compteur de visite

Catégories

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 11:24
L'échelonnement dans l'égarement

Il a été rapporté d’après Wahb ibn Munabbih qu’il a dit:

 

«Jadis vivait parmi les fils d’Israël un dévot, il était le plus grand adorateur d’Allah parmi les gens de sa génération.

 

A cette époque, il y avait trois frères et une sœur, elle est leur unique sœur et leur cadette.

 

Les trois frères décidèrent de partir en voyage, mais ils ne savaient pas qui pourraient les suppléer auprès d’elle, ni à qui faire confiance à son endroit, ni qui pourrait l’héberger.


Ils s’accordèrent à la laisser chez le dévot des fils d’Israël - il était à leurs yeux l’homme le plus digne de confiance-.

 

Ils allèrent le voir et le prièrent de la laisser chez lui et qu’elle reste près de lui et sous sa protection jusqu’à ce qu’ils reviennent de leur expédition (militaire).

 

Mais il refusa et demanda à Allah de le protéger contre eux et la sœur.

 

Ils insistèrent dans leur demande jusqu’à ce qu’il accepta.

 

Il leur dit: «Mettez-la dans une chambre en bas de ma tour».

 

Ils la laissèrent dans la chambre et s’en allèrent.

 

Elle resta dans le voisinage du dévot pendant un certain temps.

 

Il descendait de sa tour chez elle que pour lui apporter le repas, ainsi il lui faisait signe de sa présence, elle sortait de sa chambre, prenait le repas posé à une certaine distance de la porte, tandis que lui était déjà remonté dans sa tour.

 

Or Satan, l’aborda avec douceur, il ne cessa de lui faire désirer le bien en lui suggérant que c’est une énormité que de laisser une jeune fille sortir de sa chambre en plein jour et en lui montrant les risques qu’il encourrait si jamais quelqu’un la voyait et tombait amoureux d’elle, «Que napporte-tu son repas jusqu’à le mettre au seuil de la porte de sa chambre, lui proposa -t-il, Allah t’en récompensera largement!».

 

Il ne cessa de l’en persuader jusqu’à ce qu’il s’avança avec son repas et le mit au seuil de sa porte, sans toutefois lui parler.

 

Il procédait ainsi pendant une bonne période.

 

Puis vint Satan (après une période d’absence), il lui fit désirer le bien et l’incita à le faire, ensuite il dit: «Il serait mieux que tu fasses quelques pas de plus avec son repas jusqu’à le mettre dans sa chambre. Tu en seras grandement récompensé».

 

Il ne cessa de lui suggérer ceci jusqu’à ce qu’il finit par s’exécuter.

 

Il répétait la même opération pendant une bonne période.

 

Puis, vint Satan il lui fit désirer le bien et l’encouragea à le faire, puis il lui dit: «Pourquoi ne parle-tu pas avec elle , elle trouvera certainement du réconfort dans tes discours, elle doit être très attristée et ennuyée d’être seule?»

 

Il ne cessa de lui chuchoter ceci jusqu’à ce qu’il lui parla. Ceci dura une bonne période pendant laquelle il lui parlait du haut de sa tour.

 

Puis vint Satan après cela et lui dit: «pourquoi ne descends-tu pas auprès delle, tu tassois près de la porte de ta tour et tu lui parles et elle, de son côté, sassoit près de la porte de sa chambre pour te parler? Ceci la réconfortera davantage».

 

Il ne cessa de lui suggérer ceci jusqu’à le faire descendre et asseoir près de la porte de sa tour, la jeune fille fît de même.

 

Ils s’entretenaient de cette manière pendant une bonne période.

 

Puis vint Satan, il lui fit désirer le bien et la récompense divine qui l’attend pour ce qu’il fait pour elle et lui dit: «Quest-ce qui tempêche de descendre de ta tour et de venir tasseoir près de sa porte pour causer avec elle, ceci la réconfortera encore mieux».

 

Il insista jusqu’à ce qu’il finit par s’exécuter.

 

Ceci dura une certaine période.

 

Puis vint Satan -Qu’ Allah le maudisse- qui lui fit désirer le bien et lui exposer ce qu’il aura auprès d’ Allah le Très- Haut comme récompense pour ce qu’il fait pour elle , puis il lui dit: «Que ne tapproches -tu pas et t’assois-tu pas au seuil de sa porte pour causer avec elle sans qu’elle ne se donne la peine de sortir?».

 

Il acquiesça.

 

Ainsi il descendait de sa tour et s’entretenait avec elle de la sorte pendant une bonne période.

 

Puis vint Satan pour lui dire: «Il serait mieux pour toi dentrer dans sa chambre pour causer avec elle tranquillement, au lieu de la laisser dévoiler son visage à un étranger».

 

Sous l’incessante investigation Satan, il finit par entrer dans sa chambre.

 

De cette façon il s’entretenait familièrement avec elle toute la journée et, à la tombée de la nuit, il remontait à sa tour.

 

Vint Satan après cela, il ne cessa de la parer à ses yeux jusqu’à ce qu’il toucha sa cuisse et l’embrassa.

 

Il continua à la rendre belle à ses yeux et l’attirer vers elle au point qu’il commit le péché avec elle .

 

Il tomba amoureux d’elle et elle eut un garçon de lui.

 

Vint ensuite Satan et lui dit: «Vois-tu si ses frères reviennent alors quelle a eu un garçon de toi, que feras-tu? Ils te couvriront de honte devant tout le monde. Empresse-toi d’égorger son garçon et enterre-le. Je pense qu’elle gardera le secret de peur que ses frères ne soient au courant de ce que tu as fait d’elle».

 

Ce qu’il fit. Désemparé, le dévot lui dit : «Pense-tu quelle taira à ses frères ce que j’ai fait d’elle et de son garçon ?», «Tue-la et enterre-la avec son fils, lui suggéra Satan».

 

Sous son incessante instigation, il finit par l’égorger et la jeter dans une fosse avec son fils, mit dessus une grosse pierre et ramena tout à ras du sol, puis regagna sa tour pour s’y consacrer à l’adoration.

 

Il demeura ainsi le temps qu’Allah a voulu qu’il demeure.

 

Revinrent ensuite ses frères de l’expédition, s’enquirent auprès de lui de ses nouvelles, il leur informa de sa mort, implora pour elle la miséricorde d’Allah et la pleura en disant : «Elle était vraiment une femme exemplaire. Voici sa tombe si vous voulez lui rendre visite».

 

Ses frères se recueillirent auprès de sa tombe, la pleurèrent, implorèrent la miséricorde d’Allah pour elle, s’installèrent auprès d’elle quelques jours, puis regagnèrent leur familles.

 

Quand la nuit tomba et qu’ils se mirent au lit, Satan leur vint dans le sommeil ne revêtant l’apparence d’un voyageur.

 

Il commença par leur aîné et l’interrogea au sujet de sa sœur, il lui répéta ce que lui a raconté le dévot, à savoir sa mort, son imploration de la miséricorde d’Allah pour elle et sa désignation de l’endroit où elle a été enterrée, mais Satan le démentit; il lui dit: «Il ne vous a pas dit la vérité concernant votre sœur, mais il l’a rendu enceinte, elle a accouché d’un garçon, ensuite il les a tués tous les deux parce qu’il avait peur de vous et il les a jetés dans une fosse qu’il a creusée derrière la porte de la chambre où elle logeait et vous les trouverez tous les deux exactement comme je vous ai indiqué».

 

Il se présenta au second frère dans son sommeil et lui raconta la même chose.

 

Idem pour le cadet.

 

Quand les trois frères se réveillèrent, ils furent étonnés de ce qu’ils ont vu la nuit.

 

Chacun d’eux vint dire qu’il a vu en rêve une chose étonnant et se firent part de ce qu’ils ont vu.

 

Leur frère aîné a dit: «cest juste un rêve, allons- nous en et oublions cela».,mais leur cadet protesta: «Par Allah , je ne partirai nulle part avant daller à cet endroit et vérifier tout cela!».

 

Ils se rendirent à la chambre où était logée leur sœur, ouvrirent la porte, fouillèrent l’endroit indiqué dans leur rêve et trouvèrent leur sœur et son garçon égorgés dans la fosse.

 

Ils interrogèrent le dévot qui avéra les dires de Satan concernant ce qu’il a fait des deux.

 

Ils déférèrent affaire au roi, le dévot fut descendu de sa tour pour être crucifié.

 

Quand ils le ligotèrent contre le bois, Satan vint lui dire : «Tu sais bien que cest moi ton compagnon qui ta tenté par cette femme jusqu’à ce que tu l’aies rendue enceinte et que tu les aies égorgés, elle et son garçon. Mais si tu m’obéis aujourd’hui et tu dénies Allah qui t’a créé et façonné, je te délivrerai de la situation où tu te trouves».

 

Effectivement, le dévot dénia Allah.

 

Or quand il eut dénié Allah le Très-Haut, Satan laissa le champ libre aux exécuteurs qui le crucifièrent.

 

Talbîs Iblîs p45

copié de la-ilaha-illallah.over-blog.com

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Péchés et repentir - الذنوب و التوبة