compteur de visite

Catégories

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:36
Si tu es incapable de secourir les adeptes de la sounnah, tais-toi et ne les trahis pas ! (audio)

La croyance de la faction sauvée : C'est-à-dire leur dogme, ce qu'ils ont pris comme religion, ce en quoi ils croient et ce à quoi ils ont accroché leur cœur solidement.

 

Ils n'éprouvent point de doute à son sujet, ni d'hésitation dans l'éclaircissement de ces points dogmatiques. 

 

Ceci est donc la croyance de la faction sauvée et victorieuse.

 

Le mot «faction» désigne ici un groupe de gens et al-jamâ'ah (le groupe) plus particulièrement.

 

Et ces deux qualificatifs  que sont «sauvée» et «victorieuse» ont été donnés par le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

En ce qui concerne le qualificatif «sauvée», ceci provient du hadith rapporté par voie de Mou'âwiyah, lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم évoque la division en disant :

 

«Ma communauté va se diviser en 73 factions, elles sont toutes au feu sauf une seule.»

Il lui fut demandé : «Quelle sera t-elle Ô envoyé d'Allâh ?»

Et il répondit «Al-jamâ 'ah».

 

Et dans certaines versions, il dit :

 

«Ceux qui seront sur la même voie que moi et mes compagnons». 

 

C'est à partir de cela que cette faction fut désignée comme étant «sauvée», car elle est sauvée du feu et de cette menace. 

 

Et sa caractéristique «victorieuse» vient du hadith, rapporté dans les deux authentiques, où le Prophète صلى الله عليه وسلم dit :

 

«Une partie de ma communauté ne cessera d'être sur la vérité apparente (victorieuse dans une autre version), ne lui nuiront en rien ceux qui les trahissent, ni même ceux qui s'opposent à eux, jusqu'à ce que vienne l'ordre d'Allâh.»

 

Et ce qui est voulu par l'ordre d'Allâh est la fin des temps, lorsqu'un vent saisira l'âme des croyants.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a décrit cette faction sauvée comme étant victorieuse.

 

Et la victoire ici vient en réponse à deux choses :

 

-Victorieuse contre ceux qui s'opposent à eux.

-Et victorieuse contre ceux qui les trahissent.

 

Nous savons donc que ceux qui forment un rang contre les adeptes de la sounnah, contre les salafiyyin, sont ceux qui divergent d'eux dans leur croyance.

 

Ils n'ont pas cru en ce en quoi eux ont cru.

 

Et ceci englobe les adeptes de l'innovation et des passions, ainsi que les mécréants et autre qu'eux.

 

Ils n'ont pas cru en ce en quoi ont cru les adeptes de la sounnah et du consensus dans les points dogmatiques.

 

Et ils ne s'affilient pas au dogme des adeptes de la sounnah et du consensus. 

 

Et le deuxième groupe sont ceux qui les trahissent et le terme «trahir» indique qu'il était de leur devoir de les secourir et qu'il bénéficiait avant cela du bon soupçon, mais ils ont - devant le bon soupçon dont il bénéficiait et le devoir de secours qu'il leur incombait - choisit de les abandonner.

 

Et ceci englobe celui qui fait partie des adeptes de la sounnah et qui quand a lieu la réfutation des adeptes des passions, de l'innovation et des déviations, abandonne les adeptes de la sounnah et ne se tient pas à leur côté.

 

Plutôt il commence à mettre en garde contre eux, à parler sur eux et se range du côté de leurs ennemis, il trahit la vérité et la rend confuse pour la faire apparaître sous une forme tronquée.

 

Ceux-là sont ceux qui contribuent au délaissement de la vérité et qui trahissent ses adeptes.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a décrit ici cette faction sauvée comme étant victorieuse contre ses opposants et les traîtres, et il a expliqué aussi que la bonne fin appartenait aux pieux.  

 

Nous pouvons donc en tirer comme leçon qu'il faut se méfier des opposants et des traîtres et qu'il faut être vigilant face à ce genre de conduites. 

 

Et plus un individu dissimule ce qu'il est vraiment et s'affilie en apparence aux adeptes de la sounnah - puis trahit les adeptes de la sounnah et du consensus en les abandonnant - plus sa nuisance est néfaste.

 

C'est pour cela que les grands imâm de l'islam ont énoncé que plus un innovateur est proche de la sounnah, plus le danger qu'il représente est grand.

 

Car l'ennemi externe, apparent et déclaré, inspire autant de méfiance à l'être intelligent qu'à celui qui l'est moins.

 

Il est donc reconnu par le savant et l'ignorant, celui-ci est juif, celui-ci est chrétien, celui-ci est jahmite, mou'tazili etc...

 

Mais plus il est proche des adeptes de la sounnah et invite à l'égarement, plus le danger qu'il représente est grand.

 

C'est pour cela que le danger des acha'irah pour les adeptes de la sounnah, est plus grand que le danger que représente par exemple : Les mou'tazilah, les jahmiyyah de la première génération, même si les acha'irah sont issus des jahmiyyah. 

 

Pourquoi cela ?

 

Parce que - comme l'ont dit Cheikh al-Islâm Ibn Taymiyyah et d'autres que lui - ils ont réussi à vendre leur égarement et à propager leur doctrine en prétendant qu'elle était celle de l'imâm Ahmad, qu'Allâh lui fasse miséricorde -. 

 

C'est pour cela que tu peux voir, parmi les ruses, les déviances et les tromperies des adeptes de l'innovation, il y a qu'ils essaient de s'affilier aux adeptes de la sounnah afin de s'introduire dans les rangs des adeptes de la sounnah et de les diviser. 

 

Beaucoup aujourd'hui, parmi ceux que nous entendons s'affilier à l'imam Ahmad alors que l'imam Ahmad est innocent d'eux, pratiquent le soufisme et appellent au culte des tombes et au polythéisme.

 

Si tu lui demandes : «Quelle est ta doctrine ?»

Il te répondra : «Je suis hanbalite»...

 

Mais les hanbalites, l'imam Ahmad et les adeptes de la sounnah sont innocents de lui et de sa doctrine.

 

Il en est de même pour certains individus, qui prétendent être salafî ou sunnî, puis tu t’aperçois que leur plus grande préoccupation est de combattre les savants de la sounnah, de les trahir et de ne pas les secourir. 

 

Comme il fut rapporté de nos grands imâms.

 

'Ouqbah ibn 'Alqamah vint à ArTât ibn Moundhir et lui dit :

 

«Il y a auprès de nous un homme qui lorsqu'on évoque les adeptes de l'innovation dit «laissez-les, ne les mentionnez pas»» ...

 

(Sois bien attentif à sa parole : «Il y a auprès de nous».

S'agit-il ici d'un innovateur ou bien d'un homme faisant partie de leur rang et restant avec ceux-ci ?

Il les fréquente).

 

ArTât ibn Moundhir répondit alors : 

 

«Il est avec eux (les adeptes de l'innovation), ne soyez pas trompés à son sujet.»

 

'Ouqbah dit alors :

 

«Sa réponse me laissa dubitatif, je suis donc parti voir al-Awza'î qui était expert dans ce genre d'affaires et je lui raconta que m'avait dit ArTât...

Al-Awzâ'î répondit alors «La parole juste est celle de ArTât, il est avec eux et ne soyez pas trompés à son sujet.»»

 

Et il en va de même aujourd'hui avec celui qui s'affilie à la sounnah et à la salafiyyah, alors que tu vois qu'il n'en qu'après les adeptes de la sounnah, il les décrit comme étant des exagérateurs, il dit : «Ils n’épargnent personne, laissez-nous tranquilles avec les mises en garde, nos cœurs sont morts... vous n'avez épargné personne».

 

Et ces expressions sont similaires à celles employée par l'homme dont ArTât dit  :

 

«Il est avec eux et ne soyez pas trompés à son sujet.» 

 

Et elles sont incluses dans le sens de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Ne lui nuiront en rien ceux qui les trahissent».

 

C'est une trahison envers les adeptes de la sounnah et du consensus.

 

Quand bien même tu n'es pas capable de secourir les adeptes de la sounnah, il ne t'est pas permis pour autant de les trahir, tais-toi donc.

 

Plutôt, supporter les gens de la sounnah est une obligation individuelle qui t'incombe.

 

Comme le dit Ibn Al-Qayyim dans an-noûniyyah :

 

هذا ونصر الدين فرض لازم*** لا للكفاية بل على الأعيان

 

Et secourir la religion est une obligation ... non pas communautaire, mais individuelle


بيد وأما باللسان فان عجز***ت فبالتوجه والدعاء بحنان

 

Par la main ou par la langue et si tu n'en es incapable ... en te tournant vers Allâh et en l'invoquant

 

Et non pas si tu en es incapable, en réfutant les adeptes de la sounnah, en diabolisant leur doctrine et leurs paroles et en les qualifiant par toutes sortes de mauvais adjectifs.

 

Ceci est une trahison.

 

La preuve est que la faction victorieuse est le groupe sauvé et que tout ceci sont des qualificatifs pour désigner un seul et même groupe : Les adeptes du hadith, les adeptes de la sounnah, les salafiyyin, les adeptes du athar, à travers les époques.

 

Ce sont ceux qui ont demeuré sur cette doctrine, la croyance des adeptes de la sounnah, et qui n'ont pas déviés...

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page Al-Firqatou An-Najiyatou

Cheikh Khâlid Ibn Dahwî Al-Dhafayrî - الشيخ خالد بن ضحوي الظفيري

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح