compteur de visite

Catégories

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 07:59
Crainte et espoir

والأمن والإياس ينقلان عن ملة الإسلام، وسبيل الحق بينهما لأهل القبلة

 

Le fait de n'éprouver aucune crainte et la perte de tout espoir peuvent te porter hors de la religion Islamique.

La véritable voie, celle est de ceux qui s'orientent vers la qibla, est de se situer entre les deux.

 

Tafsir :

 

Le musulman doit connaître simultanément la crainte et l'espoir.

 

La véritable crainte est celle qui s'interpose entre l'être et les interdis d'ALLAH.

 

Mais si cela vient à n'être plus ressenti, il faut s'attendre à un désespoir. Le véritable est celui ou l'être oeuvre selon les commandements et dans la lumière d'ALLAH  , l'être espère pour cela une récompense.

 

C'est également le cas de celui qui pêche , puis se repent en ayant l'espoir qu'ALLAH  lui accordera sa grace.

 

ALLAH  dit (traduction rapprochée) : 

 

"Certes, ceux qui croient, ceux qui émigrent et qui lutte dans la voie d'ALLAH, ce sont ceux qui espèrent obtenir la miséricorde d'ALLAH. ALLAH est celui qui sans cesse pardonne et accorde Sa miséricorde." [S.La vache, v.218]

 

Quant à celui qui pêche jusqu'à l'excès, puis espère obtenir la miséricorde d'ALLAH  sans accomplir de bonnes oeuvres, celui-ci se leurre, car un tel espoir n'est que tromperie.

 

Abû Alî Ar-rudhbarî  a dit : "La crainte et l'espoir sont comme les deux ailes d'un oiseau. Lorsqu'elles sont équilibrées, l'oiseau est en équilibre et son vol est normal. Lorsque l'une d'elles manque, le vol devient défectueux. Dans le cas ou elles disparaissent toutes les deux, l'oiseau se trouve en danger de mort".

 

ALLAH  fait l'éloge des gens remplis de crainte et d'espoir, lorsqu'Il dit  (traduction rapprochée) :

 

"Celui qui se prosterne durant la nuit et appréhendant l'heure dernière, espérant la miséricorde de son Seigneur." [S.Les groupes, v.9]

 

Il dit également  (traduction rapprochée) :

 

"Ils s'arrachent de leurs couches pour invoquer leur Seigneur, par crainte et par espoir." [S.La prosternation, v.16]

 

L'espoir implique nécessairement la crainte, s'il n'en est pas ainsi, on fini par ne plus éprouver de crainte et être trop sûr de soi.

 

Et inversement, la crainte implique nécessairement l'espoir, s'il n'en est pas ainsi, c'est le désespoir.

 

Lorsque tu crains quelque chose, tu le fuis, excepté ALLAH, si tu Le crains, tu te presse vers Lui.

 

Celui qui craint fuit son Seigneur vers son Seigneur.

 

Certains Ancêtre pieux ont dit que celui qui adore ALLAH  en éprouvant uniquement de l'amour pour Lui, celui-ci doit être considéré comme un faux croyant (zandîq).

 

Quant à celui qui Adore ALLAH  avec seulement de la crainte, il est considéré comme frivole.Quant à celui qui adore ALLAH avec seulement de l'espoir, il est considéré comme un murdjite.

 

Mais celui qui adore ALLAH  avec amour, crainte et espoir, c'est le véritable croyant monothéiste.

 

Livre intitulé "La tahawiyya" ou La profession de foi des Sunnites (Abû Dja'far at-Tahâwi), éditions Sabil.

copié de darwa.com

 

Imam Abou Dja'far At-Tahâwy - الإمام أبو جعفر أحمد بن محمد بن سلامة بن سلامة الأزديّ الطحاوي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع