compteur de visite

Catégories

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 10:59
Résider en terre de mécréance (audio-vidéo)

 

Question :

 

Résider dans les pays de mécréance, comme cette question, la question concerne ce sujet, et ajouté à celà pour le peuple américain qui sont musulmans, les américains qui sont musulmans d'origine, leur incombe-t-il de faire la hijrah de là-bas ?

 

Cheikh Al-Albani :

 

Y a-t-il un quelconque doute sur celà, car à ces gens Il dit (traduction rapprochée): 

 

"La terre d'Allah n'est-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer" (an Nisaa-: 97)

 

Cependant, avant ta dernière question, la première partie, c'est quoi, je ne sais pas, insistes tu toujours pour la poser afin que nous y répondions ? 

 

Questionneur :

 

Je te serais reconnaissant si tu pouvais y répondre.

 

Cheikh :

 

Quoi ?

 

Questionneur :

 

Je te serais reconnaissant si tu pouvais y répondre.

 

Cheikh :

 

Je crois que la première partie de la question ne sera comprise qu'en incluant le fait de répondre à la deuxième partie de celle-ci cependant, peut-être parmi ce qui est le mieux pour expliquer ce qui est venu dans la Sunna parmi les ahadith authentiques qui avertissent le musulman de prendre comme patrie les pays de mécréance.

 

Il y a dans la science du fiqh et les Usool, un Qiyaas (analogie) appelé Al-Qiyaas Al-Awlawee.

 

Si les gens du pays naissent et sont héréditaire (de là bas), lorsqu'ils embrassent l'Islam, il leur incombe de faire la hijrah sur les terres de l'Islam.

 

Et alors plus que ça, celui qui est à l'opposé de cela, étant né sur les terres de l'Islam et ayant grandi et ayant été élevé, il n'est pas permis pour lui de voyager, et je ne dis pas faire la Hijra, dans les pays de mécréance.

 

Cela est encore plus vrai.

 

Cependant, avec ce que je dis, les hadiths viennent l'un après l'autre interdisant le musulman de se rendre dans les pays de mécréance :

 

-Parmi cela il y a le hadith rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunan du Prophète صلى الله عليه وسلم ou Il a dit avec la meilleure forme d'expression:

 

"Celui qui est proche du polythéiste, alors il lui ressemble."

 

Et l'être proche mentionné se mélange ensemble, ce qui signifie vivre ensemble.

 

Et d'autres ahadith sont venus souligner ce sens avec la plus claire formulation.

 

-Il صلى الله عليه وسلم a dit:

 

"Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre."

 

Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre.

 

C'est une expression qui signifie qu'il incombe au musulman que sa résidence soit loin de la résidence du polythéiste, parce que les arabes parmi leur coutume, c'est qu'ils allumaient le feu devant leurs demeures, devant leurs tentes, afin que le feu apparaisse à celui qui approche de loin.

 

Donc, c'est comme si le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit la au musulman, reste loin, reste aussi loin que tu le peux d'avoir un mécréant polythéiste qui voit ton feu.

 

Le musulman et le polythéiste, leur feu ne doit pas apparaître à l'autre.

 

-Un troisième hadith insiste également sur cela, et c'est صلى الله عليه وسلم Sa parole:

 

"Je me désavoue de tout musulman qui réside parmi les polythéistes."

 

Ce sont des textes très clairs qui soulignent qu'il n'est pas permis au musulman de résider chez les polythéistes.

 

Et la sagesse y est très clair.

 

Non pas du point de vue analogique ou le point de vue intellectuel ou de l'expérience avisée, parce que c'est une question secondaire en ce qui concerne les textes traditionnels.

 

Il y a quelques ahadith qu'il est possible d'utiliser comme base pour l'utiliser comme une réponse à une question qui pourrait se produire chez certains esprits quand ils entendent ces ahadith.

 

Quel est le secret ?

 

Quel est le but ?

 

Quelle est la sagesse de l'interdiction du Messager صلى الله عليه وسلم pour le musulman de vivre ensemble avec le polythéiste ?

 

Il y a deux ahadith appropriés pour mentionner comme réponse à cette question :

 

-Le premier est Sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

« le cas du bon compagnon et du mauvais compagnon ressemble à celui du vendeur de musc et du souffleur du soufflet (le forgeron ).

Quant au vendeur de musc, soit il vous donne quelque chose du musc, soit vous le lui achetez, ou au moins vous partez ayant éprouvé sa bonne odeur...

Tandis que le (forgeron) brûlera vos vêtements, ou au moins vous partirez ayant éprouvé son odeur répugnante. »

 

Ceci est ce que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a amené comme exemple pour l'assise sur une échelle réduite.

 

Une assise à échelle réduite, tu t'assois avec une seule personne.

 

Alors, il te dit, s'il est bon, alors son exemple, c'est comme celui qui vend du musc, jusqu'à la fin du hadith, ou s'il est mauvais alors il est comme le forgeron.

 

Soit il va brûler tes vêtements ou tu vas sentir de lui une odeur nauséabonde.

 

-Le deuxième hadith met l'accent sur le premier hadith et la réalité est qu'il augmente en importance, c'est ce que l'imam Mouslim a rapporté et peut-être Al-Bukhari aussi dans le Sahih, le Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit :

 

"Parmi ceux qui vivaient avant vous il y avait un homme qui avait tué 99 personnes.

Il demanda quel était le plus grand savant de la terre.

On lui désigna un moine.

Il alla le trouver et lui dit qu'il avait tué 99 personnes.

Est-ce qu'il lui restait quelque possibilité de se repentir ?

Le moine dit aussitôt "Non".

Il le tua sur le coup et compléta ainsi à 100 le nombre de ses victimes.

 

Avant, il a été dirigé vers un raahib, ce qui signifie une personne ignorante absorbée dans l'adoration.

 

Alors il a rendu un verdict de son ignorance donc son résultat était qu'il fut ajouté à ceux assassinés avant lui.

 

La deuxième fois il s'est adressé à une personne de science.

 

Alors, il alla vers lui et lui dit:

 

«J'ai tué cent personnes injustement, existe il un repentir pour moi?

Il dit: Qui t'empêche de te repentir ?

Cependant, tu es dans un pays mauvais donc quitte pour telle ville et telle ville dont ses habitants sont vertueux. "

 

Il alla donc aller vers eux, jusqu'à la fin du hadith et il est bien connu insha Allah.

 

Le point décisif est que cette personne de science a une compréhension du Fiqh de ce hadith ou ces ahadith, cela ne dit pas qu'il est impossible que ces ahadith du Prophète صلى الله عليه وسلم aient été raconté pour nous, cela n'empêche pas cela de l'être de la compréhension des Prophètes auparavant car ils sont tous utilisés pour tirer une source de lumière (orientation).

 

Ainsi donc, cette personne de science comprend cette réalité, que l'atmosphère contaminée peut infecter la bonne personne quand il s'entremêle avec elle.

 

Ceci est un exemple du point de vue des maladies, les maladies qui sont contagieuses.

 

Et à cause de cela, il est venu pour ce point, la mise en quarantaine aujourd'hui bien connu et le Messager صلى الله عليه وسلم a mis en place son principe dans le hadith connu :

 

"Si la peste se déclare dans un pays et que vous êtes dedans alors ne le quittez pas, et si la peste se produit dans un pays et que vous n'y êtes pas alors n'y rentrer pas."

 

Par conséquent, le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم lorsqu'il a interdit aux musulmans de prendre les pays de mécréance comme patrie, c'est seulement pour protéger leur croyance, leur adoration, leurs manières.

 

Donc, à cause de cela, il ne l'a pas incombé sur les polythéistes, il s'agit d'une question importante aussi, rarement l'ai-je abordé quand je parle des choses comme cette question, le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم ou le Sage législateur, n'a pas fait seulement qu'il incombe aux polythéistes quand ils embrassent l'Islam qu'ils fassent hijrah sur les terres de l'Islam, plutôt Il a fait qu'incombe aux Bédouins de faire hijrah de leur vie nomade vers leur vie sédentaire.

 

Celà, dedans il y a sujet dans le même sens parce que le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit dans certains ahadith :

 

"Quiconque devient Bédouin, devient dure"

 

Alors, quand le Bédouin est venu après avoir appris le Tawhid et appris ce qui lui incombait pour corriger sa foi et son islam alors il retournait à sa zone nomade et vivait là-bas, il pouvait être influencé par la dureté par la façon normale de vivre des Bédouins.

 

Donc, si le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a encouragé les Bédouins d'abord à revenir à la vie sédentaire, puis il l'a lié à une décision législative, et c'est qu'ils n'ont aucun droit sur le butin de guerre que les musulmans saisissent des combats contre les mécréants alors d'autant plus et d'autant plus et d'autant plus, il a fait qu'il incombe aux musulmans de rester sur leurs terres et qu'ils ne se déplacent pas dans les pays de mécréance, de polythéisme et d'égarement.

 

Surtout en ces jours parce que vous savez que les juifs et les chrétiens, même s'ils sont égarés en raison de leur contradiction d'abord concernant le Tawhid qui les a atteint au niveau de leurs prophètes et de nouveau en raison de leur refus de notre Prophète صلى الله عليه وسلم, ils avaient l'habitude d'être sur de bonnes manières et un bon caractère et ainsi de suite.

 

Et celui qui est de ma génération ou proche de celle-ci, sait que les femmes des chrétiens dans les terres d'Islam, avaient l'habitude de se couvrir avec un meilleur "hijaab" (couverture) que la plupart des femmes musulmanes d'aujourd'hui.

 

Le sens de cette parole est que chez les gens du livre, le péché et l'immoralité et la nudité n'étaient pas très répandus parmi eux la façon généralisée que les intellectuels, si il y a des intellectuels parmi eux parmi les mécréants, se plaindre au sujet de leurs terres.

 

Donc, à cause de cela comment peut-il être permis à un musulman de s'exposer à cette société contaminée par l'immoralité et cette décadence ?

 

C'est ce que j'ai à répondre pour cette question. 

 

Traduit par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Emigration - الهجرة