compteur de visite

Catégories

14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 22:00
Al-moufliss, c’est celui qui a absolument tout perdu !
مـــن هــو ‏الْـمُــفْلِسُ ؟


L'auteur, l'Imam An-Nawawî, commente les propos rapportés par Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), selon lesquels le Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - aurait posé la question suivante : 

" Sauriez vous me dire ce que signifie Al moufliss ? " :

« Cette interrogation vise à apporter un éclaircissement et donc à informer, car parfois lorsqu'on s'interroge sur une chose, c'est pour répondre à une ignorance et dissiper ce qui nous échappe et  c'est ce qui nous pousse à poser une question. Mais parfois, c'est dans le but de captiver l'intention de la personne présente lorsqu'on lui parle ou encore pour fixer un jugement religieux.

Dans un second exemple, le Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui, avait interrogé ses compagnons à propos de la fraicheur des dattes en disant :  " Est-ce que cela diminuera de leurs poids si elles s'assèchent ? " en faisant allusion ici aux dattes.

Ils répondirent : "oui", le prophète interdit alors cette pratique. »

Quant au hadith, il ne vise qu'à informer les compagnons du Prophète d'une chose qu'ils ignoraient ou qu'ils ne pouvaient apprendre que par la bouche du Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui et quant ils furent questionnés de la sorte : " Sauriez vous me dire ce que signifie Al-moufliss ? ", Ils répondirent : " Al-moufliss parmi nous est celui qui ne possède ni un dinar, ni un dirham.", désignant ainsi celui qui a absolument tout perdu ne possédant ainsi ni argent, ni legs, l'infortuné en quelque sorte, c'est-à-dire que pour eux Al-moufliss signifie " pauvre". C'est en effet ce qui semble être la définition la plus répandue chez les gens si on  les questionnait à ce sujet.

Le Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - a dit :

" Al moufliss est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant observé le jeûne, accomplit les prières, et acquitté la Zakat (l'aumône légale). "

Et dans une autre version :

" c'est celui qui viendra avec des bonnes actions comparable à une montagne " c'est-à-dire qu'il viendra avec un nombre impressionnant de bonnes œuvres et possèdera donc une immense provision de bonnes actions et qui aura par ailleurs, insulté untel, calomnié l'honneur d'un autre, volé l'argent de tel autre, répandu le sang de l'un, c'est-à-dire qu'il a commis d'innombrables injustices envers les gens.

Ces derniers viendront réclamer leurs droits auxquels ils ne pouvaient prétendre dans la vie d'ici bas, ils les reprendront dans l'au-delà.

On s'emparera alors de ses bonnes actions pour les distribuer à untel qui reprendra son dû et un autre puis un autre, en toute équité et en appliquant  le talion de plein droit. Et quant il n'aura plus de bonnes actions à son actif et qu'elles ne suffiront plus à le racheter auprès de ses victimes, on prend alors de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu. Qu'Allah nous en préserve !

Il n'aura plus de bonnes actions à son actif, tous les profits tirés de la Salat (la prière), de la Zakat (l'aumône légale), du Siyam (le jeûne) s'envoleront. Dés lors, Il aura absolument tout perdu de ses bonnes actions, ainsi on prendra de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu. Qu'Allah nous en préserve !

Les propos du Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - étaient véridiques, car on ne peut mieux définir le mot Al-moufliss.

Pour ce qui est d'Al-moufliss de cette vie d'ici bas, de cette vie intermittente, il est fort probable que le pauvre devienne à son tour riche durant son existence et vice versa.

Quant à la faillite, la véritable faillite, c'est de perdre absolument toutes ses bonnes œuvres après avoir fait l'effort de les rassembler. D'ailleurs elles lui seront exposées et lui feront face le jour de la résurrection, pour qu'ensuite on les lui retire pour les distribuer à untel et untel.

Il y a en cela, un avertissement aux gens contre l'égarement, afin que l'être humain honore ses obligations de son vivant avant que survienne la mort, c'est ainsi qu'on pourra appliquer le talion durant cette vie d'ici bas. Dans l'au-delà, par contre, il n'y a pas de dirham ni de dinar pour racheter ses fautes, mais exclusivement des bonnes actions.

Le Messager d'Allah - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - poursuit en disant : 

"...si bien qu'on lui prendra de ses bonnes actions pour les distribuer à l'un et à l'autre. Quand il n'aura plus de bonnes actions à son actif et si elles ne suffisent pas à le racheter auprès ses victimes, on prend alors de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu."

Ce hadith n'annonce pas que la personne y demeurera éternellement, toutefois elle y subira le châtiment mérité suivant les péchés des autres qu'on aura jetés sur lui et à la suite de cela, elle ira au paradis car le croyant [celui qui a une croyance saine] ne peut demeurer dans le feu indéfiniment.

 

Bien que s'agissant du feu de cette vie d'ici bas, son intensité reste tout de même considérable et ne peut être supporté par l'être humain ne serait-ce qu'une brève minute, or quant est-il de celui de l'au-delà ? Qu'Allah m'en éloigne ainsi que vous.

[Fin de la réponse du Sheikh] 

Notes :
 
حدثنا ‏ ‏قتيبة بن سعيد ‏ ‏وعلي بن حجر ‏ ‏قالا حدثنا ‏ ‏إسمعيل وهو ابن جعفر ‏ ‏عن ‏ ‏العلاء ‏ ‏عن ‏ ‏أبيه ‏ ‏عن ‏ ‏أبي هريرة ‏ ‏أن رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏قال ‏ ‏أتدرون ما الْمُفْلِسُ ؟ قَالُوا ‏: المفلس فينا من لا درهم له ولا متاع . قَالَ ‏: إن المفلس من أمتي يأتي يوم القيامة بصلاة وصيام وزكاة ويأتي قد شتم هذا ‏ ‏وقذف ‏ ‏هذا وأكل مال هذا وسفك دم هذا وضرب هذا فيعطى هذا من حسناته وهذا من حسناته فإن فنيت حسناته قبل أن ‏ ‏يقضى ما عليه أخذ من خطاياهم فطرحت عليه ثم طرح في النار.
'Abd Ar-Rahman rapporte de Zuhayr et lui-même rapporte de Al 'Alla, de son père selon Abû Hurayra, le Messager d'Allah - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - a dit : 


" Sauriez vous me dire ce que signifie Al-moufliss "

Ils répondirent : " Al-moufliss parmi nous est celui qui ne possède ni un dinar, ni un dirham." 

Il dit " Al-moufliss dans ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant observé le jeûne, accomplit les prières, et acquitté laZakat (l'aumône légale) et qui aura par ailleurs, insulté untel, calomnié l'honneur d'un autre, volé l'argent de tel autre, répandu le sang de l'un et frappé l'autre, si bien qu'on lui prendra de ses bonnes actions pour les distribuer à l'un et à l'autre. Quand il n'aura plus de bonnes actions[Hassanatà son actif et si elles ne suffisent pas à le racheter auprès ses victimes, on prend alors de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu. 
[Hadith rapporté par Mouslim dans son Sahih]
 

حَدَّثَنَا ‏عَبْدُ الرَّحْمَنِ ،‏ ‏عَنْ ‏‏زُهَيْرٍ ‏، ‏عَنِ ‏‏الْعَلَاءِ ،‏ ‏عَنْ ‏‏أَبِيهِ ،‏ ‏عَنْ ‏أَبِي هُرَيْرَةَ ‏، عَنْ النَّبِيِّ ‏صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ‏ ‏قَالَ : هَلْ تَدْرُونَ مَنْ ‏الْمُفْلِسُ ؟ قَالُوا ‏: الْمُفْلِسُ فِينَا ، يَا رَسُولَ اللَّهِ ، مَنْ لَا دِرْهَمَ لَهُ وَلَا مَتَاعَ . قَالَ ‏: ‏إِنَّ الْمُفْلِسَ مِنْ أُمَّتِي مَنْ يَأْتِي يَوْمَ الْقِيَامَةِ بِصِيَامٍ وَصَلَاةٍ وَزَكَاةٍ وَيَأْتِي قَدْ شَتَمَ عِرْضَ هَذَا ، وَقَذَفَ هَذَا ، وَأَكَلَ مَالَ هَذَا ، فَيُقْعَدُ ‏، ‏فَيَقْتَصُّ ‏‏هَذَا مِنْ حَسَنَاتِهِ ، وَهَذَا مِنْ حَسَنَاتِهِ ، فَإِنْ فَنِيَتْ حَسَنَاتُهُ قَبْلَ أَنْ يَقْضِيَ مَا عَلَيْهِ مِنْ الْخَطَايَا أُخِذَ مِنْ خَطَايَاهُمْ فَطُرِحَتْ عَلَيْهِ ثُمَّ طُرِحَ فِي النَّارِ . أخرجه أبو داود، كتاب البيوع باب في التمر بالتمر، رقم (3359)، والترمذي ، كتاب البيوع، باب ما جاء في النهي عن المحاقلة، رقم (1225) ، والنسائي ، كتاب البيوع، باب اشتراء التمر بالرطب، رقم (4545)، ابن ماجه ، كتاب التجارات، باب بيع الرطب بالتمر ، رقم (2264) ، وقال الترمذي: حسنٌ صحيحٌ.
'Abd Ar-Rahman rapporte de Zuhayr et lui-même rapporte de Al 'Alla, de son père selon Abû Hurayra, le Prophète - que la paix et bénédictions d'Allah soient sur lui - a dit : 

" Sauriez vous me dire, quel est celui que l'on désignerait par Al-moufliss ? "

Ils répondirent : " Al-moufliss parmi nous est celui qui ne possède ni un dinar, ni un dirham." 

Il dit " Al-moufliss dans ma communauté est celui qui viendra le jour de la résurrection ayant observé le jeûne, accomplit les prières, et acquitté laZakat (l'aumône légale) et qui aura par ailleurs, calomnié l'honneur d'un tel, insulté celui-ci, volé l'argent d'un autre, si bien qu'on lui prendra ses bonnes actions pour les distribuer à l'un et à l'autre. Quand il n'aura plus de bonnes actions [Hassanatà son actif et si elles ne suffisent pas à le racheter auprès ses victimes, on prend alors de leurs péchés pour les jeter sur lui avant de le jeter au feu. "
[Hadith rapporté par Abu Daoud, At-Tirmidhi, An-Nassai, Ibn Madja, At-Tirmidhi a dit de ce hadith qu'il était Hassan Sahih]

Explication tirée de Riyad As-Sâlihîn (Le Jardin des Vertueux) - Tome 2" 
Traduction rapprochée : Abu Hamza Al Djazairy 
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع