compteur de visite

Catégories

22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 19:15
Applaudir l’élève et se lever pour l’instituteur
Question :
 
Dans certaines écoles, si l'élève excelle dans une discipline, ses camarades l'applaudissent.
 
On remarque aussi que les élèves se lèvent lorsque le directeur ou l'enseignant entre en classe.
 
Comment la religion considère-t-elle ceci ? 
 
Réponse :

Les applaudissements sont une chose très détestable, et ils font même partie des coutumes de la Jâhiliyya [1] et des pratiques des femmes.

Allah le Tout-Puissant a décrit les mécréants en disant (traduction rapprochée) :

« Et leur prière, auprès de la maison, n'est que sifflement et battements de mains. » [2]

Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit :

« Lorsque l'imam se trompe dans sa prière, que les hommes lui signalent en prononçant le Tasbîh [3] et que les femmes frappent des mains. » [4]

et dans un autre version :

« Le Tasbîh est pour les hommes et le battement des mains est pour les femmes. » [5]

De même, se lever pour l'enseignant est détestable.

Anas, qu'Allah l'agrée, a rapporté que les Compagnons, qu'Allah les agrée, ne se levaient pas quand le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, entrait, car ils savaient qu'il détestait cela, malgré que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, était la personne qu'ils aimaient le plus.
 
Toutefois, si un élève ou une autre personne se levait pour aller au devant d'une personne qui entre, la saluer et lui serrer la main, cela est autorisé.

Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit à certains Compagnons :

« Levez-vous pour accueillir votre maître. » [6]

En parlant de Sacd ibn Mucâdh, qu'Allah l'agrée, (lorsqu'il s'était présenté pour arbitrer dans l'affaire de la tribu des Banî Quraydha).

Par ailleurs, le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, se levait pour sa fille Fatima lorsqu'elle venait chez lui, lui prenait la main et l'embrassait, et elle, qu'Allah l'agrée, se levait pour son père, prière et salut d'Allah sur lui, lui prenait la main et l'embrassait lorsqu'il venait chez elle.
 
Lorsqu'Allah a accepté le repentir des trois Compagnons qui n'avaient pas assisté à la bataille de Tabûk, qui sont Kacb ibn Mâlik et ses deux Compagnons, et que Kacb est arrivé à la mosquée alors que le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, était assis parmi ses Compagnons, Talha ibn cUbaydillâh, qu'Allah l'agrée, s'est levé, lui a serré la main et l'a félicité pour son repentir.

Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, qui a vu cela, n'a rien dit et n'a pas condamné cet acte.

Les hadiths dans ce sens sont nombreux.

Et Allah est Celui Qui accorde la réussite.
 
[1] Le temps de l'ignorance avant l'avènement de l'islam.
[2] Le Butin, v. 35.
[3] Tasbîh : le fait de dire Subhânallah.
[4] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre de la prière (n°1218) et Muslim, chapitre de la prière (n°421).
[5] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre de la prière (n°1203,1204) et Muslim, chapitre de la prière (n°422).
[6] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre de la guerre sainte (n°3043) et Muslim, chapitre de la guerre sainte (n°1768).
 
Magazine ad-DaCwa, n°1325.
copié de fatawaislam.com 
 
حكم قيام الطلاب للمدرسين
من عبد العزيز بن عبد الله بن باز ، إلى حضرة الأخ المكرم / معالي وزير المعارف - وفقه الله -
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته ، أما بعد [1] [0] : 
فقد بلغني : أن كثيراً من المدرسين يأمرون الطلبة بالقيام لهم إذا دخلوا عليهم الفصل ، ولاشك أن هذا مخالف للسنة الصحيحة ، فقد ثبت عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال : ((من أحب أن يمثل له الرجال قياماً فليتبوأ مقعده من النار))[2] [0] . أخرجه الإمام أحمد وأبو داود والترمذي عن معاوية - رضي الله عنه – بإسناد صحيح
وخرج الإمام أحمد والترمذي بإسناد صحيح عن أنس - رضي الله عنه – قال : ((لم يكن شخص أحب إليهم – يعني الصحابة - رضي الله عنهم – من رسول الله - صلى الله عليه وسلم - وكانوا لا يقومون له إذا دخل عليهم ؛ لما يعلمون من كراهيته لذلك))[3] [0]
فأرجو من معاليكم التعميم على المدارس ، بأن السنة عدم القيام للمدرسين إذا دخلوا على الطلبة في الفصول ؛ عملاً بهذين الحديثين الشريفين وما جاء في معناهما
ولا يجوز للمدرس أن يأمرهم بالقيام ؛ لما في حديث معاوية من الوعيد في ذلك ، ويُكره الطلبة أن يقوموا ؛ عملاً بحديث أنس المذكور 
ولا يخفى أن الخير كله في اتباع سنة الرسول - صلى الله عليه وسلم - والتأسي به وأصحابه - رضى الله عنهم -
جعلنا الله وإياكم من أتباعهم بإحسان ، ووفقنا جميعاً للفقه في دينه والثبات عليه
والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته
[1] [0] نشر في مجلة البحوث الإسلامية ، العدد : 26 ، عام 1410هـ ، ص : 347 
[2] [0] أخرجه أحمد برقم : 16311 مسند الشاميين ، باب حديث معاوية بن أبي سفيان - رضي الله عنه ، وأبو داود برقم : 4552 كتاب الأدب ، باب في قيام الرجل للرجل والترمذي برقم 2679كتاب الأدب باب ماجاء في كراهية قيام الرجل للرجل
[3] [0] أخرجه أحمد برقم : 11895 باقي مسند المكثرين ، مسند أنس بن مالك - رضي الله عنه - ، والترمذي برقم : 2678 كتاب الأدب ، باب ما جاء في كراهية قيام الرجل للرجل

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال