compteur de visite

Catégories

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:08
Composants et classifications du hadith
Sans titre 1-copie-2
Composants du Hadith


Un hadith se compose de trois parties (voir figure ci-dessous) :

 

 

  • Matn est le texte, la parole en elle même.
     
  • Isnad est la chaîne des personnes qui ont transmises le hadith (chaîne de transmission).
     
  • Taraf est la partie ou la phrase commençante du texte qui fait référence à la parole, à l'action ou à la caractéristique du prophète , ou de son accord donné à d'autres actions.
     
L'authenticité du hadith dépend du sérieux de ses rapporteurs, et de la liaison entre eux.
 

Sans titre 1-copie-2

Classifications du hadith

 

Un certain nombre de classifications de hadith ont été faites. Cinq de ces classifications sont montrées dans la figure ci-dessous, et sont brièvement décrites.

 


-Selon la référence d'une autorité particulière, quatre types de hadith peuvent être identifiés :
 

  • Qoudsi - Divin : une révélation d'Allah, transmis par relais des mots du prophète .
     
  • Marfou - élevé : un récit du prophète , commençant par exemple par : "J'ai entendu le prophète  dire..."
     
  • Mauqouf - arrêté : un récit rapporté par un seul compagnon, commençant par exemple par : "On nous a ordonné de..."
     
  • Maqtou' - divisé : un récit émanant du premier successeur du compagnon.
     

 

-Selon la chaîne de transmission (Isnad), interrompue ou non, six catégories peuvent être identifiées :

 

  • Mousnad - supporté : un hadith qui a été rapporté par un traditionaliste, basé sur ce qu'il a appris de son professeur à une époque appropriée à l'étude ; de même pour chaque professeur jusqu'à ce que la chaîne atteigne un compagnon bien connu, qui de son côté, rapporte des propos du prophète .
     
  • Moutassil - continu : un hadith avec une chaîne ininterrompue qui va jusqu'à un compagnon ou un de ces successeur.
     
  • Moursal - altéré : si le lien entre le successeur et le prophète   est manquant, par exemple quand le successeur dit " le prophète  a dit...".
     
  • Mounkati - cassé : ce dit d'un hadith dont le lien à n'importe quel endroit de la chaîne avant le successeur est manquant.
     
  • Mou'adal - perplexe : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet deux (ou plus) rapporteurs de la chaîne.
     
  • Mou'allaq - arrêté : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet toute le chaîne de transmission et cite directement le prophète directement.
 
-Selon le nombre de rapporteurs impliqués dans chaque étape de la chaîne de transmission, cinq catégories de hadith peuvent être identifiées :
 
  • Moutawatir - Consécutif : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un si grand nombre de personnes qu'il est impossible qu'ils se soient concertés pour convenir d'un mensonge.
     
  • Ahad - isolé : ce dit d'un hadith qui est relaté par un nombre important de personnes mais dont le nombre n'atteint pas celui du moutawatir. Il est encore divisé en :
     
    • Mash'hur - célèbre : le hadith a été mémorisé par plus de deux rapporteurs.
       
    • Aziz - rare, fort : à n'importe quelle étape de la chaîne, seulement deux rapporteurs relate le hadith.
       
    • Gharib - étrange : à un certain moment de la chaîne, seulement un rapporteur relate le hadith.
     
-Selon la nature du texte et de la chaîne, deux catégories de hadith peuvent être identifiées :
 
  • Mounkar - dénoncé : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un narrateur faillible, et dont le récit va à l'encontre d'un hadith authentique.
     
  • Moudraj - interpolé : un ajout au texte du hadith par un rapporteur.
     
-Selon le sérieux et la mémoire des rapporteurs, quatre catégories de ahadith peuvent être identifiées (ceci fournit le verdict final sur un hadith) :

 

  • Sahih - Sûr, solide. L'imam Al-shafi'i indique les obligations pour un tel hadith, qui n'est pas moutawatir, afin qu'il soit acceptable : "Chaque rapporteur doit être digne de confiance dans sa religion ; il devra être connu pour être véridique dans son récit, de comprendre ce qu'il rapporte, savoir comment une expression différente peut modifier la signification du hadith, et de rapporter les mots du hadith in extenso, et pas seulement au niveau de sa signification".
     
  • Hasan - bon : c'est celui où sa source est connue et ses rapporteurs digne de confiance.
     
  • Da'if - faible : ce dit d'un hadith qui n'atteint pas le statut de hasan. Habituellement, la faiblesse est :
     
    1. une discontinuité dans la chaîne, dans ce cas le hadith pourrait être - selon la nature de la discontinuité - mounqati (cassé), mou'allaq(arrêter), mou'dal (perplexe), ou moursal (altéré),
       
    2. un des rapporteurs ayant un caractère suspect, par exemple en raison de ses mensonges, erreurs excessives, opposition au récit des sources plus fiables, participation dans l'innovation, ou ambiguïté entourant sa personne.
       
  • Maudou' - fabriqué ou forgé: ce dit d'un hadith dont le texte va à l'encontre des normes établies pour les paroles du prophète, ou la chaîne comprend un menteur. Un hadith fabriqué peut également être identifié par une anomalie présente à une époque particulière (rébellion, etc.)

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث