compteur de visite

Catégories

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 21:34
Importante est la foi et qu'elle est grandement bénéfique !
Le savantissime Muhammad Ibn Salih Al 'Outhaymine (rahimahou Allah) a dit à propos du verset suivant (traduction rapprochée) :

« "Seigneur! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. » (Sourate Ghafir - verset 07)
 
Voilà ce que disent les anges (traduction rapprochée) :

« Ceux (les Anges) qui portent le Trône et ceux qui l'entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient: "Seigneur! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l'Enfer. » (Sourate Ghafir - verset 07)
 
Les Anges qui entourent le Trône et qui le portent prient Allah pour les croyants.
 
D'après la parole d'Allah (traduction rapprochée) : « "Seigneur! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. », Cela signifie que toute chose est incontestablement lié à la science d'Allah, elle englobe toute chose de même que Sa miséricorde car Allah a semble-t-il fait le rapprochement entre les deux quand à leurs ordonnances (traduction rapprochée) : « "Seigneur! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. »
 
Cette miséricorde est d'ordre générale et celle-ci englobe vraisemblablement toutes les créatures d'Allah, même ceux qui ont mécru, parce qu'Allah en a fait le rapprochement avec la science.

Tout ce qui est atteint par la science d'Allah, alors que la science d'Allah englobe absolument toute chose, est finalement touché de la même façon par Sa miséricorde.

Allah connaît parfaitement le mécréant de la même façon qu'Il lui accorde incontestablement Sa miséricorde.

 
Par contre la miséricorde d'Allah qui touche le mécréant n'est qu'une miséricorde liée à ce corps, à cette enveloppe charnelle et organique, pour cette vie terrestre et qui est manifestement bien éphémère en comparaison avec celle accordé au croyant.

Celui qui accorde Ses bienfaits au mécréant est certainement Allah, celui qui lui attribue de la nourriture et de la boisson ainsi que le vêtement et le logis, l'apparié et bien d'autres choses.
 
En ce qui concerne les croyants, la miséricorde dont ils jouissent est toute particulière et d'une plus grande importance car elle est directement liée à la Foi et la religion [d'Allah] pour cette vie terrestre. 
 
C'est pour cette raison que le croyant se trouve communément dans une situation plus commode que celle du mécréant, même en ce qui concerne la vie d'ici bas car Allah dit (traduction rapprochée) :

« Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie... » (Sourate An-Nahl - verset 97).

Cette « bonne vie » est absente chez le mécréant.

Leur vie ressemble d'avantage à celle des bestiaux ; une fois repu elle (la bête) se met à rejeter ses déjections et dans le cas contraire elle se couche pour brailler.

Voilà donc le comportement de ces mécréants une fois rassasiés, si ils le sont alors ils se vautrent dans la luxure sinon ils se mettent à brailler sans profiter finalement de leur vie ici bas. 
 
En revanche le croyant, si un bien l'atteint et qu'il se montre reconnaissant, alors cela lui est bénéfique deçà et là, son cœur s'ouvre et il se sent plus apaisé toujours en accord avec son destin bon ou mauvais, pas d'angoisse en cas d'épreuve, pas de luxure dans son plaisir et il se montre plutôt raisonnable, droit et modéré.

C'est cette distinction qui caractérise la miséricorde accordée à l'un et celle accordé à l'autre. 
 
Néanmoins, O mes frères, c'est avec un grand regret de dire qu'il y a parmi nous des millier de gens qui souhaitent regagner le convoi des mécréants dans cette vie d'ici-bas au point ou ils en ont fait (de cette vie) leur centre d'intérêt.

S'il leur est donné, les voilà contents; mais s'il ne leur est pas donné, les voilà pleins de rancœur et quelque soit le haut degrés de luxe qu'ils ont pu atteindre de cette vie, ils vivent un enfer et ne goutterons jamais au bonheur de la véritable vie.

Celui qui y goûtera c'est celui qui a cru en Allah et fait le bien.
 
C'est pour cela que certains parmi les Salafs disaient :

« Par Allah, si les souverains et leurs enfants connaissaient la réalité de notre situation, ils en converseraient avec nous en tenant des sabres (pour servir notre cause) ».

C'est-à-dire qu'un voile s'est tout simplement glissé entres eux et entre les bienfaits dont ils jouissent à l'image de leur perversité, de leur désobéissance mais aussi de leur inclinaison pour la vie d'ici-bas qui est devenu leur plus grand centre d'intérêt et toute la portée de leur savoir. 
 
Source : sahab.net
Commentaires de Sheikh Muhammad Salih Al 'Outhaymine (rahimahou Allah) -Tiré du livre la croyance du juste milieu - Al 'Aquida Al Wassitiya de Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (rahimahou Allah).
Traduction rapprochée : Ibn Hamza 
copié de alminhadj.fr
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع