compteur de visite

Catégories

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:24
Elle maudit, insulte et frappe ses enfants

Question :
 
Ma femme a pris la mauvaise habitude de maudire et d'insulter ses enfants, à la moindre occasion ; il lui arrive de recourir à la violence physique.µ

 

Je l'ai exhortée plusieurs fois de se débarasser de cette attitude, mais pour toute réponse, elle me dit : « c'est toi qui les as gâtés et ils sont malheureux.»

 

Cela a poussé notamment les enfants à éprouver de la haine à l'encontre de leur mère et ils ne s'intéressent plus du tout à tout ce qu'elle dit, et finalement, ils ont aussi appris à insulter et à frapper.

 

Que dit la religion, de maniere détaillée, de la conduite à adopter vis-à-vis de cette femme afin qu'elle se ravise ?

 

 Dois-je me séparer d'elle par le divorce pour que les enfants restent avec elle ?

 

Que dois-je faire ?

 

Veuillez m'éclairer et qu'Allah vous accorde la droiture. Que la paix, la miséricorde et la bénédiction d'Allah soient sur vous ! 


Réponse :


Maudire les enfants, et plus généralement maudire toute autre personne qui ne mérite pas la malédiction, fait partie de grands pêchés, car il est vérifié que le prophète (sallaAllahu 'alayhi wa salam) a dit :

 

« Maudire le croyant c'est (comme) le tuer ».

 

Il dit aussi : « Insulter le musulman est une perversité et le combattre est une impiété ».

 

Il dit encore : « Ceux qui maudissent ne seront ni des témoins, ni des intercesseurs, le Jour de la Résurrection ». 

 

Il incombe à cette femme de se repentir, et de ne plus proférer d'insultes devant ses enfants.

 

Elle doit aussi abondamment implorer Allah de guider ses enfants et de les redresser.

 

Quant à vous en tant que mari, vous devez constamment l'exhorter et la mettre en garde contre les insultes qu'elle profère contre ses enfants et la mettre en quarantaine si elle ne tire pas profit de l'exhortation, mais dans la mesure où vous pensez que ce comportement peut l'amener à se raviser.

 

Au-delà de ces mesures, nous vous invitons à endurer cette situation dans l'espoir de la récompense Divine et à ne pas vous empresser de recourir au divorce.

 

Nous implorons Allah de nous accorder la guidance ainsi qu'à vous et à votre épouse.

 

Fatawa Islamiya [3/219]

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال