Rechercher

Mielly-mélo médecine prophétique

button0_normal.gif

 

divider--23-.png

 

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 - szTBh2

 

العلم الشرعي النافع

المستمد من

الكتاب والسنة

بفهم سلف الأمة

 

La science légiférée

extraite du Coran

et de la sounna

selon la compréhension

de nos

pieux prédécesseurs


 

divider--23-.png

 

logo_elhouda.jpg

 

divider--23-.png

sounnahp.PNG

banner-for-main-radio_2--1-.jpg

GRRS.png

unnamed.png

avatars-000023913300-9b8ubk-t200x200

logo_--2-.gif

 

divider--23-.png

 

twitter

Avertissements et licence

divider--23-.png

 

 panneau_attention.png

 

Le site العِلمُ الشَّرعِي regroupe des articles qui ont attiré notre attention sur le web francophone, arabophone et anglophone.

Si nous mettons un lien vers un article, cela ne signifie pas que le site qui l'héberge est libre de toute erreur.

Chaque webmaster est responsable du contenu qu'il propose et nous n'avons fait que mettre un lien vers une traduction de paroles des savants والله أعلم.

 

Tout ce que le site contient comme articles, peut être copié et diffusé sans autorisation et sans limitation en veillant à ne rien modifier, ni enlever, ni ajouter aux articles et à la condition que le nom de notre site y soit mentionné.

 

La bannière, le logo et les illustrations restent © la propriété exclusive du site et ne doivent en aucun cas être copiés et utilisés sans autorisation préalable.

 

Licence Creative Commons
 
 

 

divider--23-.png

 

clipart fleches 0198Copie d'articles

en provenance d'autres sites

 

clipart fleches 0198On n'est pas à l'abri

du piratage !

 

clipart fleches 0198Le site : العِلمُ الشَّرعِي

 n'a aucun compte Facebook 

القائمـة - Catégories

A visiter...

divider--23-.png    

divider--23-.png

divider--23-.png

Recommandation (تزكية) écrite de Cheikh 'Ali Redâ Al-Madany حفظه الله pour le site 3ilmchar3i.net

 

"Le site français "3ilm char3i" agit avec bel effort au service de la sunna et de la victoire du minhaj salafi, loin du sectarisme et de la haddadiya et de l'ensemble des groupes égarés.

Qu'Allâh les bénisse."


TAZQIYA

 

Twitter de Cheikh le 17 septembre 2014

 

Cheikh 'Ali Redâ Ibn 'Abd Allah Al-Madany - الشيخ علي رضا بن عبدالله المدني

clipart_fleches_0198.pngVoir la biographie de Cheikh

Y53Y5.png Question :


Quelle est la différence entre le muslim et le croyant, qu’Allâh vous accorde la réussite ? 

 

Réponse de Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine :


L’islam et la foi sont deux termes qui se rejoignent dans la signification.

 

S’ils sont séparés l’un de l’autre dans la phrase, c’est-à-dire si un des deux est mentionné en un lieu, sans l’autre, alors il inclut l’autre.

 

Et s’ils sont mentionnés ensembles dans une seule formulation, alors chacun d’eux prend une signification à part. 

 

Ainsi si l’islam est mentionné seul, il inclut tout l’islam de par ses législations, ses doctrines, sa bienséance et son éthique comme a dit Allâh عز و جل (traduction rapprochée) :

 

{Certes, la religion acceptée d’Allâh, c’est l’Islam}.

 

Et de même le muslim, s’il est mentionné tel quel, de façon absolue, alors il inclut quiconque se tient sur les législations de l’islam de par les doctrines, les actes, les bienséances et autre que cela.


Il en va de même pour la foi, le croyant s’oppose au mécréant, s’il est dit "foi" et "croyant" sans le mot "islam" avec eux, alors il généralise la religion entièrement.

 

Et s’il est dit "islam" et "foi" dans une seule formulation alors la "foi" s’explique par les actes des cœurs, et leur doctrine ; et "l’islam" s’explique par les actes des membres et c’est pour cela que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit dans sa réponse à Jibril :

 

"L’islam est que tu attestes qu’il n’y a de divinité digne d’adoration en dehors d’Allâh et que Mohammed est l’Envoyé d’Allâh…" jusqu’au dernier des piliers de l’islam, et il a dit pour la Foi "que tu croies en Allâh et Ses anges et Ses livres…" jusqu’au dernier des piliers de la foi qui sont connus.  

 

Ce qui indique cette différence est Sa Parole تعالى (traduction rapprochée) :

 

{Les Bédouins ont dit: «Nous avons la foi». Dis: «Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt: Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs}, et ceci indique la différence entre "l’islam" et la "foi".

 

La foi est dans le cœur, et ce qui est nécessaire pour sa présence dans le cœur est la droiture des membres, en vertu de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"N’est-ce pas qu’il y a dans le corps humain un morceau de chair, que s’il est bon, tout le corps sera bon, et s’il est corrompu, tout le corps sera corrompu, n’est-ce pas qu’il s’agisse du cœur", en opposition à l’islam, qui lui est dans les membres, et il peut révéler le croyant véridique, et il peut être un défaut de foi. 

 

C’est cela la différence entre les deux, et il est apparu qu’il n’y a de différence entre les deux que s’ils sont réunis dans une seule énonciation, et si l’un des deux est isolé dans l’énonciation, alors il inclut l’autre.

 

السؤال: أيضاً يا شيخ محمد يقول في رسالته ما الفرق بين المسلم والمؤمن وفقكم الله؟

الجواب الشيخ: الإسلام والإيمان كلمتان يتفقان في المعنى إذا افترقا في اللفظ بمعنى أنه إذا ذكر أحدهما في مكان دون الآخر فهو يشمل الآخر وإذا ذكرا جميعاً في سياق واحد صار لكل واحد منهما معنى فالإسلام إذا ذكر وحده شمل كل الإسلام من شرائعه ومعتقداته وآدابه وأخلاقه كما قال الله عز وجل (إِنَّ الدِّينَ عِنْدَ اللَّهِ الْأِسْلامُ) وكذلك المسلم إذا ذكر هكذا مطلقاً فإنه يشمل كل من قام بشرائع الإسلام من معتقدات وأعمال وآداب وغيرها وكذلك الإيمان فالمؤمن مقابل الكافر فإذا قيل إيمان ومؤمن بدون قول الإسلام معه فهو شامل للدين كله أما إذا قيل إسلام وإيمان في سياق واحد فإن الإيمان يفسر بأعمال القلوب وعقيدتها والإسلام يفسر بأعمال الجوارح ولهذا قال النبي صلى الله عليه وسلم في جوابه لجبريل (الإسلام أن تشهد أن لا إله إلا الله وأن محمداً رسول الله) إلى آخر أركان الإسلام وقال في الإيمان (أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه إلى آخر أركان الإيمان المعروفة ويدل على هذا الفرق قوله تعالى (قَالَتِ الْأَعْرَابُ آمَنَّا قُلْ لَمْ تُؤْمِنُوا وَلَكِنْ قُولُوا أَسْلَمْنَا وَلَمَّا يَدْخُلِ الْأِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ) وهذا يدل على الفرق بين الإسلام والإيمان فالإيمان يكون في القلب ويلزم من وجوده في القلب صلاح الجوارح لقول النبي صلى الله عليه وسلم (ألا وإن في الجسد مضغة إذا صلحت صلح الجسد كله وإذا فسدت فسد الجسد كله ألا وهي القلب) بخلاف الإسلام فإنه يكون في الجوارح وقد يصدر من المؤمن حقاً وقد يكون من ناقص الإيمان هذا هو الفرق بينهما وقد تبين أنه لا يفرق بينهما إلا إذا اجتمعا في سياق واحد وإما إذا انفرد أحدهما في سياق فإنه يشمل الآخر

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

image153d.png

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Question :

 

Quelle est la différence entre la foi et l’islam ?

 

Réponse de Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz :

 

La foi c’est l’islam, et l’islam c’est la foi, dans l’absolue.

 

Car la foi c’est l’attestation des cœurs et de tout ce qui se rapporte à l’islam parmi les paroles et les actes.

 

Et ainsi l’islam c’est l’assujettissement à Allâh et la soumission à Lui par son unicité et la sincérité pour Lui, et l’obéissance à Ses ordres et le délaissement de Ses interdits.

 

Si l’un des deux est formulé, il inclut l’autre, comme IL عز و جل a dit (traduction rapprochée) :

 

{Certes, la religion acceptée d’Allâh, c’est l’Islam} (Ali Imran, v19), c’est-à-dire que la foi est incluse dedans. 


Mais s’ils sont associés, alors l’islam concerne les actes apparents, et la foi concerne les actes cachés.

 

Ainsi, la réunion entre les deux est comme dans le hadith de Jibril lorsqu’il interrogea le Prophète صلى الله عليه وسلم au sujet de l’islam et de la foi, il lui expliqua l’islam par les choses apparentes telles que les deux attestations, la prière, l’aumône légale, le jeûne et le pèlerinage ; et il lui expliqua la foi par les choses cachées, il dit :

 

"Que tu croies en Allâh, en Ses anges, Ses livres, Ses envoyés, le jour dernier, et au destin qu’il soit bon ou mauvais".

 

Ceci est la différence entre les deux : lors de la réunion, ce qui est voulu par l’islam sont les actes apparents, et la foi sont les actes cachés ; et lors de la séparation l’un de l’autre, l’un englobe l’autre, et ainsi il dit صلى الله عليه وسلم :

 

"la foi comporte soixante-dix et quelques branches, la meilleure d’entre-elles est de dire il n’y a de divinité digne d’adoration en dehors d’Allâh, et la moindre est de retirer une nuisance du chemin, et la pudeur est une branche de la foi"

 

Ainsi la foi est soixante-dix et quelques branches et l’islam est inclut dedans, et c’est pour cela qu’il a mentionné la meilleure : il n’y a de divinité digne d’être adorée en dehors d’Allâh, et ceci est la base de l’islam, cela indique que si la foi est mentionnée, elle inclut l’islam, et de même si l’islam est mentionné, il inclut la foi chez les gens de la sunna. 

 

الفرق بين الإيمان والإسلام

ما الفرق بين الإيمان والإسلام؟

الإيمان هو الإسلام، والإسلام هو الإيمان عند الإطلاق؛ لأن الإيمان تصديق القلوب وكل ما يتعلق بالإسلام من قول وعمل، والإسلام كذلك هو الانقياد لله والخضوع له بتوحيده والإخلاص له وطاعة أوامره وترك نواهيه، فإذا أطلق أحدهما شمل الآخر، كما قال عز وجل: إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللّهِ الإِسْلاَمُ.. (19) سورة آل عمران، يعني والإيمان داخل في ذلك، أما إذا جمعا فإن الإسلام هو الأعمال الظاهرة، والإيمان هو الأعمال الباطنة، إذا جمع بينهما كما في حديث جبريل لما سأل النبي عن الإسلام والإيمان، فسر له النبي الإسلام بالأمور الظاهرة كالشهادتين والصلاة والزكاة والصيام والحج، وفسر له الإيمان بأمور باطنة قال: (أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه ورسوله واليوم الآخر وبالقدر خيره وشره)، هذا هو الفرق بينهما: عند الاجتماع يكون الإسلام المراد به الأعمال الظاهرة، والإيمان الأعمال الباطنة، وعند انفراد أحدهما يدخل فيه الآخر، وهكذا قوله -صلى الله عليه وسلم-: (الإيمان بضع وسبعون شعبة، فأفضلها قول: لا إله إلا الله، وأدناها إماطة الأذى عن الطريق، والحياء شعبة من الإيمان)، فالإيمان بضع وسبعون شعبة يدخل فيه الإسلام؛ ولهذا ذكر أفضل ذلك: لا إله إلا الله، وهي أصل الإسلام، فدل ذلك على أن الإيمان إذا أطلق دخل في الإسلام، وهكذا إذا أطلق الإسلام دخل فيه الإيمان عند أهل السنة

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

image153d.png

Question :


Qu’est-ce que la foi ? Et quelle est la différence entre la foi et l’islam ?

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :


La religion est constituée de trois degrés.

 

Le premier degré est l’islam, et le plus élevé au-dessus de lui est la foi, et le plus élevé au-dessus de la foi est l’excellence, tel que cela fut rapporté dans le hadith de Jirbil عليه الصلاة و السلام, lorsqu’il interrogea le Prophète  صلى الله عليه وسلم au sujet de ces degrés.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم lui répondit sur tous les degrés.

 

À la fin, le Prophète صلى الله عليه وسلم  dit à ses compagnons :

 

"Il s’agit de Jibril, il est venu à vous afin de vous enseigner les affaires de votre religion".

 

Et il l’a évoqué (la religion) par degrés en commençant par le plus inférieur, puis celui qui lui est supérieur, puis celui qui lui est supérieur. 

 

Lorsque les bédouins vinrent au Prophète صلى الله عليه وسلم, au début de leur entrée dans l’islam, ils prétendirent pour eux-mêmes un degré qu’ils n’avaient pas atteint.

 

Ils vinrent en tant que muslims, et prétendirent à la foi alors qu’elle est un degré qu’ils n’avaient pas atteint de loin.

 

Et c’est pour cela qu’Allâh leur répliqua par Sa Parole (traduction rapprochée) :

 

{Les Bédouins ont dit: «Nous avons la foi». Dis: «Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt: Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs}

(rapporté par l’imam Muslim dans son sahiih 1/36-38, d’après un hadith de Omar Ibn Al Khattab رضي الله عنه et il est une partie du hadith de Jibril en version longue).

 

Ainsi au début de leur islam, la foi ne s’était pas établit dans leur cœur bien qu’ils avaient la foi, mais leur foi était faible ou infime.

 

On déduit de Sa parole (traduction rapprochée) :

 

{car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs} que celle-ci pénétrera dans le futur, et ils ne sont ni mécréants ni hypocrites, mais ils sont muslims et ils ont avec eux quelque chose de la foi, mais elle est infime, ils ne méritent pas encore d’être nommés des croyants. Mais la foi s’établira dans leur cœur par la suite, selon Sa Parole {car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs} (sourat al hujurât, v144).

 

Et si l’islam et la foi sont évoqués ensembles, ils se dissocient. Ainsi l’islam prend une signification spécifique, et la foi prend une signification spécifique.

 

Comme dans le hadith de Jibril, il interrogea le Prophète صلى الله عليه وسلم au sujet de l’islam et il dit :

 

"l’islam est que tu attestes qu’il n’y a de divinité digne d’adoration en dehors d’Allâh et que Mohammed est l’Envoyé d’Allâh, que tu accomplisses la prière, que tu t’acquittes de l’aumône légale, que tu jeûnes le mois de Ramadhân et que tu accomplisses le pèlerinage à la Maison Sacrée si tu en as la capacité".

 

Et il lui demanda au sujet de la foi et il dit صلى الله عليه وسلم  :

 

"la foi est que tu croies en Allâh, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier et au destin qu’il soit bon ou mauvais"

(rapporté par l’Imam Muslim dans son sahiih, d’après le hadith de Omar Ibn Al Khattab رضي الله عنه, et il est une partie du hadith de Jibril dans sa version longue).


Ainsi, sur cela l’islam est l’assujettissement apparent, et la foi est l’assujettissement caché, ceci s’ils sont évoqués ensemble.

 

Mais si l’islam est mentionné seul et que la foi est mentionnée seule, alors l’un englobe l’autre, si l’islam est évoqué seul ou la foi est évoquée seule, alors un des deux est inclut dans l’autre.

 

Si l’islam uniquement est évoqué, la foi est incluse. Si la foi seulement est évoquée, l’islam est inclut.

 

Et c’est pour cela que les gens de science disent : ces deux-là, s’ils se rejoignent ils se dissocient, et s’ils se dissocient, ils se rejoignent. 

 

Ainsi la foi chez les gens de la sunna et du consensus c’est : une mise en pratique par les membres, une formulation par la langue et une attestation par le cœur.

 

Et l’islam est inclut dans cela, et c’est une formulation par la langue, une mise en pratique par les membres, et une attestation par le cœur, s’il est mentionné tout seul. 

 

الفرق بين الإيمان والإسلام

ص السؤال : ما هو الإيمان وما الفرق بينه وبين الإسلام؟

نص الإجابة : الدين ثلاث مراتب‏.‏ المرتبة الأولى‏:‏ الإسلام‏.‏‏‏ وأعلى منها‏:‏ الإيمان، وأعلى من الإيمان الإحسان‏.‏ كما جاء ذلك في حديث جبريل - عليه الصلاة والسلام - حين سأل النبي - صلى الله عليه وسلم - عن هذه المراتب، وأجابه النبي - صلى الله عليه وسلم - عن كل مرتبة‏.‏‏ وفي النهاية قال النبي - صلى الله عليه وسلم - لأصحابه‏:‏ "‏هذا جبريل أتاكم يعلمكم أمور دينكم‏" .‏ وقد ذكرها مرتبة مبتدئًا بالأدنى ثم ما هو أعلى منه ثم ما هو أعلى منه‏.‏‏‏ فالأعراب لما جاءوا إلى النبي - صلى الله عليه وسلم - في أول دخولهم في الإسلام ادعوا لأنفسهم مرتبة لم يبلغوها‏.‏ جاءوا مسلمين، وادعوا الإيمان وهي مرتبة لم يبلغوها بعد‏.‏ ولهذا رد الله عليهم بقوله‏:‏ ‏{ ‏قَالَتِ الأَعْرَابُ آمَنَّا قُل لَّمْ تُؤْمِنُوا وَلَكِن قُولُوا أَسْلَمْنَا وَلَمَّا يَدْخُلِ الإِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ‏ } ‏ ‏[‏رواه الإمام مسلم في ‏"‏صحيحه‏"‏ ‏(‏1/36-38‏)‏‏.‏ من حديث عمر بن الخطاب رضي الله عنه‏.‏ وهو جزء من حديث جبريل الطويل‏]‏‏. فهم في أول إسلامهم لم يتمكن الإيمان في قلوبهم وإن كان عندهم إيمان ولكن إيمانهم ضعيف أو إيمان قليل‏.‏ ويستفاد من قوله‏:‏ ‏{ ‏وَلَمَّا يَدْخُلِ الإِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ‏ }‏ أنه سيدخل في المستقبل، وليسوا كفارًا أو منافقين ولكنهم مسلمون ومعهم شيء من الإيمان لكنه قليل لم يستحقوا أن يسموا مؤمنين‏.‏ لكنهم سيتمكن الإيمان في قلوبهم فيما بعد في قوله‏:‏ ‏{ ‏وَلَمَّا يَدْخُلِ الإِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ‏ }‏ ‏[‏سورة الحجرات‏:‏ آية 14‏]‏‏. ‏والإسلام والإيمان إذا ذكرا معًا افترقا‏.‏ فصار للإسلام معنى خاص وللإيمان معنى خاص‏.‏ كما في حديث جبريل فإنه سأل النبي - صلى الله عليه وسلم - عن الإسلام فقال‏:‏ "‏الإسلام أن تشهد أن لا إله إلا الله وأن محمدًا رسول الله، وتقيم الصلاة وتؤتي الزكاة وتصوم رمضان وتحج البيت إن استطعت إليه سبيلاً‏" ‏‏.‏ وسأله عن الإيمان فقال‏:‏ ‏"الإيمان أن تؤمن بالله وملائكته وكتبه ورسله واليوم الآخر والقدر خيره وشره‏"‏ ‏[‏رواه الإمام مسلم في ‏"‏صحيحه‏"‏ من حديث عمر بن الخطاب رضي الله عنه‏.‏ وهو جزء من حديث جبريل الطويل‏] ‏‏.‏ فعلى هذا يكون الإسلام هو الانقياد الظاهري، والإيمان هو الانقياد الباطني هذا إذا ذكرا جميعًا‏.‏ أما إذا ذكر الإسلام وحده أو الإيمان وحده فإنه يدخل أحدهما في الآخر، إذا ذكر الإسلام وحده أو الإيمان وحده فإن أحدهما داخل في الآخر‏.‏ إذا ذكر الإسلام فقط دخل فيه الإيمان‏.‏ وإذا ذكر الإيمان فقط دخل فيه الإسلام‏.‏ لهذا يقول أهل العلم‏:‏ إنهما إذا اجتمعا افترقا، وإذا افترقا اجتمعا‏.‏‏‏ فالإيمان عند أهل السنة والجماعة‏:‏ هو عمل بالأركان وقول باللسان وتصديق بالجنان‏.‏‏ ويدخل فيه الإسلام، يكون قولًا باللسان وعملًا بالأركان وتصديقًا بالجنان‏. إذا ذكر وحده

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

Traductions : Oum Oumayr

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Y555.jpg Le Messager d' Allah صلى الله عليه وسلم a  dit:

 

وما اجتمع قوم في بيت  من بيوت الله يتلون كتاب الله ، ويتدارسونه بينهم؛ إلا نزلت عليهم السكينه ، وغشيتهم الرحمه ، وحفتهم الملائكة ، وذكرهم الله فيمن عنده

 

"Il n'y a pas une fois où des gens se réunissent dans l'une des maisons d'Allah pour réciter le Livre d'Allah et pour l'étudier entre eux sans que la sérénité ne descende sur eux, que la miséricorde ne les couvre, que les anges ne les entourent de leurs ailes et qu'Allah ne les mentionne devant ceux qui sont auprès de Lui."

Hadith Authentique rapporté par Muslim, Ahmad, Abû Dâwûd, At-Tirmidhî et Ibn Mâja

separador zpse7d33b51

Commentaire

 

Ce hadith indique que l'apprentissage de la science s'effectue dans les mosquées puis qu'elles sont les maisons d'Allah, un endroit où se trouvent les anges, et où se trouvent la sérénité et la miséricorde.

 

Ainsi, il convient que l'apprentissage de la science s'effectue dans les mosquées, et non dans des camps de vacances et dans des aires de repos...

 

Il n'y a pas de mal à ce qu'il y ait des assises de science ou une école où l'on étudie la science.

 

Cependant, les mosquées sont  meilleures et quelle que puisse être l'étude celle-ci effectuée dans la mosquée cela sera toujours meilleure.

 

Mais si il s'y trouve une science enseignée dans celle-ci alors il n'y a pas de mal mais son profit sera moindre comparé à celui de la mosquée.

 

"Il n'y a pas une fois où des gens se réunissent dans l'une des maisons d'Allah pour réciter le Livre d’Allah"c'est à dire les mosquées.

 

"pour réciter le Livre d'Allah" le lire, et étudier sa récitation de manière correcte et l'apprendre, car c'est la base de la science, "et pour l'étudier entre eux" comprendre ses interprétations.

 

Et le but n'est pas uniquement Al-Hyfdh (l'apprentissage) et que tu apprennes le Qur'an et que tu le récites selon les dix récitations.

 

Non !

 

Ceci est seulement un moyen et ce n'est pas l'objectif.

 

Ce qui est demandé est que tu comprennes et étudies ses sens et que tu le mettes en pratique.

 

BUL021 Premièrement : Tu le lis

BUL021 Deuxièmement : Tu le comprends

BUL021 Troisièmement : Tu le mets en pratique.

 

Et la mise en pratique du Qur'an c'est le but visé.

 

Néanmoins, son apprentissage, le respect des règles de récitation, la compréhension de ses sens et son interprétation selon la manière correcte ne demeurent que des moyens amenant à mettre en application le Noble Qur'an.

 

"sans que la sérénité ne descende sur eux" c'est à dire le calme, la tranquillité, le repos.

 

Et sa parole : "que les anges ne les entourent de leurs ailes" : les anges soutiennent les croyants, ils descendent sur les étudiants afin de les soutenir, de les protéger des démons.

 

Ils descendent sur les combattants dans le sentier d'Allah afin de les renforcer et de leur donner du courage durant le combat et afin de faire fuir l'ennemi.

 

Ainsi, ils descendent sur les croyants durant le Djihad, lors de l'accomplissement des bonnes oeuvres, ils aident les musulmans.

 

"que les anges ne les entourent de leurs ailes" c'est à dire: ils les entourent afin qu’aucun mal ne leur parvienne et que personne ne leur fasse de mal.

 

"et qu'Allah ne les mentionne devant ceux qui sont auprès de Lui" c'est à dire : auprès de la grande assemblée.

 

Allah les mentionne d'une noble façon, Il l'en informe son assemblée qui est composée d'anges.

 

Il les vante auprès des anges.

 

Tout ceci nous prouve le grand mérite de l'étude de la science, et le fait de lui donner beaucoup de temps pour son acquisition.

 

Ainsi, celui qui souhaite obtenir cette distinction qu'il donne de son temps et qu'il fasse des efforts dans l'apprentissage de la science auprès des gens de science et ceci dans les maisons d'Allah (Puissant et Exalté) car les maisons d'Allah ont été bâties pour l'acquisition du savoir...

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

المنحة الربانية في شرح الأربعين النووية - hadith 36

copié de sounnah-publication.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

jhj.jpg Question :

 

Le questionneur dit :

 

Qu'Allah vous préserve.

 

Parfois, des différents et malentendus se font nombreux entre les salafis;

 

Alors, quels sont vos conseils et orientations afin que les frères Salafis soient tel (unis comme) le cœur d'un seul homme et qui repoussent les discordes et litiges? 

 

Réponse :

 

Nul doute que ceci émane d’une faiblesse sur la crainte (taqwa) d'Allah ainsi que la fermeté et la droiture.

 

S'il y avait la fermeté et la droiture sur les ordres véridiques d'Allah, vous ne trouveriez alors pas ces choses.

 

Cependant, il ya des maux personnels alors laissons-les se libérer de ces maux personnels et qu'ils soient droit et ferme sur la vérité afin qu’ils soient tel un seul corps [unis].

 

Comme le Prophète (sur lui la prière et la paix) a dit: 

 

مثل المؤمنين في توادهم وتراحمهم وتعاطفهم مثل الجسد, إذا اشتكى منه عضو تداعى له سائر الجسد بالسهر والحمى

 

«L'exemple des croyants dans leur amour mutuel, la miséricorde et la compassion, est comme celle d'un corps.

Si une partie se sent mal, le reste du corps souffre de l'insomnie et la fièvre ». 

 

Je leur conseille d'avoir la crainte [Taqwa] d'Allah, la fermeté et la droiture, et je me le conseille à moi-même d’abord, qu'Allah vous bénisse.

 

De même, [je vous conseille] de la diligence sur la fraternité, l'amour mutuel, l'affection et se fréquenter pour Allah, Le Béni et Très-Haut.

 

Ceci en opposition à la haine mutuelle, la rancœur, et le mépris.

 

Nous devrions plutôt remplacer cela par de l’amour, de la miséricorde et de l’affection mutuelle. 


Ensuite, de ce qui nous éloigne des différends, c'est que nous devons éviter tous les moyens qui mènent à la séparation.

 

Cette personne va de pair avec les Sourouris et quelqu'un dit: « je ne veux pas l'abandonner ».

 

Cela porte sur la séparation et les discordes [Fitan].

 

Cette personne va de pair avec les Ikhwaan [Al-Muslimin] et celui-ci va de pair avec tel ou tel groupe; il va avec tel ou tel parti et qui provoque [en conséquence] la séparation et le fractionnement entre les salafis et [créer] des divergences entre eux.

 

Les raisons sont nombreuses, personne ne peut les énumérer en dehors d'Allah, le Puissant et Majestueux.

 

Donc, évitez complètement les raisons qui mènent aux divergences et faites preuve de diligence en s'accrochant au Livre et à la Sunna et ayez la compréhension mutuelle entre vous par le biais du Livre d'Allah et la Sunna de Son Messager, sur lui la prière et la paix, ceci unifie vos cœurs et vous unissent, qu'Allah mette la bénédiction dans vos cœurs et vous maintienne sur la vérité.

 

copié de minhaj sunna

 

      الخلافات بين السلفيين

فقد سئل العلامة ربيع بن هادي المدخلي - حفظه الله - هذا السؤال : يقول السائل حفظكم الله تكثر أحيانًا الخلافات وسوء التفاهم بين السلفيين أنفسهم فما توجيهكم ونصائحكم كي يكونوا الأخوة السلفيين على قلب رجل واحد ويتفادوا الفتن والنزاعات؟

فأجــاب - حفظه الله : هذا ناشئ عن الضعف في تقوى الله والثبات والاستقامة ؛ لو كان هناك ثبات واستقامة على أمر الله الحق ماتجد مثل هذه الأشياء ، ولكن في هناك أمراض نفسية فليتخلصوا من هذه الأمراض النفسية ، وليثبتوا وليستقيموا على الحق فسيكونون مثل الجسد الواحد ، كما قال عليه الصلاة والسلام

(( مَثَلُ المؤمنين في تَوَادِّهم وتراحُمهم وتعاطُفهم مثلُ الجسد ، إِذا اشتكى منه عضو تَدَاعَى له سائر الجسد بالسَّهَرِ والحُمِّى ))

، فأنا أوصيهم بتقوى الله والثبات والاستقامة وأوصي نفسي بذلك قبلهم بارك الله فيكم

والحرص على التآخي والتحاب والتواد والتزاور في الله -تبارك وتعالى-، بدل من أن نتبادل البغضاء والشنآن والكراهية نتبادل الحب والتراحم والتعاطف، ثم مما يبعدنا عن الخِلافات أن نتجنب كل الأسباب التي تؤدي إلى الفرقة، هذا يروح مع السرورين يقول ما أريد أن اتركه ! تسببت في الفرقة والفتن ، هذا يذهب مع الإخوان هذا يذهب مع الحزب الفلاني يذهب مع الطائفة الفلانية تسببت في الفرقة وتسببت في تفريق السلفيين، والخلافات بينهم والأسباب كثيرة مايحصيها إلا الله -عز وجل-

فتجنبوا أسباب الخلافات تمامًا واحرصوا على التمسك بالكتاب والسنة، والتفاهم فيما بينكم بكتاب الله وسنة رسوله -عليه الصلاة والسلام- تأتلف قلوبكم وتجتمع بارك الله فيكم قلوبكم وأجسادكم على الحق والخير

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

UGUGUG.jpg

icone_audio.gif Ecouter le Cheikh

 

Qu’Allah couvre d’éloges et salue notre Prophète Muhammad, sa famille, ses Compagnons et tous ceux qui emprunteront sa voie jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Voici un témoignage d’un des élèves de l’éminent savant du hadith de Médine de son époque, Shaykh Hammad Al-Ansarî (d.1418H) رحمه الله...

 

article separator1

 

Notre Cheikh Hammad Al-Ansârî رحمه الله, d’une large miséricorde m’interrogea une fois :


Qu’est ce que signifie chez vous la bienfaisance envers les parentsÔ Muhammad ?

 

Je (Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil) dis alors :

 

Par Allah, que tu dises le matin : qu’Allah vous salue, debout à leur porte, désirez-vous quelque chose ?


Et s'ils répondent non, alors qu’Allah vous récompense, salam ‘alaykoum.


Et le soir venu : qu’Allah vous salue, désirez-vous quelque chose ?


S'ils répondent non, alors louange à Allah. Celui qui fait ça, nous le considérons comme bienfaisant envers ses parents.

 

Cheikh Hammad Al-Ansârî me dit :


Chez toi, ta mère travaille ?

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil :

 

Oui, ai-je répondu- elle fait la cuisine, balaye, lave

 

(Cheikh ajoute que c' était à une époque où il n'était pas courant d'avoir des servantes) 

 

Cheikh Hammad Al-Ansârî me dit :


Par Allah !

 

Si à une femme de ménage, à qui tu donnes un salaire, qui cuisine, passe l’aspirateur, lave tu ne dirai pas qu’Allah te salue, tu serai alors désobéissant [envers Allah] concernant cette femme de ménage ! 

 

Puis le Shaykh ajouta :

 

Par Allah !


Je n’ai pas le souvenir que ma mère ait un jour accomplit une tâche ménagère : ni cuisiner, ni balayer, ni laver.


Lorsque j’avais de l’argent, je payais une femme de ménage, dans le cas contraire je m’en chargeais moi-même. 

 

Observes mon frère émérite !


Mais ceci demande des efforts.

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil dit ensuite :

 

Certains disent : « Ô mère, lève-toi m’apporter à boire. Lève-toi préparer mon thé ! »

 

Extrait d'une conférence de Shaykh Mohammad Ibn ‘Abdul-Wahhaab Al-’Aqil intitulée:

" حق الوالدين " - La bienfaisance envers les parents -

Traduit par Abû Mohammed حفظه الله

copié de islam-nancy.com

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Abdul-Wahhaab Al-'Aqil -  للشيخ محمد بن عبد الوهاب العقيل

Cheikh Hâmad Ibn Mohamed Al-Ançâry - الشيخ حماد بن محمد الانصاري

Questionneur :

 

Qu’Allâh prolonge votre vie et Qu’Allâh vous accorde la bénédiction ainsi que sur votre science…

 

Il nous parvient beaucoup de paroles diffusées, accompagnées de ceci :

 

FSQZQ.png

Quel est le jugement légal de ces choses, particulièrement si elles sont combinées à la science et aux gens de science ? 


Et est-il permis que les gens se les échangent entre eux dans leurs messages ?

 

Qu’Allâh vous raffermisse ?

 

Cheikh :


Ne pas envoyer ces cœurs est meilleur.

 

Questionneur :


Et nous est-il permis de réprimander quiconque les insère dans les messages ? 

 

Cheikh :


Aucun doute que ces dessins peuvent ouvrir une porte du mal, il convient de conseiller quiconque les envoie. 

 

clipart_fleches_0198.pngOriginal en arabe

 

Traduction : Oum Oumayr

 

Cheikh Badr Ibn Mohamed Al-Badr Al-'Anzy - الشيخ بدر بن محمد البدر العنزي

loupe.pngClic sur l'image pour l'agrandir

Sans titre 1

 

side-navigation-divider3

 

L'Imâm As-Shâfi'i رحمه الله a dit : 

 

أنظر في المال والحال والصحة إلى من دونك

 

Lorsque tu te compares aux autres en matière de richesses, de statut et de santé,

regarde les gens qui sont moins favorisés que toi.

 

وانظر في الدين والعلم والفضائل إلى من فوقك


Et lorsque tu te compares aux autres au niveau de la religion, du savoir et de la vertu,

regarde ceux qui sont meilleurs que toi.

 

 

Source: Al-Akhlâq was-Siyâr - Ibn Hazm al-Andalusi 

copié de minhaj sunna

 

Imam 'Ali Ibn Hazam Al-Andalusy -  الإمام علي ابن حزم الأندلسي

EFEZRFZE.jpg

 

Question 1:

 

Un homme prie sans que son front et son nez ne touchent le sol pendant la prosternation.

 

Quel en est l'avis religieux ?

 

Sa prière est-elle accomplie et valide ?

 

Réponse 1:

 

Si la réalité est telle que vous l'avez décrite, à savoir que son front et son nez ne touchent pas le sol quand il se prosterne, sa prière est nulle, vu qu'il est authentiquement rapporté d'après le Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il a dit:  

 

"Il m'a été ordonné de me prosterner sur sept os : Le front ­et il toucha aussi son nez par la main" … jusqu'à la fin du hadith.

 

A l'origine, l'ordre implique l'obligation, à moins qu'il y ait une excuse qui l'empêche de les poser au sol.

 

Dans ce cas, sa prière sera valide.


Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

 السجود

س1: رجل يصلي، إلا أن جبهته وأنفه لا يصلان الأرض في السجود، ما حكم الشرع، هل صلاته تامة وصحيحة؟

ج1: إذا كان الواقع كما ذكرت من أن جبهته وأنفه لا يصلان إلى الأرض في السجود - فصلاته باطلة؛ لما ثبت من قول النبي صلى الله عليه وسلم:  أمرت أن أسجد على سبعة أعظم: الجبهة - وأشار إلى أنفه  ... الحديث، والأصل في الأمر الوجوب، اللهم إلا إذا كان معذورًا عذرًا يمنعه من وضعهما على الأرض فصلاته صحيحة

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 7175

 

La première question de la Fatwa numéro (7175)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

TTRTRTR.jpg Question :


Notre cheykh, j’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve à trois reprises différentes ; Quel est le sens de mon rêve ?

 

Qu’Allah vous bénisse.


Réponse :


Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :


Sache que celui qui voit le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve, s’il le voit sous les traits qui étaient les siens ici-bas, a vu la vérité.

 

En effet le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم a dit:

 

«Celui qui me voit en rêve m’a bel et bien vu, car le diable ne prend pas mon apparence.» (1), et dans une autre version: «Celui qui m’a vu a vu la vérité.» (2).

 

Ainsi, sa vision صلَّى الله عليه وسلَّم en rêve ne sera vraie que si elle correspond à sa description qui est bien connue dans les hadiths parlant de lui.

 

Si elle n’y correspond pas, alors elle n’est qu’un amas de rêve et l’œuvre du diable qui se joue de l’être humain.

 

Le diable prend une forme autre que celle du Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم et fait croire à la personne qui ignore comment était le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم ici-bas que c’est son image, alors qu’il n’en est rien.

 

C’est pour cette raison que lorsque quelqu’un venait raconter à Ibn Sîrîn رحمه الله qu’il avait vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم [en rêve], il lui disait: «Décris-moi celui que tu as vu.».

 

S’il lui faisait une description qu’il ne connaissait pas, il lui disait alors: «Tu ne l’as pas vu.» (3).

 

C’est par ce critère que l’on connaît celui qui a réellement vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم de celui à qui le diable a fait croire qu’il l’a vu.

 

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

(1) Rapporté par Al-Bukhâri, chapitre du « Savoir » (hadith 110) et des « Bonnes manières » (hadith 6179), par Mouslim, chapitre « La vision » (hadith 6056), par Ibn Mâdjah, chapitre de « L’interprétation des rêves » (hadith 4034), par Ahmad (hadith 7367) par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

(2) Rapporté par Al-Boukhâri, chapitre «L’interprétation » (hadith 6996), par Mouslim, chapitre « La vision » (hadith 6058), Ahmed (hadith 22096) et par Ad-Dârimi (hadith 2195) par l’intermédiaire d’Abou Qatâda رضي الله عنه.

(3) Al-Boukhâri l’a narré dans As-Sahîh et dont la chaîne de narration manque d’un narrateur ou plus, chapitre de « Chapitre de l’interprétation » (3/449). Al-Hâfidh Ibn Hadjar رحمه الله a dit dans Fat’h Al-Bâri (12/465) : « On nous l’a rapporté avec une chaîne Mawsôl(lié) par l’intermédiaire d’Ismâ`îl Ibn Is’hâq Al-Qâdhi, sa chaîne de narration est authentique », voir : As-Silsila As-Sahîha (1-6/517) d’Al-Albâni.

 

في صحَّة رؤية النبيِّ صلَّى الله عليه وآله وسلَّم في المنام

السؤال: شيخَنا، رأيتُ في منامي رسولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم ثلاثَ مرَّاتٍ ليست على التوالي، فما تأويلُ رؤيايَ؟ بارك اللهُ فيكم

الجواب:الحمدُ لله ربِّ العالمين، والصلاة والسلام على من أرسله اللهُ رحمةً للعالمين، وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، أمَّا بعد

فاعلمْ أنَّ رؤيةَ النبيِّ صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم في المنامِ إذا وافقتْ صفتَه التي كان عليها في الدنيا فقدْ رأى الحقَّ لقولِه صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم: «مَنْ رَآنِي فِي الْمَنَامِ فَقَدْ رَآنِي، فَإِنَّ الشَّيْطَانَ لاَ يَتَمَثَّلُ بِي»(١)، وفي روايةٍ: «مَنْ رَآنِي فَقَدْ رَأَى الْحَقَّ»(٢)؛ ذلك لأنَّ رؤيتَه صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم في النومِ لا تكون حقًّا إلاَّ إذا طابقتْ صفتَه المعلومةَ في شمائلِه صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم، فإنْ لم تكنْ على وجهِ الموافَقَةِ فما هي إلاَّ أضغاثُ أحلامٍ ومِنْ تلاعُبِ الشيطانِ بابنِ آدَمَ، إذِ الشيطانُ يتمثَّل في صورةٍ أخرى يُخَيِّل للرائي الجاهلِ بصفتِه التي كان عليها صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم أنها صورةُ النبيِّ صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم وليستْ كذلك، ولهذا كان ابنُ سيرين -رحمه الله- إذا قصَّ عليه رجلٌ أنه رأى النبيَّ صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم قال: «صِفْ لي الذي رأيتَه»، فإنْ وصف له صفةً لا يعرفها، قال: «لم تره»(٣). وبهذا المقياسِ يُعْلَمُ مَنْ رأى رسولَ اللهِ صَلَّى اللهُ عليه وآلِه وسَلَّم حَقًّا ممَّن يخيِّل إليه الشيطانُ رؤيتَه

والعلمُ عند الله تعالى، وآخر دعوانا أنِ الحمد لله ربِّ العالمين، وصلَّى الله على نبيِّنا محمَّدٍ وعلى آله وصحبه وإخوانه إلى يوم الدين، وسلَّم تسليمًا

١) أخرجه البخاري في «العلم» (١١٠) وفي «الأدب» (٦١٧٩)، ومسلم في «الرؤيا» (٦٠٥٦)، وابن ماجه في «تعبير الرؤيا» (٤٠٣٤)، وأحمد (٧٣٦٧)، من حديث أبي هريرة رضي الله عنه

٢) أخرجه البخاري في «التعبير» (٦٩٩٦)، ومسلم في «الرؤيا» (٦٠٥٨)، وأحمد (٢٢٠٩٦)، والدارمي (٢١٩٥)، من حديث أبي قتادة رضي الله عنه.

٣) علَّقه البخاري في «التعبير» (٣/ ٤٤٩)، قال الحافظ ابن حجر رحمه الله في «الفتح» (١٢/ ٤٦٥): «وقد رويناه موصولاً من طريق إسماعيل بن إسحاق القاضي وسنده صحيح»، وانظر: «السلسلة الصحيحة» (٦-١/ ٥١٧

الجزائر في: ٠٧ من المحرَّم ١٤٢٧ﻫ

الموافق ﻟ: ٠٦ فبراير ٢٠٠٦م

الفتوى رقم: ٢٤

الصنف: فتاوى العقيدة - أركان الإيمان - الرسل

 

Fatwa n°: 24

Catégorie: Fatwas relatives au dogme et monothéisme

La véracité de la vision du Prophète en rêve

Alger, le 7 Al-Mouharram 1427 H, correspondant au 6 février 2006 G

copié de ferkous.com

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'az Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés