Le jeu de dés (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jeu de dés (audio)

Question :

 

Quel est le degré d’authenticité du récit prophétique dans lequel il صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"Quiconque joue avec le dé a certes désobéi à Allâh" ?

 

Et qu’est-ce que le dé (an-nardou) ?

 

Réponse de Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn Bâz :

 

Le jeu de dé est un objet parmi les objets de distractions futiles, et le hadith est attesté, et il aura certes désobéi à Allâh et à Son Messager.

 

Et dans certaines versions :

 

"C’est comme s’il avait trempé sa main dans de la viande de porc et dans son sang".

 

Il s’agit d’un jeu, je ne le connais pas en détail mais il fait partie des objets de distractions.

حكم النرد

ما مدى صحة الحديث النبوي الذي قال فيه -صلى الله عليه وسلم

(من لعب بالنرد فقد عصى الله -عز وجل-)

 وما هو النرد؟

النرد آلة من آلات الملاهي، والحديث ثابت فقد عصى الله ورسوله، وفي بعض الروايات

(فكأنما صبغ يده في لحم خنـزير ودمه)

، فهو لعبة لا أعرف تفصيلها؛ لكنه من آلات الملاهي

Question :

 

Quel est le jugement du jeu de dé ?

 

Réponse de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri :

 

Ceci fait partie des jeux illicites.

 

Na'am.

ما حكم لعبة النرد؟

السؤال : هذا سائلٌ من تونس يقول: ما حكم لعبة النرد؟

الجواب : هذي من الألعاب المُحرَّمة. نعم

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly :

 

Sa parole - qu’Allâh lui fasse miséricorde -  "et le jeu de dé et d’échecs", et ceci selon le hadith de Abou Moussa Al Ach3ariy marfou3an :

 

"quiconque joue avec le dé a certes désobéi à Allâh et Son Envoyé"

rapporté par l’Imâm Ahmad رحمه الله تعالى, et Abou Dâwoud dans son Sunan, et Al Hâkim, et Abdel Ibn Humaid dans son musnad.

 

Le hadith de Burayda, rapporté par Muslim, le renforce : le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"quiconque joue au nardichîr c’est comme s’il avait trempé sa main dans la viande de porc et dans son sang"

rapporté par Muslim.

 

C’est-à-dire qu'il est souillé, comme s’il avait fait rentrer sa main dans une impureté, dans la viande de porc et dans le sang de porc et le refuge est auprès d’Allâh.

 

Ce hadith se trouve dans le sahîh Muslim.

 

Et cette comparaison, par cette image hideuse, indique le caractère illicite.

 

Et an-nardou (le dé), c’est un petit morceau de bois, ou d’ivoire ou d’os, elle peut être de bois, d’ivoire, ou d’os, c’est une pièce de forme carrée, sur laquelle il y a des points avec laquelle on joue.

 

Et ce qui lui ressemble le plus de nos jours, est ce jeu auquel ils jouent, dans ce jeu ouvert, comment est-ce qu’ils l’appellent ?

 

Ce jeu que l’on ouvre et sur lequel on joue ?

 

At-tâwlah ! At-tâwlah.

 

Ce qui lui ressemble le plus c’est at-tâwlah (le jeu de table/le Backgammon).

 

Ce jeu ouvert, que l’on ouvre, et on lui fixe deux parois, et on y jette cette pièce qui contient des points noirs sur ces faces, qui sont au nombre de 6 ou 8, ou je ne sais, ou bien 10, je ne sais pas combien, mais quelque chose dans ce genre.

 

Et ces petits cailloux de bois, ou d’ivoire, ivoire d’éléphant, ou de ce genre de choses parmi les os, sont trouvés, et ils sont taillés et polis, puis on y place dessus ces points, et ils sont lancées sur cette tâwlah, et ils jouent avec, et ils parient avec, nous demandons à Allâh la salut et la préservation.

 

Ceci est illicite !

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم l’a interdit, il a dit :

 

"quiconque joue avec le dé, a certes désobéit à Allâh et à Son Messager".

 

Ceci est un jeu perse d’origine. Son origine est en Perse.

 

Et celui qui le pratique est un désobéissant à Allâh et à Son Envoyé.

 

Et quiconque le pratique, c’est comme s’il avait trempé sa main dans le sang du porc et dans la viande de porc.

 

Ceci indique son caractère hideux et le refuge contre ceci est auprès d’Allâh.

 

Quant aux échecs, il n’y a pas de hadith authentiquement rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم à son sujet.

 

Et le plus élevé qui soit authentique à ce sujet, comme a dit l’imam Ahmad, c’est le hadith d'Ali رضي الله عنه.

 

L’imam Ahmad a dit que ce qui est authentique à ce sujet est ce qui est rapporté d'après Ali رضي الله عنه, qui a dit :

 

"les échecs font partie du jeu de hasard"

 

Fait partie du jeu de hasard !

 

Il passa près d’un groupe d’hommes qui y jouaient, il leur dit :

 

"que sont donc ces statues auxquelles vous êtes attachés ? Que vous êtes en train d'adorer ?".

Abdullâh Ibn Omar رضي الله عنهما fut interrogé à son sujet (les échecs), il répondit :

"Ceci est pire que le dé !"

 

Le jeu d’échecs, il est pire que le dé, et cela à cause de ce qu’il contient comme distraction futile et de perte de temps.

 

Et s’il contient des mises d’argent, alors il est illicite à plus forte raison car c’est du pari.

 

Cela implique l'argent et le fait de manger l'argent (d'autrui) sans aucun droit et cela n’est pas permis.

 

Et malheureusement, ce jeu est répandu parmi les musulmans et ils lui joignent des concours, hélas !

 

"Ils ont remporté telle partie d’échecs", quelle mauvaise partie !

 

Et quel mauvaise victoire est-ce donc dans la désobéissance à Allâh et à Son Messager صلى الله عليه وسلم !

 

Malheureusement, maintenant, il y a des concours dans le jeu de dé et dans les échecs, et bien plus dans les échecs.

 

Ceci est contraire au consensus des compagnons du Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

L’origine de ce jeu provient de la Perse.

 

Le jeu d’échecs provient de la Perse.

 

Et les gens de l’islam se sont assimilés à eux et le refuge contre cela est auprès d’Allâh.

 

Ainsi, le jeu de dé et d’échecs n'est pas permis.

 

Il est illicite.

 

Quant au dé, vous avez entendu les textes clairs du Prophète صلى الله عليه وسلم à son sujet.

 

Quant au jeu d’échecs, cela n’est pas authentiquement rapporté du Prophète صلى الله عليه وسلم mais authentiquement rapporté d'Ali رضي الله عنه et il est un calife sur la droiture, et il nous a été ordonné de le suivre, selon sa parole صلى الله عليه وسلم /

 

"accrochez-vous à ma sunna et à la sunna des califes qui sont sur la droiture, bien guidés, après moi, cramponnez-vous-y et mordez-y à pleines molaires"

le hadith.

 

Et il est authentiquement rapporté d’après Ibn Omar ce que vous avez entendu, il a dit à son sujet qu’il est pire que ?

 

Quoi ?

 

Que le dé !

 

Le témoin argumentatif est qu’il n’est pas permis de jouer à ces deux jeux, ni le dé, ni le jeu d’échecs, ni même, et à plus forte raison, d’y joindre des concours car il s’agit de concours dans des jeux illicites.

 

Traduit par Oum Omayr

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :