compteur de visite

Catégories

31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 23:12
L’intérêt dans la connaissance du Tawhîd

Certaines personnes se donnent à une étude profonde du Tawhîd, alors que d’autres considèrent que les gens sont monothéistes à la base dans des pays monothéistes, et qu’ainsi, ils n’ont pas besoin d’apprendre le Tawhîd ; quel est votre point vu à ce sujet ?

 

Lorsque la personne soulève cette interrogation, nous lui répondons :

 

« Qu’est-ce que le Tawhîd ? Peux-tu nous le faire connaître ? »

 

Et si elle ne peut pas nous l’expliquer, alors nous lui demanderons :

 

« De combien sont les piliers de la Foi ? De combien sont les piliers de l’Islâm ? Qu’est-ce que l’excellence ? »

 

Et lorsqu’elle ne peut pas répondre à cela, elle dit : « Je suis sur le Tawhîd ».

 

Et comment peux-tu être dans le Tawhîd sans connaître ce qu’est le Tawhîd ?

 

Et si nous l’interrogeons sur ce qu’est le polythéisme, ses différentes formes, de ce qui fait sortir de la religion et de ce qui ne le fait pas ; et qu’est-ce que l’hypocrisie et ses différents genres, lorsqu’elle est dans l’incapacité d’y répondre, elle dit : « Je suis monothéiste ! ».

 

Ce qui veut dire monothéiste par la parole seulement !

 

Ces propos sont des propos de ceux qui ignorent ce qu’est le Tawhîd, et qui ignorent que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a passé treize ans à la Mecque à appeler au Tawhîd, que Noûh (‘alayhi as-salam) a passé neuf cent cinquante ans à exhorter son peuple au Tawhîd (traductions rapprochées) :

 

« Ô mon peuple, adorez Allâh. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui » [Coran, 7/59]

 

« Il [leur] dit : "Ô mon peuple, je suis vraiment pour vous, un avertisseur clair, Adorez Allâh, craignez-Le et obéissez-moi, pour qu’Il vous pardonne vos péchés et qu’Il vous donne un délai jusqu’à un terme fixé. Mais quand vient le terme fixé par Allâh, il ne saurait être différé si vous saviez !" Il dit : "Seigneur ! J’ai appelé mon peuple, nuit et jour. Mais mon appel n’a fait qu’accroître leur fuite. Et chaque fois que je les ai appelés pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles, se sont enveloppés de leurs vêtements, se sont entêtés et se sont montrés extrêmement orgueilleux. Ensuite, je les ai appelés ouvertement. Puis, je leur ai fait des proclamations publiques, et des confidences en secret. » [Coran, 71/2-9]

 

Et d’autres sourates encore.

 

Certes, le Tawhîd n’est pas un sujet simple.

 

Le Tawhîd demande à ce que l’on y apporte une grande attention, des enseignements et de la connaissance.

 

Il ne suffit pas de dire : « Je suis monothéiste » alors que tu ne connais pas ce que renferme le Tawhîd et ce qu’il l’annule et le rend caduque.

 

Comment peux-tu dire cela sans connaissance du Tawhîd ?

 

Pense-tu avoir plus de Tawhîd que Ibrâhîm (’alayhi as-salat was-salam) lorsqu’il a dit dans son invocation :

 

« "Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles. Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit est des miens. » [Coran, 14/35-36]

 

Il a craint pour sa propre personne le polythéisme. Alors que la personne à qui nous répondons se rassure elle-même sur le polythéisme et dit : « Je suis monothéiste ! ».

 

Il faut craindre Allâh – Subhânahu wa Ta’âla, car cette personne est soit ignorante, soit elle est égarée et veut détourner les gens de l’apprentissage du Dogme authentique.

 

Mouhâdharâtoun fîl-‘Aqîdati wad-Da’wah du SHeikh Sâlih al-Fawzân, 1/250-251      

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد