compteur de visite

Catégories

23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 20:36
Les miracles du prophète mohamed صلى الله عليه وسلم

Allah (le seigneur des cieux et de la terre) a octroyé au Prophète Muhammad (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) beaucoup de miracles dont nous citons quelques-uns :

 

-Le Saint Coran

 

Le livre d'Allah, est un miracle permanent octroyé par Allah au Prophète Muhammad (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Il lui a été révélé à travers Rouh-oul-Kodos (l'archange Gabriel). 

 

Jusqu'à nos jours, soit environ 1400 années après sa révélation, personne n'a pu l'imiter, comme cela est cité dans le Coran (traduction rapprochée) :
 
« En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardiens »
Sourate 15 : 'Al-Hijr'- verset 10
 
et affirmé par le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) : 
 
« Avant moi, à chaque Prophète fut donné un miracle qu'il pratiquait pendant sa vie : Issa (Jésus) guérissait le malade et ressuscitait le mort, à Moussâ (Moïse) fut octroyé le miracle du bâton, etc. Quant à moi, j'ai reçu le Saint-Coran, le miracle permanent qui demeure jusqu'à ce que l'heure soit établie. Ainsi, j'espère que mes fidèles seront plus nombreux que ceux de tous les autres messagers, puisque mon miracle demeurera jusqu'au jour de la Résurrection. Ainsi, le Coran est un livre glorieux; quiconque le lit, même s'il est un païen, sera convaincu qu'il n'est produit que par le Créateur des cieux et de la terre.»
 
-La fente de la lune
 
Anas (Qu'Allah l'agrée) rapporta que les gens de Makka (La Mecque) demandèrent au Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) de leur montrer un miracle. Alors, le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) leur montra la fente de la lune. (Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 831)
 
-Les pleurs du tronc de palmier dans la Mosquée du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

Ibn Omar (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) avait l'habitude de prononcer sa «khoutba» (sermon) en s'appuyant sur un tronc de palmier. 
 
Quand il utilisa une tribune au lieu de ce tronc, ce dernier commença à pleurer. 
 
Le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se dirigea vers lui, mit sa main sur lui pour qu'il cesse de pleurer. 
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 783)
 
-L'écoulement de l'eau d'entre les doigts du Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 779)
 
Jâbir ibn Abdillah (qu'Allah les agrée) rapporta:
 
J'étais avec le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) au moment de la prière du Asr. 
Nous n'avions pas d'eau avec nous qu'un peu dans une tasse qui fut apportée au Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Il mit sa main dans la tasse, écarta ses doigts et dit:
« Avancez ! Dépêchez-vous ceux qui veulent faire les ablutions. C'est la bénédiction d'Allah ».
Je vis l'eau jaillir entre ses doigts. Ainsi, les gens firent leurs ablutions et burent à leur soif, et j'essayai de boire plus (au-delà de ma soif et de ma capacité), car je sus que c'était une bénédiction. Le sous-narrateur dit: Je demandai à Jâbir: « Combien de personnes étiez-vous ? » Il répondit: « Nous étions mille quatre cents hommes ».
 (Salim dit: Jâbir a dit -1500), (sahîh al-Boukhârî, vol.7, Hadîth n° 543)
 
-Le repas du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

glorifiait Allah chaque fois qu'il (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) mangeait, et les compagnons entendaient cette glorification.
( Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 779 )
 
-Les pierres saluaient le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

toutes les fois qu'il passait à côté d'elles dans les chemins de Makka (La Mecque).
 
-Le rejet du corps d'un mort chrétien par la terre
 
Anas (qu'Allah l'agrée) rapporta: 
 
Un chrétien qui avait embrassé l'Islam, récita les deux sourates al-Baqarah (La vache) et Al-Imran (La famille d'Imran) et écrivit la révélation pour le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui). Puis, ce chrétien se reconvertit au Christianisme et commença à dire : « Muhammad ne sait rien sauf ce que je lui écrivais. » Puis, Allah causa sa mort et les gens l'enterrèrent. Mais le matin, ils trouvèrent son corps en dessus de la tombe. Ils dirent : « C'est une des actions de Muhammad et ses compagnons ; ils ont ouvert la tombe de notre compagnon et exhumé son corps parce qu'il les a quittés ». Alors, ils creusèrent la tombe de nouveau, cette fois-ci plus profondément, mais le matin, ils trouvèrent le corps en dehors de la tombe. Ils dirent : « C'est une des actions de Muhammad et ses compagnons ». Alors, ils creusèrent la tombe une troisième fois aussi profondément qu'ils pouvaient, mais le matin ils trouvèrent le corps en dehors de la tombe. Alors, ils crurent que ce qui s'était passé, n'était pas fait par un être humain, et ils laissèrent le corps en dehors de la tombe.
( Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 814 )
 
-Les arbres couvraient le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)

 

pendant qu'il faisait ses toilettes.
 
-Le jaillissement de l'eau dans un puits à al-Houdaybia après qu'il était asséché
 
( Voir sahîh Al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 777 )
 
-L'augmentation de la quantité des dattes

 

dans le jardin de Jâbir ibn Abdallah lorsque le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se mit devant des tas de dattes et invoqua les bénédictions d'Allah.
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.4, Hadîth n° 780)
 
-Le propos du loup 
 
il a été écrit qu'un loup avait parlé à un des Compagnons du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) près d'al-Madîna, comme cela est rapporté dans le mousnad d'Ahmad, vol.3, page 83, mousnad Abi Saîd al-Khoudri ( qu'Allah l'agrée ) rapporta :
Pendant qu'un berger était entre ses moutons, un loup attaqua soudainement un mouton et le prit avec lui avant de fuir.
Le berger chassa le loup et reprit le mouton. Alors, le loup s'assit sur sa queue et s'adressa au berger : « Aies crainte d'Allah, tu as pris la provision qu'Allah m'a donnée ».
Le berger dit : « Que c'est étonnant ! Un loup qui s'assied sur sa queue et me parle en langage humain ! »
Le loup dit : « Te dirai-je quelque chose de plus étonnant ? Il y a Muhammad, (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui), le Messager d'Allah, à Yathrib (al-Madîna) en train d'informer les gens des récits du passé.»
Alors le berger partit à al-Madîna avec son mouton.
Quand il y arriva, il attacha son mouton et se rendit au Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) et lui raconta toute l'histoire.
Le Messager d'Allah ordonna qu'on appelle au rassemblement d'une prière en commun, puis il sortit et demanda à l'homme de raconter aux gens toute l'histoire, ce qui fut fait.
Ensuite le Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dit :
 
« Il dit la vérité. Par Allah qui détient mon âme entre Ses Mains, le jour de la Résurrection ne sera établi que jusqu'à ce que les bêtes féroces parlent avec les êtres humains, le bâton frappe, les lacets d'une personne lui parlent et sa cuisse l'informe de ce qui s'est passé à sa famille en son absence. »
 
-L'ascension du Prophète
 
(que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) aux cieux. 
(Voir sahîh al-Boukhârî, vol.1 Hadîth n° 345 et vol.5 Hadîth n° 227)
 
Extrait du livre "sahîh al- Boukhârî"

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة