compteur de visite

Catégories

3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 20:49
Appeler à Allah par tous les moyens ?
De l'utilisation de la musique et du chant comme outils de propagation de la parole d'Allah. 
 
Le sheikh Al Islâm Ibn Taymiyya (qu'Allah lui fasse miséricorde) fut interrogé au sujet d'un groupe de gens qui se réunissaient afin de commettre des péchés majeurs (meurtres, banditisme de grands chemins, vols, consommation de boissons alcoolisées et autres). 
 
Un sheikh connu pour sa pratique du bien et sa conformité à la Sunna voulut alors les en empêcher.
 
Il ne trouva pour cela d'autre moyen que de les rassembler afin de leur faire écouter des chants basés sur de la poésie licite et accompagnés d'un tambourin sans cloches et sans flûte. 
 
Après avoir fait cela, certains des membres de ce groupes se repentirent ; ceux qui ne priaient pas, volaient et ne versaient pas leur zakât se mirent alors à s'abstenir des choses équivoques, à s'acquitter de leurs obligations [religieuses] et à s'éloigner des interdits. 
 
Est-il dès lors permis à ce sheikh de recourir à l'écoute [de ces chants] ainsi décrits compte tenu des intérêts qui en découlent et sachant qu'il ne lui est pas possible de les inviter [au repentir] autrement ?
 
 
Voici la réponse du sheikh :
 
« La louange est à Allah, Seigneur et Maître des mondes.

Allah a certes dépêché Muhammad, صلى الله عليه وسلم, avec la guidée et la religion de vérité. [...] 

 
Religion qu'Il a parachevée pour lui ainsi que pour sa communauté. [...] 

Il a par ailleurs ordonné aux gens de peser les questions religieuses sur lesquelles ils divergent à l'aune de ce avec quoi Il l'a,  صلى الله عليه وسلم, envoyé. [...]

Quiconque s'agrippe au Coran et à la Sunna fait donc partie des alliés d'Allah et des pieux, des armées et du parti victorieux d'Allah.

Les anciens comme Mâlik et d'autres avaient coutume de dire : « La Sunna est à l'image de l'arche de Noé. Quiconque y prend place obtient le salut et quiconque manque à son appel se noie. » [...]

Sachant cela, il est connu que ce par quoi Allah guide, oriente et pardonne aux êtres égarés et pécheurs réside nécessairement dans le Coran et la Sunna avec lesquels Il a envoyé Son Messager. [...]

Ce point étant éclairé, nous dirons à la personne qui nous a interrogé : Le sheikh en question s'est fixé comme objectif [d'amener] ces auteurs de péchés majeurs en réunion et cela ne lui a été possible que par la méthodologie innovée qu'il a mentionnée. 

Ceci prouve donc son ignorance quant aux méthodologies légales par le biais desquelles les prêcheurs se repentent.

Le Prophète, صلى الله عليه وسلم, les compagnons et les Tâbi'ûns adressaient en effet leur prédication à des gens -alliant à la fois mécréance, perversion et péchés- pires que [ceux qui ont été décrits ici].

Ils eurent pour cela recours aux méthodologies légalement reconnues et par lesquelles Allah les dispensa de celles relevant de l'innovation. »

Al ajwibatou al moufîdatou 'an as-ilati al manâhiji al jadidati, note de la question 17. (Majmu' Al-Fatawa 11/337-345) : (Résumé de la réponse) 
copié de sounna.com
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية