compteur de visite

Catégories

1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 12:36
Les moments d'exaucement le jour du vendredi (vidéo)

Question :

 

Celui qui interroge dit :

Certains savants disent que...

 

(Ici Cheikh lui corrige des fautes de grammaire dans la question. Puis explique les règles grammaticales)

 

(Observez donc comment un savant enseigne à ses élèves. et observez la réaction de l'étudiant, qui n'ose pas élever la voix et se fait tout petit...)

 

Question :

 

Ils disent qu'il est obligatoire au musulmans afin qu'ils soient exaucés lors de la dernière heure du vendredi qu'il soit dans un lieu de prière, après la prière du 'Asr, à faire du rappel et en restant en état de pureté, jusqu'à ce que soit lancé l'adhan de la prière du maghreb.

 

Réponse :

 

Tout d'abord, dans le vendredi il y a une heure, nul serviteur musulman ne concorde avec elle, demandant à Allah quelque chose sans qu'Allah ne la lui octroie.

 

Il est rapporté dans le Sahih Muslim, qu'elle commence de la sortie de l'imam le jour du vendredi jusqu'à l'accomplissement de la prière. Cela est rapporté de façon marfou3 (remontant jusqu'au Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم) dans le hadith d'Abou Moussa.

 

Et selon lui, l'heure de exaucement la plus espérée le jour du vendredi...

 

Quand est-elle ?

 

Entre l'arrivée de l'imam jusqu'à l'accomplissement de la prière du vendredi. il s'y trouve un moment pour la l'invocation : après l'adhan et avant le début du sermon, il y a un moment pour l'invocation.

 

(Un autre moment se trouve) Entre les deux sermon de la prière du vendredi même.

 

Lorsqu'il est debout en prière, il invoque entre les deux prosternations et il invoque dans le Tachahoud, il invoque dans la prosternation.

 

Ceci est ce qu'il y a de plus souhaitable.

 

De même après la prière du 'asr.

 

Mais il est venu dans le hadith :

 

"alors qu'il est debout en prière".

 

Et ceci est rapporté au sujet de celui qui a dit :

 

"après la prière du 'asr, il y a certes une heure d'exaucement".

 

Cela est rapporté à son sujet.

 

Il dit donc, si un homme vient à la mosquée, puis prie ce qu'Allah lui permet de prier, puis il s'assoit en attendant la prière pour laquelle il est venu, alors il ne cesse d'être en prière aussi longtemps tant qu'il est ainsi à attendre la prière.

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées