compteur de visite

Catégories

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 18:37
Et combien porte une science et il ne la comprend pas ! (vidéo)

Il n’y a pas de doute quant au fait que la demande la science est le fondement pour la parole et l’acte.

 

« Sache donc qu'en vérité, il n'y a point de divinité à part Allah, et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes» (trad relative s.47. v19.)

 

(Allâh) a donc commencé par la science avant la parole et l’action, comme l’a dit l’imâm al Boukhârî rahimahouLLâh dans son sahîh.

 

Et le bienfait de la demande de la science est venu dans le Qur’ân et la sounnah, avec énormément de preuves en cela.

 

Parmi elles, ce que vous avez entendu de son éminence le directeur, comme par exemple Sa Parole Soubhânahou wa Ta3âlà :

 

« Les croyants n'ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde » (trad. relative s.9, v.122)

 

Ce n’est pas à tout le monde que fut facilitée la recherche de la science: mais une partie de chaque clan, de chaque tribu, de chaque pays et de chaque famille.

 

Et cette partie englobe le peu comme le nombreux.

 

Pour quelle raison (cette recherche) ?

 

Afin de s’instruire dans la Religion.

 

La demande de la science n’est pas seulement de mémoriser, la mémorisation est juste un moyen.

 

Mais (aussi) la compréhension, la compréhension dans la Religion.

 

Et combien porte la science et il ne comprend pas !

 

Donc l’axe pour s’instruire est la compréhension dans la Religion d’Allâh Azza wa Jall. « (…) s'instruire dans la religion »

 

Puis après avoir compris dans la Religion, ils retournent à leurs peuples, pays, tribus et familles.

 

En avertisseurs.

 

C'est-à-dire leur apprendre ce qu’Allâh leur a appris de science et la propager parmi eux.

 

Et c’est grâce à cela que se propage l’Islâm, de l’Est à l’Ouest.

 

Une méthode facile, douce et dans laquelle se trouve beaucoup de bien. « pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde».

 

Que ta famille soit d’abord ta priorité : tu commences par eux.

 

« Et avertis les gens qui te sont les plus proches.» (trad relative s.26, v.214)

 

Tu commences par eux puis le bien s’étendra d’eux vers autres qu’eux.

 

«pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu'ils soient sur leur garde».

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

من سلك طريقا يبتغي فيه علما ، سلك الله به طريقا إلى الجنة

 

« celui qui emprunte un chemin à la recherche de la science, Allâh lui facilitera par ce biais une voie vers le paradis» 

 

« emprunte un chemin» signifie suivre les pas (stratégie) des étudiants en science en y cheminant.

 

Ceci est la voie que l’étudiant en science doit emprunter. L’étudiant en science, ce n’est pas (celui qui) prend un livre ou le Qur’ân et reste assis chez lui à lire.

 

Non, il lui est nécessaire de partir, de voyager pour rechercher la science, pour rencontrer les savants.

 

Il doit rentrer dans le cycle de l’apprentissage.

 

Et, pour cela, il a besoin de faire des efforts, d’avoir de la patience, de la souffrance.

 

La recherche de la science comporte prendre son temps,  se reposer et avoir tout ce qu'il faut.

 

« Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion» : partir, voyager !

 

Que cette recherche soit lointaine ou proche.

 

Et non pas prendre un livre, l’apprendre dans sa demeure ou l’y lire !

 

Non, ceci n’est pas de la recherche dans la science religieuse.

 

Il se peut même que cela soit nuisible, qu’il comprenne ce qui n’a pas été visé ni voulu (par l’auteur).

 

Il doit voyager pour rechercher la science, où que celle-ci se trouve, même lointaine.

 

Il va vers elle.

 

« celui qui emprunte un chemin »: ceci est comme la Parole d’Allâh Ta3âlà :

 

« Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-il pas s'instruire dans la religion»  (trad relative s.9, v.122).

 

« à la recherche de la science » : ceci représente le but.

 

Que certes, il recherche la science où qu’elle se trouve et il se dirige vers et l’y rencontre auprès de ses gens.

 

La science est par la rencontre (des savants).

 

Quant à ces livres, ce ne sont que des outils. Et rencontrer la science ne se fait pas au travers des livres.

 

Elle ne se fait qu’à travers les savants.

 

« celui qui emprunte un chemin, Allâh lui facilitera par ce biais une voie vers le paradis » : comme il chemine dans la recherche de la science alors il chemine vers le Paradis, si son intention est bonne et que son but est sain et sa direction.

 

Alors, certes, il se dirige vers le Paradis. Il ne se dirige pas vers une autre chose convoitée, mais il se dirige plutôt vers le Paradis.

 

Et si une chose des affaires de ce bas monde vient à lui alors cela vient de l’Aide d’Allâh Azza wa Jall envers lui. Mais que cela (le bas monde) ne soit pas son but.

 

Seulement qu’il s’en aide afin de rechercher la science.

 

copié de دورة العلوم - Les cercle des sciences
 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم