compteur de visite

Catégories

5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 07:37
Ecouter le coran en lisant un livre
Question :
 
Qu'Allah vous récompense par le bien, une femme demande quel est le jugement de l'écoute du Coran tout en lisant un autre livre ? 
 
Réponse :
 
C'est un acte incorrect et non accepté, en effet Allah a dit dans Son livre (traduction rapprochée) : 
 

 (ما جعل الله لرجل من قلبين في جوفه)

 

« Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. » {Al-Ahzâb : 4}

 

Et (traduction rapprochée) :

(وإذا قرئ القرآن فاستمعوا إليه وأنصتوا)

 

« Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l'oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d'Allah). » {Al-A'râf : 204}

 

Si cette femme souhaite lire un autre livre, elle arrête d'écouter le Noble Coran afin qu'elle ne tombe pas dans le péché sans qu'elle le sache.

Mais si elle n'est pas occupée par une tâche ou une réflexion et qu'elle souhaite écouter le Coran sur cassette, alors il n'y a pas de mal à cela car l'auditeur en tire bénéfice, mais si ce récitateur arrive à un verset qui contient une « prosternation de récitation », est-ce que l'auditeur se prosternera ?

 

La réponse est NON pour deux raisons :

 

 La première est qu'il n'est pas légiféré à celui qui entend de se prosterner sauf si celui qui récite se prosterne, car celui qui récite se fait suivre mais ne suit pas.

 

Donc s'il ne se prosterne pas, l'auditeur non plus. 

 

Il est rapporté par Zayd ibn Thâbit qu'il a récité devant le Prophète sourate An-Najm et ne s'est pas prosterné [à l'endroit de la sajda dans cette sourate].

 

Il apparaît donc, et Allah sait mieux, que le Prophète (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) ne s'est pas prosterné non plus car c'était Zayd le lecteur et il n'a pas accompli la Sajdah .

 

 La deuxième raison réside dans le fait que celui qui écoute sur une cassette, le son n'est pas transmis directement (à l'instant présent) par le récitateur, ce n'est qu'une copie de sa voix. 

 

La prosternation n'est donc pas permise, et selon la parole [précédente] que c'est une version de voix et que ce n'est pas une récitation directe, il apparaît alors que ce que font la plupart des gens lorsqu'ils allument un lecteur de cassettes au début du temps de l'adhân, pour qu'il l'entende via un microphone, est une erreur et l'obligation communautaire (1) n'est pas remplie car ce n'est qu'une copie de voix, et elle n'a aucune utilité si ce n'est d'avertir de l'entrée du temps [de la prière]. 

 

Et il est connu que l'adhân est une invocation légiféré, faisant partie des meilleurs actes d'adoration et d'obéissance, et une obligation communautaire, donc on ne peut se contenter d'un enregistrement de voix au lieu d'un appel en direct du muezzin.  

 

(1) Il s'agit du « fard kifâyah », qui nécessite d'être accompli par un groupe de personne seulement, contrairement au « fard 'ayn » qui concerne chaque musulman (NDT)

 

السائل: جزاكم الله خيرا السائلة من المنطقة الجنوبية أبها ل ع أ تقول ما حكم الاستماع للقرآن والفتاة تقرأ في أي كتاب من الكتب؟

   الجواب الشيخ : هذا عمل لا ينبغي ولا يُرْضَى فإن الله تعالى قال في كتابه (ما جعل الله لرجل من قلبين في جوفه) وقال جل وعلا (وإذا قرئ القرآن فاستمعوا إليه وأنصتوا) فإذا كانت المرأة تريد أن تطالع في كتاب آخر فإنها تغلق الاستماع إلى قراءة القرآن الكريم لئلا تقع في الإثم من حيث لا تشعر أما إذا كانت فارغة ليس لها عمل لا عمل فكري ولا عمل بدني وأرادت أن تستمع إلى القرآن المسجل فإن ذلك لا بأس له لأنه ينفع المستمع لكن لو مر هذا القارئ عبر المسجل بآية سجدة فهل يسجد المستمع الجواب لا لسببين السبب الأول أنه لا يشرع للمستمع أن يسجد إلا إذا سجد السامع لأن السامع متبوع لا تابع فإذا لم يسجد فإنه لا يسجد وقد ذكر زيد بن ثابت رضي الله عنه أنه قرأ على النبي صلى الله عليه وسلم سورة النجم فلم يسجد فيها والظاهر والله أعلم أن النبي صلى الله عليه وسلم لم يسجد فيها لأن زيد وهو القارئ لم يسجد السبب الثاني أن ما يسمع عبر المسجل ليس هو الصوت المباشر للقارئ وإنما هو حكاية صوته فلا يشرع السجود حينئذ وبقول إنه حكاية صوت وليس صوتاً وليس صوتا يتبين أن ما يفعله بعض الناس من فتح المسجل عند حلول وقت الآذان ليسمع عبر الميكروفون خطأ ولا تحصل به الكفاية لأن هذا حكاية صوت وما فائدته إلا التنبيه عن دخول الوقت فقط ومن المعلوم أن الآذان ذِكرٌ مشروع من أفضل العبادات والطاعات بل هو فرض كفاية كما هو معلوم فلا يمكن أن يستغنى بحكاية الصوت عن صوت المؤذن المباشر

copié de fatawaislam.com

 
 Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم