compteur de visite

Catégories

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 12:45
Attention à Saffoine ibn Galal !

Documents écrits contenant la question et les annotations (en bleu) directes de Cheikh :

Question :

 

J'ai engagé une conversation avec un frère (Saffoine ibn Galal*) d'une ville voisine qui vient à la mosquée de notre ville (Nantes) pour expliquer le livre « la description de la prière du prophète ».

 

Ce frère était étudiant à l'université islamique de Médine.

 

Pendant cette conversation j'ai été surpris par beaucoup de paroles :

 

Il dit que les savants ne sont pas tous d'accord sur le Tabdi' de certaines personnes telles que Ali Hassan al Halabi et Abou Ishaq al Houwayni.

 

Et parmi les savants qui ne les déclarent pas innovateurs, il y a Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad qu'Allah le préserve.

 

Il résulte de cela qu'il ne faut pas mettre en garde contre eux, ni les boycotter, eux et ceux qui les suivent. 

 

Et il a dit : Pourquoi alors ne boycottent-ils pas les cours de Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad, sachant que ces gens ne font que suivre les paroles de Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad ?

 

Je lui ai répondu qu’en ce qui nous concerne, nous devons suivre les preuves et les paroles des savants car al hamdoulillah les savants ne parlent qu'avec preuve, et peut-être que Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'abbad qu'Allah le préserve n'est pas au courant de l'état de ces hommes. 

 

Il m'a alors dit que Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'abbad est un savant du hadith et que lui aussi maîtrise le Jarh et le ta'dil.

 

Puis il m'a dit que ma parole lui rappelait ceux qui disent que les savants du Hijaz ne connaissent pas l'actualité. 

 

Puis il m'a cité que Cheikh Mouhammad Ibn Hadi Al Madkhali était allé chez Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'abbad avec un dossier contenant les erreurs de Abi Ishaq al Houwayni et que Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad l’avait jeté par terre et n'avait pas voulu le lire.

 

Mohammed ibn Hadi Al Madkhali (qu'Allah lui pardonne ainsi qu'à ses parents) dit : "Cette histoire est un mensonge et je jure par Allah l'Immense que je ne l'ai connue qu'à travers l'écrit que vous m'avez fait parvenir.Cet homme qui a dit cela sur moi est un menteur!"

 

Et il m'a dit aussi que Cheikh Rabi' (qu'Allah le préserve) est venu à Médine l'année dernière et s'est assis dans le cour de Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad (qu'Allah le préserve), puis qu'après le cours, Cheikh Rabi' lui a donné des feuilles mais Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad a refusé de les prendre en les repoussant avec ses mains. 

 

Mohammed ibn Hadi al Madkhali dit :"Cette histoire sur Cheikh Rabi' est aussi un mensonge et cet homme qui l’a rapporté et un menteur".

 

Je fus alors très étonné de ces paroles ! 

 

Je lui ai alors cité la valeur des savants et que même le Comité Permanent d'Arabie Saoudite avait réfuté Ali Hassan al Halabi. 

 

Il me répondit que le Comité Permanent l'avait réfuté sur une question concernant la foi (al-iman) et qu'il n'était pas le seul à dire cela, qu’il y avait des shouyoukhs connus chez les jeunes salafis qui disent la même chose mais cette réfutation a été émise car Al Halabi a écrit un livre sur ce sujet alors que les autres n'en ont pas écrit.

 

Je fus de nouveau étonné de cette parole. 

 

Aussi, il m'a dit qu’il disait cela par justice et équité, et il me reposa sa première question : « Pourquoi les frères et les shouyoukhs qui mettent en garde contre Al Halabi et Abou Ishaq, boycottent ces deux-là et ceux qui les suivent, et n'en font pas autant avec Cheikh 'Abdou al Mouhsin Al 'Abbad ???»

 

Après cela j'ai relu les réfutations des savants sur ces deux égarés, et ma connaissance sur eux n'a fait qu'augmenter.

 

Et j'ai trouvé que Al Halabi posait la même question que ce frère.

 

J'ai rappelé cela au frère et il m'a juré qu'il n'avait pas entendu cette parole d'Al Halabi. 

 

Ensuite je lui ai cité quelques égarements d'Abou Ishaq al Houwayni, en lui rappelant qu’il taxait de mécréant celui qui persiste sur un grand péché. 

 

Il me répondit qu'ils n'avaient pas compris la parole d’al Houwayni et que celui-ci avait expliqué cela sur son site. 

 

Puis je lui ai rappelé qu’al Houwayni voit ce qu'on appelle l'unicité dans le jugement (« tawhid al hakimya »).

 

Il me répondit que là aussi ils n'avaient pas compris sa parole et qu'al Houwayni voulait parler de l'unicité dans le suivi (« tawhid al moutaba'a »). 

 

Après il me dit que lui aussi était comme moi à l'époque, et qu'il les rendait innovateurs, mais qu'il a débattu longtemps avec des suiveurs d’Al Houwayni et qu'il était tombé de très haut ! 

 

Puis il m’a dit qu'il voulait que je sois quelqu'un de critique, que je ne juge pas en lisant seulement les réfutations et les paroles des savants, mais qu'il fallait vérifier ce que les savants avaient cité : est-ce authentique ou non ?! 

 

Ensuite, je lui ai dit : que dis-tu des éloges d’al Houwayni sur Fawzi Sa'id, Mamdouh Jabir et Abd al Maqsoud- qui font partie des têtes des Khawarij en Egypte -, et al Houwayni dit que ce sont les étoiles de la salafiya en Egypte ?

 

Il a reconnu que cela était une erreur mais il a dit qu’al Houwayni les conseillait secrètement. 

 

Je lui ai aussi rapporté qu’al Houwayni trouve des excuses à Sayd Qoutb, et il m'a répondu que le Moufti a dit les mêmes paroles qu’Al Houwayni .

 

Puis nous avons parlé d’Al Halabi, et il m'avait dit précédemment que la divergence entre Al Halabi et les savants qui mettent en garde contre lui portait seulement sur le fait que Al Halabi ne rendait pas innovateurs des gens que eux déclarent innovateurs comme Mouhammed Hassan, Abou al Hassan Al Ma'ribi et d'autres.

 

Et il a dit que al Halabi les conseillait en secret et patientait sur eux.

 

Donc selon la parole de ce frère, c'est seulement ça la divergence entre les savants et al Halabi.

 

Alors je lui ai dit : « et la lettre de Amman où il y est cité l'union des religions ?! » Il me dit que Cheikh Rabi' (qu'Allah le préserve) a fait la même chose avec le roi en Arabie Saoudite.

 

Puis il m'a dit que ce qui se passe entre les frères en ce moment, tels que les mises en garde et le boycott, était une révolte, puis il me cita une parole de Cheikh Al Albani (qu'Allah lui fasse miséricorde) qui décrivit ce qui se passait dans le royaume d'Arabie Saoudite comme étant une révolte. 

 

Ô Cheikh, quel est donc votre conseil pour nous ainsi que pour ce frère, sachant qu'il est connu pour être un étudiant de l'université islamique de Médine, qu'il enseigne dans la mosquée de notre ville - qui est la seule mosquée salafie de la ville -, que beaucoup de frères sont influencés par lui et lui posent des questions sur certains sujets, et qu'il est en train d'écrire un livre sur le Manhaj ? Qu'Allah vous bénisse et vous rende profitable !

 

Réponse :

 

"Wa alaykoum assalamou wa rahmatou Allahi wa barakatouh !

 

Ô frères de la ville de Nantes en France ! 

 

Je demande à Allah -Honoré et Exalté soit-Il- qu'Il nous augmente ainsi que vous en guidée, en réussite, en science, en compréhension de la religion, et en raffermissement sur la Sunna ! 

 

Mes chers frères, j'ai vu ce que vous m'avez écrit concernant cet homme dont vous avez cité qu'il venait dans votre ville pour vous enseigner la description de la prière prophétique et vous avez également cité qu'il était étudiant à l'université islamique, et mon conseil pour vous est que : 

 

Cet homme est un menteur qui ment de manière claire, et de plus c'est un homme qui a des ambiguïtés et de la passion.

 

Donc : 

-ne prenez pas de cours avec lui,

-ne le laissez pas enseigner dans votre mosquée,

-ne vous asseyez pas avec lui,

-et ne lui posez pas de question religieuse.

 

Ceci car il n'est pas digne de confiance dans la religion d'Allah, et cela est son état que vous avez décrit.

 

Je demande à Allah -Honoré et Exalté soit-Il- de nous écarter des troubles et de nous accorder le suivi correct !

 

Et que la paix et le salut d'Allah soit sur Son serviteur et envoyé, notre prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ceux qui le suivent de la meilleure manière !" 

 

* Prêcheur français de la ville de Rennes , ex-étudiant l'université de Médine de la faculté de Charia (législation islamique)

 

Ecrit par Mohmmed ibn Hadi Al Madkhali, avant le 'Asr du jeudi 01 Mouharram 1434 H.

Traduit par Murad ibnsharafeddin

copié de ca.groups.yahoo.com/group/C_A_I_M

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود