compteur de visite

Catégories

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 08:32
Il n'est pas autorisé à se raser la barbe même pour des documents d'identité ou le passeport (audio)

 

Le présentateur de l’émission : 

 

Qu’Allāh vous récompense en bien honorable chaykh.

Nous avons avec nous un appel du frère Aḥmad d’Algérie.

(Au frère :) Si tu veux bien te donner la peine...

 

Le frère : 

 

As-salām ʿalaykum.

 

Le présentateur et le chaykh : 

 

Wa ʿalayku as-salām wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh.

 

Le frère : 

 

Qu’Allāh vous vivifie chaykh.

 

Le chaykh : 

 

Et qu’Allāh te vivifie aussi.

 

Le frère : 

 

Chaykh, ici, en Algérie, nous avons reçu, de la part de nos dirigeants, l’ordre de se raser (ḥalq) la barbe afin de concevoir des pièces d’identité et des passeports.

Que dites-vous de cela, ô chaykh ?

 

Le chaykh : 

 

Laissez la barbe dans son état actuelle, préservez-là et placez votre confiance en Allāh [qui dit] (traduction rapprochée) :

 

 "Et quiconque craint Allah, Il Lui donnera une issue favorable" (sourate talaq verset 2)

 

Le frère : 

 

Ô chaykh avez-vous un conseil [à nous donner] ?

 

Le présentateur : (Au chaykh :)

 

Il souhaite un conseil ô honorable chaykh.

Surtout, que cet ordre qu’ils ont reçus risque d’engendrer la non-délivrance de pièces particulières comme les passeports (pour celui qui ne s’y soumet pas).

 

Le chaykh : 

 

Par Allāh, je dis qu’il n’est pas permis aux musulmans... Il n’est pas permis à n’importe quel musulman de charger d’autres musulmans à contredire (khilāf) la Législation divine (charʾ).

 

Il ne lui est pas autorisé de charger des musulmans à cela.

 

Celui qui le fait et qu’il les astreints à la contredire alors il y a la crainte que [l’intégrité] sa religion soit touchée car celui qui intime l’ordre de contredire la Tradition prophétique (sunnah) et qu’il astreint et oblige les gens à la contredire alors il y a la crainte qu’il perde la foi (īmān) tel celui qui rencontre Allāh étant sur une autre voie (hudā) [que la bonne] car l’individu, soit il pratique une chose soit il astreint d’autres gens.

 

Nous disons donc, pourquoi Allāh dit (traduction rapprochée) :

 

"Et quand on leur récite Nos Versets bien clairs, tu discerneras la réprobation sur les visages de ceux qui ont mécru. Peu s’en faut qu’ils ne se jettent sur ceux qui leur récitent Nos Versets. [...]" (sourate al-ḥadj verset 72)

 

Il est interdit à tout musulman s’apparentant à l’islām d’obliger un croyant à se raser (ḥalq) la barbe, de contraindre une musulmane à laisser paraître ses atours (tabarrudj), d’imposer la mixité (ikhtilāṭ) ou pousser le musulman à l’utilisation de l’usure (ribā).

 

Il est interdit à tout musulman d’obliger d’autres musulmans à contredire la Législation d’Allāh.

 

Tout ceci est considéré comme une grande désobéissance (maʾṣīyyah ʿaẓīmah) auprès d’Allāh [qui dit] (traduction rapprochée) :

 

"Qu’ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu’une partie des fardeaux de ceux qu’ils égarent, sans le savoir ; Combien est mauvais [le fardeau] qu’ils portent !" (souratean-naḥl verset 65)

 

Le présentateur : 

 

Qu’Allāh vous récompense en bien.

 

Programme avec le Grand Mufti Date :17-4-1431

copié de mukhlisun.over-blog.com

 

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم