compteur de visite

Catégories

19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 00:40
Est-ce que la femme doit couvrir ses pieds et ses mains en prière ?

L'Imâm Mansoûr Ibn Yûnus al-Bahoûtî [dans « ar-Rawdh al-Mourbi'Charh Zâd al-Moustaqni' »] dit :

 

«Toute la femme libre est 'Awrah [partie à dissimuler] en dehors de son visage. »

 

-CHeikh Ibn 'Uthaymîn (rahimahullâh) explique [de cette parole] :

 

Il est obligatoire pour elle [selon le sens de cette parole] de dissimuler l'ensemble de son corps en dehors de son visage.

 

Il n'y a pas de preuve claire sur cette question.

 

C'est pourquoi SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) soutient que la femme libre doit couvrir tout son corps à l'exception de ce qu'elle laisse apparaître habituellement dans sa maison, à savoir le visage, les paumes et les pieds.

 

Il dit : 

« Les femmes à l'époque du Messager d'Allâh (salllallahu 'alayhi wa sallam) avaient l'habitude dans leurs maisons de porter des chemises. Cependant toute femme ne possédait pas deux habits.

C'est pourquoi quand le sang des menstrues entachait l'habit, elle lavait le point souillé et priait vêtue du même habit ». [1] 

 

Aussi, les pieds et les paumes ne font pas partis de ce qui doit être couvert par la femme qui prie.

 

Ce qui ne veut pas dire qu'il est permis [à l'homme] de les regarder.

 

Sur cette base d'absence de preuve qui pourrait rassurer sur la question, j'adopte la position de SHeikh al-Islâm sur cette question et je dis : ce qu'il dit est apparemment juste même si nous ne pouvons assurément le qualifier comme tel.

 

Car, même quand la femme est vêtue d'un habit qui touche le sol, elle peut laisser l'intérieur de ses pieds se découvrir en cas de prosternation [...] [2]

 

-Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de montrer les pieds et les mains pour la femme pendant la prière, sachant qu'elle n'est pas devant des hommes, mais dans sa maison ?

 

Réponse :

 

Ce qui est bien connu [sur la question] dans le Madhhab [dogme] Hanbalite - rahimahum Allâh - est que toute la femme adulte libre est « 'Awrah » [partie à dissimuler] dans la prière en dehors du visage ; et d'après cela, il n'est pas permis de découvrir ses mains et ses pieds, bien que de nombreux gens de science soutiennent qu'il est possible à la femme de découvrir ses mains et ses pieds.

 

Mais la chose la plus sûre pour une femme c'est d'y faire attention, et si une femme le fait, elle doit chercher un avis juridique sur le sujet, mais personne ne doit s'engager à lui ordonner de refaire ses prières. [3]

 

-SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) dit :

 

[...] Quant à la femme, tout son corps est à dissimuler sauf son visage.

 

Il y a une divergence des gens de science pour ce qui est de ses paumes.

 

Certes, certains d'entre eux jugent qu'il est obligatoire de les dissimuler, et pour d'autres, il est permis de les laisser découverts.

 

Il y a là dans cette affaire une grande permission - Inshâ-Allâh.

 

Ceci dit, les couvrir est meilleur afin de sortir de la divergence des savants sur cela.

 

Quant aux pieds, il est obligatoire de les couvrir quand on est en prière, selon la majorité des gens de science [...]  [4]

 

[1] Voir pour plus de détails Madjmu'al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, Vol-22 p.109-120

[2] Kitâb « ach-Charh al-Moumti' 'ala Zâd al-Moustaqni' » de SHeikh Ibn 'Uthaymîn, 2/160-161

[3] Madjmu' Fatâwa de Ibn Uthaymîn, 12/295

[4] Madjmu'Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 10/410-411

 

copié de manhajulhaqq.com

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة