compteur de visite

Catégories

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 13:50
L’hygiène bucco-dentaire

La bonne santé de nos dents est primordiale et doit être enseignée dès la petite enfance.

 

Elle consiste notamment à leur inculquer les règles de base de l’hygiène bucco-dentaire afin de prévenir et repérer très tôt l’apparition des maladies dentaires essentiellement représentées par les caries.

 

Il existe, par ailleurs, un lien étroit entre la mauvaise santé bucco-dentaire dans l’enfance et la survenue de l’obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires.

 

La dentition est un phénomène naturel au cours duquel les premières dents du nourrisson percent la gencive et font leur apparition.

 

-Les premières dents, les incisives, apparaissent vers l’âge de 6 mois.

 

Il se produit alors «une poussée dentaire» qui s’accompagne d’une panoplie de symptômes qui ne laissent pas indifférent leurs parents : salive abondante, irritabilité, trouble du sommeil, pleurs, gencives sensibles et enflées, envie de mordre et mâcher, perte de l’appétit, éruption cutanée et un fébricule (= température < 38,5°).

 

Rappelons que la fièvre intense, la diarrhée sévère et les vomissements ne sont pas des signes courants de poussée dentaire.

 

Consultez un médecin si votre enfant souffre de l’un ou l’autre de ces symptômes.

 

Au total, 20 dents dites «de lait» vont faire leur apparition jusqu’à l’âge de 30 mois avec une poussée tous les 6 mois environ.

 

Il faut donc s’armer de patience.

 

-Les dents dites «définitives», au nombre de 32, quant à elles, commencent à sortir vers l’âge de 6 ans pour remplacer les précédentes.

 

Pour soulager la poussée, on peut proposer un anneau de dentition contenant de l’eau et refroidi au réfrigérateur.

 

Laisser bébé le mâchouiller.

 

Si l’irritabilité est au premier plan (grognon, pleurs, agitation) alors il est possible d’utiliser de la camomille, en tisane, connue pour ses vertus apaisantes.

 

Voir l’étude « Chamomilla and teething », Kaplan B. Professional care, Mother Child, Medline 1994.

 

Si l’inflammation est au premier plan et que l’enfant a plus d’1 an, on peut aussi proposer du miel connu pour ses vertus anti-inflammatoires.

 

On peut citer le verset suivant concernant les abeilles (traduction rapprochée):

 

« de leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens » S16V69

 

La vertu anti-inflammatoire est, notamment, rappelée dans l’étude « Potential of honey in the treatment of wounds and burns », American Journal of clinical dermatology 2001.

 

Mettre une noisette sur le bout du doigt et appliquer sur la gencive enflammée.

 

Attention, il est déconseillé de donner du miel aux enfants de moins de 1 an car le risque de botulisme existe (se référer à l’article « Miel et botulisme »).

 

De plus, le miel ne doit être proposé qu’en cure courte en raison du sucre qu’il contient.

 

En effet, la consommation fréquente du miel ou d’autres aliments sucrés favorise l’apparition des caries.

 

Ce risque est d’autant plus élevé si le brossage des dents n’est pas réalisé quotidiennement.

 

On en vient à parler de la pathologie la plus fréquente chez l’enfant qui touche près de 30% d’entre eux : la carie.

 

En effet, la carie est bien une maladie.

 

Et comme toute maladie, la prévention a une place importante dans sa prise en charge.

 

Après chaque prise alimentaire, un enduit blanchâtre formé des restes d’aliments et de salive se dépose sur les dents.

 

Sur cet enduit se développent des bactéries(= microbes) qui vivent naturellement dans notre bouche.

 

La somme de tout constitue ce qu’on appelle la plaque dentaire.

 

Invisible dans les premières heures, la plaque dentaire s’épaissit et ternit l’aspect des dents.

 

C’est elle qui va être à l’origine des caries et des gingivites (= maladies de la gencive).

 

En effet, certaines de ces bactéries consomment le sucre des aliments et le transforment en acide.

 

Cet acide attaque l’émail des dents en surface puis s’étend en profondeur, c’est la carie.

 

Rappelons que les caries peuvent survenir dès que les premières dents apparaissent.

 

D’autres bactéries peuvent fabriquer des toxines qui sont responsable des gingivites.

 

Ainsi, la prévention se fait sur 4 axes que nous allons détailler...

hgh

Le premier concerne l’alimentation

 

Un équilibre alimentaire est nécessaire avec un apport quotidien de :

 

-glucides  (sucres, fruits, féculents comme riz, pomme de terre…),

-lipides (beurre, huile, crème…)

-et protéines(viande, fromage, oeuf, produit laitier).

-Un apport de fibres(céréales, légumes…) et une bonne hydratation sont primordiales.

 

Des repas équilibrés et pris de façon régulière : petit déjeuner, déjeuner et diner en évitant le grignotage entre les repas.

 

A noter que le grignotage favorise la prise de poids mais aussi les caries.

 

Une à deux collations(fruits, yaourts) par jour est recommandé surtout chez l’enfant et les sportifs en raison de leur grande dépense en énergie.

 

Voici quelques astuces :

 

-il ne faut pas tremper la tétine du bébé dans du sucre, du miel(hormis les épisodes de poussée dentaire et en cure courte) ou d’autres produits sucrés. Le contact fréquent des dents du nourrissons avec le sucre favorise les caries.

Cela vaut aussi lorsque des liquides sucrés (lait maternel, préparations pour nourrissons, lait de vache, jus de fruits, thé sucré, boissons gazeuses…) restent longtemps dans la bouche du bébé (s’il s’endort avec le biberon par exemple) et que les dents ne sont pas nettoyées.

 

-La bouche des bébés ne contient pas, à la naissance, de bactéries causant la carie.

Au risque d’en frustrer certaines, pour éviter de transmettre ces bactéries à votre bébé, ne partagez pas tétines ni ustensiles avec lui.

 

-préférer la paille au verre lorsque l’on boit des boissons sucrées, cela limitera les agressions sur l’émail des dents.

 

-attention aux aliments riches en sucres mais au goût non sucré: chips, frites, biscuits salés…

 

-penser à boire un verre d’eau à la fin du repas pour rincer la bouche et neutraliser les acides. On peut remarquer ici un bénéfice propre aux ablutions quotidiennes.

En effet, en rinçant la bouche plusieurs fois par jour on contribue à diminuer les acides produits par nos bactéries et donc à diminuer le risque de caries !

hgh

Le second concerne le brossage des dents

 

Il est important de prendre l’habitude de nettoyer la bouche du nourrisson avant même l’apparition des premières dents et ce, au moins une fois par jour.

 

Prendre une petite serviette propre ou une petite brosse que l’on met sur le doigt, profitez du moment du bain pour laver la bouche de bébé.

 

Après l’apparition des premières dents, on peut utiliser une brosse à dents aux poils doux, deux fois par jour, en particulier après le repas de nuit afin d’empêcher le développement de la plaque dentaire.

 

Utiliser seulement de l’eau jusqu’à ce que l’enfant sache cracher vers 2-3ans.

 

Selon les recommandations de l’AFSSAPS (agence française de sécurité sanitaire des aliments et produits de santé) d’octobre 2008, il est conseillé d’effectuer un brossage au moins une fois par jour avec un dentifrice fluoré (=source de fluor) dès l’apparition des premières molaires de lait vers 12-18 mois (voire même dès les premières dents vers le 6e mois).

 

En effet, le fluor protège les dents contre les caries.

 

Il faut éviter au mieux que le dentifrice soit avalé.

 

Si cela est difficile alors attendre que l’enfant sache cracher.

 

-Pour les enfants de moins de 6 ans, le dentifrice doit avoir une teneur en fluor (= écrit sur le dentifrice) inférieure ou égale à 500 ppm.

 

-Pour les plus de 6 ans, la teneur doit être de 1000 à 1500 ppm (= valeur de l’adulte).

 

La quantité de dentifrice à utiliser doit être de la grosseur d’un petit pois.

 

Jusqu’à l’âge de 3 ans, on effectue soit-même le brossage puis entre 3 et 6 ans, on aide l’enfant à se brosser tout seul.

 

Au delà de 6 ans l’enfant est autonome, il faut, alors:

 

-vérifier la qualité du brossage

-s’assurer de la durée du brossage (temps de contact fluor/dent), au moins 2 minutes.

-limiter l’ingestion de dentifrice

 

C’est le moment de rappeler une tradition prophétique incitant à l’hygiène bucco-dentaire : le Siwak.

 

Il est rapporté dans le Sahih de Boukhari et de Muslim d’après Abu Houraira (qu’Allah soit satisfait de lui) que le Prophète (prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

 

« si ce n’était par crainte de charger ma communauté, je leur aurai ordonné l’usage du siwak au moment de chaque prière »

 

Il est rapporté également dans le Sunan d’An-Nassai d’après Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) que le prophète (prières et salutations d’Allah sur lui) a dit :

 

« le siwak est une purification pour la bouche et une satisfaction pour le Seigneur »

 

Le terme siwak ou miswak (du verbe tasawwaka en arabe qui signifie frotter) désigne un morceau de bois d’Arac (de 5 à 10cm de long) avec lequel on se frotte les dents, la gencive et la langue à l’image d’une brosse à dents.

 

De par son action mécanique (de frottement), il prévient la constitution de la plaque dentaire. Une étude suédoise publiée en 2003 dans la revue Oral health & preventive dentistry a même évoquée une efficacité supérieure du siwak.

 

Traditionnel au Moyen-Orient et dans certains pays d’Afrique, son usage tend à se démocratiser en Europe.

hgh

On en vient à parler du fluor qui est le troisième point

 

Le fluor limite la déminéralisation, favorise la reminéralisation de l’émail (= surface des dents) et inhibe le métabolisme des bactéries cariogènes (= responsable des caries).

 

En gros, le fluor renforce l’émail des dents et les protège contre les caries.

 

Le fluor se trouve naturellement dans certains aliments : poissons, épinards, thé… mais aussi certaines eaux (minérales et du robinet).

 

En 2001, l’AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) a fixé une valeur limite en fluor dans les eaux minérales embouteillées en dessous de laquelle les nourrissons et les enfants peuvent consommer de l’eau minérale sans risque.

 

Ainsi, sur l’étiquetage de ces eaux minérales devrait figurer la mention : « Convient pour la préparation des aliments des nourrissons » et la teneur en fluor(<0.3mg/l).

 

Il s’agit d’une obligation réglementaire.

 

On peut aussi trouver du sel de table avec une source de fluor=sel fluoré. Enfin, la majorité des dentifrices sont une source de fluor.

 

Par ailleurs, si l’enfant présente un risque élevé de caries alors des apports complémentaires en fluor sont possibles.

 

En fonction de l’âge, il peut être proposé soit des gouttes(dès 6 mois), des comprimés, des gels et bains de bouche pour les plus grands.

 

Attention, une consommation excessive de fluor peut engendrer une coloration des dents (allant de la simple tache blanche à une nappe marron ou brune) qu’on appelle la fluorose dentaire.

 

Ainsi, avant tout apport complémentaire en fluor, un bilan des différentes sources de fluor doit être réalisé sous l’oeil d’un professionnel de santé.

hgh

On arrive au dernier point : le suivi spécialisé par un chirurgien-dentiste

 

La première consultation est recommandée vers 18 mois avec un suivi annuel voire tous les 6 mois si l’enfant présente un risque élevé de caries.

 

Dans ce contexte, un plan national de prévention a été lancé par le ministre de la Santé française en 2005.

 

Ce plan comporte plusieurs mesures organisées par âge qui visent à éviter l’apparition des lésions et à favoriser les soins précoces : consultation de prévention à 4 mois de grossesse et 6 mois après la naissance, dépistage et éducation des enfants de 4 ans à l’école maternelle, consultation de prévention obligatoire à 6 et 12 ans accompagnée d’actions d’éducation à l’école et au collège.

 

On peut aussi citer le risque de trouble du sommeil mais aussi les troubles de l’apprentissage et de la communication liées à une mauvaise disposition des dents.

 

Rappelons que les soins d’orthodontie (= appareil dentaire) sont pris en charge par l’Assurance maladie s’ils sont débutés avant l’âge de 16 ans.

 

Pour plus d’information, visitez le site officiel de l’Union française pour la santé bucco-dentaire.

 

Un dépliant résumant ces 4 axes a été élaboré par l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé).

 

En conclusion, une bonne hygiène bucco-dentaire s’apprend dès la petite enfance.

 

Elle nécessite certes un investissement personnel d’éducation, de prévention et d’information.

 

Mais l’effort en vaut la chandelle afin d’offrir à nos enfants de belles dents blanches et surtout prévenir toutes les complications liées à la mal-nutrition : obésité, diabète…

 

Gardons en tête ce hadith cité dans le Sahih de Boukhari et de Muslim, d’après Ibn Omar(qu’Allah soit satisfait de lui) qui rapporte que le Messager d’Allah (prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

 

« Chacun de vous est responsable et sera interrogé sur sa responsabilité.

Le chef d’Etat est responsable de ses administrés et rendra compte de sa responsabilité.

L’homme est responsable de sa famille et rendra compte de sa responsabilité.

La femme est responsable de la maison de son mari et rendra compte de sa responsabilité.

Le serviteur est responsable des biens de son maître et rendra compte de sa responsabilité.

Chacun de vous est donc responsable et rendra compte de sa responsabilité ».

 

Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), «la santé bucco-dentaire en 4 points»

Ministère de la promotion de la santé et du sport, Ontario, Canada, « la santé dentaire » mars 2009

Agence française de sécurité sanitaire des aliments et des produits de santé(AFSSAPS), »Utilisation du fluor dans la prévention de la carie dentaire avant l’âge de 18 ans », oct.2008

Article écrit par le Dr Ait m’hammed Moloud - Médecin généraliste et auteur du livre : « La Hijama, fondements-techniques-conseils » aux éditions Tawbah et revu et appuyé par le frère, Dr Jihad Bensid, chirurgien dentiste à Paris. Qu'Allah les récompense grandement.
copié de muslim.sante.free.fr


Dr Ait M’hammed Moloud

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي