compteur de visite

Catégories

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 02:04
Les mauvaises pensées

Question :

 
Allah a accordé à un homme la guidée, ainsi que le bienfait de goûter la douceur de la foi, puis lui a ouvert le domaine de la compréhension et la connaissance de ses versets, et ensuite, sa situation s'est inversée et il a perdu la douceur de la foi.

Par la suite, son cas s'est aggravé avec des pensées anxieuses et des suggestions maléfiques ; parmi ces suggestions maléfiques, il y a des choses qui, si elles étaient prononcées, le feraient sortir de l'islam, en sachant qu'il n'est pas d'accord avec ces suggestions.
Que doit-il faire pour redevenir comme il était auparavant ?
 
Réponse : 
 
Par rapport à cela, chers frères, sachez qu'Allah le Très-Haut, par Sa sagesse, n'a pas descendu une maladie sans qu'Il ne descende aussi son remède.

Même les choses abstraites et psychiques, Allah leur a descendu un remède.
 
Et quel est ce remède ?
 
Le remède est ce qui est parvenu du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, lorsque les Compagnons sont venus se plaindre à lui des pensées qui leur venaient à l'esprit, et pour lesquelles ils auraient préféré être précipité du ciel, plutôt que d'en parler.
 
Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, leur a donc ordonné d'arrêter de penser à cela, et de demander protection auprès d'Allah contre Satan le lapidé.
Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit :

« Les gens ne cessent de se demander qui a créé ceci et qui a créé cela, jusqu'à ce qu'ils disent : 'Qui a créé Allah' ? »

Le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, a dit aussi :

« Et si un d'entre vous trouve [ces pensées] en lui, qu'il demande protection auprès d'Allah, et qu'il s'en débarrasse. » (1)

 
c'est-à-dire qu'il demande refuge auprès d'Allah contre Satan le lapidé et qu'il se détourne complètement de ces pensées.
Et ce genre de pensées, de même qu'elles surviennent à propos du Créateur, elles peuvent aussi survenir dans les actes d'adoration : une personne pratique ses ablutions complètes et Satan lui suggère : « Tes ablutions ne sont pas complètes », et la personne recommence ses ablutions à nouveau, et Satan dit à nouveau : « Elles ne sont pas complètes ».
 
La personne retourne encore et recommence ainsi de suite...
Donc, le remède radical contre ces suggestions maléfiques est de s'arrêter, c'est-à-dire de demander protection auprès d'Allah et que tu cesses [d'y penser].
 
Si tu as pratiqué tes ablutions une première fois et qu'il t'arrive de douter que tu les aies faites ou non, dis-toi alors qu'il en soit ainsi et ne recommence pas tes ablutions, et ne tiens pas compte [des doutes].
 
A ce frère qu'Allah a guidé vers la foi, qui a goûté à sa douceur, qui s'est accrue dans son cœur et qui, par la suite, a été en proie aux suggestions sataniques, nous lui disons :
« Réjouis-toi car, certes, ceci est la foi authentique et Satan ne vient qu'avec ces suggestions maléfiques que pour te dévier de la foi. Cherche donc protection auprès d'Allah, cesse [d'y penser] et n'en tiens pas compte. »
 
On a dit à Ibn 'Abbâs, qu'Allah l'agrée :
 
« Les juifs disent : « Certes, nous n'avons pas de mauvaise pensées dans notre prière. »

Ibn 'Abbâs a dit :

« Ils ont raison. Satan ne s'occupe pas d'un cœur [déjà] dévasté. Les cœurs des chrétiens et des juifs sont dévastés, et est-ce que Satan va venir le corrompre alors qu'ils le sont déjà. Certes, Satan s'attaque à la bâtisse solide pour la détruire ; quant à la bâtisse détruite, Satan ne s'y intéresse pas. »
 
Ceci prouve que plus la foi en Allah, exalté soit-Il, est ancrée dans le cœur d'une personne, plus Satan le perturbe avec ce genre de mauvaises pensées, et le remède à cela est de chercher refuge auprès d'Allah, et de chasser ces pensées.
 
Enfin, je dis au frère qui pose la question : « Réjouis-toi, tant que se présentent ces mauvaises pensées, et que tu cherches refuge auprès d'Allah contre Satan le maudit, et que tu t'en éloignes, elles ne te feront aucun tort, si le Très-Haut le veut. »
 
(1) Al-Bukhârî dans le chapitre du début de la création (3276) et Muslim dans le chapitre de la foi (134).
 
Recueil de Cours et de Fatwas de la Mosquée Sacrée de la Mecque, tome 3, page 280-282
copié de fatawaislam.com
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب