compteur de visite

Catégories

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:12
Qu’en est-il d’étudier auprès d’un seul savant ?
Question :
 
Al-Khatîb al-Baghdâdî a mentionné qu'un des aspects dans l'apprentissage de la science est le fait de rester [d'apprendre] avec un seul savant ou un seul SHeikh.

Quelle est votre opinion SHeikh ?
 
Réponse :
 
Il est bon qu'une personne se concentre sur un SHeikh parmi les SHeikhs et qu'elle en fasse sa source principale, surtout lorsque cette personne est jeune débutante.

Car si le jeune débutant recherche la science auprès de plusieurs personnes, il sera [dans une position] d'hésitation.

Car les gens n'ont pas tous une seule et même opinion, et plus particulièrement de nos jours.

Dans le passé, les gens ici dans le Royaume [d'Arabie saoudite] ne s'éloignaient jamais [des livres tels que] « al-Iqnâ' » et « al-Mountahâ », et tu trouveras que leurs fatwas étaient une ; leurs commentaires étaient identiques ; aucun parmi eux ne différait de l'autre si ce n'est dans leur élocution et leur bon style.

Maintenant, si tout un chacun se met à mémoriser un ou deux hadîth et dit :

« Je suis l'Imâm qui doit être suivi. L'Imâm Ahmad était un homme et nous sommes nous des hommes. » 

Et bien cela devient le chaos [l'anarchie], tout le monde devient alors apte à donner des fatwas, et parfois ce sont des « fatâwas » qui vous font pleurer et rire en même temps.

Je pensais à noter ces fatwas, mais j'ai eu peur d'être parmi ceux qui cherchent les erreurs de ses frères, je ne l'ai donc pas fait de peur que nous transmettions des choses loin de ce qui est juste, tel le monde des Pléiades.
 
Je dis certes :

La persévérance auprès d'un seul savant est très importante quand l'étudiant [en science] débute son premier chemin [vers la science], et cela afin qu'il ne soit pas [dans une position] d'hésitation.

Et c'est pour cela que nos SHeikhs ont défendu de lire « al-Moughnî » [1] et « Charh al-Mouhadhdhab » [2] et d'autres livres encore qui contiennent de nombreuses opinions alors que nous débutons.

Il nous a été dit par certains de nos SHeikh que SHeikh 'Abd-Allâh Ibn 'Abd al-Rahmân Bâbitîn (rahimahullâh), qui était un parmi les grands SHeikh « Mouftî » du Nadjd, n'avait seulement lu que « ar-Rawdh al-Mourbi' » [3] et n'a jamais lu autre chose.

Il l'a lu à maintes reprises, et pourtant il en a acquis comme compréhension, discussions et leçons beaucoup de bien.
 
Lorsque la personne a élargi ses facultés, c'est alors qu'elle devrait voir les [différentes] paroles des savants afin de prendre d'eux ce qui est bénéfique en termes de leçon scientifique et de leçon académique.

Ceci dit, lorsque l'on commence tout juste, mon conseil, est que l'étudiant se concentre sur un savant en particulier sans aller vers d'autres. [4]
 
[1] De Ibn Qoudâma al-Maqdissî
[2] De l'Imâm an-Nawawî
[3] De L'Imâm Mansoûr Ibn Younûs al-Bahûtî, qui est le commentaire de « Zâd al-Moustaqnî' » de al-Maqdissî
[4] « Kitâb ul-'Ilm » de SHeikh Ibn 'Uthaymîn, p.107-108

 

copié de manhajulhaqq.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم