compteur de visite

Catégories

30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 15:50
Le statut de la soeur en islam (audio-vidéo)

Le fait d'offrir à la soeur des cadeaux, de la combler de présents, est une action qui unifie les poitrines, attache les coeurs et ancre l'attachement entre le frère et la soeur.

 

A ce titre le Prophète, paix et bénédiction sur lui, a appelé à cela : 

 

"La main du donneur est meilleure et commence par ceux que tu as sous ta responsabilité à savoir ta mère, ton père, ta soeur puis son frère, etc"

 

Le Prophète, paix et bénédiction sur lui, a cité la soeur après la mère et le père et il nous a exhortés à prendre soin de la soeur, de la soutenir, il lui a donné le même statut que la fille en ce qui concerne l'amour et l'attachement. 

 

Il a dit, paix et bénédiction sur lui, dans un hadith jugé bon :

 

"Celui qui prend soin de deux filles ou deux soeurs ou trois soeurs jusqu'à ce qu'elles se marient ou qu'il décède en les laissant, il sera avec moi comme l'index et le majeur d'une maon au paradis (proximité)."

 

Il accédera au plus haut degré du paradis en compagnie du prophète, paix et bénédiction sur lui.

 

Parmi les plus importants aspects de la bienséance avec la soeur : Le fait de la soutenir, de la raffermir dans ses épreuves et de lui porter la main afin d'arranger ses problèmes car grâce à son frère, sa faiblesse s'atténuera et elle lèvera la tête avec fierté. 

 

Tandis que celui qui a une soeur dont les jours sont terminés (décédée) et qui a rejoint son Seigneur, la bienséance envers elle peut perdurer en s'enquérant des nouvelles de ses enfants, en gardant les liens avec son mari, en invoquant en sa faveur, en payant ses éventuelles dettes et en réalisant ses voeux pieux.

 

D'après Ibn Abbas, qu'Allâh soit satisfait d'eux, (lui ainsi que son père), un homme vint au Prophète, paix et bénédiction sur lui, en disant :

 

"J'ai une soeur qui a fait le voeux pieux d'accomplir le pèlerinage mais elle est décédée.

Le Prophète, paix et bénédiction sur lui, répondit :

Si elle avait contracté une dette aurais-tu payé celle-ci ?

Il répondit : "Oui"

Le Prophète lui dit : La promesse faite à Allâh est plus en droit d'être tenue. 

Celui qui accomplit cela, Allâh le comblera de ses bienfaits dans la vie d'ici-bas est dans l'au-delà."

 

Ô Allâh aide nous à raffermir les liens de parenté, à être bienfaisant avec nos soeurs et à nous réformer Ô Seigneur des univers. 

 

Retranscrit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Mohammad Ibn Ghalib Al-Oumari - الشيخ محمد بن غالب العمري

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee