compteur de visite

Catégories

21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 20:25
Attention aux traductions de Messaoud Boudjenoun (notamment chez les Éditions : «Ibn Hazm», «Universel», «Al Bouraq») ! (audio)

 

Question :


Je voulais savoir sur le fait que des traducteurs traduisent des livres des shouyoukhs (savants) en français en mettant souvent leurs commentaires, et ces commentaires sont très fatals vis-à-vis de la bonne 3aqida (croyance) comme c’est le cas du traducteur Messaoud Boudjenoun qui a traduit pas mal de livres de nos savants salafis.


Comme livres : « Les histoires des Prophètes », dans un passage il commente la Main d’Allah تبارك و تعالى en disant que ça veut dire « la puissance » الله المستعان, « Les jardins des Vertueux », « Tafsir d’Ibn Kathir » etc


Et l’édition de ces livres c’est Universel.

 

Que doit-on faire de ces livres là qui sont beaucoup vendus, notamment dans les maktaba (librairies) salafiya, quels conseils pouvez-vous nous donner ?

 

Voici un extrait d’un livre qu’il a écrit, qui s’intitule « Salafisme et Soufisme, l’éternel malentendu » :

 

« le malentendu semble avoir de beaux jours devant lui.

Il en sera ainsi tant qu’on refusera d’admettre que l’Islam est très riche et très diversifié dans sa pensée.

Il peut accepter toutes les tendances et toutes les écoles de pensées, qu’elles soient basées sur la raison comme celle des Mou3tazilites, sur la conciliation entre la raison et le texte (comme) celle des Ash3arites, sur la conformité aux textes apparents du Coran et du Hadith comme c’est le cas pour les Salafistes, ou sur la connaissance de Dieu à travers la maîtrise des passions de l’âme et sa purification comme l’enseignent les Soufis.

Il est vrai que toutes ces tendances ont leurs fondements et leurs références dans le Coran et la Sunna Prophétique.

L’essentiel est de ne pas dévier des principes fondamentaux de l’Islam et de ses dogmes immuables.

Pour le reste, il s’agit de vocation et d’efforts d’interprétation "ijtihad" ».


Tfadal Cheikh.

Réponse :


Donc celui qui a traduit comme ça, qui a traduit la Main d’Allah عز و جل par « la puissance » etc donc celui-là c’est un « meskin » (miséreux), c’est un meskin dans la 3aqida.

 

Et donc s’il y a quelqu’un qui (le) connait ou qui peut lui écrire et lui dire : « Regarde ce que tu as dit alors que ce n’est pas vrai c’est faux ».

 

S’il revient et corrige الحمد لله, s’il ne corrige pas donc il faut mettre en garde contre lui.

 

S’il ne corrige pas, s’il ne veut pas corriger, il dit : « Non ce n’est pas vrai », donc il faut faire une mise en garde contre lui.

 

Quant aux maktabat de salafi, ils ne doivent pas vendre des livres pareils car ils vont (égarer) les gens à leur donner la 3aqida des Ash3arites et des Matouridites et des Koullabiya.


Donc il faut mettre en garde ceux qui ont des maktaba et des librairies de salafi et leur dire : « Attention regardez celui-là comment qu’il explique, comment qu’il traduit c’est ça la 3aqida Ash3arira » et pour ne pas vendre des livres pareils, ne pas semer le poison.

 

Vous avez dit de celui-là que c’est un menteur d’avoir résumé… Maintenant je me rappelle, celui-là ce n’est pas vrai, il n’a pas traduit le livre « Riyadh As-Salihin » (le jardin des vertueux) et il dit dans le titre que comme quoi c’est la traduction, ce n’est pas vrai !

 

C’est un petit résumé.

 

Normalement il ne fait pas ça, il met les gens en erreur.

 

Moi-même j’avais cru que je possédais la traduction de « Riyadh As-Salihin » alors que ce n’est pas vrai, c’est juste un résumé, deux lignes comme ça et il passe.

 

Qu’il craigne Allah سبحان و تعالى

 

Réponse 227 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود