compteur de visite

Catégories

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 15:36
Le takfir entre extrémisme et laxisme - التكفير بين الإفراط والتفريط (audio)

Au nom d’Allâh, L'Infiniment Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Louange à Allâh, et que les éloges et le salut soient sur notre Prophète Muhammad, sur sa famille et sur l’ensemble de ses compagnons.

Ceci dit :

 

Ceci est la traduction en langue française d’une conférence en arabe qui fut donnée à Riyad, le 10/10/1428 de l’hégire, correspondant 22-10-2007 - par le grand savant, le Cheikh Sâlih Ibn Fawzân Abdallâh Al-Fawzân, qu’Allâh le préserve.

 

Le frère Abdelmalik Abou Adam, qu’Allâh le récompense en bien, a jugé opportun d’en faire la traduction sous forme d’un enregistrement audio et d’en faire ainsi profiter l’auditeur.

 

Le sujet que va traiter son éminence, le Cheikh Sâlih Al-Fawzân est de la plus haute importance, car en dehors du fait qu’il faille connaître l’Islam dans sa globalité, c'est-à-dire prendre connaissance de ses piliers, de ses obligations, de ses interdits (...), il y a d’autres questions qui sont très dangereuses et dans lesquelles il convient d'être extrêmement prudent.

 

On compte parmi ces questions, celle du Takfir. Même si elle revient sans cesse, à chaque période et en tout temps, toujours est-il qu’elle n’est pas forcement connue de tous, ou pas assimilée comme il se doit.

 

C’est pourquoi, dans ces questions importantes, le musulman a pour obligation de revenir vers les savants enracinés dans la science pour ne pas dévier et tomber soit dans l’extrémisme, soit dans le laxisme.

 

Ainsi, parmi les savants qui ont mis en évidence et éclaircit ce sujet délicat dans leurs ouvrages et leurs enseignements, on compte l’auteur de cette conférence, le Cheikh, Dr. Sâlih Al-Fawzân, qu’Allâh le préserve.

 

Il est considéré comme une personne auprès de qui on revient pour toutes les questions d’ordre religieuse et la fatwa, il fait partie des grands savants de la Sounna connu à notre époque, membre du Comité des Grands Savants et du Comité Permanent de la Délivrance des Fatwas (en Arabie Saoudite).

 

Durant cette conférence, le Cheikh développera la question du Takfir, entre l’extrémisme et le laxisme, en plus d’en évoquer des points essentiels et des bases solides sur lesquelles doit s’appuyer le musulman pour mieux comprendre le sujet, il avertira à propos des conséquences graves que peuvent entrainer une mauvaise compréhension des textes religieux et les suites néfastes d’un tel égarement.

 

Par la grâce d’Allâh, il y a encore de nombreux savants de la Sounna présents à notre époque et tous sont là pour orienter et rectifier les mauvaises compréhensions.

 

L’époque dans laquelle nous vivons, est une époque de grands troubles et de séditions.

 

Les sectes et groupes égarés prolifèrent, toutes et tous prétendent avoir la bonne compréhension de la religion.

 

Le musulman a pour obligation de s’éloigner des gens de l’égarement et tenir compte de la mise en garde d’Allâh (سبحانه وتعالى) et de Son Messager (صلى الله عليه وسلم) :

 

«C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s’y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d’autres versets qui peuvent prêter à des interprétations diverses.

Les gens, donc, qui ont au cœur une inclination vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allâh.

Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!" Mais, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent» [1]

 

Selon Aïcha (رضي الله عنها), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit après avoir récité ce verset :

 

«Si tu vois ceux qui suivent les versets équivoques, ce sont ceux-là qu’Allâh a nommés, méfie-toi donc d’eux !» [2]

 

Il doit s’éloigner de ces gens qui ont au cœur une inclination vers l’égarement et ne tenir compte que des éclaircissements et enseignement des savants pédagogues, apprendre sa religion qu’auprès des savants qui ont une très bonne connaissance des paroles d’Allâh et des paroles de Son Messager (صلى الله عليه وسلم), qui connaissent le sens des paroles d’Allâh et des paroles de Son Messager (صلى الله عليه وسلم), qui ont étudié auprès des gens de science et acquit de la clairvoyance et une bonne compréhension de la religion.

 

Parce que ce sont les savants qui connaissent le sens des versets coraniques prêtant à d'interprétations diverses, confrontent ceux-ci avec les versets sans équivoque et explicitent leurs sens.

 

Ce n'est pas permis de faire sa propre interprétation du Coran et suivre ses aspirations, alors que la personne est parfaitement ignorante, suivant la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) qui dit :

 

«Quiconque interprète le Coran selon son point de vue, qu'il s'apprête à occuper son siège en enfer.» [3]

 

La compréhension des textes est un domaine réservé aux gens de la science.

 

Personne n'a le droit de compter sur sa propre interprétation, alors qu'il est ignorant, car cela revient à faire dire à Allâh sans connaissance.

 

Or, Allâh (سبحانه وتعالى), a placé cet acte (qui consiste à Lui attribuer des paroles sans connaissance) au dessus de la mécréance, du point de vue de la gravité.

 

Allâh (Exalté Soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :

 

«Dis : «Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allâh ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas.» (sourate 33 verset 7)

 

Nous demandons à Allâh de rendre ce travail utile à l’Islam et de gratifier l’auteur pour tous ses enseignements, tout comme nous Lui demandons d’accorder une énorme récompense au frère Abdelmalik Abou Adam pour tous ses efforts dans la propagation de la vérité.

 

Nous Lui demandons également de lui accorder ainsi qu'à nous tous le succès et la sincérité dans les paroles et les actes.

 

Et enfin, nous implorons Allâh, de nous préserver de l’égarement et de ses gens, tout comme nous lui demandons de nous maintenir sur la Vérité jusqu’à Sa rencontre.

 

Car Il en est le Seul capable.

 

Et que les éloges d’Allâh et Son salut soient sur Son Messager, sa famille et tous ses compagnons, ainsi que sur ceux qui les ont bien suivis jusqu’au Jour du Jugement.

 

[1] Traduction du sens du verset n°07, de la Sourate 03.

[2] Hadith recueilli par Al-Boukhari (n°4547) et Mouslim (n°2665).

[3] Hadith recueilli par At-Tirmidhi, dans ses Sounan et l’imam Ahmad dans son Mousnad (1/269).

 

Sources : Conférence donnée par son éminence, le Cheikh Sâlih Ibn Fawzân Al-Fawzân (Qu'Allâh le préserve), intitulée : «Le Takfir entre Extrémisme et Laxisme» et qui a eu lieu dans l’une des mosquées de Djeddah, en date du 10/10/1428H ce qui correspond au 22/10/2007

Traduit par Abdelmalik Abou Adam

Publié par dourouss-abdelmalik.com

Conférence en arabe par Cheikh Sâlih Al-Fawzân

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة