compteur de visite

Catégories

10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 13:00
L'attitude adéquate durant les repas

-Il est certifié que le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) a dit :

 

« Je ne mange pas accoudé mais je m'assieds de même qu'un sujet d'Allah et je mange comme lui ».

 

Ibn Majah a rapporté dans ses Sunans que le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) avait prohibé à un homme de manger alors qu'il est étendu à plat ventre.

 

La notion d'accoudement a été interprétée de trois manières :

 

D'abord par l'assoiement avec les jambes croisées,

ensuite par l'appui sur un objet quelconque

et enfin par l'appui sur le flanc.

 

Ces trois genres d'accoudement entrainent la position nuisible qu'est l'appui sur le flanc.

 

Cette attitude altère l'acheminement naturel des aliments, entrave leur accès à l'estomac et exerce une pression sur le ventre qui devient inaccessible à l'aliment et qui s'incline en abandonnant sa position redressée.

 

Ainsi l'aliment n'y accèdera t-il pas facilement.

 

Quant aux deux autres genres d'accoudement, ils constituent l'attitude adoptée par les puissants, ce qui contrarie la dévotion.

 

Pour cela le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) a dit : «Je mange de même qu'un sujet d'Allah ».

 

Est rapporté d'après le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) qu'il asseyait pour manger en s'accoudant sur les genoux, posant la plante de son pied gauche sur le revers de son pied droit.

 

Adoptant ainsi une attitude de modestie à l'égard d'Allah le Grand et le Puissant, de décence et de déférence vis-à-vis du repas et du convive.

 

Telle est la plus adéquate des positions pour les repas.

 

Tous les organes s'y trouvent dans leur état naturel qu'Allah à créer.

 

Cette position comporte aussi une grande part de décence.

 

L'homme profite extrêmement de la nourriture lorsque les organes se trouvent dans leur état naturel c'est-à-dire en étant redressés de façon normale. La pire des positions adoptée pour manger est l'appui sur le flanc car l'œsophage et les organes de la déglutition se rétrécissent et l'estomac s'altère car il se contracte lors du contact entre le sol et l'estomac et par le diaphragme est incommodé.

 

Si le but de l'accoudement était de s'appuyer sur les coussins et le matelas posé en dessous de la personne assise, ceci voudrait dire que si l'on mange, on ne devra point s'appuyer sur les matelas et les coussins tel que le font les puissants et celui qui déguste les aliments de façon excessive mais on devra manger le strict nécessaire pour vivre comme le fait le sujet d'Allah .

 

-Le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) mangeait avec trois doigts, ce qui est très utile car celui qui mange avec un ou deux doigt ne s'en délectera point et ne sera point rassasié que longtemps après et les organes qui aménagent les aliments de même que l'estomac ne se réjouiront pas des repas et les recevrons comme un homme qui prend sa part en petite quantité et n'y éprouve aucun plaisir et aucune réjouissance.

 

Manger avec les cinq doigts et la paume de la main entraine l'encombrement des aliments dans l'estomac et les organes (il pourra arriver que les organes se débouchent causant la mort) et contraint les organes à les repousser et l'estomac à les supporter et aucun plaisir et réjouissance ne sont donc ressentis.

 

La meilleure façon de manger est donc celle du Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) qui consiste à manger avec les 3 doigts.

 

-Celui qui examine les aliments que dégustait le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) se rendra compte qu'il n'a guère combiné le lait et le poisson ni le citron, ni entre deux aliments chauds ou froids ou visqueux ou astringents ou laxatifs ou épais ou mous ou se convertissant en une seule combinaison ou deux aliments différents tels que l'astringent et le laxatif, l'aliment le plus rapidement digéré et celui à la digestion ralentie, le grillé et le cuit, le tendre et le desséché.

 

Il n'a pas également combiné le lait et l'œuf ni la viande et le lait.

 

Le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam), amendait la nocivité de certains aliments par ces mêmes aliments dans la mesure du possible, et atténuait de la sorte la chaleur de certains aliments par la froideur d'autres et la siccité de cet aliment par l'humidité de l'autre tel qu'il a fait concernant le concombre d'Egypte et les dattes sèches.

 

Il mangeait de même les dattes sèches avec le beurre (gâteau de dattes) et buvait de l'infusion de dattes pour atténuer l'essence des aliments intenses.

 

Il ordonnait le diner, fut-il une poignée de dattes en disant : «Ne pas diner est décrépitude » tel que l'ont mentionné At Tirmidhy et Ibn Majah dans ses Sunans.

 

Abou Na'im a rapporté que le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) prohibait de dormir directement après les repas car ce facteur durcit le cœur.

 

Ainsi les médecins conseillent-ils à celui qui s'intéresse au maintien de sa santé de marcher quelque cent pas après le diner et de ne guère dormir directement après le diner car ceci est très nuisible.

 

Les médecins musulmans ont interdit de prier après le repas du soir afin que l'aliment se stabilise au fond de l'estomac, ce qui facilitera une meilleure digestion.

 

Le Prophète (sallallahou 'alaihi wa sallam) ne buvait pas en mangeant pour ne pas détériorer l'aliment, surtout si l'eau est chaude ou froide car elle serait très délétère.

 

Un poète a dit :

« en mangeant un mets froid ou chaud

 Ou en allant aux latrines, ne buvez point d'eau

 Si vous évitez cela véritablement

Vous vous épargnerez les maux du ventre durablement. »

 

Il est déconseillé de boire de l'eau à la suite d'exercices sportifs, de la consommation de fruits - même si l'absorption de l'eau après certains fruits et moins nocive que d'autres cas - du bain et du réveil.

 

Tout ceci contrarie la santé. Les habitudes n'entrent pas en ligne de compte car elles sont des caractères seconds.

 

Retranscriptions du chapitre XV du livre : « la médecine prophétique » d'Ibn Al Qayyim Al Jawziyya par Oum Maryam wa ‘AbdAllah.

copié de naturelletoutsimplement.eklablog.com

 

Imam Muhammad Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة