compteur de visite

Catégories

1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 12:13
Les méfaits du smartphone dans les mosquées (audio)

 

Dans les mosquées, les paroles prononcées et les actes accomplis ne doivent être que ceux pour lesquels ont été construites les mosquées.

 

Les mosquées ont été construites pour la prière, pour le Coran, pour le rappel d'Allah, pour montrer notre reconnaissance envers Allah, pour Le louer, pour la science, pour l'étude et la compréhension.

 

Non pas pour les conversations mondaines et inutiles ou pour se détendre et plaisanter, ou pour l'immense calamité qui est apparue ces temps-ci  - les smartphones - qui contiennent toutes les calamités du monde !

 

Et vous les trouvez dans la mosquée, alors que certains d'entre eux sont en i'tikâf (retraite spirituelle dans la mosquée) – mais quel i'tikâf que celui-ci ?

 

Certains sont en i'tikâf, mais en realité, ils se consacrent à leurs téléphones portables et non pas à l'adoration et au rappel (dhikr) de leur Seigneur.

 

Même le mouvement de la main – et combien de fois l'ai-je mentionné – le mouvement de la main qui a lieu après la prière lorsque la personne fait le Tasbîh en disant Soubhân Allah, Soubhân Allah, Soubhân Allah.

 

Ce mouvement a été remplacé chez certaines personnes par le mouvement de leur pouce de haut en bas ou de bas en haut en fonction des programmes qu'ils veulent ouvrir sur leur smartphone.

 

A tel point que certains, à peine avoir prononcé la deuxième salutation [de clôture de la prière], qu'ils insèrent leur main dans leur poche et en sortent leur gadget ; ce qui montre que, même pendant qu'ils accomplissaient la prière obligatoire, leurs pensées étaient occupées par ce qu'il y a dans l'appareil.

 

Comme si la prière le retenait.

 

Et une fois qu'il a terminé la prière, il reprend tout de suite son gadget pour continuer avec le divertissement sur lequel il était distrait.

 

Et parmi eux, il y en a qui sont en i'i'tikâf !

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc que cela ?!

 

Quel genre d'i'tikâf est-ce donc, alors qu'il est insouciant, inattentif et négligent ?!

 

Ceci est une énorme calamité !

 

Pour cette raison, il convient à la personne qui accomplit l'i'tikâf de ne pas du tout utiliser son téléphone ; à moins qu'il y ait une grande nécessité ou un but bénéfique et important.

 

Quant au fait d'utiliser son téléphone selon ce qui vient d'être décrit, en réalité cela amoindrit son i'tikâf.

 

Les mosquées doivent être préservées de ce genre de distractions et divertissements.

 

Ces téléphones et ce qu'ils contiennent comme photos et autres méfaits, par Allah, ont causé du tort aux gens.

 

Par Allah, ils sont la cause de grands malheurs pour des gens.

 

Il y a quelque temps, on m'a rapporté que deux personnes marchaient dans la mosquée, l'un à côté de l'autre.

 

L'un d'eux s'est alors assis à la manière dont on s'assied pour le Tachahhoud, c'est-à-dire qu'il s'est placé directement dans cette position.

 

Puis il a commencé à bouger son doigt pendant que son ami le prenait en photo.

 

Et il se leva et s'en allèrent. Il s'est assis comme s'il priait.

 

Plus tard, ces amis verront cette photo et croiront qu'il priait dans la mosquée du Prophète - prière et salut d'Allah sur lui.

 

Alors qu'à la base, il n'a pas prié.

 

Au contraire, il s'est seulement assis pour qu'on le prenne en photo.

 

C'est comme ce que vous voyez au Hajj.

 

Une personne se tient debout devant les stèles [de Mina], par exemple, et demande à son ami de le prendre en photo, puis il lève ses mains.

 

Et après avoir pris la photo, il baisse ses mains.

 

Ceci pour qu'on voit qu'il faisait des invocations devant les stèles ou devant la Ka'ba.

 

Mais à la base, il ne faisait pas d'invocations du tout. 

 

Ces deux mains n'ont pas été levées sincèrement pour Allah pour invoquer Allah.

 

En fait, elles n'ont été levées que par ostentation.

 

Ceci est un grand malheur !

 

Certaines personnes passent par une assise de science, ils s'arrêtent et prennent en photo le Sheykh et se prennent en photo dans une assise de science.

 

Quel est l'intérêt de ces photos ?!

 

Ta photo et la photo du Sheykh, quel est l'intérêt ?!

 

Tu prends une photo !

 

Tout cela mène au désastre et à la perdition.

 

A cause de ces appareils, les gens sont maintenant touchés par de grands maux au sein même des mosquées.

 

Et parmi les choses déplorables et affligeantes, la musique que l'on entend beaucoup dans les mosquées.

 

Qui l'aurait cru - il y a vingt ans - qu'un jour la musique retentirait tous les jours dans les mosquées, aux heures de prière ?!

 

Il n'y a pas une inclination, une prosternation, ou une position dans la prière sans qu'on y entende la musique.

 

Ceci est un grand malheur.
 

De ce fait, dès lors que la personne franchit les portes de la mosquée, il lui incombe de tenir compte du caractère sacré de la maison d' Allah ainsi que des droits des fidèles.

 

Il doit tenir compte de la sacralité de l'endroit où il est entré.

 

En entrant à la mosquée, il est donc obligatoire de mettre le téléphone en mode silencieux ou de l'éteindre.

 

Ou mieux encore, de le laisser à l'extérieur de la mosquée et d'entrer à la mosquée pour prier, se rappeler Allah et ne pas se préoccuper, ni déranger les fidèles, par ces sons et divertissements.

 

Il y a quelques jours des gens priaient Tarâwih pendant que des enfants jouaient à des jeux sur leurs téléphones et ont dérangé ceux qui s'efforçaient de prier autour d'eux.

 

Certains ont dit être perturbés et incapables de prier.

 

Ces enfants jouaient à un jeu de course de voitures sur leur téléphone, à l'intérieur de la mosquée.

 

Ils ont dérangé et nuit aux gens autour d'eux.

 

Mais certains enfants n'obéissent pas.

 

Vous leur dites : « Ô mon fils, éteins ça ! ».

 

Mais ils n'écoutent pas, sont rebelles et n'ont aucun respect (envers leurs aînés).

 

Tout ceci sont des malheurs qui ont pénétré les mosquées et par lesquels les gens ont été éprouvés au sein des mosquées, ce qui a troublé l'adoration et a influé sur les gens.

 

Dans les mosquées, il n'est pas permis de lever sa voix sur la voix de son frère en récitant le Coran, pour ne pas perturber sa récitation.

 

Alors qu'en est-il de ces calamités présentes de nos jours qui ont engendré beaucoup de maux.

 

On demande à Allah – Puissant et Exalté soit-Il – qu'Il nous corrige tous !

 

Traduit par Al Bounyane

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان