Si seulement je n'avais pas pris untel pour ami ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Si seulement je n'avais pas pris untel pour ami ! (audio)

وَيَوۡمَ يَعَضُّ ٱلظَّالِمُ عَلَىٰ يَدَيۡهِ يَقُولُ يَـٰلَيۡتَنِى ٱتَّخَذۡتُ مَعَ ٱلرَّسُولِ سَبِيلاً۬ (٢٧

 يَـٰوَيۡلَتَىٰ لَيۡتَنِى لَمۡ أَتَّخِذۡ فُلَانًا خَلِيلاً۬ (٢٨

 لَّقَدۡ أَضَلَّنِى عَنِ ٱلذِّڪۡرِ بَعۡدَ إِذۡ جَآءَنِى‌ۗ وَڪَانَ ٱلشَّيۡطَـٰنُ لِلۡإِنسَـٰنِ خَذُولاً۬ (٢٩

سُوۡرَةُ الفُرقان

 

(traduction rapprochée)

 

"Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira: «[Hélas pour moi!] Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager!... * Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris «un tel» pour ami!... * Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu». Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)." (sourate Al-Furqân versets 27 à 29)

Le vil camarade, le mauvais ami et compagnon, est un fléau et une calamité pour celui qui le fréquente.

 

Et l'individu regrettera amèrement le Jour de la Résurrection d'avoir côtoyé ces mauvaises fréquentations et vils compagnons.

 

Et autrefois, le mauvais compagnon était un camarade que tu voyais en personne en face de toi, il te tenait compagnie, discutait avec toi et t'attirait vers ce qu'il avait.

 

Tandis que de nos jours, nous constatons une chose nouvelle qui n'existait pas dans l'histoire antérieure de l'humanité : la fréquentation des appareils modernes.

 

Cette compagnie n'existait pas auparavant. 

 

Ô combien de gens regretteront d'avoir eu pour compagnie ces appareils et de les avoir côtoyés !

 

J'entends par là : ceux à qui la réussite n'a pas été accordée d'utiliser ces appareils dans le bien et l'intérêt et qui se sont mis, à travers ces derniers, à consulter les sites du mal, de la dépravation, de la vilenie, de la turpitude, des passions illicites et des débauches.

 

Et ils contiennent des vallées et des dédales fort périlleux par lesquels ont péri maintes et maintes gens.

 

Certaines personnes ont apostasié, certaines ont dévié dans leur croyance, leur conduite, leur moralité, leur interaction, à cause de la compagnie de cet appareil et leur assiduité à regarder et écouter ce qu'elles renferment comme mal et corruption.

 

Quant à celui à qui Allâh a accordé la réussite de l'employer dans le bien, alors il s'agit là d'une grâce d'Allâh.

 

Il s'agit d'un bienfait dont Allâh l'a gratifié, que d'avoir préservé sa vue, son ouïe et son esprit du fait qu'y adhère un quelconque mal contenu dans ces appareils qui en comportent beaucoup.

 

J'implore Allâh en cette heure bénie par Ses plus beaux noms et Ses attributs les plus éminents, Lui Allâh en dehors Duquel nulle divinité ne mérite d'être adorée, de me préserver ainsi que vous et nos descendances du mal et de la dépravation contenus dans ces appareils.

 

Car Il est certes, Celui qui entend bien l'invocation et le plus digne d'espérance. Il nous suffit assurément et est Notre meilleur garant.

 

"Malheur à moi ! Hélas ! Si seulement je n'avais pas pris «un tel» pour ami !... Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu»."

 

Je reviens une fois encore à la souffrance des coeurs infligée par ces appareils.

 

Combien diront cette parole : "Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu" ?

 

Combien ces appareils font-ils manquer de prières, d'obéissances, d'obligations, de devoirs, de droits considérable ?

 

Combien ont-ils fait périr de personnes et les ont détournées du rappel d'Allâh et les ont occupées dans des divertissements illicites, des distractions futiles et des attachements factices qui ont gravement nui aux gens ?

 

"Il m'a, en effet, égaré loin du rappel [le Coran], après qu'il me soit parvenu». Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté)."

 

Derrière tout cela, il y a Shaytân qu'Allâh nous en protège ainsi que nos descendances.

 

Il éloigne activement les gens et a trouvé dans ces appareils un grand objectif pour lui.

 

Et combien a-t-il détourné par leur biais de créatures de la religion d'Allâh et les en a écartées ?

 

[... ndt : Passage non traduit mais résumé :

Cheikh explique que dans le verset, l'ami en question n'a pas été désigné nommément pour englober les personnalités diverses et variées susceptibles d'être suivies.

$Puis il reprend :]

 

Et est inclus dans "untel"... ? Finissez (la phrase) [ndt : shaykh s'adresse aux étudiants présents].

 

Les appareils !

 

Tout particulièrement les portes du mal qu'ils renferment.

 

Sharh ar-risâlah at-tabûkiyyah - شرح الرسالة التبوكية - Cours 7 - 15e min env.

Traduit par Oum Suhayl 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :