compteur de visite

Catégories

30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 21:42
Obéir à quelqu'un dans la désobeissance à Allah
Question: 
 
Quel est le jugement concernant le fait de suivre les savants ou une femme quand ceux-ci rendent licite une chose qu'Allah a décrétée illicite et inversement ?
 
Réponse:

Le fait de suivre les savants ou la femme rendant licite ce qu'Allah a décrété illicite ou inversement, peut être séparé en 3 catégories :

 
-S'il fait cela en agréant ce qu'ils disent, préférant cela car il n'est pas satisfait du jugement d'Allah, alors il est mécréant (kafir) parce qu'il déteste une chose qu'Allah a descendue, et détester ce qu'Allah a fait descendre (la révélation) est de la mécréance (kufr), par Sa -Ta'Ala- parole (traduction rapprochée) :

« c'est parce qu'ils ont de la répulsion pour ce qu'Allah a fait descendre. Il a donc rendu veines leurs oeuvres » (sourate 47 verset 9)

et il n'y a que la mécréance qui annule les actions. Ainsi quiconque déteste une chose qu'Allah a descendue, alors il est mécréant.

-Si il les suit sur cela en agréant ce qu'Allah a légiféré et en sachant que c'est ce qu'il y a de mieux et de plus adapté pour l'homme et le pays, mais ses propres passions l'ont amenées à les suivre sur cela, alors celui-ci n'a pas mécru mais est considéré comme pervers.
Si certains disent : Pourquoi n'a t-il pas mécru ?
Je réponds : Cela vient du fait qu'il ne rejette pas ce qu'Allah a légiféré et il l'agréé mais il a dévié en suivant sa passion, il est comme tous les désobéissants.

-Si il les suit par ignorance en pensant que c'est ce qu'Allah a légiféré, dans ce cas la il y a 2 possibilités :
 
S'il peut connaître la vérité par lui-même, alors il a exagéré en faisant ça ou il a manqué à son devoir, il est pêcheur, car Allah a ordonné à celui qui n'a pas de science de demander aux savants.
 
S'il est ignorant et qu'il ne peut connaître la vérité par lui-même, ainsi il les a suivi par obligation en les imitant pensant que c'est cela la vérité, dans ce cas il n'est pas blâmable, il a fait ce qui lui est obligatoire et il est en ce sens excusable, et à ce sujet il nous est parvenu du prophète salallahu aalayhi wa salam :

« celui qui prononce des avis sans science, le péché retombe sur celui qui a donné l'avis.»
 
Et si l'on se met dans l'hypothèse qu'il est blâmable à cause des erreurs commise par autre que lui cela entraînera la gêne et la difficulté et les gens n'auront plus confiance en une personne de peur qu'elle se trompe.
 
source: fatawas al 'aquida (n°101)
copié de darwa.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع