compteur de visite

Catégories

28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 18:29
Les salafs émettent un jugement sur un individu par ses fréquentations

Abu Qilaabah -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 
« Qu'Allah combatte le poète (une expression de stupéfaction en arabe) qui a  dit :
« Ne vous renseignez pas au sujet d'un homme, mais renseignez vous au sujet de ses compagnons. Chaque personne est guidée par son compagnons. »
Ce poème est d'Adi bin Zaid, et al-Asma'ee a dit à ce propos : « Je n'ai jamais vu un vers de poésie qui ressemble à la Sounnah autant que cette parole d'Adi bin Zaid. »
Al-Ibaanah (2/439)
Abou Hourairah -qu'Allah l'agrée- a rapporté que le Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 
 
« L'homme est sur la religion de son bien aimé, que chacun de vous regarde qui il prend pour ami intime. »
Sahih. Voir Silsilah as-Sahihah d'al-Albaani (n° 927)
Ibn Mas'ood -qu'Allah l'agrée- a dit :

 

« En effet, une personne accompagne et marche à côté de celui qu'il aime et qui lui est semblable. »
Al-Ibaanah (2/476)

Abu ad-Dardaa -qu'Allah l'agrée- a dit :

« Cela fait partie du fiqh (compréhension d'une personne) qu'une personne choisisse ceux avec qui il marche, ceux qu'il visite et ceux avec qui il s'assoit. »

Al-Ibaanah (2/477)

Yahya bin Khatir -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« Soulaymaan bin Dawoud -Bénédiction d'Allah sur lui- a dit : « N'émettez pas de jugement à propos d'une personne sur quoi que ce soit jusqu'à ce que vous voyiez qui il prend comme allié. »

Al-Ibaanah (2/464)

Moussa bin Ouqbah le Syrien s'approchait de Bagdad et cela a été dit à l'Imam Ahmad -qu'Allah lui fasse miséricorde-. Il a alors été dit :

« Regardez chez qui il séjourne et avec qui il réside et trouve refuge. »

Al-Ibaanah (2/480)

Imaam Al-Awzaa'i -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :
 

(من أخفى عنا بدعته لم تخف علينا ألفته)


« Quiconque nous cache son innovation ne pourra pas nous cacher ses fréquentations. »
Al-Ibaanah (2/476)

Al-A'mash -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« Ils (les Salafs) n'avaient pas pour habitude de se renseigner plus sur une personne après s'être renseigné sur trois choses : avec qui il marche, à qui il rend visite et avec qui il s'associe parmi les gens. »

Al-Ibaanah (2/478)

Abdoullah bin Mas'ood -qu'Allah l'agrée- a dit :

« Prenez en considération (les régions de la) Terre par les noms qui leurs sont donnés et prenez en considération une personne par ses compagnons. »

Al-Ibaanah (2/479)

Mouhammad bin Oubayd al-Ghoulaabi -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« Les Ahloul-Ahwaa (gens des passions) dissimulent tout excepté leurs amis intimes et leurs fréquentations. »

Al-Ibaanah (2/482)

Mou'aadh bin Mou'aadh -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit à Yahyaa bin Sa'id -qu'Allah lui fasse miséricorde- :

« Ô Abu Sa'id !

Une personne peut nous cacher son point de vue, mais elle ne sera pas capable de le cacher à son fils, à son ami ou à celui avec qui il s'assoit. »
Al-Ibaanah (2/437)

Ibn 'Awn -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« Ceux qui s'assoient avec les Gens de l'Innovation sont pire pour nous que les Gens de l'Innovation eux-mêmes. »

Al-Ibaanah (2/273)

Yahya bin Sa'id al-Qattaan -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« Quand Soufyaan ath-Thawri -qu'Allah lui fasse miséricorde- vint à Basra, il commença à examiner les affaires d'ar-Rabi' bin Soubaih et l'opinion des gens à son égard.

Il les questionna : « Quelle est son madhhab ? »

Et ils dirent : « Son madhhab n'est rien d'autre que la Sounnah. »

Il demanda ensuite « Qui sont ses fréquentations ? »

Et ils répondirent : « Les Qadaris. »

Alors il répondit : « Dans ce cas c'est un Qadari. »
Al-Ibaanah (2/453)

Ibn Battah -qu'Allah lui fasse miséricorde- (après avoir cité ceci) a dit :

« Que la miséricorde d'Allah soit sur Soufyaan ath-Thawri.

Il parlait vraiment avec sagesse et il disait la vérité.

Il parlait avec la science conforme au Livre et à la Sounnah et ce qu'implique la sagesse et d'après ce que les gens de la perspicacité (savants) savent.

Allah l'Exalté dit :

 

 يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ بِطَانَةً مِّن دُونِكُمْ لاَ يَأْلُونَكُمْ خَبَالاً وَدُّواْ مَا عَنِتُّمْ

 

-traduction relative et approchée-

« Ô vous qui avez cru, ne prenez pas de Bithânah (confidents, conseillers, consultants, alliés, amis, etc...) parmi ceux qui ne sont pas de votre religion [car] ils ne manqueront pas de vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. » (Sourate 3 verset 118) 

Abou Dawoud as-Sijistaani -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

« J'ai dit à Abou Abdoullaah Ahmad bin Hanbal -qu'Allah lui fasse miséricorde- : « J'ai vu un homme  d'Ahlous-Sounnah avec un homme d'Ahloul-Bid'ah. Dois-je arrêter de lui parler ? »

Il dit : « Non, informe-le que l'homme que tu as vu avec lui est une personne de l'innovation, s'il le quitte, alors parles-lui, autrement considère le comme un innovateur, puisque Ibn Mas'ood -qu'Allah l'agrée- a dit : « Un homme est semblable à ses compagnons. »
Tabaqaat ul-Hanaabilah (1/160)

- 'Outbah al-Ghoulaam -qu'Allah lui fasse miséricorde- a dit :

 

« Celui qui n'est pas avec nous, alors il est contre nous »

Al-Ibaanah (2/437)

 

Narrations citées dans le  chapitre intitulé « Les Salafs émettent un jugement sur un individu par ses fréquentations », dans « Loumm ad-Dourr al-Manthoor »vérifié et révisé par Cheikh Saalih al-Fawzaan.

Tiré du site : SalafiPublications.Com, "Judging A Claimant to Salafiyyah By His Companionship"

 

Cheikh Jamal Ibn Farihan Al Harthy -  الشيخ جمال بين فريحان الحارثي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة