Invocation entre le adhân (أذان) et l’iqâmah (أقيمت الصلاة)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Invocation entre le adhân (أذان) et l’iqâmah (أقيمت الصلاة)

Question :

 

Est-il vrai que les invocations entre le Adhân et l’Iqâmah ne sont pas rejetées ?

Et doit-on lever les mains durant ces invocations et à quel moment ?

 

Réponse :

 

SHeikh Muhammad Ibn Abdullâh as-Sabîl (qu’Allâh le préserve) a dit qu’il a été rapporté par Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ‘anhu) que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : 

 

« Les invocations entre le Adhân et l’Iqâmah ne sont pas rejetées. » 

Et at-Tirmidhî a dit que c’est un hadîth bon et authentique.

 

Le fait de lever les mains durant les invocations est permis.

 

Cela, sur la base du hadîth de Souleimân (radhiallâhu ‘anhu) qui dit que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

 

« Certes, Votre Seigneur est pudique et généreux, Il est gêné, lorsqu’un serviteur lève les mains vers Lui, de les retourner vides. »

Rapporté par Abû Dâwoud et at-Tirmidhî qui le considèrent bon.

 

Ceci dit, il n’est pas demandé de lever ses mains pour chaque invocation, car il a été authentifié du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) qu’il a invoqué dans des situations sans lever les mains.

 

Fatâwa wa Rassâ-îl Moukhtârah du SHeikh Muhammad as-Sabîl, p.513

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mohammed Ibn Abdillah Assoubeyl - الشيخ محمد بن عبدالله السبيل

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :