compteur de visite

Catégories

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 01:32
Absence inattendue de l’imam le jour du vendredi (jumu’ah) ?

Question :

 

Si l’imam d’une mosquée venait à s’absenter le jour du vendredi, est-ce que les gens doivent prier sans faire de sermon (khutbah) ou est-ce qu’une personne qui n’en a pas les possibilités doit la faire et pourrait, de ce fait, se mettre dans une situation très inconfortable ?

 

Réponse :

 

Je pense que la question est basée sur une compréhension erronée, à savoir que la khutbah aurait des conditions et que seule une personne savante et cultivée serait à même de la faire.

 

La khutbah est une exhortation et un rappel.

 

Allah dit (traduction rapprochée) : 

 

« ô vous qui avez cru, quand on appelle à la prière de vendredi, accourez au rappel d’Allah et laissez tout négoce, cela est bien meilleur pour vous si vous saviez ».

 

Le but recherché, ici, par le rappel de la khutbah est le fait de faire un rappel à ceux qui y participent.

 

A supposer que le prêcheur (khatîb) d’une mosquée devait s’absenter pour une raison quelconque et qu’il n’y aurait, dans l’assistance, et ceci est un grand malheur, aucune personne capable de faire la khutbah, de rappeler les gens, soit par un verset d’Allah parmi les versets du noble coran, soit par un hadîth parmi les ahâdîth du messager, صلى الله عليه وسلم, ou de porter l’attention des gens sur une faute parmi les fautes répandues chez eux dans le but de la corriger, s’il n’y a vraiment personne pour endosser cette responsabilité, alors l’obligation de la khutbah n’a plus lieu d’être.

 

Par contre, le caractère obligatoire de la prière reste toujours valable.

 

Les gens prient la prière du vendredi normalement, à savoir deux unités de prière.

 

Malheureusement, notre problème revient à ce que nous avons évoqué précédemment, à savoir notre éloignement par rapport à la voie du prophète, صلى الله عليه وسلم, et notre suivi de mauvaises traditions tracées par nos prédécesseurs qui est devenu partie intégrante de notre religion alors qu’il n’en est rien de cela.

 

La khutbah est une exhortation et il n’est pas obligatoire que celui qui désire la faire sache des dizaines de versets, voire des dizaines de hadîth, tout comme il n’est pas obligatoire que la khutbah soit plus longue que la prière.

 

Une prière de cinq minutes avec une khutbah qui dure quinze ou vingt minutes ou plus n’est pas ce qui est demandé.

 

Si le prêcheur fait une khutbah de deux ou trois minutes avec une prière qui dure cinq minutes, qu’Allah le récompense par le bien car il aura fait preuve d’une bonne compréhension de la religion.

 

Donc, pour revenir au sujet de la question, s’il n’existe aucune personne capable de faire une exhortation d’une voire de deux minutes aux gens, puis qui descend de la chaire (minbar) pour mener la prière, alors il s’agit malheureusement d’une mauvaise nouvelle (« bouchra sou ») pour eux, par contre l’obligation de la prière reste toujours d’actualité.

 

Ils choisiront un imam pour mener la prière et prieront derrière lui.

 

Maintenant si on examine la situation de plus près, ils sélectionneront certainement un imam capable de mener la prière, n’est-ce pas ??

 

Je suppose qu’une telle personne doit être disponible dans l’assistance.

 

Dans ce cas-là, qu’ils choisissent cette personne pour faire la khutbah dans laquelle il mentionnera un ou deux versets d’un voire de deux chapitres du coran et je pense qu’on aura fait le tour de la question.

 

La solution est donc simple et il n’y a aucune gêne, ni difficulté.

 

Silsilah al huda wa nour, cassette n° 190, 56mn 56s

Traduction : Abû ‘Abdillah

copié de sounna.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées