكون في المستوى العادي  شعرت بالراحة والسكون الذي ذكره القرآن في العلاقة بين الرجل وزوجته  إذا النقطة الثالثة التي اريد أن انبه عليها : أن الجمال الحقيقي هو جمال المعاملة جمال الأخلاق جما ل حسن التبعل بين المرأة وبين زوجها والإنسان إذا أخذ إمرأة جمالها عادي  فان ذلك حري بإذن الله مع حسن خلقها وحسن تبعلها أنه إذا نظر إليها سرته هذا الرجل اذا كان عنده إمرأة جميلة  يقول بعد فترة صرت لما انظر إليها أشعر بقهر وبغيظ ، ماترحيني ماني مرتاح فالجمال الحقيقي الذي ينبغي للانسان أن يبحث عنه هو جمال الاخلاق والدين مع يعني الامر العادي لا يبالغ ولا يغتر بالصور التي يراها  ويطلب من النساء على هذه الصورة فان هذا خلاف الشرع بل كان بعض السلف يأمر من ولده أن يطلق المرأة من أجل أنه رأى الولد إنشغل بجمالها  إذا انشغل بجمالها خلاص ماعاد يبغي يروح يشتغل ، ماعاد يروح يجاهد وقت الجهاد  إيش إبغا الأب من هذه المرأة لولده فيأمرها بطلاقها لأنها أشغلته ، لأنها أشغلته واضح  فإذا نقول المقصود بالجمال : الجمال العادي أي بمعنى أن المرأة لايكون فيها عيوب ، بمعنى أن المرأة لايكون فيها عيوب وإذا كانت المرأة جميلة في جسدها أو في وجهها
فإنها بسوء معاملتها تنفر الرجل منها

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:18
Il y a de quoi prendre peur !

Il y a de quoi prendre peur quand le serviteur musulman sait que le chirk (association) dans ses divers types n'est pas pardonné et qu'il devra en rendre compte.

 

Faire suivre une prière à une autre n'efface pas le chirk mineur,

[ni] un ramadan à l'autre n'efface le chirk mineur,

[ni] un vendredi à l'autre n'efface le chirk mineur...

 

Qu'est-ce qui efface donc le chirk mineur ?

Uniquement le repentir...!

 

Mais dans le cas où il ne s'en repent pas, il y aura alors une compensation entre les bonnes oeuvres et les mauvaises oeuvres.

 

Et que dire d'une mauvaise oeuvre qui contient de l'association à Allah avec des bonnes oeuvres ?

 

Qui sera sauvé de cela ?...

 

At-Tamhid explication de Kitab at-Tawhid

Traduit par telegram/Salam2france

 

فيكون الخوف إذا علم العبد المسلم أنَّ الشرك بأنواعه لا يغفر وأنه مؤاخذ به، فليست الصلاة إلى الصلاة يغفر بها الشرك الأصغر، وليس رمضان إلى رمضان يغفر به الشرك الأصغر، وليست الجمعة إلى الجمعة يغفر به الشرك الأصغر، فإذاً يغفر بماذا؟ يغفر بالتوبة فقط، فإنْ لم يتب، فإنه ثمَّ الموازنة بين الحسنات وبين السيئات

وما ظنكم بسيئة فيها التشريك بالله مع حسنات مَنْ ينجو من ذلك؟

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:17
Il est obligatoire que les musulmans se respectent mutuellement

Maintenant, il y a sur la scène des catégories de ce genre :

 

Si la personne commet une seule erreur ou bien qu'elle ignore un sujet, ils s'écrient : «Par Allah c'est un ignorant !».

 

Ce sont des voies destructrices !

 

Il est obligatoire que nous respections les savants, que nous respections les étudiants en science, que les musulmans se respectent mutuellement, et que nous ne rendions pas licite l'honneur des autres à la moindre opportunité que tu trouveras, tu la saisiras pour léser ton frère musulman.

 

"Bienvenue Ô étudiant en science" p. 342

copié de قناة محمد تشلابي - telegram.me/MTchalabi


قال الشيخ ربيع المدخلي - حفظه اللّه تعالى
الآن في الساحة أصناف من هذا الشكل ، الإنسان إذا أخطأ خطأ واحدًا أو جهل مسألة قالوا : واللّه جاهل ! هذه المناهج هدَّامة يجب أن نحترم العلماء ، وأن نحترم طلاب العلم ، وأن يحترم المسلمون بعضُهم بعضًا ، وألا نستحل الأعراض بأقل فرصة تجدها تنتهزها للنيل من أخيك المسلم
[مرحبا يا طالب العلم ص 342]

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:16
La place du comportement dans la voie salafi (vidéo)

Question :

 

Qu'Allah soit bienfaisant envers vous.

 

Avez-vous un conseil à adresser à la jeunesse salafi qui ont été éprouvés par le mauvais comportement de certains frères ?

 

Réponse :

 

Je pense que cela est une affaire importante, d'une importance extrême.

 

La jeunesse salafi, il faut impérativement qu'elle comprenne que la salafiyya n'est pas simplement une apparence.

 

Ni une pensée que la personne porte.

 

Ni (simplement) une croyance et une conception dans son cœur et sa raison.

 

Sans toutefois qu'apparaissent les fruits de cela dans ses comportements, dans ses oeuvres et dans son apparence.

 

Ceci est une erreur flagrante.

 

Et nous, en jugeant à partir de notre connaissance de beaucoup de nos frères de beaucoup d'horizon de cette chère nation qui est la nôtre, nous souffrons beaucoup à cause de cela.

 

C'est-à-dire que nos comportements ne sont pas au niveau requis.

 

Et notre prêche a certes besoin de progresser vers l'avant, et d'attirer les gens, et de se propager entre eux, car nous avons la certitude que nous portons le bien et la vérité éclatante par laquelle la communauté pourra sortir de son sommeil, de ses ténèbres et de son égarement.

 

C'est donc pour cela qu'il faut que nous fassions parvenir cette vérité aux gens du meilleur des moyens, et par le chemin le plus simple.

 

Et c'est pour cela que le salafi parmi nous doit prendre garde, puis il prenne encore garde au fait d'être la cause de la fuite des gens de la voie : As-salafiyya.

 

Car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Il y a certes parmi vous (des personnes) qui sont fuir."

 

Alors prends garde à être l'un de ceux qui font fuir !

 

Il faut impérativement que ta devise soit en concordance avec ce qu'a ordonné le prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Quand il envoyait des précheurs, que leur disait-il صلى الله عليه وسلم ?

 

"Facilitez et ne compliquez pas, annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir".

 

Et quand vous divergez, qu'a-t-il dit صلى الله عليه وسلم ?

 

"Obéissez l'un à l'autre".

 

Il est donc impératif que la facilitation soit apparente dans nos comportements et dans notre parole et dans notre manière de nous comporter avec les gens.

 

Car c'est la douceur qui réforme les gens.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Certes, Allah est doux et il aime la douceur en toute chose".

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"La douceur n'a pas été dans une chose sans l'embellir et elle n'a pas été retirée d'une chose sans l'enlaidir."

 

Il nous faut impérativement améliorer nos comportements. 

 

Car les bons comportements sont la religion, c'est la religion !

 

Ibn Al-Qayyim رحمه الله تعالى a dit :

 

"Le comportement est la religion entière."

 

Et il dit :

 

"Quiconque t'a surpassé dans le comportement, il t'a surpassé dans la religion."

 

C'est-à-dire qu'il est impossible qu'une personne vienne et dise qu'elle observe la pratique religieuse, qu'elle observe correctement (la religion) et qu'elle est droite, alors que ses comportements sont mauvais, cela n'existe pas !

 

Celui qui est religieux et droit, et qui prétend qu'il avance conformément à la méthodologie des salafs et (conformément) à la Sounnah du maître des envoyés, il faut impérativement qu'il soit doté de bons comportements.

 

Car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Les croyants ayant la foi la plus parfaite sont ceux qui possèdent le meilleur caractère."

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Ceux qui seront les plus proches de moi le jour du jugement sont ceux d'entre vous qui possèdent les meilleurs comportements."

 

Ces ahadith nous sont destinés ! 

 

Il est impératif que nous les observions fermement : C'est-à-dire que nous trouvons très étrange un frère, dont il est probable que l'apparence soit salafi et qu'il soit droit, mais tu ne peux quasiment pas trouver un sourire apparaître sur son visage !

 

Alors que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Ne méprise rien du bien ! Ne serait-ce que de rencontrer ton frère avec un visage avenant."

 

Cela ne te charge de rien !

 

Mets de la réjouissance sur ton visage !

 

Laisse les gens, quand ils te voient et te regardent ils ressentent une sérénité et ils ont plaisir à te voir !

 

Un sourire !

 

Il ne charge de rien du tout.

 

Tu n'es pas chargé !

 

Tu en es récompensé.

 

Tu atteins, par son biais, un salaire auprès d'Allah عز وجل tu pénètres dans le cœur d'autrui.

 

Et il nous est demandé de nous faire aimer des autres, il nous est demandé de nous faire aimer des autres : Il nous est demandé (d'agir) de sorte que les autres nous aiment.

 

Ce n'est pas obligé qu'ils nous détestent !

 

Car certains gens te disent : "Moi je ne tiens pas compte de lui !"

 

Si !

 

Il t'est demandé à ce qu'il t'aime, et que tu te fasses aimer de lui.

 

C'est pourquoi, comprenez-moi (prêtez votre attention) : Quand un homme est entré chez lui, le Prophète صلى الله عليه وسلم dit à Aïcha رضي الله عنها lorsqu'il le vit, il dit :

 

"Quel mauvais frère de tribu !".

Puis il entra chez lui et Aïcha رضي الله عنها a alors dit :
"Il l'accueillit alors avec son visage, d'une manière telle qu'il aurait un statut (élevé) auprès de lui."
Elle trouva cela étrange : Il lui parla d'une parole douce et agréable comme si cet homme faisait partie des gens préférés du Prophète صلى الله عليه وسلم.
Quand l'homme sortit, elle questionna le prophète صلى الله عليه وسلم à ce sujet :
"Comment dis-tu à son propos : "Quel mauvais frère de la tribu !" Puis quand il entre tu lui parles et montres un plaisir (à t'entretenir avec lui)."
Il dit alors :

"Ô Aïcha, répondit le Prophète صلى الله عليه وسلم, le pire des gens auprès d'Allah le jour du jugement est celui que les gens délaissent pour éviter son mal."

 

Il faut impérativement que nous rencontrions les gens avec un beau visage.

 

Et c'est pour cela que 'Amr Ibn Al-'Ass quand il questionna le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Quelle est la personne la plus aimée auprès de toi ?"

 

Quand il vit que le Prophète صلى الله عليه وسلم se comportait avec lui d'un comportement qui laissait penser qu'il faisait partie des gens les plus aimés auprès de lui.
 

C'est alors qu'après l'avoir questionné, il comprit qu'il n'était pas (le plus aimé), ils suivent un ordre : Abou Bakr puis 'Omar jusqu'à... il s'est arrêté à cette limite.
 

Voilà ce qui est demandé. 
 

Il nous est demandé d'adopter un bon comportement avec les gens :
 

Que nous souriions à leurs visages,
Que nous leur adressions le salut,
Que nous faisions preuve de douceur à leur égard,
Et que nous leur commandions avec douceur.

 

Comme le disait l'Imam Al-Albani رحمه الله, une parole qu'il disait à ses élèves :
 

"Certes cette vérité est lourde."
 

La vérité, le prêche que vous portez, il s'y trouve une lourdeur...
 

Pourquoi une lourdeur ?
 

Car les passions et les ambiguïtés se sont accrues et elles ont éloigné les gens de la religion et de la pratique religieuse ainsi que la connaissance de la Sounnah.
 

Il a dit :
 

"Alors, ne lui rajoutez pas de la lourdeur par vos mauvais comportements ! "
 

Alors n'alourdissons pas cette vérité avec nos comportements !
 

Il nous incombe de nous adoucir, et que nos comportements soient bons et beaux afin qu'Allah nous agrée, afin que nous concrétisions pour notre prêche la propagation, l'atteinte des endroits de la terre les plus éloignés et  (l'atteinte) du plus grand nombre d'êtres humains.
 

Car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit dans le hadith authentique comme dans le mousnad de l'Imam Ahmed et autres :
 

"Certes celui qui est facile (sociable), calme et doux, proche des gens, Allah l'interdit à l'enfer."
 

De la même façon il nous est obligatoire d'être calmes, doux et faciles à vivre avec les gens. 
 

Et Allah le Très-Haut est plus savant.

 

Traduit par La da'wah des mashaykh d'Algérie en langue française : @MashaykhDZ

Retranscription par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Cheikh Toufiq 'Amrouni - الشيخ توفيق عمروني

 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:15
Qu'Allâh te guide !

Ne sois pas contrarié lorsqu'on te dit : "Qu'Allâh te guide - الله يهديك"

 

Tu as besoin de guidée, (même) si tu étais le plus pieux des gens et (même) si tu étais le plus savants des gens...

 

(Tu as besoin) de la guidée d'Allâh jusqu'à ta mort !

 

مجموع المقالات و الفتاوى163/7

Traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences - telegram.me/cercle_sciences

 

لا تتضايق إذا قيل لك الله يهديك أنت بحاجة إلى الهداية لوكنت أتقى الناس ولوكنت أعلم الناس بحاجة إلى الهداية حتى تموت

مجموع المقالات و الفتاوى١٦٣/٧

مجموع المقالات و الفتاوى١٦٣/٧

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:14
La hijra ?... Oui, mais pas que... (vidéo)

Ô frères, la hijra est désignée en islâm par l’abandon de l’endroit et l’abandon de l’action.

 

Elle est désignée par l’abandon d’un endroit, et la plus immense en cela est la hijra par l’émigration d’une terre de mécréance vers une terre d’Islâm.

 

Et c’est cela le sens de la hijra lorsque le terme est dit de manière générale.

 

Et les gens divergent sur la hijra quant à leurs buts.

 

Parmi les gens, celui qui vise par sa hijra le Visage d’Allâh : Il émigre alors du pays de mécréance vers le pays des musulmans afin d’établir sa religion.

 

Et c’est celui-ci qui aura réussit d’une grande réussite.

 

Et parmi les gens, celui qui émigre pour la dounia : Par exemple, il n’a pas trouvé de travail dans le pays mécréant et il sait que dans le pays musulman, il y a du travail alors il émigra vers le pays musulman pour le travail.

 

Ou il voulut épouser une femme, qui ne viendrait pas à lui en pays mécréant, il alla alors à elle en pays musulman afin de l’épouser.

 

Et celui-ci n’aura (de son action) que son intention et il ne sera pas (compté) parmi ceux qui ont émigré vers Allâh سبحانه و تعالى.

 

Et la hijra Ô frères, il nous incombe de connaître ses règles, car elle perdurera jusqu’à l’arrivée de l’Heure.

 

Sur la hijra, les gens se divisent en groupes : Si la personne qui s’est établie en pays mécréant ne peut pas établir sa religion, et ne peut pas extérioriser sa religion et qu’il a la capacité d’émigrer vers les pays musulmans alors il est pour lui une obligation individuelle d’émigrer vers les pays musulmans.

 

Et si la personne peut établir sa religion en pays mécréant et qu’il peut extérioriser sa religion en pays mécréant et qu’il a la capacité à émigrer alors il lui est moustahab d’émigrer afin d’augmenter le nombre de musulmans et ne pas augmenter le nombre de mécréants.

 

Et si la personne peut extérioriser sa religion en pays mécréant, et qu’il peut établir sa religion en pays mécréant et qu’il a la capacité à émigrer mais que son installation en pays mécréant contient un bénéfice aux musulmans, comme être un enseignant ou un initiateur pour eux vers le bien, et que s’il les quittait, les musulmans seraient perdus car il n’y a pas d’étudiant en sciences parmi eux, alors celui-ci il lui est moustahab de rester.

 

Car l’intérêt quant au fait qu’il reste est plus grand que l’intérêt à ce qu’il parte.

 

Et si la personne n’est pas capable d’extérioriser sa religion dans le pays des mécréants et qu’il ne peut pas établir sa religion dans le pays des mécréants mais qu’il est incapable d’émigrer, il ne peut pas émigrer soit à cause de son état comme être malade et qu’il ne peut pas voyager ou car il ne trouve pas de pays afin d’y émigrer.

 

Il veut émigrer mais il ne trouve pas de pays afin d’y émigrer. Alors sur eux, l’obligation de la hijra tombe les concernant car la règle de la Législation est que l’obligation tombe devant l’incapacité selon la Parole d’Allâh عز و جل (traduction rapprochée) :

 

{craignez donc Allâh autant que vous pouvez}

 

Et la Parole d’Allâh عز و جل (traduction rapprochée) :

 

{Allâh n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité}

 

Donc si l’affaire n’est pas dans la capacité de la personne, il n’en est pas imposé par la Grâce d’Allâh.

 

Cela est ce qui concerne la hijra de l’endroit.

 

Et on peut me dire : «Que dis-tu alors de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم : «Pas de hijra après la conquête (de Mekka)» ? Cela signifie-t-il que la hijra n’est plus ? ».  

 

Je réponds : Il n’y a pas de problème ici car ce qui est voulu est qu’il n’y a plus de hijra de Mekka vers Médine après la conquête.

 

Pourquoi ?

 

Car Mekka est devenu terre pour les musulmans.

 

Pourquoi ?

 

Car certains musulmans, après la conquête de Mekka s’étant convertis, ils ont voulu obtenir le bienfait de la hijra et ils voulaient émigrer vers Médine.

 

Alors le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

«Pas de hijra après la conquête (de Mekka)… »

 

Car la hijra est le fait de se déplacer d’un pays de mécréance vers un pays de l’Islâm et Mekka était désormais contrée musulmane.

 

(traduction rapprochée)

 

{… Mais, il y a un jihâd et une intention}

 

C’est-à-dire que l’intention vous suffit.

 

Et l’intention dans la hijra vous suffit si Allâh le veut.

 

Et cela est ce que nous montrerons si Allâh le veut (quand on abordera) ce qui est en lien avec ce que récolte la personne selon l’intention car l’empreinte de l’intention est très grande !

 

Tu peux récolter la récompense de l’action par ta seule intention et ce même si tu n’as pas agi.

 

Et ceci est ce que nous éclaircirons si Allâh le veut lors de notre prochain cours.

 

Quant à la hijra des actions Ô frères bénis, son sens en est que tu quittes la désobéissance d’Allâh pour l’obéissance d’Allâh.

 

Et cela comporte deux états :

 

Le 1er cas est que le musulman tombe dans la désobéissance puis il délaisse cette désobéissance.

 

Et il l’abandonne pour (se diriger) vers l’obéissance à Allâh.

 

Et cela fait partie de la hijra.

 

Le 2nd cas est que la personne n’était pas tombée dans la désobéissance mais il l’abandonna afin de s’en éloigner.

 

Et celui-ci est un émigrant dans le Sentier d’Allâh comme l’a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

« et l’émigrant est celui qui abandonne ce qu’Allâh a interdit ».

 

Il t’incombe donc Ô musulman, si tu étais sur une désobéissance, d’émigrer vers l’obéissance d’Allâh.

 

Et il t’incombe Ô musulman d’émigrer toujours vers l’obéissance d’Allâh.

 

En cela, il y a un bien énorme pour toi et en cela il y un énorme succès pour toi.

 

Traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences - telegram.me/cercle_sciences

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:12
Ne pas intervenir dans les sujets généraux qui ont lieu entre savants

Moi je conseille toujours aux étudiants de ne pas intervenir dans les sujets généraux qui ont lieu entre les savants et les grands étudiants en science.

 

Il n’intervient pas dans cela jusqu’à ce que l’affaire devienne claire !

 

Et que l’étudiant en science ancre dans son esprit le suivi des gens de science et il ne doit pas diverger avec eux, et que ce sont des gens de conseil et de réforme.

 

Il ne convient pas au demandeur de science lorsque survient un problème, et qu’il s’agit de prendre et de délaisser dans certaines questions, d’intervenir par une parole qui mène à la division des jeunes : Ce groupe est avec ce savant et ce groupe est avec cet étudiant...

 

Ceci n’est pas correct !

 

Il incombe à l’étudiant en science d'ancrer dans son esprit le fait de bannir cette chose et qu’il fasse que sa voie de base soit la quête de la science légiférée à partir du Livre d’Allâh, de la sounnah du Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم et il s’accroche aux grandes personnes de science.

 

Il s’accroche aux grandes personnes de science et il prend d’eux.

 

Quant au fait qu’il occupe sa personne par des voies annexes (différentes de la voie principale) alors il :

 

-risque de ne pas arriver à son aspiration.
-risque de se détourner du droit chemin.
-devient fanatique,

 

Et si le fanatisme entre, le suivi aveugle entre.

 

Et le suivi de ceux-ci et de ceux-là entre et ça pose problème..

 

C’est pour cela qu’il incombe à l’étudiant en science d’ancrer en son esprit le fait de bannir ce genre de problèmes et ce genre de choses et il doit suivre les gens de science connus car ils sont des gens de la sounnah et du consensus.

 

Et s’il arrive une affaire dans laquelle la vérité n’est pas apparue clairement, il attend que les choses s’éclaircissent et il n’empreinte pas le chemin du fanatisme ni le chemin du suivi aveugle.

 

Je demande à Allâh la réussite à tous.

 

De la page Facebook personnelle de Cheikh

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

أنا أنصح دائماً طلاب العلم أن لا يتدخّلوا في المسائل العامّة التي تحصل بين العلماء وطلاب العلم الكبار

لا يتدخل في ذلك حتى تنجلي المسألة
ويوطن طالب العلم نفسه على إتباع أهل العلم و لا يخالفهم، وأنهم أهل نصيحة وإصلاح
و لا ينبغي لطالب العلم إذا حصلت مشكلة، وصار أخذ وردّ في بعض المسائل أن يتدخل بكلام يؤدي إلى تقسيم الشباب، هذا حزب مع هذا العالم، وهذا حزب مع هذا الطالب
هذا لا يصلح
ينبغي لطالب العلم أن يوطّن نفسه أن ينأى بنفسه عن هذا الباب وأن يجعل طريقته الأصلي : طلب العلم الشرعي من كتاب الله ومن سنة رسول الله - صلى الله عليه وسلم - ويلزم أهل العلم الكبار
يلزم أهل العلم الكبار ويأخذ منهم أمّا أن يشغل نفسه ببنيّات الطريق فإنه
 يوشك أن لا يصل إلى بغيته
ويوشك أن ينحرف عن الجادّة
ويتعصّب فإذا دخل التعصّب
ودخل التقليد
ودخلت المتابعة لهؤلاء وهؤلاء حصلت المشكلة
ولذلك ينبغي أن يوطّن طالب العلم نفسه أن
ينأى بنفسه عن مثل هذه المشاكل وعن مثل هذه الأمور ويكون تابعاً لأهل العلم المعروفين لأنهم من أهل السنة والجماعة
وإذا حصلت مسألة لم يتضح فيها الحق، ينتظر على ما تنجلي به ولا يسلك مسلك التعصّب ولا مسلك التقليد أسأل الله التوفيق للجميع

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:11
Les effets néfastes de la cigarette (audio)

  

Ô vous les croyants, serviteurs d'Allah, craignez Allah Le Très Haut et redoublez de prudence à Son égard, à la manière de celui qui sait que son Seigneur l'entend et le voit.

 

La crainte pieuse d'Allah, glorifié et Exalté, c'est agir dans l’obéissance d'Allah selon une lumière venant d'Allah en espérant la récompense d'Allah, et c'est également abandonner la désobéissance d'Allah selon une lumière venant d'Allah par crainte du châtiment d'Allah.

 

Serviteur d'Allah, nous allons nous arrêter sur une pratique.

 

Un mal, une mauvaise habitude et un acte blâmable, auquel beaucoup de personnes s'adonnent.

 

Elle nuit à leur corps, consume leur argent, et se répercute sur leur santé, leur raison et leur intellect.

 

Les jours se succèdent, les mois et les années passent, et ils ne cessent d'en témoigner, préjudices après préjudices.

 

Malgré cela, ils s'obstinent et persistent dans cette pratique.

 

Serviteur d'Allah, notre sujet est la cigarette, et qui te dira ce qu'est la cigarette !

 

C'est un grave préjudice et un venin empoisonné, une maladie mortelle et un mal répandu.

 

Les personnes qui fument sont plus connaisseurs de ces sens, car ils ne cessent d'être en souffrance et en difficulté à cause de cette mauvaise pratique.

 

Son mal de cesse de croître, jour après jour, époque après époque, et malgré cela elle ne cesse d'être consommée !

 

Serviteurs d'Allah, les bienfaits d'Allah sur nous, communauté de l'Islam, de par cette sublime religion, est que c'est une religion grandiose et bénie, venue pour préserver la raison des gens, leur corps, leurs biens, et leur religiosité, alors que le fait de fumer est préjudiciable sous tout ces angles.

 

Le fait de fumer entraîne divers préjudices, que les savants ont démontrés dans beaucoup de livres bénéfiques et épîtres profitables, dans lesquelles ils avertissent l'insouciant, apprennent à l'ignorant et éclairent le clairvoyant.

 

Serviteurs d'Allah, celui qui médite les règles de la législation ainsi que les preuves du Livre et de la Sounnah, ne peut douter ni même ignorer le caractère illicite du fait de fumer, ni du fait que ce soit un énorme préjudice et un péché.

 

Il incombe à tout fumeur de craindre Allah, glorifié et exalté, de se repentir et de s'en éloigner, d'un éloignement sans retour.

 

Allah, béni et élevé soit-Il, dit (traduction rapprochée) :

 

{leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises } s7 v157

 

Et la cigarette, d'après ce que l'on constate des fumeurs, est une mauvaise chose et non une bonne chose.

 

La cigarette, serviteurs d'Allah est un assassin qui opère lentement et progressivement.

 

Les statistiques montrent que la 1ère cause de mortalité au monde est la cigarette.

 

Un million cinq cent personnes en meurent chaque année.

 

Allah, béni et élevé soit-il, dit dans Son Noble Livre (traduction rapprochée) :

 

{Et ne vous tuez pas vous-mêmes. Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous} s4 v29

 

Et Il dit (traduction rapprochée) :

 

{Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction. Et faites le bien. Car Allah aime les bienfaisants} s3 v195

 

Et il ne fait aucun doute que le fumeur se jette dans la destruction ; Et quelle destruction : destruction sanitaire, financière et corporelle, mais [il cause également la destruction] aussi au sein de ses proches, ses enfants et toutes les personnes qui l'entourent.

 

Serviteurs d'Allah, parmi les règles importantes de la législation, ce qui nous est rapporté dans le hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم, dans lequel il dit :

 

«Ne vous causez pas du tort à vous même, et n'en causez pas aux autres».

 

La cigarette est en totale contradiction avec cette règle essentielle, et elle est, dans son entièreté, un mal, qui ne contient aucun bienfait.

 

Lorsqu'Allah, interdit le vin dans Son Noble Livre, Il dit [au sujet du vin] :

 

{mais dans les deux, le péché est plus grand que le bénéfice} s2 v219

 

alors que la cigarette n'a absolument aucun bienfait.

 

Elle est plutôt un mal dans sa totalité [et est donc à plus forte raison interdite].

 

Serviteurs d'Allah, le fait de fumer est un gaspillage d'argent.

 

Un fumeur de plus de soixante-dix ans, ayant passé une longue période de sa vie à fumer, s'est mis à compter la somme approximative dépensée dans l'achat de cigarettes.

 

Elle représentait environ 70 000 riyals (soit 14 000€).

 

Et notre Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

«Le jour du jugement, les pieds d'un serviteur ne bougeront pas tant qu'il n'aura pas été interrogé sur 4 choses: ... sur son argent d'où l'a t-il gagné et comment l'a t-il dépensé ?».

 

Quelle sera la réponse du fumeur lorsqu'il sera interrogé sur l'argent dépensée pour acheter des cigarettes ?

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a interdit les on-dit, le fait de trop poser de question et de gaspiller les biens.

 

Il ne fait absolument aucun doute que le fait de fumer est un gaspillage d'argent.

 

Serviteurs d'Allah, il est obligatoire pour le musulman de craindre Allah en sa propre personne, dans ses biens, dans sa raison et dans sa religion.

 

Il lui incombe de préserver intégralement ces choses et de se prémunir avec force, de tout gaspillage et dilapidation.

 

Où vont toutes ses grandes sommes d'argent dépensées dans l'achat de cigarettes ?

 

Quelles sont ces entreprises qui les produisent ?

 

La plus grande partie de ses entreprises, si ce n'est toutes, sont des entreprises juives.

 

Quelle grande perte vers laquelle se dirige le fumeur, notamment avec les dégâts causés sur ses biens, sa santé, son corps, et en renforçant ces entreprises en leur faisant engranger d'importants bénéfices.

 

Serviteurs d'Allah, j'ai lu dans un rapport d'un médecin, une histoire étonnante concernant le poumon d'un fumeur.

 

Dans ce rapport, le médecin rapporte qu'il a demandé à un fumeur d'expirer la fumée d'une cigarette dans une bouteille blanche.

 

Il n'avait pas encore fini de tout expirer que la couleur de la bouteille avait déjà changée.

 

Il a expliqué que ce changement de couleur causé par cette expiration de fumée qui s'est propagée à l’intérieur de la bouteille dans laquelle il a soufflé, est à plus faible mesure, à l'image de ce qui se produit dans les poumons du fumeur.

 

Ainsi, les médecins conseillers, confirment que le fait de fumer est un mal total et porte préjudice à la santé ; la bouche, la gorge, les poumons, le sang... et est la cause de bon nombre de maux.

 

Avant cela, les savants du Livre d'Allah et de la Sounnah du Messager d'Allah, ainsi que les gens de sciences et ceux qui sont doués de perspicacité dans la religion d'Allah, ont opté à l'unanimité, pour l'interdiction du fait de fumer, sur le fait que c'est un délit et un péché.

 

Serviteurs d'Allah, ne craignons-nous pas Allah, béni et élevé soit-Il !

 

Que celui qui est éprouvé par ce mal s'empresse et accoure vers le repentir à Allah, et qu'il abandonne ce mal sans y retourner.

 

Ainsi, alors que nous somme dans ce noble endroit, nous nous dirigeons tous vers Allah, et nous lui demandons par Ses noms parfaits et Ses attributs sublimes, en étant sincère dans nos demandes à notre Seigneur qu'Il aide nos frères qui sont éprouvés par la cigarettes à arrêter et qu'Il les éloigne de son mal et qu'ils l'abandonne sans jamais y retourner.

 

Il est certes celui qui exauce les invocations.

 

Il est celui en qui nous avons espoir et Il est notre Garant et quel bon Protecteur Il est.

 

Toutes les louanges appartiennent à Allah, celui dont la bonté est immense, la gratitude, la générosité et la faveur sont larges.

 

Et j'atteste qu'il n'y aucune divinité digne d'être adorée, seule, sans associé, en dehors d'Allah. Et j'atteste que Mohammed et son serviteur et Messager, que les éloges et le salut d'Allah soient sur lui, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

 

Ceci étant: serviteurs d'Allah, craignez Allah.

 

Serviteurs d'Allah, ceci un est appel lancé au nom de toute personne jalouse et conseiller, et cet appel est lancé en direction de tout consommateur, vendeur et acheteur de cigarettes.

 

Nous leur disons: Craignez Allah.

 

J'attire votre attention sur le fait que tout ce qui vient d'être évoqué concernant la cigarette est valable pour la chicha qui est plus grave encore, plus néfaste et plus dangereuse.

 

Craignons-donc Allah, serviteurs d'Allah, et redoublons de prudence à Son égard, en secret et en public.

 

Sermon du 25-5-1429 H.

traduit par 3ilmnafi3.over-blog.com

 

أضرار التدخين

أما بعد معاشر المؤمنين عباد الله : اتقوا الله تعالى وراقبوه مراقبة من يعلم أنّ ربَّه يسمعه ويراه . وتقوى الله جلّ وعلا: عملٌ بطاعة الله على نورٍ من الله رجاء ثواب الله ، وتركٌ لمعصية الله على نورٍ من الله خيفة عذاب الله

عباد الله : هذه وقفة مع ممارسة خاطئة وعادة سيئة وفعلة آثمة وقع فيها كثير من الناس أضرَّت بأبدانهم وأتلفت أموالهم وأثّرت على صحتهم وعقولهم وأفكارهم ، ولا يزالون مع مرِّ الأيام وانصرام الشهور والأعوام وهم يشاهدون الأضرار تلو الأضرار لا يزالون مع ذلك مصرِّين على تلك الممارسة مستديمين على تلك العادة

الحديث - عباد الله - عن التدخين وما أدراك ما التدخين !! تلكم الآفة الخطيرة والسم الزُّعاف والمرض الفتّاك والشر المستطير ، وهذه المعاني أعلم الناس بها وأدراهم بها من يمارس التدخين ؛ لأنه لا يزال في معاناة وشدّة من هذه الممارسة السيئة ، لا يزال يجني أضرارها يوماً بعد يوم وزماناً بعد زمان ومع ذلك لا يزال ممارساً لها

عباد الله : إنَّ منّة الله علينا أمّة الإسلام بهذا الدِّين العظيم أنه دين عظيم مبارك جاء ليحفظ عقول الناس ، ويحفظ أبدانهم ، ويحفظ أموالهم ، ويحفظ أديانهم ؛ والتدخين مضر بهذا كلّه - عباد الله - أضراراً متفاوتة بيّنها العلماء في كتب نافعة ورسائل مفيدة فيها تنبيهٌ للغافل وتعليمٌ للجاهل وتبصيرٌ للمستبصر

عباد الله : إنّ من يتأمَّل قواعد الشريعة ودلائل الكتاب والسنة لا يشك ولا يرتاب في حرمة التدخين وأنه آفة خطيرة وذنب يجب على كلِّ مدخن أن يتقي الله عزَّ وجل بالتوبة منه والبعد عنه وتركه إلى غير رجعة . يقول الله تبارك وتعالى مبيناً ما جاءت هذه الشريعة محمَّلة به بما بعث به رسوله ومصطفاه صلى الله عليه وسلم يقول الله تبارك وتعالى : { وَيُحِلُّ لَهُمُ الطَّيِّبَاتِ وَيُحَرِّمُ عَلَيْهِمُ الْخَبَآئِثَ } [الأعراف:157] والدّخان بشهادة كلِّ مدخن خبيث و ليس بطيب

الدّخان - عباد الله - قاتلٌ للنفوس قتلا بطيئاً ومتدرّجاً ، وقد قرأت في بعض الإحصائيات أنّ معظم وفيات العالم بسبب التدخين ، وجاء في بعض الإحصائيات أن أكثر من مليون وخمس مئة نفس تموت سنوياً بسبب التدخين والله تبارك وتعالى يقول في كتابه:{ وَلاَ تَقْتُلُواْ أَنفُسَكُمْ إِنَّ اللّهَ كَانَ بِكُمْ رَحِيماً } [النساء:29] ويقول جلّ وعلا : { وَلاَ تُلْقُواْ بِأَيْدِيكُمْ إِلَى التَّهْلُكَةِ وَأَحْسِنُوَاْ إِنَّ اللّهَ يُحِبُّ الْمُحْسِنِينَ } [البقرة:195] وما من ريب أنّ المدخن بتدخينه ملقٍ بنفسه إلى التهلكة ؛ تهلكة أيما تهلكة ! في صحته وفي ماله وفي بدنه وفي أهله وفي ولده وفيمن هو بجانبه

عباد الله : من قواعد الشريعة العظام ما جاء في حديث النبي عليه الصلاة والسلام حيث قال : ((لَا ضَرَرَ وَلَا ضِرَارَ)) والدُّخان يتنافى كلّ المنافاة مع هذه القاعدة العظيمة ، فالدّخان ضرر كلّه وليس فيه أيّة فائدة . ولما حرم الله تبارك وتعالى الخمر في كتابه العزيز قال سبحانه وتعالى : { وَإِثْمُهُمَا أَكْبَرُ مِن نَّفْعِهِمَا } [البقرة:219] والدخان لا نفع فيه مطلقا ؛ بل كلُّه ضرر

عباد الله : التدخين إضاعةٌ للمال وقد أحصى أحد المدخنين الذي أمضى في الدخان عمراً مديداً حيث جاوز عمره السبعين عاماً ، أحصى تقريبيا الأموال التي صرفها في شراء الدخان فزادت في سنواته كلِّها على الستين ألف ريال صرفها كلها في التدخين ، ونبيُّنا صلى الله عليه وسلم يقول: (( لاَ تَزُولُ قَدَمَا عَبْدٍ يَوْمَ الْقِيَامَةِ حَتَّى يُسْأَلَ عَنْ أربع)) وذكر منها (( وَعَنْ مَالِهِ مِنْ أَيْنَ اكْتَسَبَهُ وَفِيمَا أَنْفَقَهُ )) فماذا هو قائلٌ المدخن يوم القيامة إذا سُئل عن تلك الأموال التي أنفقها في شراء الدخان ؟ وقد نهى النبيُّ صلى الله عليه وسلم عن قيل وقال وكثرة السؤال وإضاعة المال، والتدخين إضاعة للمال قطعاً ولا ريب

عباد الله : إنّ الواجب على المسلم أن يتقي الله تبارك وتعالى في نفسه وفي ماله وفي عقله وفي دينه ويحافظ على هذه الأشياء محافظة تامة ، ويحذر أشد الحذر من كل مضيِّع لها مهدِرٍ لها ؛ فتلك الأموال الطائلة التي تُصرف في شراء الدخان إلى أين تذهب ؟ وما هي الشركات المصنعة لها ؟ وأعظم الشركات إن لم يكن كلها صنعا للتدخين شركات يهودية ، فما أعظمها من خسارة يقدِّمها المدخن ! بالإضرار بماله وصحته وبدنه وبتقوية تلك الشركات بإرسال تلك الأموال الطائلة إليها

عباد الله : قرأت في بعض التقارير لأحد الأطباء في حديث عجيب عن رئة المدخن وفي ضمن ذلك التقرير يقول ذلك الطبيب : أحضرتُ مدخِّناً عندي وطلبتُ منه أن يدخِّن وأن ينفث دخانه على زجاجة بيضاء ، فما لبث وقد انتهى من دخانه إلا وتغير لون الزجاجة ، ثم أخذ يبيَّن أن هذا التغيُّر على لون الزجاجة بسبب الدخان الذي بُثَّ فيها ونفث عليها مثله وأضعاف أضعافه يكون في رئة المدخِّن ، ولهذا قرّر الأطباء النّصحاء أن الدخان آفة كله وضرر على الصحة كلها - على الفم والحنجرة وعلى الرئة وعلى الدم - ويسبب أضراراً كثيرة خطيرة . وقبل ذلك أجمع أهل العلم بكتاب الله وسنة رسول الله صلوات الله وسلامه عليه وأهل البصيرة بدين الله أجمعوا على حرمة التدخين وتجريمه وتأثيم صاحبه

ألا - عباد الله - فلنتق الله تبارك وتعالى ولنسارع بل وليبادر كلُّ مبتلًى بهذه الآفة إلى التوبة إلى الله عزّ وجل وإلى توديع هذه الآفة إلى غير رجعة . هذا وإننا في هذا المقام الكريم نتوجه إلى الله جميعاً سائلين الله تبارك وتعالى بأسمائه الحسنى وصفاته العليا صادقين في سؤالنا لربِّنا أن يعين إخواننا وأحبّائنا المبتلين بالتدخين على تركه وأن يخلِّصهم من شرِّه وأن يوفقهم لتوديعه إلى غير رجعة إنّه تبارك وتعالى سميع الدعاء وهو أهل الرجاء وهو حسبنا ونعم الوكيل 

الخطبة الثانية
الحمد لله عظيم الإحسان واسع الفضل والجود والامتنان ، وأشهد أن لا إله إلا الله وحده لا شريك له ، وأشهد أن محمداً عبده ورسوله صلى الله وسلم عليه وعلى آله وصحبه أجمعين . أما بعد عباد الله: اتقوا الله تبارك وتعالى 

عباد الله : هذا نداء نرفعه باسم كلِّ غيور وناصح نداءٌ - عباد الله - نرفعه إلى كل مدخن وإلى كل بائعٍ للدخان وإلى كل مشترٍ له قائلين له: اتق الله .ولا يفوتني هنا أيضاً أن أنبِّه على أمر ألا وهو : أنّ ما يقال في التدخين كلِّه يقال في الشيشة ؛ بل هي أنكى وأشد وأخطر وأعظم ، فلنتق الله - عباد الله - لنراقبه في السر والعلانية والغيب والشهادة

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee
22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 20:10
Abréger la salutation sur le Prophète صلى الله عليه وسلم (audio)

 

Question :

 

Concernant l'écriture du ص (abréger la salutation sur le Prophète صلى الله عليه وسلم) ?

 

Réponse :

 

Concernant l'écriture du "ص" ou "صلعم" et ce qui est appelé initiales, il n'est pas convenable de le faire quand il n'y a pas de nécessité.

 

Mais plutôt que la personne l'écrive (entièrement) : Quand elle sera lue, il lui sera inscrit sa récompense.

 

Quant à devant la nécessité, il n'y a pas de mal à ce que l'on salue sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, une salutation complète (faite) avec la langue sans l'écrire.

 

Il a certes été rapporté que l'imâm Ahmad a écrit le musnad, et il n'écrivait pas la salutation sur le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Mais, seulement, il saluait sur le Prophète صلى الله عليه وسلم avec sa langue.

 

À cause de la nécessité car le musnad était dans son entier sur les hadîths et qu'il y avait peu d'encre et le papier était cher.

 

Alors l'imâm Ahmad n'écrivait pas "sallaLlâhou alayhi wa sallam" dans le musnad mais il le prononçait avec sa langue comme al hafiz Ibn Hajar l'a mentionné dans alfath.

 

Donc si la personne a besoin de cela devant la multitude de mentions du nom du Prophète صلى الله عليه وسلم ou parce qu'il écrit, avec un Shaykh par exemple, et qu'il a besoin de résumer un peu et qu'il veut mettre un signe par lequel il indique la salutation sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, je ne vois pas de mal à cela.

 

Et Allâh est le Plus Savant.

 

Traduit par le Cercle des Sciences : telegram.me/cercle_sciences

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî -الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee