compteur de visite

Catégories

18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 14:06
Faire la hijra puis revenir dans un pays de mécréance pour y faire du commerce (audio)

 

Une personne de France demande :

 

Quel est le jugement concernant le fait de revenir dans un pays mécréant après que la hijrah nous est éloignée de ce pays, dans le but de faire du commerce entre les deux pays ?

 

Ou pour visiter la famille, en y restant un mois par exemple?

 

Est-ce que la hijrah est valide, en laissant une personne investir ses biens dans un commerce défini dans ce pays, puis qu'il envoi par la suite les bénéfices de ce commerce ?

 

Et quel est le jugement du commerce dans un pays de mécréance, autre que celui dont la personne a émigrer ?

 

Réponse de son éminence cheikh 'Oubayd al Djabiri- qu'Allah le préserve :

 

La base dans les ventes -que ce soit dans les commerces ou autres-, la base est la permission, comme le Très Haut à dit (traduction rapprochée) :

 

{C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre} (sourate al-baqara verset 29)

 

et Il dit (traduction rapprochée) :

 

{Alors que Allah a rendu licite le commerce} (sourate al-baqara verset 275)

 

Ainsi la base en ce qui concerne les nourritures et les boissons est la permission.

 

Et ce que tu as mentionné n'est pas un retour de l’émigration (hijrah), mon fils.

 

Tant que le cœur de l'homme reste accroché à ce pour quoi il a émigré en terre d'islam.

 

Il n'y a pas de mal pour lui, même s'il va dans le pays de mécréant dont il a émigré ou dans un autre pays, pour gagner sa vie*.

 

Il n'y a pas de mal en cela incha-a Allah.

 

[*NDT: Le cheikh ne parle en aucun cas de s’installer définitivement dans un pays mécréant pour y gagner sa vie. Mais du cas de la personne qui a émigré en terre d'islam et qui est amenée à faire du commerce entre un pays musulman où elle réside et un pays de mécréants, wa Allahu a'lem]

 

Traduction: Abou Haroun AbdelMalik
 

السؤال: سؤال من فرنسا يقول: ما حكم الرجوع لبلد الكفر بعد أن نويت الهجرة من هذا البلد لقصد التجارة بين البلدين، أو لزيارة الأهل والمكوث لمدة شهر مثلًا؟

وهل تصحُّ الهجرة مع ترك شخص يستثمرُ بأموالي في تجارة معينة في ذلك البلد، ومن ثم يرسل إِليَّ فوائد البيع؟ وما حكم التجارة في بلد كافر غير البلد المهاجر منه؟

الجواب:الأصل في البيوع - سواءً تجارات أو غيرها - الأصل  الحِل، لقوله تعالى: ﴿هُوَ الَّذِي خَلَقَ لَكُم مَّا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا﴾، وقال تعالى: ﴿وَأَحَلَّ اللَّـهُ الْبَيْعَ﴾، فالأصل في المآكلِ والمشارب الحِل، وما ذكرته ليس رجوع للهجرة يا ولدي، ما دامَ أنَّ المرء مرتبط قلبه بما هاجر إليه من بلدٍ مسلم، فلا بأسَ عليه حتَّى لو ذهبَ إلى البلد الكافر الذي هاجر منه، أو بلدٍ آخر لكسبِ المعيشة، فلا بأس بذلك - إن شاء الله تعالى

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة