compteur de visite

Catégories

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:08
«Je n'ai pas cherché à les imiter»

Chapitre : L'interdiction d'imiter les mécréants

 

1281-Ibn 3Umar رضي الله عنه rapporte que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"من تشبه بقومٍ فهو منهم"

"Celui qui imite un peuple en fait partie"

(sahiih abuu Dawuud/4031)

welcome 02

Enseignement du hadith

 

-Celui qui imite un peuple en fait partie, ainsi celui, parmi les musulmans qui imite les mécréants en ce qui leur est spécifique, son imitation de l'apparence l'appelle a l'imitation du for intérieur ainsi, il admet leur apparence , leur attitude, et il fait partie d'eux.

 

-Les moyens portent le même jugement que les objectifs.

De même, il est obligatoire d'empêcher les moyens qui mènent a l'illicite et au mal, afin qu'ils ne conduisent pas a leurs objectifs.

 

-Celui qui imite les pervers , les  mécréants ou les innovateurs en fait partie, en toute chose qui leur est spécifique, qu'il s'agisse d'un vêtement, d'une apparence conforme à leur voie.

 

-Shaykh Al-islaam Ibn Taymiyyah rahimahu LLah a dit :

 

"Ce hadith indique au minimum l'interdiction de l'imitation des mécréants, bien qu'en apparence il implique la mécréance de qui les imite."

 

-Lorsque l'imitation survient, la règle s'applique, avec ou sans volonté, ainsi si quelqu'un porte un vêtement spécifique aux mécréants mais dit qu'il ne cherchait pas à leur ressembler, nous disons : 

 

L'imitation est survenue, et le lieu de l'intention est le coeur, donc nous devons réprouver cette imitation apparente, quant à ce qui est entre lui et Son Seigneur, cela ne nous appartient pas.

 

Lorsqu'on fait ce reproche à certains, ils disent : "je n'ai pas cherche à les imiter", on le voit pourtant porter une coupe de cheveux dont il est connu qu'elle est spécifique aux mécréants, puis il dit: "je n'ai pas cherché à les imiter".

 

Que devons-nous lui répondre ? 

 

Nous devons dire que l'imitation survient et que l'intention est une chose cachée qui ne peut être connue, et le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Celui qui imite un peuple en fait partie."

 

Il a donc lié le jugement à la simple imitation (et non à l'intention).

 

Retranscription ummu 3abdi LLah Muhammad

Sharh Buluughu l-maraam- de shaykh 3abdAllah al Bassaam hafidhahuLLah

p.376,377.editions Tawbah

 

Cheikh ‘Abdullâh Ibn ‘Abder-Rahmân al-Bassâm - الشيخ عبد الله البسام

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع