compteur de visite

Catégories

1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 16:58
Différence entre le qadhi et le mufti

Question :

Est-il permis à la femme d’être Qadhiya (femme juge ) ?

 
Réponse : 

Non, il ne lui est pas permis d’être Qadhiya (femme juge) ou Muftiya (femme mufti, qui donne des verdicts religieux).
 
Question : 

Pourquoi ? Le jugement n'informe-t-il pas simplement de la règle islamique ?
 
Réponse : 

Le jugement (Qadha) est plus que l'octroi d'un verdict religieux (Fatwa).

Tout Mufti (personne qualifiée pour donner des verdicts religieux) n'est pas Qadhi (juge).

De même, tout Qadhi n'est pas Mufti. Et il se peut qu'une personne soit les deux.Le Qadhi 

est comme le Hakim (un autre mot pour le juge) qui doit faire exécuter et mettre en œuvre les verdicts religieux. Pour cette raison, les verdicts religieux sont parfois séparés des jugements légaux et les jugements légaux sont séparés des verdicts religieux.

Cependant, les jugements légaux et les verdicts religieux sont parfois combinés, c’est à dire que la personne qui donne le verdict religieux (Fatwa) l'exécute.

Si la personne est ainsi, alors il est un Qadhi (juge) et un Mufti.

Donc toute personne qui est un savant peut être interrogé, donc il donne un verdict religieux (Fatwa).

Cependant, si cette question exige la mise en œuvre d'un jugement quant au règlement de quelque différence entre deux personnes, le Mufti n'a pas l'autorité pour l'effectuer.

Celui auquel on se réfère à cet égard est le Qadhi.
 

Article tiré du site assalafi.com
Traduit par Aqil Walker
copié de salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة