compteur de visite

Catégories

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 18:27
L’insouciance est une sécheresse

L’insouciance est une sécheresse 

 

L’insouciance qui s’installe dans le cœur est enfaite la sècheresse et la stérilité.

Tant qu’il s’adonne au rappel d’Allah et se tourne vers Lui, l’abondance de Sa miséricorde tombe sur lui comme la pluie salvatrice.

S’il devient insouciant, il sera touché par la sècheresse, selon le degré de cette insouciance.

 

Si celle-ci s’empare du cœur et se raffermit, le sol du cœur mourra, son année sera dépouillée de toute végétation et sèche, tandis que le cœur sera entouré de toutes parts, par le feu des passions, comme le simoun.

 

Le résultat de l’insouciance

 

S’il est atteint par la pluie de la miséricorde, son sol s’agitera, gonflera et produira de belles plantes.

En revanche s’il st touché par la sècheresse et la disette, il sera semblable à un arbre dont l’humidité, la souplesse et les fruits viennent de l’eau.

S’il est privé d’eau, ses racines s’assècheront et ses branches perdront leur fraîcheur.

Il retiendra ses fruits.

Il se peut même que les branches de l’arbre deviennent si sèches, que si on en tire une vers soi, elle ne s’allongera pas, ni ne se soumettra et se brisera.

Alors la sagesse du jardinier exigera qu’il abatte cet arbre pour en faire un combustible…

 

La seccité du cœur

 

Il en est de même pour le cœur.

Il ne s’assèche que s’il est vide de l’Unicité d’Allah (Tawhid), de Son amour, de Sa connaissance, de Son rappel ainsi que Son invocation.

Il est, dès lors, atteint par la chaleur de l’âme et le feu des passions.

Les branches des membres du corps refusent de s’allonger et de soumettre si on les conduit.

Comme l’arbre elles ne sont plus bonnes que pour le feu.

 

(Traduction rapprochée)

 

[Malheur donc à ceux don les cœurs sont endurcis contre le rappel d’Allah. Ceux-là sont dans un égarement évident] (Al Quran – Surat Al Zummar – V.22)

La pluie du cœur

 

Si le cœur est arrosé par la pluie de la miséricorde, ses branches deviennent souples, dociles et humides.

Si tu les tire vers le commandement d’Allah, elles te suivent docilement, avancent rapidement avec souplesse et douceur.

Tu pourras alors récolter les fruits de l’adoration que chacune des branches portent et dont la matière est faite de l’humidité et de l’arrosage du cœur.

La matière y fait son travail ainsi que dans les membres du corps.

 

« La Saveur de la prière  Selon l’Imam Ibn Al Qayyim Al Jawziya », Adil Ibn ‘Abdallah Al Shakûr Al Zuraqî, pp 14-15

Retranscription : Asmâa

copié de rappel01.fr

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر