compteur de visite

Catégories

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 18:12
Déposer de l'argent dans les banques

Question :

 

J'ai un compte sans intérêt usuraire dans une banque, en sachant que cette banque pratique l'intérêt.

 

Est-ce que mon argent est rentré dans l'usure ?

 

Et ai-je commis un péché ?

 

Dois-je retirer mon solde des banques, tout en sachant que j'ai peur de le perdre ?

 

Réponse : 

 

Il n'y a pas d'inconvénient à ce que tu déposes ton argent dans les banques, de peur de le perdre.

 

Ceci est un cas de nécessité, si tu as besoin de cela alors pas d'inconvénient tant qu'il n'y a pas d'intérêt usuraire.

 

Mais si il t'est possible de déposer cela dans les banques islamiques, et que tu les encourages et les aides dans leur mission, ceci est prioritaire et plus juste.

 

Il est obligatoire d'encourager et d'aider les banques islamiques.

 

Et lorsqu'elles commettent un faux pas ou une erreur, on les en avertit et les corrige afin qu'elles puissent concurrencer les banques à intérêt et que les musulmans les utilisent à la place des banques à intérêt.

 

Il t’est possible de déposer ton argent dans une banque islamique, et tu obtiens une rémunération légale au travers des transactions de « moudhâraba »(1). Mais la rémunération déterminée, telle que 5% ou 10% n'est pas autorisée ni dans les banques islamiques, ni dans les banques à intérêt. Ceci est interdit dans tous les cas, personne ne doit prendre une rémunération déterminée, ni d'une banque islamique, ni d'un commerçant précis, ni d'une banque à intérêt, ou de quoi que ce soit d'autre.

 

Les rémunérations déterminées consistent à ce que tu verses à une banque islamique, à un commerçant, ou à une banque à intérêt 100000 riyals, et qu'il te verse chaque mois un gain déterminé, 5% ou 10%, cela n'est pas autorisé et fait partie des pratiques usuraires.

 

Cependant les banques islamiques peuvent utiliser l'argent dans des voies islamiques, comme « al moudharaba » (1), acheter des biens puis les revendre avec un gain.

 

Elle réunit les bénéfices et reverse au propriétaire de l'argent sa part du bénéfice, part sur laquelle ils se sont mis d'accord au préalable.

 

Ceci peut être le tiers, la moitié ou le cinquième du bénéfice suivant ce sur quoi la banque islamique et le propriétaire de l’argent se sont mis d’accord.

 

La conclusion, c'est qu'il n'y a pas d'inconvénient à déposer de l'argent dans les banques à intérêt tant que le compte n'est pas rémunéré, que ce soit par nécessité ou par crainte.

 

Mais si tu trouves une alternative à cela, que tu déposes ton argent auprès d'un commerçant sûr, ou dans une banque islamique sans intérêt, ou encore tu fais travailler ton argent par des pratiques légiférées et des méthodes fructueuses légales, toujours via les banques islamiques, alors tout ceci est autorisé afin de ne pas encourager l’usure et ses adeptes.

 

(1) « al moudhâraba » consiste à ce « qu’un homme donne son argent à un autre afin que ce dernier fasse du commerce pour lui pourvu que le bénéfice naissant de ce commerce soit partagé entre eux suivant ce qu'ils ont convenu ». Al moughni d’Ibn Qouddâma (Note du traducteur).

 

Tiré du Majmoû' l-fatâwâ wa l-maqâlât l-moutanawwi'a du Cheikh 'Abdoul'Azîz ibn Bâz, volume 19 question 96 pages 153-154 (question posée lors de l'émission « Noûr 'alâ d'darb »).

copié de albounyane.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار