compteur de visite

Catégories

21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 00:19
Acheter une « iqama - إقامة» en Arabie Saoudite (audio)

 

Question :

 

Quel est le statut de l’achat de la carte de résidence pour le royaume (d’Arabie) Saoudite dans le but d’immigrer d’un pays de mécréance vers un pays musulman ?

 

Réponse :

 

La carte de résidence ne se vend pas.

 

Mais, si ce qui est voulu est : « Quel est le statut du fait de donner de l’argent dans le but que la personne vous prépare la carte de résidence et vous la donne ? », alors, cela est permis, il n’y a pas de mal dans cela.

 

Quant au fait que la carte de résidence s’achète, alors, je n’ai pas connaissance du fait que la carte de résidence s’achète et se vende dans le royaume d’Arabie Saoudite. 

 

Concernant la hidjra (immigrer d’un pays de mécréance vers un pays musulman), alors, si la personne est dans un pays de mécréance dans lequel il ne peut extérioriser son Islam, et qu’il ne peut pas montrer qu’il est musulman et que les autres sont mécréants, alors, dans ce cas, s’il est capable d’immigrer, cela lui est obligatoire.

 

Par contre, s’il n’est pas capable d’immigrer, il n’aura aucun péché.

 

Mais, s’il peut extérioriser son islam, l’immigration lui est préférable, non obligatoire.

 

Question :

 

Concernant la somme versée (1) (pour avoir la carte de résidence), si c’est le kafil (le garant qui fait les démarches pour obtenir la carte de résidence, qui se porte garant pour la personne) qui demande cette somme, c’est à dire qu’il demande, par exemple, 5000 euros.

 

Réponse :

 

C’est à dire que ce kafil prendra cette somme ?

 

Question :

 

Oui, en effet.

 

Est-ce que cela est considéré comme un pot de vin (corruption) ?

 

Réponse :

 

…afin qu’il se porte garant et qu’il accomplisse les démarches administratives pour te faire la carte de résidence ?

 

Question :

 

Non, la somme qu’il demande est supérieure à ce que demande le gouvernement.

 

Réponse :

 

Oui, et lui il désire le surplus pour lui même du fait qu’il fasse des efforts et se fatigue pour sortir les papiers et par rapport à la responsabilité qu’il aura vis-à-vis de cette personne ?

 

Question :

 

Peut-être…

 

Réponse :

 

Si c’est pour cela, Allahou a’lem, cela est permis.

 

Par contre, s’il n’en est pas ainsi, et qu’il te fait la carte de résidence par une autre voie et qu’il te la donne, alors, cette carte de résidence et cet acte apparaissent comme n’étant pas légiférés, car, cela sort de l’organisation du royaume d’Arabie Saoudite, alors qu’Allah, Glorieux et Majestueux, a dit : 

 

أَطِيعُواْ اللّهَ وَأَطِيعُواْ الرَّسُولَ وَأُوْلِي الأَمْرِ مِنكُمْ

-traduction relative et approchée- 

 

« Obéissez à Allah et obéissez au Messager et à ceux qui d’entre vous qui détiennent le commandement. » (Sourate 4 verset 59)

 

Question :

 

D’accord.

 

Et si le montant, que réclame le Kafil, ne correspond pas à la somme demandée par le gouvernement ?

 

Réponse :

 

Je dis que cela est permis si cela est fait comme un honoraire ou en échange d’un travail et de l’effort qu’il aura consentit.

 

Par contre, si cela n’est pas versée en contre partie d’une de ces choses, ce qui apparaît est que cela n’est pas permis.

 

Questionneur :

 

Barakallahou fikoum.

 

(1) Dans l'audio le questionneur dit : "Al-mablagh Al-Moudafi3" alors que ce qui est correct, c'est "Al-mablagh Al-Madfou3 - المبلغ المدفوع"

 

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة