compteur de visite

Catégories

9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 22:00
L'avis de Cheikh Albany concernant celui qui abandonne la prière

L'avis de Cheikh Albany est que

celui qui délaisse la prière totalement est un mécréant

 
Cheikh Bazmoul dit :

 

«Cheikh Albany dit que celui qui délaisse la prière par paresse et fainéantise ne devient pas mécréant et il ne vise pas par cela celui qui la délaisse totalement, quelqu'un qui n'a pas prié un seul jour jusqu'à ce qu'Allah le fasse mourir et qui avait pourtant la capacité et rien ne l'empêchait de le faire.
Mais le Cheikh vise plutôt celui qui prie de temps en temps et est paresseux et néglige de temps en temps jusqu'à ce que le temps de la prière sorte sans qu'il n'ait prié sans excuse.»

Et le Cheikh a une parole énonçant cela.

Tu le vois qui commente la parole de Ibn Taymiya qui dit :
 
«Et par cela est levé l'ambigüité dans ce chapitre, car il y a certes beaucoup de gens et même la plupart d'entre-eux dans beaucoup de régions qui ne sont pas assidus aux cinq prières mais ne les délaissent pas totalement.
Plutôt ils prient de temps à autre et délaissent la prière à d'autres moments ; Ceux-ci ont eu de la foi et de l'hypocrisie et il leur est appliqué les règles de l'islam apparentes sur les héritages et ce qui y ressemblent comme règles.
En effet, si ces règles sont appliquées à l'hypocrite pur comme Ibnu Ubay et d'autres parmisles hypocrites, ceux-ci sont plus en droit qu'elle leur soit appliquée.»
(Majmu' Fatawa - Volume 7 - p 615,617)

Cheikh Albany fait une remarque à cette parole de Ibn Taymiya :
 
«Ceci est une parole de justesse de Cheikh Al-Islam qui nie (infirme) l'avis de ceux qui rendent mécréant de croyance (font le takfir) celui qui délaisse la prière ne serait-ce qu'une fois en la laissant sortir de son temps.
Ceci nous montre que celui qui devient mécréant (de croyance) est celui qui la refuse comme celui qu'on a menacé de l'épée pour qu'il prie et qu'il refuse.»
(Livre Al Dourar Al Moutalaliate p 133,134)
 
Cheikh Bazmoul dit et lorsque le Safar Al Hawali, qu'Allah le pardonne, a dit concernant la rissala (petit livre) de Cheikh Albany concernant le jugement de celui qui délaisse la prière :
 
«Lorsqu'il a écrit (Cheikh Albany) que celui qui délaisse totalement la prière comme étant un croyant faisant partie des gens profitant de l'intercession et a construit toute sa rissala sur cela.»
 
Cheikh Albany répliqua en disant :


«Les choses ne sont pas comme cela, la rissala est basée sur celui qui délaisse la prière par fainéantise.» 

(Livre Al Dourar Al Moutalaliate p 126)
 
Cheikh Albany dit dans une autre remarque :
 
«Parmi les choses nécessaires et fondamentales du travail d'investigation (Tahqik) est que l'auteur montre clairement son avis : Quel est l'opinion des pieux prédecesseurs ?
Est-ce le Takfir (rendre mécréant de croyance) pour une seule prière ?
Ou est-ce le fait de persister dans son délaissement total de manière à ce qu'il meure en étant devenu vieux ?
Ou est-ce celui dont le cas a été rapporté aux dirigeants qui lui ordonnent la prière, il a alors refusé et a été tué ?» 
(Livre Al Dourar Al Moutalaliate p 151)

Cheikh Bazmoul dit : Et lorsque Safar Al Hawali, qu'Allah le pardonne, dit :

 

«Celui qui délaisse la prière totalement fait partie de ces mécréants ;
Celui qui la délaisse la plupart du temps est très proche d'eux et sa situation leur ressemble,
Celui qui prie de temps en temps et délaisse la prière de temps en temps, est en hésitation entre la mécréance et la foi et ce qui est important est ce sur quoi il va finir.
De plus, le fait de délaisser l'assiduité est différent du délaissement total qui est de la mécréance.»

Cheikh Albany fait la remarque suivante:

«Ceci est une explication que nous voyons très bonne mais est-ce que la cause de la mécréance dans cette situation est le délaissement en lui-même ?
Ou bien car il montre en apparence le refus et l'orgueil qui est une mécréance du cœur ?
Ceci est ce qui est apparent et qui est la cause du jugement de la mécréance, et la cause n'est pas le délaissement en lui-même.
Ceci est le sens de ce que j'ai cité dans ma rissala de Ibn Taymiya page 44-46, c'est celui qui persiste au délaissement malgré le fait qu'on l'ai appelé à œuvrer comme je l'ai expliquer ici, et les paroles de l'auteur (Safar Al Hawali) ne sorte pas de cela et a plutôt éclairci et expliquer la chose »
(Livre Al Dourar Al Moutalaliate p 127,128).

 

"Explication du livre de la description de la prière de Cheikh Albany" page 22 à 24 

Publié par darwa.com

 

  

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة