compteur de visite

Catégories

4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 07:11
Ô croyants, craignez la mauvaise fin de votre vie ! (audio-vidéo)

L'imam Ibn Kathir, qu'Allâh lui fasse miséricorde, a cité dans "Le début et la fin - Al-bidaya wa nihaya", en se basant sur Ibn Jawzi que :

 

"Pendant les événements de l'année 53, un homme qui se nommait Abdou (son serviteur عز وجل), Ibn Abd Ar-Rahim, attaquait beaucoup les romains, combattait dans le sentier d'Allâh, et risquait la mort, ce qui lui aurait permis d'être compté parmi les martyres.

Il attaquait beaucoup les romains, puis un jour, lors d'une attaque, et pendant qu'il "blquait" un groupe de romains, il aperçut une femme romaine et en tomba amoureux.

Il lui a écrit : "Comment t'atteindre ?"

Elle a répondu : "Le seul moyen est que tu délaisses ta religion et que tu te convertisses à la mienne."

Le seul moyen est de renier l'islam et devenir mécréant, et il le fit.

Il choisit l'obscurité, il rejoignit le groupe, délaissa la religion, et entra dans le faux et la mécréance.

Le narrateur dit : "Quand on passait devant lui, on le regardait et lui demandait de ses nouvelles."

Il répondait : "Par Allâh, tout ce que je connais encore du coran est le verset (traduction rapprochée) :

"Le jour du jugement dernier les mécréants voudraient avoir été musulmans (soumis)" (sourate Al-Hijir verset 2)."

 

Allâh, le Seigneur des mondes est Celui qui nous stabilise sur Sa religion, car ce qui encourage à la stabilité est devenu rare, et ce qui pousse à la mauvaise fin est très fréquent, et a atteint les cerveaux et les coeurs et la vie sur tous les niveaux, en effet, l'Homme ne peut rester stable que par l'aide d'Allâh.

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a dit en parlant des tentations :

 

"L'homme se réveillera croyant et se retrouvera le soir mécréant, et le soir il sera croyant et se réveillera mécréant, vendant sa religion contre quelques biens de ce bas-monde."

 

Ici le prophète صلى الله عليه وسلم lui a dit "quelques biens", pour montrer la médiocrité du gain obtenu contre le reniement de l'islam, l'Homme vend sa religion pour quelques bien de la vie d'ici-bas, peu importe ce que c'est, même si c'est médiocre et ignoble, même si c'est comme l'os qu'on jette à un chien, c'est aussi une chose de la vie d'ici-bas...

 

Il n'y a de force ni de puissance qu'en Allâh, Allâh Le Seigneur des deux mondes est Le Seul qui renforce nos coeurs.

 

Ibnou As-Saqâ assistait aux assises de sciences, et de conférences des savants, et écoutait la science et la jurisprudence islamique (Al-fiqh).

 

Un jour alors qu'il assistait à une assise de l'Imam Al-Hamdani, il fut impoli et posa une question étrange, alors l'imam lui répondit :

 

"J'ai senti dans ta question l'odeur de la mécréance et j'ai peur que tu meures sur le mauvais chemin."

 

Et c'est ce qui s'est passé !

 

Et parmi les gens de la bonne voie, qu'Allâh soient satisfait d'eux tous, et qu'il fasse miséricorde à ceux qui sont venus après les Compagnons.

 

Je cite l'exemple de Khoubaib Ibn Aadi, qu'Allâh soit satisfait de lui, alors qu'on l'emmenait pour être exécuté, il chantonnait, en pensant à l'honneur qu'il a de faire partie de cette religion sacrée, celle du Seigneur des mondes, enseignée par Muhammad le digne de confiance صلى الله عليه وسلم.

 

Il (Khoubaib Ibn Aadi) s'en moquait, le plus important pour lui c'était la stabilité de son Seigneur.

 

Ce sujet doit être considéré par l'Homme comme étant un problème personnel, et privé au plus haut degré, car l'Homme est le seul à connaître les secrets entre lui-même et son Seigneur.

 

Il est le seul qui ne peut se mentir à lui-même, le seul à connaître son fond et inavoués, le seul à connaître ce que cache son âme et sa conscience, le seul...

 

C'est un problème très personnel, l'Homme est le seul à savoir s'il est sur le droit chemin ou s'il dévie, le seul qui peut juger les choses selon les lois d'Allâh le Seigneur des mondes, le seul qui peut savoir si ce qu'il fait est pour Allâh ou pour satan.

 

Est-ce pour le bien ou non ?

 

Allâh le Seigneur des mondes, nous a dit par le biais de son prophète Mohammad صلى الله عليه وسلم, que le premier à brûler dans le feu de l'enfer le jour du jugement dernier est un savant  (un homme qui avait appris le Coran et d'autres sciences), on lui citera ses bienfaits qu'il reconnaîtra et Allâh lui dira :

 

""Qu'as-tu fait avec ces bienfaits ?"

Il dira : "J'ai appris le Coran ainsi que cette science que j'ai enseignés pour ta cause".

Allâh dira : "Tu as menti, plutôt tu as appris la science pour qu'on dise : "Il est savant".

Et tu as appris le Coran pour qu'on dise : "Il est récitateur", ce qui fut dit."

On commandera alors de le traîner sur son visage et de le jeter dans le feu."

 

Je cite également un exemple encore plus grave, qu'on ne peut être que terrifié si on l'analyse, qu'Allâh nous donne la stabilité et le bien-être.

 

Comment l'ostentation et l'hypocrisie peuvent aveugler le cœur d'un homme, au point de le pousser à faire une chose aussi grave : À mourir pour faire en sorte qu'on parle de lui une fois qu'il sera mort, une fois qu'il aura péri, quand les paroles ne serviront plus à rien, quand cela ne lui fera ni du bien et du mal...

 

Enfin, les compliments exagérés des gens ne sont pas utiles : "Vous êtes un savant, vous êtes majestueux, vous êtes un héros, vous êtes noble, vous avez un haut degré, etc..."

 

Tout cela exagéré.

 

Cela ne comble pas la faim de celui qu'on complimente, et ne cache pas ses défauts.

 

Les compliments exagérés des gens ne sont pas utiles, mais il faut les utiliser dans un seul sens, car Allâh le Seigneur des mondes les a créés pour un but, qu'ils soient utilisés correctement.

 

Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Publié par Daعwa Salafiyyah - t.me/Da3waSalafiyyah

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر