compteur de visite

Catégories

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 07:54
Concernant la femme qui retire son voile par contrainte

Question :

 
Il arrive que dans certains pays, les femmes musulmanes puissent être forcées à enlever leur voile et de laisser leurs têtes découvertes.

Est-ce qu'il leur est permis de faire cela, tout en sachant que quiconque refuse de faire cela, devra faire face à des conséquences telles que perdre son travail ou être expulsé d'école ?
 
Réponse :
 
Ce qui se passe dans ces quelques pays est une des choses par lesquelles la personne peut-être éprouvée.
 
Allâh - Ta'âla - dit (traduction rapprochée) :
 
« Alif, Lâm, Mîm. Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : « Nous croyons ! » sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; (Ainsi) Allâh connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. » [1]
 
Ce que je pense est que ces femmes musulmanes dans ces pays, devraient refuser d'obéir aux gens responsables [souverains] dans ce qui est mauvais, parce qu'obéir à ceux qui détiennent l'autorité dans ce qui est mal n'est pas permis.
 
Allâh - Ta'âla - dit (traduction rapprochée) :
 
« O vous les croyants ! Obéissez à Allâh, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement » [2]
 
Si vous réfléchissez au sens de la signification de ce verset, vous noterez qu'Allâh dit (traduction rapprochée)  : « Obéissez à Allâh, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement » et le verbe « obéissez » n'est pas répété dans le troisième cas quant à ceux qui détiennent le commandement.

Cela indique que l'obéissance à ceux qui détiennent le commandement est secondaire à l'obéissance à Allâh et à l'obéissance à Son Messager.

Si leur ordre est contraire à l'obéissance à Allâh et Son Messager, alors ils ne devraient pas être écoutés et il ne doit pas y avoir d'obéissance dans ce qui contredit l'obéissance à Allâh et à Son Messager. 

« Il n'y a pas d'obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur. »
 
Le malheur que la femme peut rencontrer dans ce type de situation, est quelque chose qu'elle se doit de vivre avec patience, et elle devrait chercher le secours auprès d'Allâh - Ta'âla - dans la patience.

Nous demandons à Allâh qu'Il guide leurs gouvernants dans la vérité.
Je ne pense pas qu'on puisse forcer une femme à ne pas porter le voile, à moins que celle-ci quitte sa maison, mais si elle reste à la maison, personne ne pourra la forcer [à retirer son voile], donc qu'elle fasse son possible pour rester chez elle jusqu'à ce qu'elle soit en paix face à cet ordre.

Quant au études qui la mèneront à commettre ce péché, cela n'est pas permis, elle devrait plutôt étudier ce dont elle a le plus besoin pour ce qui est de ses intérêts religieux et de sa vie ici- bas.

Cela est suffisant et peut être généralement fait à la maison. [3]
 
 
[1] Coran, 29/1-3
[2] Coran, 4/59
[3] Kitâb « Madjmu'atu Ass'ilat al-'Usrah al-Mouslima » - SHeikh Ibn 'Uthaymîn, p.58-59

 

copié de manhajulhaqq.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام