compteur de visite

Catégories

29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 17:13
Dire «sadaqallahul-'adhim - صدق الله العظيم» après la lecture du coran (audio-vidéo)

 
Question :

 

Quel est le jugement de la parole « Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm » après avoir fini la lecture du Coran ?

 

Réponse de Cheikh Zayd al Madkhali :

 

Ceci n'a pas été fait par les salafs.

 

Il n'est pas rapporté que les salafs clôturaient la lecture en disant « Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm », ni dans la prière, ni en dehors de celle-ci.

 

Malgré la croyance du serviteur qu'Allah est le plus Véridique en parole. 

"وَمَنْ أَصْدَقُ مِنَ اللَّهِ قِيلًا"

« Et qui est plus véridique qu'Allah en parole. »

 

Mais la religion (s'apprend) par la transmission, elle est rapportée du messager صلى الله عليه و سلم et transmise par les salafs, car ils l'ont prise du messager صلى الله عليه و سلم     ou bien des nobles compagnons. 

 

Donc en résumé, il n'est rapporté d'aucun salaf, selon ma connaissance, qu'il clôturait sa lecture en disant« Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm », ni dans la prière ni en dehors de celle-ci. 

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

64f5sfl7rlw
 
Question :
 
Quel est le jugement concernant la parole "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'ân ?
 
Réponse du Comité permanent des savant de l'Ifta :
 
La louange est à Allah, et que les prières et les salutations soient sur Son messager, sa famille et ses compagnons.
 
La parole  "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'an est une innovation.

Le prophète ( salallahu 'alayhi wa sallam) ne l'a pas fait et ni les Califes Bien Guidés, ni aucun autre compagnon (radhi-allahu 'anhum) et ni les imams des (pieux) prédécesseurs (rahima-humullah).

Ceci malgré leurs très nombreuses lectures et leur insistance dans la diffusion de son (le Qur'an) message et la connaissance de ses règles.

Donc dire cela et s'y accrocher après la fin de la lecture (du Qur'an) est une innovation.

Il a été confirmé sur l'autorité du prophète ( salallahu 'alayhi wa sallam) qu'il a dit :
 
« Quiconque introduit quelque chose à notre affaire (c'est-à-dire l'islam), qui n'en fait pas partie, est rejeter. »   
(rapporté par Al-Bukhari et Muslim).
 
Et dans une autre narration :
 
« Quiconque accomplit un acte sur lequel il n'y a pas notre ordre est rejeté. »
(Rapporté par Muslim)
 
Et en Allah est tout le succès et qu'Allah envoie des prières et des salutations sur notre prophète (salallahu 'alayhi wa sallam), sa famille et ses compagnons.
 
Al-Bid'u Wal-Muhdataat wa ma la Asla lahu - Page 571;
Fatawa Al-Lajnah Ad-Daima lil-Buhuth wal-Ifta Al-'Ilmiya. - Fatwa n°3303
Article tiré du site allaahuakbar.net
copié de salafs.com
 
 
Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم