compteur de visite

Catégories

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 21:55
Le fait de dessiner !
Question : 
 
Une personne de France demande :

Est-ce que la représentation de l'intégralité du visage est comprise dans l'interdiction, ou est-elle limitée aux yeux ?

Et quel est le jugement de la représentation d'ombres d'êtres humains et d'animaux ?
 
Réponse : 
 
La représentation résultant de la réflexion ou des actes de l'homme est totalement interdite.

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a informé du fait que ceux qui subiront le pire des châtiments au Jour du Jugement seront ceux qui représentent des images (al moussawiroun), et qu'on ordonnera au Jour du Jugement à celui qui a représenté une image d'y insuffler une âme, mais il en sera incapable.

Ceci est un autre hadith.

Et dans un autre hadith encore, [il est évoqué que] les Anges n'entrent pas dans une maison dans laquelle se trouvent un chien ou une image.
 
De mon point de vue, le sens voulu ici dans le terme "images" est :
une chose issue de la réflexion humaine, comme la représentation à l'aide d'une plume ou d'un crayon, le dessin avec des teintures, la sculpture, le cisèlement du bois, la joaillerie,...
Toutes ces choses font partie de la représentation interdite.

Mais concernant les photographies accrochées sur murs, ou les photographies représentant Al Masjid Al Haram (à Makkah), sur lesquelles figurent des gens faisant le Tawaf - et ces photographies sont conservées par la suite - il ne m'apparaît pas que ces représentations sont celles dont les auteurs subiront le pire des châtiments au Jour du Jugement.

Il en est de même pour les images se trouvant dans les livres : avec la permission d'Allah, il ne s'agit pas des images qui ont pour conséquence de ne pas faire entrer les Anges dans une maison.
 
En effet, Allah (جل وعلا) ne nous a pas instauré de complication dans notre religion, et il est très rare de trouver une maison dans laquelle il n'y a pas de revues ou de livres contenant des images.

J'espère donc que toutes ces choses ne sont pas comprises dans l'interdiction absolue [de la représentation].

Il ne fait cependant aucun doute que l'utilisation d'appareils photographiques dans le but de conserver les photographies chez soi fait partie du gaspillage d'argent sans raison.
 
Et le Prophète (عليه الصلاة والسلام) a dit :
 
"Je vous ai interdit les "on dit", le fait de poser trop de questions et le gaspillage d'argent", comme cela est mentionné dans le hadith.

copié de darwa.com
 
Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet