compteur de visite

Catégories

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 13:06
On donne priorité à sa critique détaillée sur mon éloge... (audio)

 
Celui qui pose la question demande :
 
Est-ce que la règle "la critique détaillée prévaut sur l'éloge" est une règle sur laquelle sont unanimes les savants de la sunna?
 
Et peut-on l'appliquer sur les groupes islamiques?
 
Parce qu'il y a des savants qui les recommandent et d'autres les critiquent. 


Est-ce que l'on fait passer avant, les savants qui font la critique sur ceux qui font l'éloge ?

 

Réponse :

 

Oui, oui.

 
Ce minhaj est et sera, jusqu'au jour du jugement incha Allah, car c'est le minhaj islamique véridique sur lequel se base la vie des musulmans.
 
C'est sur lui qu'est basée leur religion, avec lequel leur religion est protégée et avec lequel ils protègent leur honneur et leur argent.
 
C'est un minhaj grandiose dans l'islam, ne peut l'abaisser qu'un homme qui est égaré, dont la raison et la pensée sont corrompues.
 
Oui ce minhaj, on l'applique sur les groupuscules et on peut recommander un homme, en fonction de ce que l'on voit de lui et on ne connait pas la réalité sur laquelle sont les gens.
 
Alors, quelqu'un vient et étudie leurs livres, étudie leur réalité et trouve que celui qui l'a recommandé a fait erreur sans le savoir pour l'avoir recommandé en se basant sur l'apparence.
 
Et ceci s'est produit avec les Grands Imams et combien de gens ont été recommandés par Al Imam Ahmed bin hanbal et ses étudiants -qui ne l'égalaient en rien dans son prestige- ont su qui étaient ces gens et ce qu'ils avaient comme reproches et ce qu'il y avait contre eux comme critique et ils les ont fait tomber, (sens figuré) même s'ils étaient recommandés par l'Imam Ahmed Rahimahu Allah.
 
Et Chafi3i avait recommandé des gens et d'autres les ont critiqués.
 
Ils ont donc donné la priorité à la critique détaillée -ceux qui connaissaient la réalité-, sur les recommandations des Imams qui avaient recommandé (ces gens) en fonction de ce qu'ils avaient vu en apparence.
 
Car quelqu'un peut venir qui montre qu'il est assidu dans la quête de la science, montre qu'il est intègre, qu'il est pieux avec un bon comportement ... (parole inaudible), alors tu juges sur l'apparence.
 
Moi, par Allah, j'ai recommandé des gens cette année.
 
Par Allah ils m'ont tenu compagnie et mâcha Allah la piété etc. Et quelqu'un vient et le critique
Moi, si quelqu'un vient, il prie avec moi, donne la zakat, il invoque Allah, il voyage avec moi.
Moi je témoigne de ce que j'ai vu -wa la ouzaki 3ala Allah Ahadan.-
 
Mais quelqu'un vient, qui l'a connu avant moi et a découvert que la personne avait des erreurs, des choses qui mettent en doute sa crédibilité, le critique avec science et démontre cette critique avec des preuves et détaille sa critique, dans ce cas on fait passer en premier sa critique détaillée sur mon éloge.
 
Il donne les preuves sur cette personne, moi j'accepte et la vérité est avec lui.
 
Un groupe vient chez un savant et lui disent, nous, nous prêchons tawhid, la sunna, nous sommes contre l'idolâtrie et contre les adorations des tombes etc.

Je vois le bien, j'écris à ceux qui sont contre eux et je leur dis : ces gens sont bien, ils prêchent le coran et la sunna du Prophète - que la paix et la bénédiction soient sur lui-.

Puis des étudiants en science vont avec eux, les côtoient et découvrent que la réalité est complètement différente, qu'ils sont des innovateurs, soufis, qu'ils adorent les tombeaux et ramènent les preuves de ce qu'ils avancent.

On le croit et on donne priorité à sa critique détaillée sur mon éloge ou l'éloge d'un autre savant.

Ça c'est une règle continue qui s'applique sur les individus et les groupes et restera in cha Allah jusqu'au jour du jugement.

 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية