compteur de visite

Catégories

26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 14:37
« Je ne te connais pas. Amène donc une personne qui te connaît. »

Karachah ibn Al-Hurr a dit :

 

"Un homme apporta un témoignage à ‘Omar ibn Al-Khatab.

Celui- ci lui dit : « Je ne te connais pas. Amène donc une personne qui te connaît. »

Un homme de l’assemblée dit : « Je le connais. »

Omar lui demanda : « Que sais-tu de lui ? »

L’homme répondit : « Je sais qu’il est droit et méritant. »

‘Omar demanda: « Est-il ton proche voisin que tu vois nuit et jour et dont tu connais les allers et venues ? »

L’homme répondit : «non »

Omar continua : « As-tu déjà effectué avec lui des transactions commerciales mettant en jeu or et argent, transaction qui sont la preuve de la vertu d’une personne ? »

Il répondit : «non ! »

Omar insista : « T’accompagne-t-il alors durant tes voyages qui sont le meilleur moyen pour decouvrir les nobles caractères d’une personne ? »

L’homme reconnu : « Non ! »

Omar dit alors : « Par conséquent tu ne le connais pas. »

Il dit ensuite au témoin : « Amène-moi une personne qui te connais ! »"

 

[Rapporté par Ibn Abi Dunia dans As-Samt, Al-'Uqayli dan ad-Du'afa', Al-Bayhaqi et d'autre. L'auteur de Subul Salam a mentionné qu'Ibn Kathir considère ce hadith hasan dans Al Irshad.]

 

copié de citationssalafssalih.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة