compteur de visite

Catégories

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 15:49
La science passe par l’apprentissage de l’arabe

Cheikh Ul-Islam Ibn Taymiyyah :

 

...Sachez que le fait d'être habitué à s'exprimer dans une langue par accoutumance agit avec une grande influence sur notre cerveau et sur notre comportement mais également sur notre pratique de la religion de façon évidente.

 
Il en résulte, de ce fait, la recherche d'une certaine identité vis-à-vis du « tronc » de cette communauté qui sont [les premières générations] d'entres les Compagnons et ceux qui les ont suivi.
 
Ce rapport ne fera qu'améliorer notre raisonnement, la pratique de la religion et notre comportement.
 
De plus, la langue arabe est l'essence même de l'Islam et son apprentissage est une obligation religieuse.
 
En effet, la compréhension du Coran et de la Sounna est obligatoire et cela n'est possible qu'en ayant compris la langue arabe au préalable, c'est-à-dire que les moyens qui sont nécessaires pour accomplir ce devoir religieux deviennent eux aussi obligatoires.
 
Il y a parmi ces obligations, celles qui sont propre à tout individu [fard 'ayan] et d'autres qui concernent la communauté [fard kifâya] et donc, sicertaines personnes les accomplissent le reste en est exempté.
 
C'est la signification de ce qu'a relaté Abou Bakr Ibn Abî Shaybah qui a dit : « ' Issa Ibn Younes nous a dit que Thawr a dit de 'Omar Ibn Yazid que 'Omar a écrit à Abou Moussa Al Ash'ari, qu'Allah l'agrée,  pour lui dire:
 
"apprenez la Sounna et apprenez l'arabe; apprenez le Coran en arabe car il est en arabe".
 
Selon un autre hadith rapporté par 'Omar, qu'Allah l'agrée, il a dit :
 
"apprenez l'arabe car elle fait partie de votre religion, et apprenez les obligations car ceci fait partie de votre Religion".
 
Ceci est donc l'ordonnance émanant de 'Omar, regroupant ainsi entre l'étude de la langue arabe et la compréhension desfondements de la jurisprudence islamique [Shari'a] qui combine [parfaitement] les choses qui nous sont nécessaires car la religion islamique implique la connaissance des paroles et des actes [à accomplir].
 
La connaissance de l'arabe est justement le moyen d'aboutir à la compréhension de ces paroles et la connaissance de la Sounna est le moyen de comprendre les actes dans l'Islam. 
 

Source : taimiah.org 
Article tiré du livre : [Iqtidaou As-Sirât Al-Moustaqim 2/207] 
de Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (Rahimahou Allah)
Traduction rapprochée : Ibn Hamza Al Djazairy
copié de alghourabaa.free.fr

divider--3bis

Question :

 

Quel est votre conseil pour les étudiants en science qui négligent l’apprentissage de la grammaire (en langue arabe)?

 

Réponse de Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh :

 

Il n’y a pas de science légiférée sans la grammaire.

 

Certes, la science légiférée est en arabe pour comprendre les textes.

 

Le Livre [d’Allâh], la Sounnah, les expressions selon la compréhension des anciens sur cela, et ils [les anciens] sont les savants en cela.

 

Et cela ne peut pas être sans la compréhension de la langue (arabe).

 

Le premier des degrés [à passer] est la compréhension de la langue (arabe), la compréhension de la grammaire, le fait de saisir le sens de la parole afin de se construire.

 

Assurément, celui qui ne saisit pas la grammaire n’a pas de compréhension dans la législation. 

 

Questions/Réponses tirées du commentaire de « Kachf ach-Choubouhât »

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Ul-Islam Taqiyud-din Ibn Taymiyyah - الشيخ الإسلام بن تيمية

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

Publié par ام سلمة الفرنسية - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية