compteur de visite

Catégories

30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 15:18
Accrocher des versets du coran (audio)
Question :
 
Est-il permis d'accrocher des versets du Coran et des invocations Prophétiques sur les murs de la maison ?
 
Réponse de Cheikh Fawzan :

Accrocher des versets (du Coran) qui sont écrits ou des Ahadiths et des invocations, tout cela ne faisait pas partie des actes des Salafs.

Ils n'écrivaient pas les versets, ahadith et invocations pour ensuite les accrocher aux murs.
 
Plutôt ils les apprenaient et agissaient ensuite conformément à ces versets et les honoraient avec le plus grand respect et les écrivaient dans des livres.
 
Quant au fait d'accrocher des versets, des ahadith et des invocations alors cela n'est pas autorisé, surtout pour les versets du Coran car les accrocher (aux murs) revient à les exposer à un mauvais traitement puisque ce qui est attaché peut tomber du mur et peut être piétiné et abîmé... 
 
(Tiré d'une réponse à une question similaire -n.66)
 
Quelques personnes les accrochent pour décorer afin que cela fasse plus joli et de plus, elles peuvent les accrocher près d'une image non permise.
 
Aussi, il se peut qu'ils soient gravés ou écrits avec des formes artistiques variées, ils peuvent donc être écrits sur l'image d'une lampe ou d'un verre ou quelque chose de pire que cela comme sur un animal, un oiseau ou un papillon etc...
 
Tout cela, c'est jouer vainement avec le Livre d'Allah.
 
Al Mutaqaa min Fatawaa Shaykh Fawzaan (2/77-79)

Tiré de www.fatwa-online.com
copié de darwa.com

Sans titre 2

Question :

 

Cheikh, quel est le jugement sur le fait d'accrocher des versets du Qur'ân ou des hadiths du Prophète (salallahu' alayhi wasalam) dans une pièce, une voiture ou ailleurs ?

 

Réponse de Cheikh Outhemine : 

 

Accrocher des versets du Qur'ân est une chose inventée par les gens, et cela n'était pas connu à l'époque des pieux prédécesseurs.

 

Car le Qur'ân n'est pas une chose par laquelle on orne et embellit les murs.
Nous avons vu des gens accrocher un tableau dans lequel étaient inscrits des versets du Qur'ân sous la forme d'un château, pour montrer qu'il est comme la construction noble, d'autres ont fait de même pour sourate  al-ikhlâs.
En voyant cela, tu dis : c'est un château, et le Qur'ân est au-dessus d'être un ornement et un embellissement pour les murs.
 
-S'il cherche par cela la bénédiction, alors la bénédiction ne vient pas par le fait d'accrocher le Livre d'Allah aux murs. La véritable bénédiction du Qur'ân est de le mettre en application et de le réciter. Chaque lettre vaut dix bonnes actions.
 
-S'il vise par cela l'exhortation et le rappel, alors nous ne voyons pas dans les lieux où cela est accroché plus de piété et de rappel parmi les gens. Au contraire on voit dans certains de ces endroits des choses blâmables : fumer des cigarettes, calomnier les gens, manger de leur chair... Le Livre d'Allah est au-dessus de lui et lui est assis dans la désobéissance à Allah.
 
-S'il cherche par cela à se protéger, comme lorsqu'on accroche les versets sur la poitrine, cela est également une innovation, les pieux prédécesseurs ne se protégeaient pas ainsi, en écrivant le Qur'ân sur leurs murs. C'est la dernière chose par laquelle on peut chercher protection, cela implique que la personne va se reposer sur cela et ne pas lire elle-même les versets qui contiennent une protection, comme Ayatul-Kursî qui lorsqu'il est lu le soir protège jusqu'au matin et le diable ne peut l'approcher. Ou encore les deux derniers versets de sourate Al-Baqarah, qui s'ils sont lus, suffisent comme protection.
 
En accrochant les versets dans la pièce ou l'entrée de la maison il se dit : désormais la maison est protégée grâce à ces versets, il s'écarte ainsi de la véritable protection qui réside dans la récitation, la méditation et la mise en pratique du Livre d'Allah.
C'est pour cela que nous voyons qu'il ne faut pas accrocher ces versets aux murs.
 
Quant aux hadiths, s'il accroche ce qui convient au lieu, par exemple l'invocation lors d'une fin d'assemblée, cela est permis, car c'est un rappel dont les gens profitent.
Ainsi en voyant l'invocation écrite, il s'en souviendra et la prononcera.
 
Quant au fait d'accrocher des choses dans la voiture, si cela est un rappel rapporté et convenant à la situation, comme l'invocation lorsqu'on enfourche sa monture, cela est bon et n'est pas interdit.
Et chacun voit qu'il peut en profiter, mais si seulement cela était écrit en gros caractères de façon à ce que ceux qui sont assis à l'arrière puissent le lire.
Car cela est écrit en petit et ne peut le lire que celui qui est proche.


Source : Liqâ'ât Al-Bâb Al-Maftûh (1/54-55)
copié de salafs.com

Sans titre 2

 

Question :

 

Beaucoup de nos frères sont occupés par les décors de maison, contenant des versets coraniques, et nombreux parmi eux utilisent ces décors pour leurs maisons.

 

Est-il permis de faire du commerce avec ce genre de décors, et quel est le jugement de celui qui les accroche aux murs ?

 

Réponse de Cheikh Al-Albany :

 

Accrocher ce genre de décors n'est pas permis, concernant ceux qui travaillent dans ce domaine, ce travail n'est pas légiféré, car le coran n'a pas été révélé pour décorer les murs, mais plutôt pour embellir les cœurs avec la sagesse et la bonne exhortation qu'il contient.

 

(Silsila al huda wal nour n°491) 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم