compteur de visite

Catégories

15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 09:47
L'importance de réfuter pour conseiller les gens (vidéo)

Peu importe celui qui vient avec l'intention de nous éloigner de cette voie (droite), alors nous devons refuser cette personne en premier lieu.

 

Deuxièmement, il ne nous suffit pas de simplement le refuser, mais il faut que nous clarifiions son cas et que nous mettions en garde contre lui chez les gens.

 

Il ne nous est pas permis de nous taire à son sujet sinon les gens vont faire ses éloges et c'est ainsi qu'il trompera les gens.

 

C'est surtout le cas lorsqu'il s'agit de quelqu’un d'éloquent qui sait bien s'exprimer ou bien écrire et qui est (soi-disant) cultivé.

 

C'est par ce genre de personnes que les gens se font duper.

 

Ils disent : « C'est quelqu'un de compétent, il fait partie des penseurs (intellectuels) », comme cela est en train de se produire actuellement.

 

Il s'agit d'une affaire très dangereuse.

 

Et dans cela apparait l'obligation de répondre à l'opposant (ç.-à.-d. celui qui oppose la religion).

 

C'est le contraire de ce que prétendent ceux qui disent : « Il faut délaisser les réfutations, laissez les gens en paix, chacun à son opinion et chacun doit être respecté ».

 

Il parle de liberté d'opinion et d'expression.

 

C'est ainsi que la Oumma périra, c'est ainsi que périra la Oumma.

 

Les Salafs ne se taisaient pas sur ce genre de personnes.

 

Ils les dévoilaient et ils les réfutaient, car ils comprenaient le danger qu'ils constituaient pour la Oumma.

 

Il n’est pas permis de nous taire sur leur mal, il faut clarifier ce qu'Allah a fait descendre.

 

Sinon, nous ferons partie de ceux qui cachent (la vérité) comme l'a dit Allah (traduction rapprochée) :

 

« Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l'exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu'Allah maudit et que les maudisseurs maudissent » [Sourate 02 .v 159] 

 

L'affaire ne se limite donc pas à l'innovateur, ce jugement s'applique également sur celui qui se tait sur lui.

 

Celui qui se tait sur lui tombe également dans le péché et (mérite) le châtiment, car il est obligé de clarifier les choses aux gens.

 

C'est ça la fonction des réfutations scientifiques.

 

Les réfutations scientifiques qui sont aujourd'hui présentes dans les librairies musulmanes défendent toutes la voie droite et mettent en garde contre ces gens.

 

Il ne faut donc pas que cette pensée se répande chez nous, ç.-à.-d. la pensée de la liberté d'opinion et d'expression et le respect pour l'autre (peu importe ce qu’il fait) etc.

 

Notre intention n'est pas l'autre personne, notre but est (de montrer) la vérité.

 

Notre but n'est pas de critiquer les gens ou de parler sur les gens, mais de montrer la vérité.

 

Il s'agit d'une tâche qu'Allah a confiée en dépôt aux savants et c'est pourquoi il n'est pas permis de se taire sur ce genre de personnes.

 

Malheureusement, lorsque quelqu'un répond à quelqu'un d'entre eux ils disent: « Tu te précipites, tu es ceci et cela, cela ne mérite pas d'être réfuté. Si tu te tais sur lui, son cas ne deviendra pas connu » ainsi que d'autres chuchotements. 

 

Il ne faut pas que les gens de science abandonnent le fait de clarifier aux gens le mal de ces gens qui sont des prêcheurs à l'égarement.

 

Il ne fait pas qu’ils abandonnent cela.

 

Mais nous disons que cela se fasse par les gens de science.

 

Ce n'est pas tout le monde qui peut faire des réfutations.

 

Les réfutations ne sont destinées qu’aux gens de science et de clairvoyance qui distinguent entre l'erreur et ce qui est juste.

 

Ils savent comment réfuter, ils connaissent les preuves et savent répondre aux ambiguïtés .

 

copié de centre-al-forqane.be

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية