compteur de visite

Catégories

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 17:38
L’importance du voile du visage
Question :
 
Je vous demande de bien vouloir me renseigner sur l'importance du voile qui couvre le visage de la femme.

Est-ce une obligation prescrite par la religion musulmane ?

Si c'est le cas, quelle en est la preuve ?

J'entends beaucoup dire et je pense que l'utilisation de ce voile a été propagée et généralisée dans la péninsule arabique à l'époque des Turcs.

Depuis, on a tellement insisté sur son utilisation que tout le monde est arrivé à penser que c'est une obligation pour chaque femme.

D'autre part, j'ai lu qu'à l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, et de ses Compagnons bien guidés, la femme s'associait à l'homme pour accomplir beaucoup de tâches.

Elle participait aussi à ses côtés en temps de guerre.

Ces choses sont-elles réalité, ou bien ma compréhension est-elle erronée, sans fondements ?

J'attends votre réponse afin de connaître la vérité et de corriger toute altération dans ma compréhension. 
 
Réponse :
 
Au début de l'islam, le voile n'était pas obligatoire pour la femme.

Elle pouvait donc montrer son visage et ses mains aux hommes.

Par la suite, Allah a ordonné le voile pour la femme et le lui a rendu obligatoire afin de la protéger et de la préserver des regards des hommes qui lui sont étrangers et afin d'amenuiser sa séduction.
 
Ceci a été établi après la révélation du verset du voile, qui est le suivant (traduction rapprochée) : 

 

« Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau  : c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs »(1)
 

Même si ce verset a été révélé pour les femmes du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, il les concerne aussi bien que les autres femmes, car la raison citée ne leur est pas particulière.
 
Allah a dit dans la même sourate (traduction rapprochée) :

 

« Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'islam (Jâhiliyah). Accomplissez la prière, acquittez la Zakât et obéissez à Allah et à Son Messager. » (2)     
 

Les savants sont unanimes sur le fait que ce verset englobe aussi bien les femmes du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, que les autres femmes.
 
C'est aussi le cas pour le verset suivant, toujours dans la sourate Les Coalisés (traduction rapprochée) :

 

 « Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leur grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (3)

Par ailleurs, Allah a révélé deux autres versets dans la sourate La Lumière qui sont les suivants 
(traduction rapprochée) :

 

 « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris... »(4)

 
Le mot « atours » (Zîna) signifie tout ce qui est beau et attirant. Et bien sûr le visage est le plus beau des atours.

Le passage « que ce qui en paraît » signifie les vêtements apparents, selon l'avis le plus correct des savants.
 
C'est l'avis du grand Compagnon 'Abdullâh ibn Mass'ûd, qu'Allah l'agrée, qui s'appuie sur le verset (traduction rapprochée) :

 

« Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, nul reproche pour elles d'enlever leurs vêtements (de sortie), sans cependant exhiber leurs atours et si elles cherchent la chasteté, c'est mieux pour elles. Allah est Audient et Omniscient » (5).  
 

Nous nous basons sur ce verset pour prouver que le voile du visage et de tout le corps est obligatoire pour la femme devant les hommes qu'elle peut épouser, car Allah a suspendu tout reproche aux femmes atteintes par la ménopause qui n'espèrent plus le mariage, et ce sont les femmes âgées, si elles n'exhibent pas leurs atours.

Par là, on conclut que les jeunes femmes doivent respecter le voile, et elles seront en but aux reproches si elles le délaissent.

De même, les femmes âgées qui montrent leurs atours doivent se voiler, car elles peuvent encore attirer les hommes.

De plus, Allah, qu'Il soit glorifié, nous informe que la chasteté des femmes atteintes par la ménopause est encore meilleure pour elles puisqu'elles s'éloignent par ce fait de toute source d'attirance des hommes.

Par ailleurs, on rapporte des propos d'Â'îcha et sa sœur Asmâ', qu'Allah les agrée, qui prouvent l'obligation pour la femme de se voiler le visage devant les hommes qu'elle peut épouser, même en état de sacralisation pour le pèlerinage.

De même, on rapporte de manière sûre selon 'Â'îcha, qu'Allah l'agrée, dans les deux Sahîh (6) qu'il était permis pour la femme de montrer son visage au début de l'islam, mais que ceci a été abrogé par le verset du voile sus-mentionné.

Avec tout ce qui précède, vous avez la preuve que le voile de la femme date de l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui. Il n'a pas été établi par les Turcs mais ordonné par Allah, qu'Il soit glorifié et élevé.

Concernant la participation de la femme aux côtés des hommes, à l'époque du Prophète, prière et salut d'Allah sur lui, dans l'accomplissement de différentes tâches comme apporter les soins aux blessés ou les  abreuver en temps de guerre, ceci est vrai en respectant les conditions du voile, de la pudeur, et en restant loin de toute suspicion.

Umm Sulaym, qu'Allah l'agrée, disait : « Nous participions au combat avec le Prophète, prière et salut d'Allah sur lui. Nous abreuvions alors les blessés, portions l'eau, et soignions les malades. »

Telles étaient leurs tâches, à la différence des femmes d'aujourd'hui dans beaucoup de pays dont les habitants prétendent être musulmans ; elles se mêlent aux hommes dans leurs domaines de travail tout en exhibant leur beauté, ce qui a mené à la propagation des vices, l'éclatement des familles et à la corruption de la société.

Nous invoquons Allah pour qu'Il nous guide tous vers Son droit chemin.

Qu'Il nous facilite ainsi qu'à vous et à tous nos frères les voies vers la science bénéfique et son application.

Il est le Meilleur à Qui on peut adresser sa demande.  

Que la paix, la bénédiction et la miséricorde d'Allah soient sur vous.  

(1) Les Coalisés, v. 53.
(2) Les Coalisés, v. 33.
(3) Les Coalisés, v. 59.
(4) La Lumière, versets 30,31.
(5) La Lumière, v. 60.
(6) Ce sont les deux recueils de hadiths authentiques d'Al-Bukhârî et de Muslim.

Recueil de Fatwas du cheikh Ben Baz, vol. 3, page 354.
traduit par fatawaislam.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام